Archives mensuelles : août 2014

Participez au concours: Envoyez un livre au ministre Bolduc

concours


Encore une fois le 
ministre de l’éducation, Yves Bolduc suscite l’indignation de la population suite aux révélations du quotidien Le Devoir qui rapportait que le ministre Bolduc ne voit pas de problème à ce que les commissions scolaires coupent cette année dans l’achat de livres pour garnir les bibliothèques de leurs écoles. «Il n’y a pas un enfant qui va mourir de ça et qui va s’empêcher de lire, parce qu’il existe déjà des livres [dans les bibliothèques]», a affirmé le ministre Bolduc avant d’ajouter : «J’aime mieux qu’elles [les écoles] achètent moins de livres. Nos bibliothèques sont déjà bien équipées.»

POUR PARTICIPEZ AU CONCOURS 

Comment faire :

Allez au bureau de poste avec un superbe livre
Prendre en photo la couverture
envoyer le livre par colis à l’Adresse suivante :

Cabinet du ministre Yves Bolduc
Édifice Marie-Guyart
1035, rue De La Chevrotière, 16e étage
Québec (Québec) G1R 5A5

Postez la photo du livre sur la page de l’évènement facebook

Téléphonez régulièrement à l’adjointe du Ministre Bolduc afin de vérifier s’il a reçu votre livre en mentionnant le titre de l’œuvre, et ce, pour éviter que le colis n’ait été mis à la poubelle. L’auteur de la photo qui recevra le plus de votes  »j’aime » sur les réseaux sociaux se méritera un câlin de la part  d’Anarchopanda en costume. Vous avez jusqu’au 11 septembre 2014 pour aimablement faire regretter au ministre sa lamentable gestion de son ministère et l’aider à s’éduquer un peu. Nous nous assurerons qu’Infoman fasse un suivi du dossier afin de s’assurer que la «gestion de livres reçus par la poste » requiert plus d’énergie que la tâche de  »gestion d’enveloppes brunes ».

 ccons

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Gros-Cacouna : Québec autorise les forages | ICI.Radio-Canada.ca

Et ça continue ! Réveille toi Québec !

Enjeux énergies et environnement

http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2014/08/21/011-transcanada-energie-est-forage-cacouna-quebec.shtml

Gros-Cacouna : Québec autorise les forages

Port de CacounaPort de Cacouna Photo : Danny Braün

Québec donne le feu vert à TransCanada pour la réalisation de forages géotechniques au large de Cacouna.

« Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques s’est assuré que l’habitat du béluga soit respecté avant de délivrer un certificat d’autorisation pour des travaux de sondage préliminaire en milieu aquatique », peut-on lire dans un communiqué du gouvernement québécois.

TransCanada a déjà effectué des tests géophysiques en avril. Ces derniers devaient permettre de mieux connaître la nature du fond marins. Il s’agit d’études réalisées à l’aide de sons.

Les forages géotechniques doivent servir à déterminer les emplacements du possible port pétrolier et de possibles réservoirs de stockage de pétrole à Cacouna. Les travaux visent donc à étudier la composition du sol sous-marin dans le secteur du port de Gros-Cacouna.

La…

View original post 212 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Solidarité avec les Anishinabe de la Nation Algonquine

Déforestation massive dans Poigan, l’une des dernières forêts vierges du Québec

Sophie Doucet

Sophie Doucet

 Situé en plein territoire Algonquin, Poigan est l’une des dernières forêts vierges du Québec a faire  face à une déforestation massive.

Poigan, l’une des zones les plus spectaculaires du Québec, dans le traditionnel territoire non-cédé Anishinabe (Algonquin), est en train d’être actuellement rasé. Ce lieu est d’une grande valeur spirituelle pour le peuple Anishinabe: «Poigan» signifie le “Calumet de la Paix”! Ce territoire, également riche en biodiversité, formait jusqu’à tout récemment un des derniers parcs d’orignaux qui ont survécu à la destruction de l’habitat par l’exploitation forestière.  Cette zone est maintenant déchirée par l’industrie forestière et n’est plus garante de la protection de la vie qui s’y trouve.

Déforestation massive à Poigan en territoire Algonquin

Déforestation massive à Poigan en territoire Algonquin.                     Photos Ross Saunders

Poigan n’est pas seulement une partie des terres Anishinabe ancestrales, il est également dans le Parc de la Vérendrye, une zone verte sur la carte, officiellement désignée par le gouvernement comme une Réserve Faunique. La faune n’est en fait aucunement  protégée, bien au contraire, la faune est en train de mourir parce que son habitat est sévèrement endommagé ou détruit. Même  les espèces en voie de disparition, comme la salamandre tachetée, ne sont pas épargnées. La nature est décimée, le peuple Anishinabe est dénigré et le public se fait mentir. Il est temps que cela cesse une fois pour toutes! Martin Sauvageau s’est penché sur ce dossier épineux boudé par les médias traditionnels.  Avec sa verve bien connue, M, Sauvageau vous invite a partager la vie de la communauté  Anishinabe, le  temps d’un reportage de 45 minutes qui vous entraîne avec effroi dans l’enfer du peuple Algonquin. Bienvenue à Poigan.

anish

 LA MARCHE DES GRAND-MÈRES POUR SAUVER POIGANgrdmere

Featured Image -- 2758alice

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

MANIFESTE POUR UNE RÉELLE DÉMOCRATIE AU QUÉBEC

Sophie Doucette

Sophie Doucet

À l’heure où 85% des citoyens Québécois ne veulent plus de la monarchie et du lieutenant-gouverneur (représentant la Reine d’Angleterre) au Québec, et tandis que s’amorcent de grands changements sociaux qui sont palpables dans la société, les Indignés du Québec ont décidé de publier à nouveau le texte du MANIFESTE POUR UNE RÉELLE DÉMOCRATIE AU QUÉBEC, adopté en novembre 2011. Pour le bénéfice de nos nouveaux membres nous en reproduisons le texte intégral:

« Depuis la fin de 2010 nous assistons à un soulèvement citoyen, à la fois éclairé et pacifique, qui prit naissance d’abord en Islande pour ensuite s’étendre dans le monde Arabe. En Tunisie avec la chute de Ben Ali ; en Égypte (chute de Moubarak) ; et en Europe, une vague de prises de parole citoyenne se fait entendre sur les places publiques des différentes villes de Grèce, du Portugal, d’Espagne, d’Irlande, de France jusqu’en Amérique. L’émergence d’une conscience citoyenne s’élève en dépit du silence complice des médias traditionnels sous contrôle du grand capital financier. C’est donc par la voie des médias alternatifs et  des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter que l’indignation des peuples est parvenue jusqu’au Québec.

anonymous-nous-sommes-partout

Voici donc venu le temps, pour les citoyennes et citoyens du Québec, de joindre ce mouvement mondial pour une réelle démocratie et faire valoir, à notre tour, nos attentes modulées sur nos valeurs et nos principes qui ne sont pas si différentes de celles de nos ami-e-s indigné-e-s des autres nations en ébullition. Depuis trop longtemps le Québec est une nation en suspension dont la naissance est attendue dans le monde. Une mise-au-monde retenue par nos élites politiciennes, tous partis confondus, qui gagnent à retarder ce moment de libération nationale. Elles sont trop préoccupées à profiter des divisions dues à l’ignorance généralisée qu’elles entretiennent pour faire fonctionner leur machine électorale essentiellement basée sur les clivages gauche/droite et/ou souverainiste/fédéraliste.

georgie

Nous, citoyennes et citoyens du Québec leurs disons :

NON, ÇA SUFFIT !

L’heure de la fin de ces divisions que vous avez créées a sonné ! Le Québec est une nation que même le Gouvernement canadien a reconnu en novembre 2006. À partir de cette réalité, il est maintenant venu le temps d’établir entre-nous, la société civile du Québec, un Pacte social, un Traité de Paix provisoire. D’ici à ce que l’on se dote d’une Constitution populaire issue d’une Assemblée constituante dont les membres qui la rédigeront seront élus au suffrage universel. Vous, les élites politiciennes et financières, avez l’argent, nous aurons la LOI, nous établirons les règles du jeu d’une saine démocratie à laquelle vous devrez vous soumettre car, dans un esprit résolument républicain, uniquement nous, les citoyennes et les citoyens du Québec, représentons la suprême souveraineté sur notre territoire. Le temps est donc venu de rompre avec le pouvoir monarchique qui, contrairement aux idées reçues et que nos élites entretiennent, n’est pas que symbolique. Il est résolument antidémocratique, ne serait-ce que par l’odieux principe de la prérogative royale qui confère aux premiers ministres, autant à Ottawa qu’à Québec, tous les pouvoirs dévolus au chef d’un état assujetti à la Couronne impériale britannique. Ainsi donc, dans la Constitution canadienne, le concept même de « citoyen » y est inexistant et remplacé par l’immonde et aliénant « sujet de sa Majesté » !

Nous ne reconnaissons donc plus l’autorité suprême, sur nos lois et sur notre territoire, de Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

je me souviens

C’est dans ce mouvement de solidarité citoyenne que nous invitons nos voisins du Canada à établir une nouvelle entente basée non plus sur l’unité du Canada à tout prix mais sur le principe du respect des peuples souverains. Donc d’habiter leur territoire respectif en toute légitimité et à s’émanciper dans leur langue qui, au Québec, est le français, la seule langue nationale. Nous reconnaissons aussi la nécessité de l’épanouissement des peuples Autochtones en conformité avec leurs langues et traditions ancestrales. C’est sur la base de cette nouvelle entente, affranchie des divisions partisanes exploitées par les élites, que nous arriverons à une reconnaissance mutuelle, de peuple à peuple. D’ici là, il importe que les citoyennes et les citoyens du Québec, en phase avec les autres peuples indignés de la terre, déclarent à la face du monde leur attachement aux principes humanistes tels que : le droit à la dignité, la justice sociale, le bien commun, au respect de l’environnement, à l’accès à l’éducation, au plein emploi, aux soins de santé, aux logements sociaux ; pour une société égalitaire, fraternelle et résolument républicaine.

Pour que ce monde meilleur advienne, l’heure est à fouler le sol des rues pour l’unique démocratie possible : celle du peuple !

LES INDIGNÉ-E-S DU QUÉBEC – SECTION MONTRÉAL

 Signez la pétition en cliquant sur l’image

Capture

la main du peuple

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Je me souviens

oit

Oitarp

 Les peuples sont pleins de paradoxes et les Québécois n’y font pas exception. Dispersés sur un vaste territoire, trois fois grand comme la France, le peuple du Québec a réussi à survire en terre d’Amérique, sur cette terre nordique, couverte de neige une bonne partie de l’année.

plaque

Bon an mal an, nous nous sommes adaptés.  En 1976, lorsque le gouvernement de René Lévesque fut porté au pouvoir, de nouvelles plaques d’immatriculation firent leur apparition sur les véhicules de la Belle Province. Le gouvernement Lévesque souhaitait ainsi fouetter la fibre nationaliste et conduire le Québec au banc des nations souveraines.

plaque 76À partir de cette époque, la Belle Province fut reléguée aux oubliettes de même, les Canadiens-Français du Québec devinrent des québécois, sans jamais parvenir toutefois à se donner un pays. En 2006, cependant, la Chambre des communes du gouvernement canadien reconnaissait que les « Québécois forment une nation au sein d’un Canada uni. » Ainsi grace au gouvernement Harper, le lys pouvait continuer de fleurir sous la rose …

Je me souviens / Que né sous le lys / Je croîs sous la rose.
I remember / That born under the lily / I grow under the rose.

Je_me_souviens_(Jardinage)

Je me souviens

La devise du Québec est   « Je me souviens »  et  pour se souvenir on se souvient ! Je me souviens entre autre de  James Wolfe dont la statue se trouve sur la façade de notre Assemblée Nationale.

wolfe

Je me souviens de la rue Amherst à Montréal, de  la rue Durham à Sherbrooke nommée en l’honneur du fameux John George Lambton comte de Durham, qui disait que les québécois était un  peuple sans histoire et sans littérature.  Je me souviens aussi d’Horatio Nelson et de sa colonne érigée sur la place Jacques Cartier à Montréal.  Cette colonne historique fait partie d’une symbolique oubliée qui montre Nelson dominant l’empire et écrasant du regard la statue de Jean Vauquelin, érigée en contrebas. 
Vauquelin_lieutenant_de_vaisseau
Dans notre vie de tous les jours on se souvient également de notre reine Elisabeth II, dont on voit malgré nous, l’illustre figure à chaque fois que l’on sort un billet de banque.
20$
Tout ça fait partie  des ironies de l’histoire et du paradoxe québécois.  Pourtant, ailleurs sur la planète, nos frères humains qui ont subi des génocides culturels au fil des siècles n’ont nul besoin d’élever des statues à leurs bourreaux ou de conserver les signes ostentatoires qui les ont asservis.
René Lévesque

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Mobilisation générale pour une démocratie‏ nouvelle

oit

Oitarp

Aux dernières élections  à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral. Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ a quand même récolté la majorité à l’assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges sur 125. Dans les faits, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a donc obtenu cette majorité avec seulement 41% des votes.  C’est donc dire que 59% des électeurs n’ont pas choisi ce gouvernement qui se retrouve pourtant majoritaire au Parlement. Si le Québec adoptait un mode de scrutin basé sur la proportionnelle, le Parti libéral aurait obtenu 18 sièges de moins le 7 avril dernier, tandis que tous les autres partis auraient fait des gains. De plus, Option nationale et le Parti vert du Québec auraient pu faire leur entrée à l’Assemblée nationale.

90 jours pour la démocratie

090Fernand Courchesne un citoyen de Sherbrooke, membre du Mouvement Démocratie Nouvelle a entamé un périple de 6000 km pour faire circuler une pétition pour changer le mode de scrutin québécois.  M. Courchesne espère amasser 100,000 signatures,  qu’il compte présenter à l’Assemblée nationale à l’automne 90 .(Accéder à sa page Facebook

90

Cliquez sur l’image

 Le président du Mouvement pour une démocratie nouvelle, Jean-Sébastien Dufresne, se réjouit de cette initiative : « Nous rencontrons de plus en plus de citoyens de partout au Québec qui souhaitent agir afin de concrétiser une réforme qui est réclamée par la société civile québécoise depuis des décennies et qui aurait le bénéfice de rétablir la confiance de la population en notre système politique ».car il est inconcevable que des gouvernements soient élus même s’ils n’ont pas recueillis la majorité des votes

md,com

Cliquez sur l’image pour accéder au site

Unissons nous pour changer le mode de scrutin au Québec

Le système électoral est le fondement de la démocratie et il est urgent d’adopter un mode de scrutin qui reflétera la véritable idéologie politique de la population québécoise

cr

moutons

1 commentaire

Classé dans Uncategorized