Archives de Tag: Assemblée Nationale

Le Québec une province laïque ? Vous voulez rire !

Les politiciens n’en finissent plus de se refiler la patate chaude de la laïcité. Dix ans après la Commission Bouchard-Taylor le gouvernement Couillard vient, encore une fois de se mettre les pieds dans les plats, en adoptant le projet de loi 62 sur la laïcité.  Cette nouvelle loi qui a suscité l’indignation chez nos compatriotes ontariens prévoit que les services publics doivent être donnés et reçus à visage découvert, autant dans les transports en commun que dans les hôpitaux.  Elle permet également  d’obtenir des accommodements raisonnables.

Cette politique est d’autant plus curieuse puisqu’aucune photo ne permet d’identifier le titulaire d’un titre de transport en commun. Selon la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée la nouvelle loi  prescrit : L’obligation du visage découvert (…) pour la durée de la prestation de service, pas seulement pour la femme voilée, mais pensons aussi à ceux qui ont le visage couvert (…) par des cagoules ou des verres fumés» et des bandanas…

Cette loi inique, en plus de stigmatiser les femmes voilées, déborde de son sens premier en stigmatisant également les personnes cagoulées, celles qui portent des verres fumés ou des bandanas dans les transports en communs. Position difficilement défendable dans un pays où l’on peut voter avec un masque lors des élections fédérales! De plus la nouvelle loi ne sur la laïcité se garde bien de se prononcer sur le crucifix de l’Assemblée Nationale,  un signe religieux jugé patrimonial par le gouvernement du Parti Québécois, mais qui n’a fait son apparition à l’Assemblée Nationale en 1936, pour souligner l’alliance étroite entre l’Église et l’État québécois.

Au Canada on peut voter déguisé, mais les femmes voilées, celles qui portent des verres fumés ou des bandanas doivent avoir le visage découvert dans les trans-ports en communs

Au Canada on peut voter déguisé, mais les femmes voilées, ceux qui portent des verres fumés ou des bandanas doivent avoir le visage découvert dans les trans-ports en communs

Le gouvernement fédéral a ouvert la porte à une éventuelle contestation judiciaire. En effet le premier ministre Trudeau  a déclaré à Alma : «Je sais que les gens s’attendent à ce que je défende la Charte des droits. Le gouvernement va étudier attentivement ce qui est proposé et il va prendre ses responsabilités»…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Philippe Couillard doublera son salaire et celui de ses ministres !

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Le premier ministre Couillard a annoncé en point de presse qu’il allait doubler son salaire et celui de ses ministres. Pour M. Couillard «Il est temps que les élus soient reconnus et payés à leur juste valeur». Depuis l’automne, le gouvernement réfléchissait à une façon d’augmenter le salaire versé au premier ministre, celui de ses ministres et des députés de l’assemblée Nationale. « Il n’y a rien de nouveau la-dedans » a t-il précisé.

En effet, depuis le mois de novembre des rumeurs circulaient à l’effet que M. Couillard envisageait d’augmenter son salaire de 196 808$ à 272 020$, celui de ses ministres de 154 326$ à 217 616$ ; et celui des députés de 118 686$ à 136 686$, mais le projet avait suscité la grogne dans la population.

CouillarjpgPour le porte-parole du Ministère des Finances du Québec, M. Rock Poisson, le nouveau salaire de 393 616$ attribué à M. Couillard, « est tout à fait correct ainsi que celui des ministres qui passe de 154 326$ à 308 62$». Pour le chef de l’opposition officielle, Pierre-Karl Péladeau, cette proposition est tout à fait innaceptable», de même François Legault, a déploré le fait que « cette augmentation ministérielle sera puisée à même le salaire des députés de l’opposition, qui voient leurs émolutions amputées de 50%». Il a été impossible d’obtenir les commentaires de Madame David actuellement en retraite fermée en Abitibi. Par contre le chef d’Option Nationale, Sol Zanetti, a déclaré que ces augmentations salariales étaient difficilement concevables en pleine période d’austérité.

Le porte-parole du Ministère des Finances du Québec, M. Rock Poisson, vous souhaite un joyeux poisson d’avril

pa

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Pétition pour que Réné Angélil soit inhumé au Salon Bleu

Louise de Funes

Louise de Funes

Considérant que des funérailles nationales ne sont pas suffisantes pour un homme de cette stature;

Considérant que le summum de la réussite pour un Québécois est de déménager à Las Vegas (ou en Floride);

Considérant que sa momie pourrait stimuler grandement nos parlementaires;

Considérant que l’Assemblée nationale est assez ennuyante merci et que le cercueil de René Angélil ne peut que rendre la vie plus intéressante;

Nous demandons que René Angélil soit inhumé dans un cercueil en verre au centre de l’Assemblée nationale et qu’il soit préalablement momifié ou plastifié (au choix de la famille). Une visite hebdomadaire des citoyens en larmes devra aussi être organisé par les parlementaires.

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR SIGNER LA PÉTITION salon bleu

René_Angelil

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Québec : De la grande noirceur à la grande obscurité

Rose Flamant

Rose Flamant

Le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard continue de multiplier les exactions au mépris le plus total des aspirations du peuple Québécois. Rappelons qu’à la dernière élection provinciale, à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral (PLQ). Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ a quand même récolté la majorité à l’Assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges.

Pendant des années la société québécoise a lutté pour préserver les acquis de la Révolution tranquille mais le gouvernement Couillard, avec ses politiques dépassées et rétrogrades entraîne inexorablement le Québec vers la grande obscurité.

AFFRONTEMENT

Cliquez sur l’image pour lire l’article

greve

Cliquez sur l’image pour lire l’article

Arrestations Qc

Cliquez sur l’image pour lire l’article

 Une grande obscurité savamment entretenue par les médias de masse 

La UNE du Journal de QUÉBEC, édition du 26 mars 2015.

La UNE du Journal de QUÉBEC, édition du 26 mars 2015.

leitao2

Cliquez sur l’image pour lire l’article

insurec

Cliquez sur l’image pour lire l’article

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

On a mal au pays Philippe

Gérald Godin

Gérald Godin

Par les coquerelles de parlement, les crosseurs d’élections, les patineurs de fantaisie, les tarzans du salut public, j’ai mal à mon pays. Par les écrapoutis d’assemblée nationale, les visages de peau de fesse, les toutounes de la finance, les faux surpris de McGill, j’ai mal à mon pays

Par les plorines du Sénat, les savates des sociétés du bon parler, la puanterie des antichambres des ministres, les va-la-gueule de l’égalité ou l’indépendance, j’ai mal à mon pays.  Par les poubelles du Canada mon pays mon profit, par les regrattiers du peuple dans les pawn-shops de la patrie, j’ai mal à mon pays Par les écartillés de l’honnêteté, par les déviargés de la dignité, par les déplottés de la vérité, j’ai mal à mon pays.  Par les pas clair-de-nœuds par ceux qui ont des meubles en cadeau, par les baveux du million mal acquis j’ai mal à mon pays. Par les éjarrés de la vente au plus offrant. par ceux qui nous trahissent pour du cash et nous chantent la pomme à crédit, j’ai mal à mon pays

coucouille
Par les peddlers du fédéralisme enculatif. et la ratatouille du pot-de-vin  par les gras durs de radio-cadenas, par les passeux de sapins, les tireux de ficelles, les zigonneux de fonds publics, par tous ceux qui ont des taches de graisse sur la conscience, j’ai mal à mon pays.  Par ces maudits tabarnaques, de cinciboires de cincrèmes, de jériboires d’hosties toastées, de sacraments d’étoles de crucifix de calvaires de trous-de-cul , j’ai mal à mon pays  jusqu’à la fin des temps.
(Gérald Godin, Libertés surveillées, 1975)

Merci à Sol Zanetti d’avoir ramené dans l’actualité ce beau poème de Godin,   Étrange destin que celui de Gérald Godin qui aura donc vécu de paradoxe en paradoxe jusqu’à la fin. Devenu politicien jusqu’au bout des doigts, il se retrouve dans l’incapacité de se présenter aux élections de 1994.  Guy Godin Un poète en politique. Essai. (2000).

conscience

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Je me souviens

oit

Oitarp

 Les peuples sont pleins de paradoxes et les Québécois n’y font pas exception. Dispersés sur un vaste territoire, trois fois grand comme la France, le peuple du Québec a réussi à survire en terre d’Amérique, sur cette terre nordique, couverte de neige une bonne partie de l’année.

plaque

Bon an mal an, nous nous sommes adaptés.  En 1976, lorsque le gouvernement de René Lévesque fut porté au pouvoir, de nouvelles plaques d’immatriculation firent leur apparition sur les véhicules de la Belle Province. Le gouvernement Lévesque souhaitait ainsi fouetter la fibre nationaliste et conduire le Québec au banc des nations souveraines.

plaque 76À partir de cette époque, la Belle Province fut reléguée aux oubliettes de même, les Canadiens-Français du Québec devinrent des québécois, sans jamais parvenir toutefois à se donner un pays. En 2006, cependant, la Chambre des communes du gouvernement canadien reconnaissait que les « Québécois forment une nation au sein d’un Canada uni. » Ainsi grace au gouvernement Harper, le lys pouvait continuer de fleurir sous la rose …

Je me souviens / Que né sous le lys / Je croîs sous la rose.
I remember / That born under the lily / I grow under the rose.

Je_me_souviens_(Jardinage)

Je me souviens

La devise du Québec est   « Je me souviens »  et  pour se souvenir on se souvient ! Je me souviens entre autre de  James Wolfe dont la statue se trouve sur la façade de notre Assemblée Nationale.

wolfe

Je me souviens de la rue Amherst à Montréal, de  la rue Durham à Sherbrooke nommée en l’honneur du fameux John George Lambton comte de Durham, qui disait que les québécois était un  peuple sans histoire et sans littérature.  Je me souviens aussi d’Horatio Nelson et de sa colonne érigée sur la place Jacques Cartier à Montréal.  Cette colonne historique fait partie d’une symbolique oubliée qui montre Nelson dominant l’empire et écrasant du regard la statue de Jean Vauquelin, érigée en contrebas. 
Vauquelin_lieutenant_de_vaisseau
Dans notre vie de tous les jours on se souvient également de notre reine Elisabeth II, dont on voit malgré nous, l’illustre figure à chaque fois que l’on sort un billet de banque.
20$
Tout ça fait partie  des ironies de l’histoire et du paradoxe québécois.  Pourtant, ailleurs sur la planète, nos frères humains qui ont subi des génocides culturels au fil des siècles n’ont nul besoin d’élever des statues à leurs bourreaux ou de conserver les signes ostentatoires qui les ont asservis.
René Lévesque

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Mobilisation générale pour une démocratie‏ nouvelle

oit

Oitarp

Aux dernières élections  à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral. Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ a quand même récolté la majorité à l’assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges sur 125. Dans les faits, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a donc obtenu cette majorité avec seulement 41% des votes.  C’est donc dire que 59% des électeurs n’ont pas choisi ce gouvernement qui se retrouve pourtant majoritaire au Parlement. Si le Québec adoptait un mode de scrutin basé sur la proportionnelle, le Parti libéral aurait obtenu 18 sièges de moins le 7 avril dernier, tandis que tous les autres partis auraient fait des gains. De plus, Option nationale et le Parti vert du Québec auraient pu faire leur entrée à l’Assemblée nationale.

90 jours pour la démocratie

090Fernand Courchesne un citoyen de Sherbrooke, membre du Mouvement Démocratie Nouvelle a entamé un périple de 6000 km pour faire circuler une pétition pour changer le mode de scrutin québécois.  M. Courchesne espère amasser 100,000 signatures,  qu’il compte présenter à l’Assemblée nationale à l’automne 90 .(Accéder à sa page Facebook

90

Cliquez sur l’image

 Le président du Mouvement pour une démocratie nouvelle, Jean-Sébastien Dufresne, se réjouit de cette initiative : « Nous rencontrons de plus en plus de citoyens de partout au Québec qui souhaitent agir afin de concrétiser une réforme qui est réclamée par la société civile québécoise depuis des décennies et qui aurait le bénéfice de rétablir la confiance de la population en notre système politique ».car il est inconcevable que des gouvernements soient élus même s’ils n’ont pas recueillis la majorité des votes

md,com

Cliquez sur l’image pour accéder au site

Unissons nous pour changer le mode de scrutin au Québec

Le système électoral est le fondement de la démocratie et il est urgent d’adopter un mode de scrutin qui reflétera la véritable idéologie politique de la population québécoise

cr

moutons

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Le tchador à l’Assemblée nationale du Québec ?

Fatima Houda-Pepin députée libérale de La Pinière s’inquiète des propos de son collègue Marc Tanguay sur le port du tchador à l’Assemblée nationale, Dans une lettre titrée « Je suis libérale et fédéraliste et je suis contre le tchador à l’Assemblée nationale », Madame Houda-Pepin, a fortement réagit aux propos de son collègue Marc Tanguay sur le port du tchador à l’Assemblée Nationale.

Quebec an

« Je suis libérale et fédéraliste et je suis contre le tchador à l’Assemblée nationale  »

C’est la goutte qui a fait déborder le vase. Je suis sidérée, blessée et choquée de ce que j’ai lu dans La Presse et le Devoir du 12 novembre dernier, une déclaration de mon collègue Marc Tanguay, porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité, sous le titre « Les candidates libérales pourront porter le tchador au prochain scrutin ». Pour être une assidue du caucus des députés libéraux, un tel positionnement n’y a jamais été discuté.

800px-Women_in_shiraz_2

Femmes portant le tchador

Je le cite au texte « On ne peut jouer dans les limitations des libertés, et cette personne qui se fait élire (avec son tchador) aurait tout à fait le droit et la légitimité démocratique d’être assise à l’Assemblée nationale » Mais avant qu’une « libérale » portant un tchador puisse siéger à l’Assemblée nationale, il faut qu’elle soit candidate, et pour être candidate, il faut qu’elle y soit autorisée, par écrit, par le chef du parti libéral du Québec. Est-ce que c’est ça le modèle de l’égalité hommes-femmes que le parti libéral du Québec veut maintenant présenter à la face du Québec ? Est-ce que les Québécoises ont fait tout ce chemin pour en arriver à prendre comme modèle de l’égalité hommes-femmes celui de l’Arabie Saoudite ou de l’Iran des Ayatollahs ? 

nikab

Nikab Une femme portant le nikab en Arabie Saoudite

Je me questionne. Suis-je encore dans le Parti libéral dont les élites politiques et intellectuelles se sont relayées pendant un siècle, pour mener un combat courageux pour la séparation de l’Église et de l’État au Québec ? Suis-je encore au parti libéral d’Adélard Goudbout qui a accordé aux Québécoises le droit de vote et d’éligibilité des femmes, un droit gagné de haute lutte par les suffragettes et les militantes libérales ? Suis-je encore au Parti libéral du même Adélard Godboult qui a institué l’école obligatoire forçant les parents de toutes les régions du Québec à scolariser leurs enfants – garçons et filles – ? Suis-je encore au Parti libéral du Québec de la Révolution tranquille qui a fait élire la première femme députée à l’Assemblée législative, Marie-Claire Kirkland qui a mis fin à la tutelle des femmes en faisant adopter la loi sur la capacité juridique de la femme mariée ?

nlc008114-v3

Claire Kirkland Casgrain

Quand on connaît la signification du tchador et de sa variante afghane, le tchadri, comment peut-on justifier l’acceptation d’un tel symbole dans ce haut lieu de notre démocratie qu’est l’Assemblée nationale ? Je suis libérale et fédéraliste et je refuse toute dérive vers le relativisme culturel sous couvert de religion, pour légitimer un symbole, comme le tchador qui est l’expression même de l’oppression des femmes, en plus d’être la signature de l’intégrisme radical. Est-il nécessaire de rappeler que le Parti libéral du Québec a déjà limité la liberté d’expression (liberté fondamentale) en matière d’affichage commercial, par voie législative, et qu’il a même eu recours à la clause nonobstant pour soustraire sa Loi à la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et à la Charte canadienne des droits et libertés. Oui, en démocratie, il est permis d’interdire, quand l’intérêt public l’exige. L’égalité hommes-femmes est un droit fondamental qui demeure un acquis fragile à l’ère des intégrismes qui caractérise notre siècle, Il faut le protéger et le défendre et non le mettre en péril. »

Les Indignés du Québec remercient Madame Houda-Pepin pour son courage politique et souhaitent que sa position héroïque contribuer à éclairer son parti et à le sortir de l’errance politique qui le caractérise. Depuis trop longtemps en effet le « Parti libéral du Québec s’oppose par ses positions purement électoralistes a des position qui l’ont amené à limiter « la liberté d’expression (liberté fondamentale) en matière d’affichage commercial, par voie législative, et qu’il a même eu recours à la clause nonobstant pour soustraire sa Loi à la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et à la Charte canadienne des droits et libertés » Merci Madame de votre droiture. Oui, vous avez raison, en démocratie, il est permis d’interdire, quand l’intérêt supérieur de la nation l’exige.

René Lévesque

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le paradoxe québécois

Le gouvernement québécois souhaite accentuer la séparation entre la religion et l’État.  En effet selon le Ministre Bernard Drainville, responsable du dossier : « L’état doit être neutre »

Bernard Drainville

Selon ce projet charte des valeurs québécoises,  le gouvernement provincial entend assurer :

  1. La séparation des religions et de l’État
  2. La neutralité sur le plan religieux
  3. L’égalité entre les citoyennes et citoyens, quelles que soient leurs croyances religieuses ou leurs convictions morales, philosophiques ou autres

Toutefois selon Ministre «Le crucifix est là pour rester, c’est le choix de notre gouvernement. On ne tournera pas le dos sur notre patrimoine, sur notre passé[1]».  On parle ici du crucifix de l’Assemblée Nationale Québécoise un signe religieux jugé patrimonial par le gouvernement québécois, mais qui n’a fait son apparition à l’Assemblée Nationale en 1936, pour souligner l’alliance étroite entre l’Église et l’État[2].

Je me souviens

La devise du Québec est « Je me souviens »  et pour ça, pour se souvenir on se souvient !

Je me souviens entre autre de   James Wolfe dont la statue se trouve sur la façade de notre assemblée Nationale

wolfe

Je me souviens de la rue Amherst à Montréal ,de  la rue Durham à Sherbrooke en l’honneur du fameux John George Lambton comte de Durham, qui disait que les québécois était un   peuple sans histoire et sans littérature[3].  Effectivement au Québec on se souvient.  Inutile d’allonger la liste !  On se souvient de notre reine dont on voit l’illustre figure tous les jours lorsque l’on sort un billet de banque.
2012_20_Dollar_Closeup(1)
Tout ça fait partie du paradoxe québécois.  On continue à parler des deux côtés de la bouche.  Pourtant, ailleurs sur la planète, nos frères humains qui ont subi des génocides culturels au fil des siècles n’ont aucun besoin d’élever des statues à leurs bourreaux ou de conserver les signes ostentatoires qui les ont asservis.  Ici on a décidé de faire autrement et de garder le crucifix, symbole de la grande noirceur, et ce faisant on créé deux catégories de citoyens; les Québécois de souche et les autres !
Oitarp, poète indigné du printemps érable en ce
18eme jour de septembre 2013

grenouilles indignées

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized