Archives mensuelles : septembre 2015

Selon Chadortt Djavann le voile n’est pas moins grave que l’excision

Sophie Doucet

Sophie Doucet

En Iran, Chadortt Djavann a porté le voile pendant dix ans. C’était ça ou la mort pour cette jeune femme de trente-cinq ans, d’origine Iranienne qui vit maintenant en France et qui a publié Bas les voiles un livre où elle raconte qu’elle même a été voilée de treize à vingt-trois ans. Chadortt Djavann se dit bouleversée de découvrir dans les rues de son pays d’accueil de plus en plus de jeunes filles la tête enserrée par un tissu sombre. Et elle est en colère contre certains intellectuels français qui, au nom du respect de la différence culturelle, se rendent complices, à ses yeux, de l’action des islamistes. Virulente, la jeune femme en appelle à la raison, à la laïcité et au respect des droits de l’homme pour interdire le voile, non seulement à l’école, mais dans toutes les institutions républicaines et sur tous les lieux de travail. Et partout en ce qui concerne les mineures.

Chadortt Djavann

Chadortt Djavann

Chadortt Djavann clame qu’elle sait de quoi elle parle. «Habiter, dix ans durant, un corps enfoui sous le noir, un corps condamné à l’enfermement, laisse des marques indélébiles. Quoi de plus injuste, de plus aliénant, que d’infliger à une adolescente l’enfermement sous le noir et la honte de son corps parce qu’il est féminin. Le voile n’est pas moins grave que l’excision. Il n’y a pas de jour avec et de jour sans, la jeune fille devient un être sous le voile. Ca fait partie de son être social, psychologique, sexuel, personnel. En voilant une fille, on lui inculque son infériorité, la culpabilité de sa sexualité et, surtout, on lui dit qu’elle n’est pas dans le droit, qu’elle n’a pas le droit.»

Une discrimination que Chahdortt Djavann, pour l’avoir vécue et fuie, ne supporte pas dans ce pays où l’histoire du combat pour l’égalité des sexes est longue.» Dans les sociétés musulmanes, les femmes sont invisibles, enterrées, parce qu’on ne peut pas les exterminer. On en a besoin pour procréer, pour assouvir les besoins sexuels des messieurs… Comme enfants-voiléson ne peut pas les exterminer, on les ensevelit sous le noir. Dans tous les systèmes les plus barbares, on voile les femmes. Pourquoi le supporte-t-on ici ? Parce qu’il s’agit de femmes et de musulmanes. Au nom de la différence culturelle ? Pourquoi ne pas accepter la lapidation et l’excision en ce cas ? Dans tous les pays musulmans, il y a des mariages de jeunes mineures avec des messieurs vieillissants. C’est une différence culturelle, n’est-ce pas ? Mais ici elle est considérée comme un délit : la pédophilie. Qu’en pensent ces intellectuels et les islamologues ? »

Quand on prononce les mots » liberté individuelle, «la jeune auteure bondit» : Si, aujourd’hui, des jeunes juifs commençaient à porter l’étoile jaune, en clamant» c’est ma liberté» ; si des jeunes Noirs décidaient de porter des chaînes au cou et aux pieds, en disant» c’est ma liberté,«la société ne réagirait-elle pas ? » Quand on tente de nuancer en employant les mots foulard ou bandeau, elle rétorque : «Entre la burka et le foulard coloré, la signification est la même. Parler de foulard, de bandeau n’est qu’une lâcheté sémantique, c’est une misérable ruse rhétorique. De plus porter le foulard, ici, est un appui aux dictatures islamistes qui imposent la burka là-bas. Le voile est l’emblème même du dogme islamiste. L’islam peut tout à fait vivre sans, mais il n’y a pas de pays islamistes sans le voile.»

libertéPour Chahdortt Djavann, l’attitude conciliante avec le voile n’est pas sans danger. Car, d’un côté, le Front national décrète que les musulmans ne sont pas intégrables» – les femmes voilées, bizarrement, font parfaitement écho à cette «France algérienne» dont parle Le Pen » -, de l’autre, un populisme islamiste – « qui s’appuie, hélas, sur une réalité » – tient un langage de victimisation aux jeunes issus de l’immigration : «Jamais vous ne serez intégrés dans la société française, vous serez toujours considérés comme des bougnoules, comme des beurs. Les islamistes s’appuient sur ce discours pour militer pour un retour aux dogmes religieux, pour créer un communautarisme. La convergence de ces deux populismes est extrêmement dangereuse». Et la jeune femme de lancer : « Il est temps d’agir, et radicalement. La République française doit prendre ses responsabilités, et reconnaître les enfants issus de l’immigration tiers-mondiste comme des citoyens à part entière. Elle doit reconnaître le port du voile pour les mineures comme une maltraitance. Les parents et tous les adultes qui incitent les filles à le porter doivent être sanctionnés. »

Texte de Dany Stive, publié dans L’Humanité, 9 octobre 2003.

voil

birdie

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Recours Collectif de $5.8 millions contre la Ville de Québec

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Quatre-cents personnes poursuivent la Ville de Québec dans un recours collectif qui a été déposé suite à l’intervention policière survenue dans le cadre de la manifestation du 24 mars 2015.

manifpacifique

Selon le communiqué, dont les Indignés du Québec ont obtenu copie « Le Service de Police de la Ville de Québec (SPVQ) a fait preuve ce soir-là d’une brutalité sans précédent, en chargeant une foule qui ne représentait aucun danger pour qui que ce soit. Des techniques de dispersion inadéquates et indues ont blessé, ce soir-là, 5 personnes, dont 4 furent envoyées à l’urgence pour traiter des blessures sérieuses. Toutes les personnes présentes ont assisté à la violence perpétrée contre leurs camarades et ont aussi vu leurs droits fondamentaux bafoués. 274 constats d’infraction furent également distribués lors de deux encerclements.» Ce dossier a été confié à maître Sophie Noël, de Noël et Gauron Avocats, associés au bureau de maître Guy Bertrand. La représentante du groupe se nomme Mme. Florence Moreault.

La requête peut être visionnée ici:

A voir aussi : video de la charge policière brutale contre les manifestants pacifiques

Photo de Martine Deraspe

peace-and-love

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le silence inquiétant de l’AAQ dans le dossier des Tanneries

Pierre-Jacques Ratio, archéologue

Pierre-Jacques Ratio, archéologue

Depuis la destruction sauvage du site des Tanneries, l’Association des archéologues du Québec (l’AAQ) demeure obstinément muette. Bien que le mandat de cet organisme consiste à contribuer «au développement, à la promotion et la défense de l’archéologie et de sa pratique éthique et professionnelle au Québec en tant que science, patrimoine et discipline», l’AAQ ne s’est toujours pas prononcée sur la destruction du site des tanneries.

À ce jour, seule l’Association canadienne d’archéologie (l’ACA) s’est opposée à la destruction du site et c’est en vain que Christian Gates St-Pierre, président du Comité de défense de l’intérêt public à l’ACA et professeur à l’Université de Montréal a fait pression auprès du maire Denis Coderre  pour qu’il intervienne. Depuis la destruction du site archéologique c’est la consternation dans la population mais aussi dans «les cercles d’archéologues, d’historiens, d’urbanistes, de muséologues et de plusieurs autres professionnels ayant à cœur la conservation et la mise en valeur du patrimoine Montréalais. Cette inquiétude trouve même écho chez nos collègues archéologues du Canada anglais, des États-Unis et d’Europe, tous abasourdis devant la disparition  […]  d’un ensemble patrimonial aussi vaste, rare et précieux » a indiqué M Gates St-Pierre.

Le maire Benoit Dorais

Le maire Benoit Dorais

De son côté, le maire de l’arrondissement du Sud-ouest Benoit Dorais a précisé qu’il « […]  trouve personnellement malhonnête intellectuellement de la part du ministre d’utiliser la réputation de professionnalisme et le titre de présidente de l’Association des archéologues du Québec (AAQ) de Josée Villeneuve pour justifier la destruction des vestiges alors qu’elle ne peut prendre la parole publiquement. Mme Villeneuve travaille pour la firme d’archéologues ayant le contrat des fouilles, Patrimoine Expert, et elle est liée par une entente de confidentialité ».  Rappelons que Madame Villeneuve, en plus de cumuler les fonctions de présidente de l’AAQ est également co-propriétaire de Patrimoine Experts et qu’elle travaillait sur le site des Tanneries en tant que coordonnatrice des fouilles.  Ceci explique sans doute le silence de l’AAQ. Si tel est le cas, Madame Villeneuve devrait démissionner de ses fonctions pour permettre à cet organisme de se positionner dans ce dossier.  Quoi qu’il en soit, c’est maintenant un peu tard pour le faire, mais en demeurant muette l’AAQ perd ainsi toute crédibilité, de même que le Ministère de la Culture et des Communications qui a donné son aval à la destruction du site.  «Je me souviens», dites-vous ?

la-conscience

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Des reptiliens au parti libéral ?

Félix Dubé-Nguyen Jr

Félix Dubé-Nguyen Jr

Cinq reptiliens notoires auraient infiltrés les plus hautes sphères de l’État québécois. Ces humanoïdes mi-humains mi-lézards, seraient apparemment nombreux au sein même du gouvernement et seraient dirigés par le premier ministre lui-même.

Selon une source anonyme non confirmée, il existerait «au moins cinq de ces humanoïdes typiquement reptiliens et à la peau recouverte d’écailles parmi les hautes sphères gouvernementales».

envahicou1

Philippe Couillard de Lespinay, premier ministre du Québec

Selon cette source, on retrouverait dans le cabinet actuel en plus du premier ministre Philippe Couillard, quatre autres reptiliens dont Lise Thérriault, vice première ministre, Hélène David, ministre de la culture et des communications, Carlos leitao, ministre des finances et le Dr Gaétan Barette, minsitre de la santé et des services sociaux.

lise

Lise Thériault, vice-première ministre du Québec

HéleneDavid

Hélène David ministre de la culture et des communications du Québec

Leitaoreptiliern

Carlos Leitao, ministre des finances du Québec

Gaétan Barette, ministre de la santé et des services sociaux du Québec

Gaétan Barette, ministre de la santé et des services sociaux du Québec

Face à cette possible invasion reptilienne, les Indignés du Québec vous invitent à prendre connaissance de la Déclaration de la Souveraineté Humaine en ce qui concerne le contact avec les Nations et les Forces Extraterrestres, document «qui exige que toutes les organisations extraterrestres qui ont établi ou opéré des bases sur la Terre, sa Lune, ou n’importe où ailleurs dans ce Système Solaire, démontent ces bases et divulguent complètement leur nature.»

ns

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Marche du silence: pour nos droits, nos libertés, notre démocratie»; le 26 septembre prochain

indLes Indignés du Québec vous invitent   à participer à la «Marche du silence: pour nos droits, nos libertés, notre démocratie»; car cette marche s’adresse à tous les québécois et toutes les québécoises, peu importe leur allégeance. Cet événement se tiendra le 26 septembre prochain, à Montréal.

Le lieu de rassemblement initial se fera à la Place Émilie-Gamelin et le départ est prévu pour 14h.

censureLe projet de loi 59 modifiera de beaucoup les bases de la liberté d’expression au Québec. Nous vous invitons donc à visionner les différentes instances qui participent aux consultations publiques afin d’être bien informés. Elles sont disponibles sur le canal de l’Assemblée Nationale, à la télévision ou en ligne et se termineront le 22 septembre prochain. Jusqu’à maintenant, elles soulèvent plusieurs interrogations sur la légitimité d’une telle loi et plusieurs demandes de modifications et/ou de précisions sont demandées par certains organismes.

je suis MTL
La marche se veut une initiative citoyenne quant à sa volonté de participer aux consultations publiques. Elles desire éveiller la volonté des citoyens qui sont d’ailleurs invités à y participer en grand nombre. De plus, elle aura lieu à la toute fin des consultations en chambre afin de donner la parole à son tour, de façon significative, à la population. #marchedusilence#marchedusilencemtl

Une marche du silence à Québec sera tenue aux conditions d’approbations du SPVQ. #marchedusilenceqc

Notez que le discours officiel ainsi que nos revendications seront inclus sur les documents remis aux médias sur place. Soyez donc au rendez-vous! Rejoignez vous sur Facebook en cliquant ici

Au plaisir de vous y rencontrer,

L’équipe de la Marche du Silence

cou

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

LE 19 OCTOBRE JE VOTE VOILÉE !

élections

anonymous-nous-sommes-partoutAlors que la Cour d’appel fédérale  a confirmé qu’était invalide une directive ministérielle interdisant aux musulmanes d’avoir le visage voilé lors des prestations de serment et que le le Congrès musulman demande l’abolition du nikab et de la burqa en public, Les Indignés du Québec vous invitent  à vous présenter aux urnes  le 19 octobre prochain,vêtus d’un voile de type Niqab qui couvre le visage.

Considérant que nous croyons que l’acte démocratique doit s’effectuer à visage découvert.
Considérant que nous croyons que le passeport ainsi que toutes autres cartes d’identités Canadiennes avec photos doivent être prises à visage découvert.
Considérant que nous croyons que quiconque satisfait les critères d’immigrations Canada et compte s’intégrer à notre société, doit adhérer à nos valeurs communes, droits et libertés qui ont contribué à bâtir ce pays doivent y prêter serment à visage découvert.

Dans le but de susciter une prise de conscience collective, ainsi qu’à nos élus et représentants du peuple.

Nous vous invitons, le 19 octobre prochain, à vous présenter aux urnes vêtus d’un voile de type Niqab qui couvre le visage.

C’est tout à fait légal et confirmé par Élections Canada, vous pouvez voter voilé d’un Niqab si vous avez des cartes d’identités avec photos (visage voilé ou non). Voici le numéro pour les joindre si vous désirez valider 1-800-463-6868.

ARRÊTONS DE NOUS VOILER LA FACE!

INVITEZ TOUS VOS CONTACTS À FAIRE DE MÊME HOMMES COMME FEMMES.

Cliquez sur « inviter » en haut à droite de l’événement, cliquez « tout sélectionner » et « envoyer l’invitation ».
Également partagez l’événement sur votre mur et vos pages préférées.

Ci-joint: un tutorial pour vous aider à enfiler votre niqab

ATTENTION
Cet événement n’est ni en faveur ni ne condamne aucune religion. Nous sommes contre le port du Niqab ou Burqa dans l’exercice de l’acte démocratique.
Aucun propos racistes, sexistes, haineux, incitant à la violence et/ou considérés offensants ne seront tolérés, ils seront immédiatement supprimés par les administrateurs de l’évènement.

Rejoignez nous sur Facebook en cliquant ici

Pour nos ami-es sourds et malentendants

videosigne

Nous sommes les légions d'anonymes. Nous sommes les 99%

13 Commentaires

Classé dans Uncategorized

L’archéologie des Tanneries ou la mémoire de l’oubli

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

Alors que l’Association canadienne d’archéologie s’insurge contre la destruction du site archéologique des Tanneries situé sous l’échangeur Turcot, les ministres Robert Poëti et Hélène David ainsi que le maire de Montréal Denis Coderre, préfèrent annoncer la création d’ un « comité qui sera chargé de trouver un projet pour mettre en valeur les 150 caisses d’artéfacts récupérées sur le site.» 

De son côté Stéphan Deschênes, directeur du projet Turcot au ministère des Transports, plaide également pour la destruction archéologique en raison de la nature instable et marécageuse des sols qui doivent accueillir à cet endroit un collecteur des eaux usées qui desservira 140 000 foyers.

tannerie

Encyclopédie Diderot et d’Alembert : Tanneurs, -1762

Une odeur de déjà vu 

Faubourg quebec

Le Faubourg Québec enl, 2006, Ville de MTL

Le 18 août 1993 dans le dossier controversé du Faubourg Québec (un immence site archéologique du Vieux-Montréal qui fut entièrement détruit pour faire place à des condos), Les Nouveaux Montréalistes, un groupe de pression engagé dans les questions d’intérêt public touchant le patrimoine écrivait ceci dans Le Devoir :  «tant et aussi longtemps qu’il n’existe aucune politique cohérente de gestion à la ville de Montréal qui permette aux archéologues de poursuivre leurs divers travaux et de formuler des recommandations pertinentes suffisamment à l’avance et à travers des programmes structurés, ni la préservation des vestiges importants, ni le développement sain et rationnel de l’archéologie urbaine ne sera possible.» Il est vrai que depuis cette époque, la technologie a progressé et c’est pourquoi les autorités ont annoncé qu’un relevé 3D des structures du village des Tanneries sera également réalisé en guise de «mémoire virtuelle».

Rien de nouveau sous le soleil

Villa-Montcalm

La Villa Montcalm avant sa destruction en 1977

Aux personnes qui pensent encore que la destruction de sites archéologiques est un phénomène nouveau dans la Province de Québec; détrompez-vous! Déjà en 1994, mon collègue Robert Bilodeau et moi-même écrivions ceci dans Le Devoir du 28 décembre : « […] Différents dossiers notamment celui du Faubourg Québec à Montréal qui a amené l’UNESCO à offrir sa médiation face à la colère de certains citoyens opposés à cette braderie de notre patrimoine archéologique […] Plusieurs sites archéologiques connus de la région de Montréal ont été littéralement effacés […] : le site Munn, important chantier naval montréalais du XIXe siècle, le fort de Laprairie datant du XVIIe siècle, le site institutionnel de L’Assomption, le cimetière juif du Square Dorchester au centre-ville, certaines parcelles du Vieux-Longueuil pour n’en nommer que quelques unes.»

«Je me souviens» une devise à bannir !

Armoiries_du_Québec.svg

Armoiries du Québec depuis 1939.

Même si la devise du Québec est Je me souviens, nous vivons dans une province qui prend un malin plaisir à détruire systématiquement les traces de son passé surtout lorsqu’il s’agit de la Nouvelle-France. C’est ce que j’appelle le nivelage par le bas. Imaginez par exemple, un américain qui s’aviserait de détruire le QG du général Washington, il serait immédiatement jugé comme traître à la nation et il serait vraisemblablement exécuté. Ici dans la province de Québec, on a pu en toute impunité détruire le QG du général Montcalm (un crisse de Français et un estie de Looser, anyway!). Alors si vous pensez sauver les vestiges archéologiques des Tanneries, bonne chance! Personnellement j’en doute car comme l’écrivait récemment mon collègue et ami François Véronneau : «À chacun sa méthode… certains font sauter leur vestiges, comme Daech à Palmyre, d’autres utilisent des moyens disons… plus subtils, mais le résultats est le même. Dans ce cas-ci, l’oblitération d’un lieux de mémoire, même si M. Poëti dit avoir fait son devoir en récoltant des caisses d’artefacts qu’ils veulent mettre en valeur. Le lieux et la richesse de cet ensemble parfaitement conservé, traces d’une proto-industrie organisée autour d’un ruisseau canalisé, mérite une mise en valeur in situ.»

libres99

10 Commentaires

Classé dans Uncategorized