Archives de Tag: Pierre-Jacques Ratio

Changements climatiques : des jeunes montréalais sanctionnés

Pierre-Jacques Ratio

Depuis que Greta Thunberg, une jeune activiste de 16 ans, a demandé aux écoliers du monde entier d’entamer une grève internationale pour le climat, ils sont des centaines de milliers à faire l’école buissonnière partout sur la planète.

À Montréal depuis le 15 février, des élèves de l’école secondaire Robert-Gravel, située sur le Plateau-Mont-Royal, ont été les premiers à répondre à l’appel de Greta Thunberg et chaque vendredi après-midi, ces élèves sortent dans la rue pour dénoncer les changements climatiques comme le font des milliers de jeunes ailleurs sur la planète.

Marche pour le climat en Belgique – Photo : Belga/Nicolas Matterlinck

Greta Thunberg

Pour le directeur de l’école, Mathieu Lachance, cette situation est inacceptable car ces jeunes n’ont pas fourni d’autorisation parentale pour quitter l’école, ce qui contrevient au code de vie de l’établissement scolaire.  C’est ainsi que 168 élèves ont été placés en retenue depuis un mois. De son côté, la présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Catherine Harel-Bourdon, a fait parvenir une lettre aux parents où elle précise qu’« On est en faveur de ce que font nos élèves comme démarche pour le développement durable, pour notre planète en même temps on a des responsabilités comme commissions scolaires auprès des parents. […] on comprend qu’on ne pourra pas assurer la sécurité des enfants qui vont quitter l’école. » Madame Harel-Bourdon demande également aux parents de motiver l’absence de leur enfant en prévision de la grande marche pour le climat qui se tiendra le 15 mars prochain : « Il faut que les parents soient au courant et qu’ils autorisent leur enfant à participer à cet événement. […] ce sont eux les premiers éducateurs de leurs enfants, donc c’est à eux de déterminer avec leur enfant ce que l’élève fera le 15 mars. »

Cette mobilisation de la jeunesse marque un pas important dans l’histoire de l’humanité car elle témoigne du fait que partout sur la terre, les jeunes ont compris l’absurdité de cette chimère qu’est la croissance économique, la maximisation des profits et l’exploitation du prochain.  Merci belle jeunesse soyez comme la vague et continuez à manifester car vous seuls pouvez nous sortir de ce bourbier qui nous menace et dont vous allez hériter.

Références :

Poster un commentaire

Classé dans Environnement

Son maître à penser?

Pierre-Jacques Ratio

En novembre dernier le président Macron annonçait que la France rendrait honneur au maréchal Pétain pour son rôle durant la première guerre mondiale. Cette position avait suscité le courroux de la population forçant M. Macron à se rétracter.

Avec le recul, on peut se demander pourquoi Emmanuel Macron a tenté d’honorer la mémoire d’un homme qui est responsable de l’arrestation de près de 40 000 Juifs étrangers et de milliers de républicains espagnols réfugiés en France, et qui ont été internés puis déportés par les Allemands à la fin de 1942. Tout comme Pétain, Macron a installé un régime autoritaire, réactionnaire et répressif et il est curieux de constater que La République en Marche, la formation politique qu’il a fondée, porte presque le même nom que celui de La France en marche de Pétain, documentaires qui  glorifiaient l’œuvre et la personne du maréchal. 

Les politiques d’Emmanuel Macron, tout comme celles de Pétain, démontrent qu’il est contre le principe égalitaire proclamé par la Révolution.  L’abolition de l’impôt sur les grandes fortunes et ses commentaires sur «ces gens qui ne sont rien» en sont une parfaite illustration. 

Arrestations, victimes et garde à vue

Du 16 au 17 juillet 1942, lors de la rafle du Vel’ d’hiv à Paris, le gouvernement de Vichy procèdait à l’arrestation de 13 152 Juifs apatrides dont 3 118 hommes, 5 919 femmes et 4 115 enfants. Chez les Gilets Jaunes dix personnes sont décédées (victimes collatérales) depuis le début du conflit et en un mois seulement, du (17 novembre au 17 décembre 2018), 4570 personnes ont été placées en garde à vue.

Si c’est ça la France en marche mieux vaut être-cul-de-jatte!

Références

Quand Macron flirte avec la créature des nazis…

 

Poster un commentaire

Classé dans Francophonie, Gilets jaunes, Indignés

Quand Macron flirte avec la créature des nazis…

Pierre-J.Ratio

Emmanuel Macron, le président le plus impopulaire de la cinquième république, celui qui vole aux pauvres pour donner aux riches est le roi de la rhétorique. Du haut de son éloquence creuse, et purement formelle, M Macron a annoncé que la France rendrait honneur au maréchal Pétain pour son rôle durant la première guerre mondiale.

Le président a déclaré que «l’on pouvait avoir été un grand soldat pendant la première mondiale et avoir conduit par des choix funestes durant la deuxième» (sic).

En honorant la mémoire de celui qui fut un «héros de la première guerre mondiale», et en occultant la mémoire de celui qui est devenu l’homme de la collaboration durant la seconde, le président  Macron défend l’indéfendable.  C’est un peu comme si Angela Merkel disait : – Nous allons rendre hommage à Adolphe Hitler qui fut un excellent peintre allemand, un génie de la peinture, mais nous passerons sous silence la deuxième partie de sa vie.

Mon grand-père Aldonce Vavasseur arrêté comme résistant par les nazis

En agissant comme vous le faites-vous faites, M. Macron vous faites affront  à ceux qui ont condamné Pétain et qui  l’on jugé «indigne d’être français». Plus grave encore, vous offensez aussi les victimes des camps de concentration et la mémoire des résistants. 

Les jumelles Mimi et Nénette Vavasseur en uniforme d'AFAT en 1944.

Les jumelles Mimi et Nénette Vavasseur en uniforme d’AFAT en 1944

M.Macron mon père avait 16 ans lorsqu’il a quitté le séminaire pour prendre le maquis, ma mère et sa sœur passaient des messages codés dans leurs pompes à vélo pendant que mon grand-père goûtait aux interrogatoires musclés de la Kommandantur.

C’est la mémoire de tous ces gens que vous déshonorez en agissant de la sorte.

Images d’archives – Troisième documentaire de la série “La France en Marche” réalisée par l’État français conduit par le Maréchal Pétain.

Images d’archives – Troisième documentaire de la série “La France en Marche” réalisée par l’État français conduit par le Maréchal Pétain.

Mimi Vavasseur et Jacques Ratio, deux résistants qui ont donné leur jeunesse pour faire triompher la liberté

Mimi Vavasseur et Jacques Ratio, deux résistants qui ont donné leur jeunesse pour faire triompher la liberté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lfem En regardant les Images d’archives de “La France en Marche” réalisées par le gouvernement de Vichy, présidé par le maréchal Pétain, je comprends mieux maintenant votre démarche et votre slogan. Honte à vous!

 

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Massacre à la tronçonneuse dans la forêt Ouareau

Pierre-J. Ratio

Le Parc régional de la Forêt Ouareau est situé à une heure de Montréal et couvre un territoire de 160 km².  Ce parc offre une multitude d’activités pour les amateurs de plein air dont la randonnée pédestre la raquette, en passant par le vélo de montagne, le canot, le kayak, l’escalade et la pêche.

Pourtant, depuis quelques années les arbres de ce joyau forestier tombent comme des mouches sous l’action des tronçonneuses. Ces abus sont régulièrement rapportés par Les amis de la forêt Ouareau, une association régionale dévouée à la protection du parc. Selon un résident «le bord des chemins de la forêt sont jonchés de tas de branches non ramassés lors de l’abattage des arbres». Un autre  précise qu’en «laissant pourrir du bois en plein milieu d’une forêt publique on ne contribue pas à réduire nos émissions de carbone, on contribue plutôt à les gonfler».

Selon les Amis de la forêt Ouareau, une nouvelle coupe de bois évaluée à plus de 2800 voyages de camion, est imminente.  Voilà un beau dossier environnemental à présenter à M Legault, notre nouveau premier ministre.

Un dossier chaud :

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Au nom de quoi va-t-on-censurer l’histoire ? L’exemple de la BMO…

 P-J Ratio

Certaines personnes s’opposent au retrait de la plaque de la BMO dans le Vieux-Montréal.  Elles se demandent avec raison, au nom de quoi va-t-on-censurer l’histoire et jusqu’où irons-nous dans la chasse aux sorcières au nom de quelle rectitude politique ?

         Voici de texte de la plaque controversée

Dollier de Casson (1636-1701)

Et voici comment Dollier de Casson rapporte l’evènement dans son Histoire du Montréal (1642-1672),  Comme vous le constatez on est à des années lumières des propos de cette plaque délirante : – «Comme on avait que très peu de raquettes et que les neiges étaient encore hautes, on ne pouvait pas bien s’équiper, mais enfin ayant mis son monde dans le meilleur ordre qu’il put, [Maisonneuve] marcha avec trente hommes vers les ennemis, laissant le château et toutes autres choses entre les mains de d’Aillebout, auquel il donna ses ordres […] ;

Acte de fondation de Ville-Marie (Montréal), Bas-relief de Louis Philippe Hébert

étant entré dans le bois quasi aussitôt après, ils furent chargés par 200 Iroquois qui, les ayant vu venir s’étaient mis dans plusieurs embuscades propres à les bien recevoir. Le combat fut fort chaud. Incontinent  […]  M. de Maison-Neuf’ve se vit attaqué, il plaça ses gens derrière les arbres ainsi que faisaient les ennemis, et lors on commença à tirer à qui mieux mieux, ce qui dura si longtemps que la munition des nôtres manqua ; ce qui obligea M. de MaisonNeufve, […]  accablé par le grand nombre d’ennemis et qui avait la plus part de ses gens morts ou blessés de penser à la retraite comme à l’unique moyen de se sauver, lui et son monde. Ce qui était bien difficile à faire à cause de ce que nous étions beaucoup engagés et que les autres étaient si bien montés en raquette qu’à peine étions-nous de l’infanterie au respect de la cavalerie ;

quoiqu’il en fut,  […] il commanda qu’on se retira, mais tout bellement. faisant face de temps en temps vers l’ennemi, allant toujours vers un certain chemin de traîne par lequel on emmenait le bois pour construire l’hôpital, à cause qu’il était dur et que leurs raquettes ne leur serait pas nécessaires en ce lieu là pour bien aller; chacun exécuta cet ordre, mais à la vérité, […]  Monsieur de Maison-Neufve voulant être le dernier en cette rencontre, il attendait que les blessés fussent passés avant de marcher; quand on fut arrivé à ce chemin de traîne  […] , nos Français effrayés s’enfuirent de toutes leurs forces et laissèrent M. de Maison Neufve fort loin derrière eux ; lui de temps en temps, faisant face avec ses deux pistolets, crainte d’être saisi de ces barbares qui étaient toujours sur le point de le faire prisonnier. Ils ne le voulaient pas tuer, parce que le reconnaissant pour le gouverneur, ils voulurent en faire la victime de leur cruauté, mais Dieu l’en garantit et cela de la façon que je vais dire : les Iroquois ayant déféré à leur commandant cette capture, ils le laissèrent aller un peu devant eux, afin qu‘il eut l’honneur de le prendre, mais celui qui voulait prendre fut pris, car M. le La Place d'Armes Gouverneur s’en trouvant si  […] se mit en devoir de tirer, ce que ce sauvage voyant, il se baissa pour éviter le coup. M. le Gouverneur ayant raté, cet homme se releva pour sauter sur lui, mais en cet instant, il prit son autre pistolet et le tira si promptement  […] qu’il le jetta tout raide mort. Or comme cet homme était le plus proche de lui, il eut le loisir de prendre un peu d’avance jusqu’à ce que les autres barbares étant venus  […] au lieu de le poursuivre, ils chargèrent cet homme sur leurs épaules et l’emportèrent promptement parce qu’ils avaient peur que quelque secours inopiné ne leur vint ravir et que le corps d‘un tel personnage ne tomba entre les mains de leurs ennemis : ce ridicule procédé donna loisir à M. de Maison-Nenfve de se rendre au fort, quoiqu’après tous les autres».  

Le fort Ville-Marie en 1642

Le fort Ville-Marie en 1642

Il me semble que ce texte est suffisant pour justifier la réécriture de cette plaque erronée.  Matthieu Sossoyan, un intervenant qui a pris part au débat sur le sujet a suggéré ceci comme texte de remplacement : « On pourrait tout simplement écrire que le chef Iroquois (et le nommer) est mort en tentant de défendre sa terre et son peuple. Pas besoin d’enlever la plaque, mais de réécrire le texte. Beaucoup de Mohawks avec lesquels je suis ami sont en accord avec ce genre de modification».  À mon avis il faudra effectivement réécrire le texte et apposer une nouvelle plaque.  Vos suggestions sont les bienvenues . 

P-J Ratio, anthropologue et archéologue

Références :

·         La plaque raciste du Vieux-Montréal devra être enlevée

·         Une plaque commémorative indigne du 375e anniversaire de Montréal !

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

L’Éco-Corridor Kaaikop à nouveau menacé par Québec…

Pierre-Jacques Ratio

Le mont Kaaikop,  est situé dans le village de Sainte-Lucie-des-Laurentides, c’est le troisième plus haut sommet des Laurentides et il culmine à 830 m d’altitude. Cet endroit de villégiature est menacé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP) qui déposera cet automne de nouveaux plans de coupes forestières.

Déjà en 2013 la  Coalition Mont-Kaaikop  avait lancé une pétition pour soutenir la création d’une aire protégée de biodiversité au Mont-Kaaikop.   Même si 8 000 personnes  s’étaient opposées à ces coupes  Québec revient à la charge… Pour le maire Serge Chénier de Sainte-Lucie-des-Laurentides : « Le tourisme est la principale activité économique chez-nous. Nous nous tournons même de plus en plus vers le tourisme écologique (…). En 20 ans, on a connu sept campagnes de coupes. Au Mont-Kaaikop, ça va être un désastre. Si ça se réalise, le monde n’ira plus là. »

Pour Serge Hayman, vice-président du conseil d’administration et conseiller de la faune et en écosystèmes de la Coalition : « Le MFFP n’a qu’une obsession : couper du bois! Toutes les belles dispositions de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier prennent le bord dans la pratique. Les consultations publiques sont bidons. Ce sont de simples sessions d’information où il est clairement écrit qu’elles n’ont pas pour but de changer l’affectation du territoire. Elles servent à quoi, alors?

LA CRÉATION D’ÉCO-CORRIDOR KAAIKOP OUAREAU (ÉCKO)

La Coalition s’est associée à la Municipalité de Chertsey (Lanaudière) et à la Fédération des Associations de lacs de Chertsey, pour sauver la Forêt Ouareau. Éco-Corridor Kaaikop Ouareau (ÉCKO) vise à unir les forces du milieu et à partager les expériences pour sauver de larges territoires naturels et interconnectés.  Nous ne sommes pas systématiquement contre toute coupe forestière, mais il est illogique de nuire à l’actif principal d’une région (la villégiature et le tourisme) pour en favoriser une autre. À force de cupidité, sans vision à moyen et long termes, la foresterie va s’autodétruire, faute de saines pratiques. »

Nous vous invitons à signer notre pétition  pour  augmenter la pression sur le gouvernement du Québec, qui la sourde oreille ou fait semblant de ne pas comprendre alors qu’il peine à atteindre son objectif de protéger 17% de son territoire d’ici 2020. Seulement 9,35% du territoire québécois est protégé actuellement. Un territoire de protection du Mont-Kaaikop et de la Forêt Ouareau seraient une solution simple à ce déficit, un geste concret et grandement apprécié des populations qui réclament haut et fort ces aires protégées, pour atteindre cet objectif national louable. Alors, soutenez-nous en signant la pétition. Nous pourrions même donner un coup de pouce au gouvernement pour qu’il honore enfin l’une de ses promesses…

Cliquez ici pour signer la pétition cliquez ici

Rejoignez-nous sur Facebook  : Coalition Mont-Kaaikop

Amis de la forêt Ouareau

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La F1 ou le triomphe de l’insipide!

 Pierre-J. Ratio

Une fois de plus, depuis 50 ans, Montréal a vibré au son du Grand prix du Canada. Les chromés du Jet Set ont envahi la ville, les pitounes ont shiné sur les chars. Le journal de Montréal a organisé un Vox pop pour savoir si les montréalais connaissaient bien la F1. À radio Canada les «journalistes» sportifs ont continué leur travail d’abrutissement des masses en nous faisant écouter le bruit tonitruant des moteurs, pour notre plus grande fierté.

Les médias nous ont abondamment abreuvés de reportages sur le pilote québécois Lance Stroll et le journal La Presse s’est réjoui de sa performance, car même s’il n’a pas remporté la victoire, « Stroll aurait pu difficilement demander mieux à sa première participation au Grand Prix de Formule 1 du Canada, alors qu’il a récolté les premiers points de sa carrière. » Finalement Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix, les pilotes ont plié bagages et les commerçants et les proxénètes ont récolté la manne…

À l’heure où la planète se mobilise pour contrer le réchauffement climatique, Montréal continue de promouvoir cet événement d’un autre âge et bien peu de voix se lèvent pour dénoncer ce triomphe de l’insipidité. Pourtant Kim Lévesque Lizotte n’hésite pas à le faire avec brio…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized