Archives de Tag: Europe

MANIFESTE POUR UNE RÉELLE DÉMOCRATIE AU QUÉBEC

Sophie Doucette

Sophie Doucet

À l’heure où 85% des citoyens Québécois ne veulent plus de la monarchie et du lieutenant-gouverneur (représentant la Reine d’Angleterre) au Québec, et tandis que s’amorcent de grands changements sociaux qui sont palpables dans la société, les Indignés du Québec ont décidé de publier à nouveau le texte du MANIFESTE POUR UNE RÉELLE DÉMOCRATIE AU QUÉBEC, adopté en novembre 2011. Pour le bénéfice de nos nouveaux membres nous en reproduisons le texte intégral:

« Depuis la fin de 2010 nous assistons à un soulèvement citoyen, à la fois éclairé et pacifique, qui prit naissance d’abord en Islande pour ensuite s’étendre dans le monde Arabe. En Tunisie avec la chute de Ben Ali ; en Égypte (chute de Moubarak) ; et en Europe, une vague de prises de parole citoyenne se fait entendre sur les places publiques des différentes villes de Grèce, du Portugal, d’Espagne, d’Irlande, de France jusqu’en Amérique. L’émergence d’une conscience citoyenne s’élève en dépit du silence complice des médias traditionnels sous contrôle du grand capital financier. C’est donc par la voie des médias alternatifs et  des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter que l’indignation des peuples est parvenue jusqu’au Québec.

anonymous-nous-sommes-partout

Voici donc venu le temps, pour les citoyennes et citoyens du Québec, de joindre ce mouvement mondial pour une réelle démocratie et faire valoir, à notre tour, nos attentes modulées sur nos valeurs et nos principes qui ne sont pas si différentes de celles de nos ami-e-s indigné-e-s des autres nations en ébullition. Depuis trop longtemps le Québec est une nation en suspension dont la naissance est attendue dans le monde. Une mise-au-monde retenue par nos élites politiciennes, tous partis confondus, qui gagnent à retarder ce moment de libération nationale. Elles sont trop préoccupées à profiter des divisions dues à l’ignorance généralisée qu’elles entretiennent pour faire fonctionner leur machine électorale essentiellement basée sur les clivages gauche/droite et/ou souverainiste/fédéraliste.

georgie

Nous, citoyennes et citoyens du Québec leurs disons :

NON, ÇA SUFFIT !

L’heure de la fin de ces divisions que vous avez créées a sonné ! Le Québec est une nation que même le Gouvernement canadien a reconnu en novembre 2006. À partir de cette réalité, il est maintenant venu le temps d’établir entre-nous, la société civile du Québec, un Pacte social, un Traité de Paix provisoire. D’ici à ce que l’on se dote d’une Constitution populaire issue d’une Assemblée constituante dont les membres qui la rédigeront seront élus au suffrage universel. Vous, les élites politiciennes et financières, avez l’argent, nous aurons la LOI, nous établirons les règles du jeu d’une saine démocratie à laquelle vous devrez vous soumettre car, dans un esprit résolument républicain, uniquement nous, les citoyennes et les citoyens du Québec, représentons la suprême souveraineté sur notre territoire. Le temps est donc venu de rompre avec le pouvoir monarchique qui, contrairement aux idées reçues et que nos élites entretiennent, n’est pas que symbolique. Il est résolument antidémocratique, ne serait-ce que par l’odieux principe de la prérogative royale qui confère aux premiers ministres, autant à Ottawa qu’à Québec, tous les pouvoirs dévolus au chef d’un état assujetti à la Couronne impériale britannique. Ainsi donc, dans la Constitution canadienne, le concept même de « citoyen » y est inexistant et remplacé par l’immonde et aliénant « sujet de sa Majesté » !

Nous ne reconnaissons donc plus l’autorité suprême, sur nos lois et sur notre territoire, de Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

je me souviens

C’est dans ce mouvement de solidarité citoyenne que nous invitons nos voisins du Canada à établir une nouvelle entente basée non plus sur l’unité du Canada à tout prix mais sur le principe du respect des peuples souverains. Donc d’habiter leur territoire respectif en toute légitimité et à s’émanciper dans leur langue qui, au Québec, est le français, la seule langue nationale. Nous reconnaissons aussi la nécessité de l’épanouissement des peuples Autochtones en conformité avec leurs langues et traditions ancestrales. C’est sur la base de cette nouvelle entente, affranchie des divisions partisanes exploitées par les élites, que nous arriverons à une reconnaissance mutuelle, de peuple à peuple. D’ici là, il importe que les citoyennes et les citoyens du Québec, en phase avec les autres peuples indignés de la terre, déclarent à la face du monde leur attachement aux principes humanistes tels que : le droit à la dignité, la justice sociale, le bien commun, au respect de l’environnement, à l’accès à l’éducation, au plein emploi, aux soins de santé, aux logements sociaux ; pour une société égalitaire, fraternelle et résolument républicaine.

Pour que ce monde meilleur advienne, l’heure est à fouler le sol des rues pour l’unique démocratie possible : celle du peuple !

LES INDIGNÉ-E-S DU QUÉBEC – SECTION MONTRÉAL

 Signez la pétition en cliquant sur l’image

Capture

la main du peuple

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le beurre, l’argent du beurre et le beurrier !

Sophie Doucette

Sophie Doucet

Depuis 2008, nous sommes rentrés dans une crise du capitalisme d’une ampleur comparable à la crise de 1929. Si une série de phénomènes déjà bien présents : endettement massif, pauvreté, chômage, etc, s’accélèrent, la perspective de changements importants et rapides de notre mode de vie s’ouvrent dans une mesure qu’il est encore difficile d’estimer.

Une chose est sûre : comme le récitaient en cœur les médias britanniques durant les émeutes de l’été 2011, les affaires doivent continuer pour faire rouler l’économie. Si la crise de 1929 a conduit à la plus grande guerre de l’histoire, une autre guerre est maintenant au programme de la relance : la guerre contre le prolétariat.

0 22 avril 2012  fin de la manif la main

Définit en fonction de sa place dans le système productif, le prolétariat forme une catégorie sociale contrainte de vendre sa force de travail pour survivre. Seule la révolution peut permettre au prolétariat, atomisé et divisé sous le capitalisme, d’agir en tant que classe. Comme disait Marx, il est révolutionnaire ou il n’est rien. C’est dans une attaque mondiale sans précédent contre les prolos, que le capitalisme peut sortir de la crise. Pour ce faire, il doit réduire drastiquement le coût du travail. C’est ce que nous pouvons déjà voir en Grèce et qui tend à se généraliser à d’autres pays. Le champ des possibles se réduit de plus en plus : c’est le capitalisme ou nous.

reve

En Europe comme en Amérique, la ritournelle est la même, celle de la rigueur, des sacrifices et de l’austérité. Ailleurs, la surexploitation connaît désormais ses limites : crise alimentaire, crise du logement…  Face à cette perspective, le prolétariat ne reste pas inerte.indignados

Une autre réponse (…), consiste à s’indigner, à réclamer un capitalisme alternatif où les banques seraient (…) publiques, où les salariés seraient toujours exploités par les patrons, mais dans la dignité, etc. : le tout sous l’égide d’un État social (socialiste pour les plus énervés) et bienveillant. Tant qu’il y aura de l’Argent aucune réforme, aucun moyen légal, ne supprimera ce qui est inscrit dans le code génétique du capitalisme : l’exploitation.

radio galere

Pour en savoir sur la relance de la guerre contre le prolétariat.plus cliquez ici

La colombe de la paix

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Indignés.com ?

cheval 1

Au Québec, comme en Belgique, la population est caractérisée par une importante diversité culturelle qui vient enrichir le tissu social. Toutefois, pour que le corps social fonctionne efficacement il faut que chacun puisse s’y épanouir car il n’est pas possible de vivre dans une société, de s’y intégrer, sans en comprendre ses multiples aspects et ses nombreux défis. C’est ainsi que «De la Tunisie à l’Egypte, de la Syrie au Yémen, de l’Afrique à l’Europe, de la Grèce à l’Espagne, en passant par l’Islande, la France et tant d’autres encore, un mouvement est né. 

La grande main

Par divers chemins, nous faisons le constat accablant d’un système en déliquescence qui nous rend orphelins de nos propres existences. Chez nous,ce constat se fait sur le cadavre en putréfaction de nos démocraties libérales, dont l’essence n’est autre que de prôner l’individu comme fin. 

eteignez-votre-tele-et-rejoignez-les-indignez-du-quebec

Chacun tire les conclusions d’un système qui, en recherche de productivité maximale, fasciné par la hiérarchie, l’expertise rationnelle et la compétition, pousse à la déresponsabilisation et au désinvestissement de la chose publique.Les politiques nous abusent. De l’austérité qui ne concerne que les faibles aux crises mécaniques du système capitaliste, notre réduction à l’état d’esclavage par les logiques marchandes des sacro-saintes lois du marché nous accablent et nous tuent tous les jours un peu plus.

j'accepte

Partout s’exprime sous diverses formes le conformisme et la passion pour le divertissement, fuite effrénée dans la consommation passant d’une jouissance à l’autre,sans fins, sans mémoires et sans projets. L’amour solipsiste de sa petite personne et de son affaire privée comme religion d’Etat. Et pourtant, du néant surgissent certains possibles. Le problème de la démocratie ne réside pas dans son application, mais bien dans ses fondements. Une des raisons pour lesquelles elle se maintient si bien, c’est qu’elle nous donne l’illusion d’être impliqués dans le politique et d’avoir de l’emprise sur nos vies via un certain nombre de choix qui peuvent être posés : entre plusieurs candidats électoraux, entre différents amendements, entre plusieurs marchandises, entre divers types d’études ou  d’emplois..     

Indignés de tous les pays unis

La démocratie permet aussi de pacifier les conflits d’intérêts.Elle nous fait croire que les conditions de départ seraient égales et que, en palabrant,le bon sens devrait nous amener à trouver des solutions équitables. Elle parvient plus ou moins bien à gommer des rapports de domination entre ceux qui possèdent -la puissance, l’argent, l’outil de production et tout autre privilège reconnus socialement – et ceux qu’ils visent à déposséder pour asseoir leur pouvoir. L’ennui,c’est qu’en gommant, la démocratie évite de s’attaquer à la racine des problèmes. Qu’elle est une manière de gouverner où tout- ou presque – peut être dit. Mais à une condition:que ces idées ne prennent pas corps ! »

Une journée d’Ivan…

l’indigné

L’épisode bruxellois :

projet ou utopie ?

la main du peuple

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le libre-échange avec l’Europe

La mondialisation ne cesse d’étendre ses tentacules ce qui inquiète les Indignés du Québec ainsi que le compositeur Clode Hamelin qui s’interroge sur le fait que : « les lois s’internationalisent au détriment de la liberté. »  Monsieur Hamelin rappelle  qu’au départ, «  la mondialisation devait apporter du mieux-être et des droits à ceux qui n’en n’ont pas, mais on voit bien que (…) c’est exactement le contraire. Les dirigeants « travaillent à l’esclavage de la population mondiale et à la  destruction de  la classe moyenne. La liberté est  devenue un fantasme et on revient lentement à la case départ du moyen-âge. C’est le GRAND balancier de l’histoire et du temps.»

BALANCIER

Jean Charest… ENCORE!

 Bien qu’il ne soit plus premier ministre, celui qui fut l’homme politique le moins aimé de l’histoire du Québec, ce lui qui a perdu son poste dans le déshonneur en étant même éjecté dans son propre comté, ce LUI-LÀ est encore à la TIVI pour tenter d’influencer la politique nationale au bénéfice de ses amis de toujours, ses clients, ses maîtres. Il fut un des premiers et des plus ardents défenseurs de cet accord de libre-échange avec l’Europe. Accord dont plusieurs disent que c’est l’arrêt de mort de la souveraineté nationale en ce qui a trait, entre autre, aux ressources naturelles. On dit aussi que c’est la perte de contrôle de la main-d’œuvre. D’autres plus savants que moi sauront nous expliquer cette entente en détail.

charest

Charest le patapouf national travaille maintenant pour un bureau d’avocat (McCarthy Tétrault) qui représente des clients internationaux (lire méga compagnies comme des minières). Étrangement Charest c’est aussi Monsieur PLAN NORD. Là il y a un lien à approfondir n’est-ce pas? Minières, plan nord, libre-échange et ses clients… Que nous dit Charest à la TIVI ? QUE ÇA PRESSE ET QUE LE GOUVERNEMENT CANADIEN DEVRAIT SIGNER ÇA LE PLUS VITE POSSIBLE…. SANS PLUS TARDER. Sans plus penser aurait-il pu dire… Ça c’est tout un conseil d’avocat ! Mais qui au monde conseillerait à une personne de signer à la sauvette un document qui va changer sa vie pour toujours? Un document qui peut le mettre en grave danger si certaines des lois qui y sont écrites ne sont pas scrutées À LA LOUPE et ce trois fois plutôt qu’une. Qui peut donc avoir cette attitude de dire DÉPÊCHEZ VOUS, ÇA PRESSE?

justice

Seulement deux types de personnes peuvent avoir cette attitude. Premièrement, les fous, les idiots, les incultes. Ceux qui disent n’importe quoi. Ceux qui tapent sur les pneus d’une voiture comme test pour décider de l’acheter ou non. Deuxièmement, ceux à qui va profiter cette mauvaise transaction signée trop hâtivement.  Mais pour qui travaille donc cet homme qui se cachait derrière son poste de premier ministre pour faire, au fond, ce qui ressemble plus à du lobbying de luxe qu’à du service public?  S’il y a une enquête qu’on devrait vraiment faire au Québec en ce moment et ça presse, c’est une enquête sur les agissements de ce réseau de personnages, passant du public au privé en quelques heures. Sur les bureaux d’avocats et les firmes de lobbying. Sur les politiciens, les anciens premiers ministres, anciens ministres, qui passent dans des firmes de super lobbying au service de méga entreprises si souvent dangereuses pour les états. Ces anciens Ministres de la santé qui passe au privé dans des multinationales de la santé PRIVÉE, ou ces ministres des finances ou du trésor qui deviennent des conseillers chez des énormes firmes d’avocats ou des banques… Une enquête en profondeur sur chacun d’eux et leurs liens avec des projets du genre de ce libre-échange est CRUCIAL pour la survie nationale. Sinon on se fait manger la moelle dans l’os, de l’intérieur, sans trop s’en rendre compte. On ne le réalise que juste APRÈS! Et là il est trop tard.

justice-aveugle

Des règles claires et sévères devraient entourer la vie après la politique. Il devrait être IMPOSSIBLE d’avoir le parcours de ces personnages. C’est incestueux ! Et comme citoyen, je suis troublé.

Clode Hamelin, compositeur.

Montréal, 4 juin 2013

map

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Babillard novembre 2012

Commission Charbonneau:

Le 9 novembre 2011, le gouvernement du Québec créait cette Commission, sous la présidence de l’honorable France Charbonneau assistée des commissaires Me Roderick A. Macdonald et monsieur Renaud Lachance. Vous pouvez consulter les documents déposés en cliquant ici

YGRECK

Manifestation contre la guerre

  • Les Indignés du Québec vous invitent à participer contre la guerre
  • Jeudi, Novembre 29, 2012 – 13:00 heures au  Carré Phillips, Montréal, QC

Nous ne savons pas quand, ou même, si la guerre sera déclenché entre l’Iran et les nations impérialistes. Par contre, chaque semaine, la marche vers la guerre contre l’Iran devient de plus en plus insistante. Nous ne pouvons savoir à quoi mènerait cette guerre, mis à part à une catastrophe humaine sans fin. Lorsque le gouvernement israélien réitère que «le temps s’écoule» pour la diplomatie, ses alliés occidentaux, en particulier les États-Unis et le Canada, se préparent à agir de concert… Ici, le gouvernement Harper, ayant déjà coupé les liens diplomatiques avec l’Iran, n’hésitera pas à mettre en gage une participation canadienne directe dans une guerre qui pourrait se propager partout au Moyen-Orient.

Il est également clair que dans les pays où s’imposent des mesures d’austérité de plus en plus écrasantes, les élites économiques préféreraient transformer la résistance populaire en chauvinisme populiste. Quand un peuple est en colère contre la répression et l’exploitation qu’il subit au quotidien et contre les autorités locales qui les maintiennent, la guerre offre la chance au pouvoir de réorienter cette colère vers un ennemi externe.

En attendant, dans les universités québécoises, on tente de nous imposer un «retour à la normale», c’est-à-dire, et ne l’oublions pas, l’équivalent d’une présence militaire continuelle sur les campus. Cette présence prend la forme de recherches sur l’armement pour le Ministère de la défense et pour des entreprises militaires privées, de recrutement et d’investissements financiers pour qui la guerre est un profit. Il nous faut donc des revendications beaucoup plus larges que l’accessibilité aux études et garder en mémoire notre force collective, lorsque de nouvelles perturbations viennent troubler la paix sociale que veulent soigneusement reconstruire le PQ et les Fédés.

Démontrons notre haine de la machine de guerre impérialiste qui se met encore en marche accélérée, et faisons preuve de la féroce résistance que nous sommes capables d’y opposer.

Disons NON à la guerre, et traduisons nos paroles en actes!

Les pays en vert ont dit OUI à la Palestine

Homophobie au pays de Francois Hollande

Alors qu’au Québec le Projet Laramie triomphe, en France les homophobes s’en prennent aux Femen

Les Indignés du Québec vous invitent à participer à la soirée d’information sur les risques et les inconvénients de l’exploitation des Gaz de schiste

Mercredi  28 NOVEMBRE 19h.30 au Centre à nous, salle Lapostolle (Pavillon Lions) 50 rue Thouin, Repentigny

Mêlez-vous de vos affaires. Votre sous-sol ne vous appartient pas

Pour informations : repentigny@regroupementgazdeschiste.com , st-sulpice@regroupemengazdeschiste.com ,

assomption@regroupementgazdeschiste.com

Dossier: Rémunération des élus de LaSalle

PDF – Tableau complet de rémunération des élus sur 5 ans
L

Alors que Montréal est en plein développement domiciliaire ses ressources archéologiques disparaissent faute de volonté politique. Des archéologues sonnent l’alarme devant la catastrophe annoncée. Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche au moment où la  direction générale du Ministère de la Culture de Montréal n’a plus d‘archéologue.

Griffintown, dont le sous-sol est riche d’histoire, connaît un important boom immobilier.

Photo : Jacques Nadeau – Le Devoir
Griffintown, dont le sous-sol est riche d’histoire, connaît un important boom immobilier.
_________________________________________________________________________________________

Ça bouge en Europe !

Les Indignés du Québecse réjouissent de la démission du maire Tremblay mais s’inquiètent de la venue prochaine sur la scène municipale de M. Denis Coderre.

La grande famille libérale

Quelques donateurs à l’association libérale de Bourassa:

 Lino Zambito Infrabec, entreprise de Lino Zambito, a versé 2500$ à la caisse électorale de M. Coderre en 2003. À cette époque, les dons des entreprises étaient permis par la loi. Devant la commission Charbonneau, M. Zambito a admis avoir participé à un système de trucage d’appels d’offres à Montréal qui a permis à la mafia, au parti Union Montréal du maire Gérald Tremblay ainsi qu’à des fonctionnaires municipaux corrompus de toucher de généreuses ristournes. L’ex-femme de M. Zambito, Louise Thériault, a fait deux dons totalisant près de 950$ en 2007.

Elio Pagliarulo Elio Pagliarulo, ancien partenaire d’affaires de Paolo Catania dans une entreprise de prêts usuraires, a versé 472,50$ à la caisse de l’association libérale fédérale de Bourassa en mai 2007. Devant la commission Charbonneau, la semaine dernière, il a affirmé que l’ancien bras droit du maire Tremblay Frank Zampino a empoché 555 000$ en pots-de-vin en lien avec la vente du Faubourg Contrecoeur.

Gino Lanni Gino Lanni, un des actionnaires de Groupe Séguin (devenu Génius), a donné près de 1000$ en 2007 à l’association libérale de Bourassa. Au printemps dernier, Groupe Séguin s’est reconnu coupable d’avoir réclamé des dépenses fictives de 165 000$ grâce à un stratagème de fausses factures durant l’année financière 2009. Devant la commission Charbonneau, un témoin, Martin Dumont, a soutenu que M. Lanni s’est maintes fois rendu à la permanence d’Union Montréal pour y rencontrer le responsable du financement, Bernard Trépanier.

Donato Tomassi Des proches de l’ex-ministre Tony Tomassi, accusé d’avoir fait des dépenses personnelles avec une carte de crédit appartenant à l’agence de sécurité BCIA, propriété de Luigi Coretti, ont également versé des centaines de dollars en dons. Le Groupe Genco, qui appartient au père de M. Tomassi, Donato Tomassi, a versé près de 900$ en 2001. Donato Tomassi a donné 2165,70$ à l’association libérale de M. Coderre en 2003 et 470$ en septembre 2008. La femme de Tony Tomassi, Clementina Teti, a aussi donné 470$ en septembre 2008.

Petra L’entreprise Petra, dont l’un des propriétaires est l’homme d’affaires Giuseppe Borsellino, a signé un chèque de 898,52$ en 2001 à l’association libérale de Bourassa. Les autorités municipales de Montréal ont demandé à l’escouade Marteau d’enquêter sur la vente d’un immense terrain municipal de Rivière-des-Prairies à l’entreprise Petra.
Catcan Catcan, autre firme éclaboussée par la commission Charbonneau, a donné 216$ en 2003. Selon le témoignage de l’ex-fonctionnaire Gilles Surprenant, également connu sous le nom de Monsieur TPS, Catcan a pris part à un stratagème visant à facturer de «faux extras» à la Ville de Montréal pendant plusieurs années.

Et sachez bien que nous savons !
Nous sommes les 99%, nous sommes légions.
Redoutez nous !

Appel du Dr Rath mets en garde les aux populations d’Allemagne, d’Europe et du monde entier « face à la troisième tentative d’asservissement de toute l’Europe par le cartel pharmaco-chimique, pour en faire une dictature économique nouvelle dictature allemande. »

es Indignés du Québec vous invitent à la manifestation contre les Rendez-vous (de la marchandisation) du Savoir mercredi 14 novembre Place Émilie Gamelin à 16: oo heures

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized