Archives mensuelles : mars 2015

OÙ SONT LES SYNDICATS?

indTandis que la jeunesse se fait tabasser dans les rues, tandis que la police tire dans le visage des jeunes et les violente de multiples façons, les centrales syndicales demeurent étrangement silencieuses et inactives alors que les jeunes protestent contre les mesures d’austérité imposées par le gouvernement libéral et qui touchent tout le monde, syndiqués compris.

Ni la CSN, ni la CEQ, ni la FTQ ne sont présents auprès des étudiants. Ils pourraient cependant leur donner à tous un solide coup de main, non seulement en étant à leurs côtés dans la rue, mais en prenant les grands moyens contre les politiques gouvernementales réactionnaires contre lesquelles les jeunes se battent, un combat qu’ils mènent pour l’ensemble de la collectivité québécoise.

Les choses iraient drôlement plus vite si les syndicats se rangeaient activement auprès de la jeunesse; n’est-ce pas le moment d’envisager une grève générale illimitée pour faire reculer le gouvernement, et pour protester aussi contre les violences exercées contre la jeunesse? Après tout, ce sont les enfants des syndiqués qui se battent en ce moment sur tous les fronts pour l’ensemble de la population québécoise. Les syndicats sont riches en argent mais aussi de leurs membres, c’est le temps pour eux d’abandonner leurs approches purement corporatistes pour user de muscles et supporter activement la jeunesse.

blessé

CapLe temps n’est pas à la négociation, le temps est à la protestation; elle doit être puissante, tous les corps progressistes de la société québécoise doivent se liguer pour opposer un front uni contre les politiques néo-libérales du gouvernement en place, les syndicats ont un rôle de premier plan à jouer, ils peuvent faire la différence, ils ne doivent pas laisser passer cette chance historique de se mobiliser et de rejoindre la mobilisation en cours. Les syndiqués ont eux-aussi le devoir de venir grossir les rangs des manifestants, ne serait-ce que pour les protéger des coups de la police. Il y a des gros bras partout dans nos centrales syndicales, le temps est venu d’en faire la démonstration.

Les syndiqués ne contrôlent pas les moyens de production. C’est peut-être bien le temps non seulement de les réclamer mais de s’en emparer. Le vent de l’Histoire, au Québec, souffle en cette direction. Nous avons une Révolution à faire, nombre de syndiqués adhèrent à cette idée, les centrales syndicales ne doivent pas être un frein à l’émancipation des Québécois mais plutôt servir de moteur à la Révolution qui s’annonce.

Source : François Harvey

BMO

chaine-humaine

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Manifestation historique des étudiants en médecine du Québec contre le projet de loi 20 sur la santé

Sophie Doucet

Sophie Doucet

-Québec- Le ministre de la santé du Québec, le Dr Gaetan Barrette peut se vanter d’avoir atteint ses objectifs avec son projet de loi 20 sur la santé. Grâce à ses politiques et celle de son gouvernement nous vivons un moment historique.

Pour la première fois, dans l’histoire. les quatre associations de médecine du Québec se sont rassemblées pour faire front commun lors d’une manifestation qui a eu lieu à Québec. Selon le président de la Fédération médicale étudiante du Québec (FMEQ), Serge Keverian « En 2012, des associations s’étaient prononcées contre les hausses [des droits de scolarité], mais ce n’était pas un mouvement à l’unisson ». Cette foi-ci, les associations sont venues le dire haut et fort au ministre Barrette.

Étudiants en médecine

barrette golum2

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Printemps érable 2015 en vidéos

Nous sommes les légions d'anonymes. Nous sommes les 99%L’an II du printemps érable est bien amorcé, et le bras armé du gouvernement autoritaire de Philippe Couillard continue ses exactions et ses démonstrations de force en tirant sur la jeunesse, mais aussi sur les personnes âgées.

Ce gouvernement infâme a perdu toute crédibilité et c’est pourquoi les Indignés du Québec vous proposent quelques vidéos qui vous permettront de juger de l’état de la démocratie dans la Province de Québec.

Lutte commune

RCI

raw

SPVQ

SPVQ #3143 Charles-Scott Simard (Arrondissement La Haute-St-Charles) Policier ayant tiré du gaz lacrymogène au niveau du visage à 2 reprises lors de la manifestation contre l’austérité devant l’Assemblée nationale du Québec.

QPR

 

Madoc2

 

sexagenaire4eLes 99% d'indignés

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Québec : De la grande noirceur à la grande obscurité

Rose Flamant

Rose Flamant

Le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard continue de multiplier les exactions au mépris le plus total des aspirations du peuple Québécois. Rappelons qu’à la dernière élection provinciale, à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral (PLQ). Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ a quand même récolté la majorité à l’Assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges.

Pendant des années la société québécoise a lutté pour préserver les acquis de la Révolution tranquille mais le gouvernement Couillard, avec ses politiques dépassées et rétrogrades entraîne inexorablement le Québec vers la grande obscurité.

AFFRONTEMENT

Cliquez sur l’image pour lire l’article

greve

Cliquez sur l’image pour lire l’article

Arrestations Qc

Cliquez sur l’image pour lire l’article

 Une grande obscurité savamment entretenue par les médias de masse 

La UNE du Journal de QUÉBEC, édition du 26 mars 2015.

La UNE du Journal de QUÉBEC, édition du 26 mars 2015.

leitao2

Cliquez sur l’image pour lire l’article

insurec

Cliquez sur l’image pour lire l’article

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Printemps érable 2015 : la police arrête 274 étudiants

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard continue la répression contre les étudiants.  En effet la police de Québec vient de procéder à 274 arrestations.  C’est davantage qu’au printemps 2012 pour une seule soirée.

-Québec-   Les manifestants ont déploré des interventions musclées, mais les policiers disent suivre les mêmes procédures lors de toutes les manifestations : ils exigent de connaître l’itinéraire du rassemblement, sans quoi la manifestation est déclarée illégale. « Quand la manifestation a débuté, on n’avait toujours pas de collaboration de la part des responsables. On a donné plusieurs avis. Par la suite, il faut que les infractions commises cessent. Le moyen, c’est soit de collaborer, soit il y a des arrestations », explique Christine Lebrasseur, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). La police confirme qu’au moins une personne a été blessée. Elle a été mordue par un chien policier. L’animal aurait agir par « mesure de protection » lorsque la personne a tenté de « foncer » sur un policier, raconte Christine Lebrasseur. Les ambulanciers affirment de leur côté avoir transporté deux blessés à l’hôpital.

amnesty-liberte_expression-hi
La plupart des manifestants ont reçu une amende de 220 $ en vertu du règlement municipal qui interdit de participer à une manifestation illégale sur le domaine public. La porte-parole de la police de Québec affirme que les personnes interpellées savaient à quoi s’attendre. « Lorsqu’on avise qu’il y aura des interventions policières, les gens ont le choix de rester ou de quitter. En 2012, on peut présumer que les gens décidaient de quitter », souligne Christine Lebrasseur. Au printemps 2012, 571 constats d’infraction avaient été distribués au cours de 200 manifestations. Au plus fort du mouvement étudiant, 176 manifestants avaient été arrêtés en une seule soirée à Québec. Dans la plupart des manifestations de 2012, la police avait choisi de remettre des constats de 494 $ pour avoir entravé la circulation en vertu du Code de la sécurité routière.

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) organise une autre manifestation en fin d’après-midi demain à Québec pour souligner le dépôt du budget provincial.

ns

Source : Radio Canada

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Printemps érable 2015 : l’escouade antiémeute disperse les manifestants!

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

-Montréal- Les policiers de l’escouade antiémeute sont intervenus pour disperser les étudiants qui s’étaient rassemblés au square Phillips pour protester contre l’austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard.  Les manifestants se sont mis en marche vers midi en empruntant la rue Maisonneuve pour une destination tenue secrète. La manifestation a été déclarée illégale dès que les manifestants se sont mis en marche puisqu’ils n’avaient pas remis d’itinéraire au SPVM.

Parvenus devant les bureaux de la firme SNC-Lavalin, les manifestants se sont rassemblés. Les policiers ont entamé des manœuvres de dispersion en chargeant la foule pour libérer la rue. Des manifestants ont toutefois résisté et ont fait face au cordon de sécurité. Une deuxième vague de policiers du groupe d’intervention du SPVM s’est ensuite déployée prêtant main-forte à la première en frappant sur leur bouclier, provoquant la fuite des manifestants.

greve socialePourchassés par les policiers, les manifestants se sont regroupés à nouveau. Certains d’entre eux ont déclenché une pièce pyrotechnique ajoutant à la confusion. Policiers et manifestants ont échangé des coups de matraque pour des coups de pied. L’affrontement a toutefois été de courte durée et les manifestants se sont dispersés en plusieurs groupes dans les rues avoisinantes. Un policier a été blessé par un bloc de glace lancée par des manifestants, selon le SPVM. Les policiers ont procédé à l’arresation de quelques manifestants, bien que le SPVM n’en confirme qu’une seule pour l’instant.

Début des grèves étudiantes

La manifestation donne le coup d’envoi à deux semaines d’un mouvement de protestation. Quelque 50 000 étudiants sont en grève aujourd’hui et 40 000 le demeureront pour une période de deux semaines à compter de ce matin. Ils dénoncent les mesures d’austérité du gouvernement de Philippe Couillard et l’exploitation des hydrocarbures. résistance

 

Source : Radio Canada

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Insectes et moustiques génétiquement modifiés pour votre bien-être ?

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

À l’heure où des milliards d’insectes génétiquement modifiés vont être disséminés dans les fruits les légumes l’organisation GeneWatch Royaume-Uni tire la sonnette d’alarme sur les dangers que ce projet fait courir à l’humanité.

Bienvenue dans le monde des moustiques transgéniques, des papillons et des mouches génétiquement modifiés.

Des milliards d’Insectes OGM pour vos fruits et légumes 

GeneWatch rejette le nouveau projet de règlement européen pour l’autorisation d’insectes, de poissons, d’animaux de fermes et domestiques génétiquement modifiés. [1].  La firme britannique Oxitec a déjà fait parler d’elle avec ses essais de moustiques transgéniques dans les Iles Caïman et en Malaisie et dernièrement avec des lâchers à grande échelle au Brésil [2], avec le soutien des autorités de ce pays. Cette même firme travaille sur des papillons et mouches génétiquement modifiés. Si ce nouveau projet de règlement européen était approuvé, ce sont des milliards de chenilles et d’œufs de papillons et insectes génétiquement modifiés qui pourraient se retrouver dans les fruits et légumes.

Insectes transgéniquesLes insectes ont été modifiés génétiquement afin que leurs chenilles meurent à l’intérieur des olives ou des tomates ou sur les feuilles des choux. [3] La compagnie Oxitec prévoit de relâcher ses ravageurs modifiés génétiquement partout dans l’Union européenne afin qu’ils s’accouplent avec leurs congénères sauvages dans le but d’en réduire le nombre. Afin d’avoir un effet sur les populations sauvages, il faut procéder chaque semaines à de nouveaux lâchers d’insectes GM. La menace est très sérieuse. Après les lâchers massifs de moustiques GM au Brésil dans des conditions qui ne peuvent qu’inquiéter, Oxitec pourrait être très bientôt actif en Espagne. Un des principaux ravageurs pour les oliviers est la mouche de l’olivier (bactrocera olea). Chaque année les producteurs d’huile essayent de réduire la présence de ce ravageur par des épandages aériens et des mesures de contrôles au sol comme les phéromones. Oxitec a déjà développé des mouches de l’olivier mâle qui sont modifiées génétiquement de façon que leurs descendants meurent. L’ébauche de cadre, publiée pour consultation par l’EFSA, exclut spécifiquement tout test pour savoir si les insectes et chenilles modifiés génétiquement présentent un risque alimentaire.

tomatesPour Helen Wallace : « Personne ne veut manger des chenilles GM mortes ou en train de mourir dans ses olives ou ses tomates. Et personne ne sait si les ravageurs GM qui sont encore vivants vont se retrouver dans le jardin ou dans le champ du paysan du coin. Ce que propose l’EFSA, c’est une partie de poker avec notre alimentation et l’environnement. » GeneWatch Royaume-Uni a écrit à la Commission européenne pour dénoncer le rôle qu’Oxitec et Syngenta, le géant mondial des pesticides, jouent dans la rédaction des nouvelles règles, et pour poser la question de la compétence qu’a l’EFSA pour rédiger des lignes de conduite sur des problèmes qui ne sont pas de son domaine [4]. Syngenta a financé Oxitec pour développer des ravageurs agricoles GM et la majorité des cadres et des membres du conseil d’administration d’Oxitec sont des anciens de Syngenta. Lors de la consultation, GeneWatch a mis en évidence dans sa réponse, la manière dont les compagnies ont déformé l’ébauche de cadre pour favoriser les autorisations d’insectes GM à utilisation commerciale. Toujours selon Mme Wallace : « Les compagnies qui espèrent gagner de l’argent en jouant avec la santé des gens et l’environnement, écrivent elles-mêmes leurs propres règles. A quoi sert une autorité de sécurité des aliments qui ne veut pas faire son travail ? »

Les points qui inquiètent GeneWatch sont les suivants :

- L’EFSA affirme que les risques alimentaires des insectes présents dans les aliments ont été abordés lors d’une précédente consultation qui en fait les a explicitement rejetés

- L’EFSA n’explique pas comment on pourrait empêcher des œufs d’insectes ou de poissons GM de se retrouver au mauvais endroit et de nuire à l’environnement

insectes- L’EFSA a essayé de changer son domaine d’action et d’y inclure les prétendus « avantages » (réduction de l’usage des pesticides) : cela ne fait pas partie du rôle de l’EFSA dans la réglementation européenne.

- L’environnement naturel va s’adapter aux lâchages d’insectes GM avec des réponses complexes qui ont été ignorées, alors que la réduction d’un ravageur par la méthode Oxitec peut rendre les problèmes avec un autre ravageur encore pires.

- les impacts des insectes GM sur les maladies touchant humains et animaux sont très mal compris et n’ont pas été correctement pris en compte.

- L’EFSA a ignoré (i) les risques qu’il y a à relâcher plus d’un type d’insecte GM dans une même zone (ii) les projets d’Oxitec de combiner les ravageurs GM avec les plantes GM comme méthode pour essayer de ralentir la progression de la résistance des ravageurs aux plantes insecticides GM (plantes Bt)

- le lâchage de poissons GM pourrait avoir de graves conséquences pour les poissons sauvages et pour l’environnement.

- on continue d’ignorer le fait que des animaux de ferme GM perdent spontanément leurs petits ou mettent bas des animaux déformés ou morts nés. La commercialisation des animaux GL passe avant le bien être animal.

Source : Dr Helen Wallace

Notes

[1] La réponse de GeneWatch à la consultation de l’EFSA sur l’évaluation des risques environnementaux d’animaux GM Août 2012. : http://www.genewatch.org/uploads/f03c6d66a9b354535738483c1c3d49e4/EFSA_GWresponse.pdf

[2] Voir notre article : Moustiques transgéniques contre la « dengue »

[3] Voir par exemple, le dernier document scientifique d’Oxitec « Control of the olive fruit fly using genetics-enhanced sterile insect technique » ( http://www.biomedcentral.com/1741-7007/10/51/ ) On peut lire que la majorité des jeunes femelles de leurs mouches de l’olivier GM meurent au stade de nymphe. Cela se produit normalement avant que les mouches adultes ne sortent de l’olive dans laquelle les mouches ont posé leurs œufs. Dans son document, Oxitec propose que l’on considère cette « présence comme accidentelle » dans le cadre légal européen. Ce qui signifie que la présence dans les aliments, de tout insecte mort, en train de mourir ou survivant serait considérée comme accidentelle et ne nécessiterait ni règlementation, ni traçabilité, ni étiquetage pour les olives ou d’autres aliments. La majorité de la progéniture des insectes GM d’Oxitec meurt aux derniers stades de larve (c’est-à-dire chenille) ou au stade de pupe, mais certains individus atteignent le stade adulte. Actuellement, Oxitec modifie génétiquement des mineuse de la tomate GM, des teignes du chou (qui mangent les choux et les brocolis) et des mouches du vinaigre.

[4] Lettre ouverte à la Commission européenne :http://www.genewatch.org/uploads/f03c6d66a9b354535738483c1c3d49e4/Dalli_letter_EFSA.pdf

Vous êtes sensibles à nos luttes et souhaitez soutenir nos actions ? C’est simple, adhérez aux Amis de la Terre ! Pour en savoir plus, rendez-vous ici

Insectes transgéniques

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized