Archives mensuelles : juin 2016

Caméras de surveillance et policiers envahissent Montréal. Les citoyens s’inquiètent !

Sophie Doucet

Sophie Doucet

À Montréal, dans certains quartiers, il y a une caméra de surveillance pour 28 habitants et la ville compte actuellement 236 policiers pour 100 000 habitants. C’est 22 % de plus qu’à Toronto et 20 % de plus que dans l’ensemble des grandes villes canadiennes. Pourtant selon Statistique Canada l’Indice de criminalité sur l’île de a été réduit de moitié depuis l’an 2000.

Des citoyens inquiets

tableau de bord

                                       Big Brother vous observe

Plusieurs citoyens s’inquiètent de la prolifération de ces caméras de surveillance qui, depuis une douzaine d’années, envahissent  l’espace  public montréalais. C’est ainsi que Marco Sylvestro, un citoyen de Pointe-Saint-Charles a  localisé «250 caméras installées sur des édifices, des feux de circulation, des commerces ou des entreprises. Si on suppose qu’un nombre équivalent est aussi installé à l’intérieur des commerces, des HLM et des stations de métro, on arrive à 500. Pour un quartier de 14 000 habitants, cela donne une caméra pour 28 habitants, un chiffre spvmsimilaire à la Grande-Bretagne, reconnue comme ayant l’un des plus hauts taux de caméras au monde. C’est sûr que ça peut être utile pour les enquêtes policières ou pour prévenir certaines incivilités, mais ça entretient aussi une culture d’anxiété, alors que le niveau de criminalité est en diminution constante», précise-t-il. Pour sa part, Christian Bourdeau professeur à l’École nationale d’administration publique, se demande si nous n’assistons pas «à la mise en place graduelle d’une infrastructure de “surveillance totale” des lieux publics? Comment surveiller et encadrer le déploiement de caméras de surveillance toujours plus nombreuses, intelli­gentes et interconnectées pour éviter les dérives pos­sibles?»  Le seul moyen serait sans doute de resserrer les règles et de prendre des sanctions. 

Le Québec est-il devenu un état policier ?

Dans une démocratie où les gens sont libres d’afficher leurs convictions,  la question peut paraître incongrue, pourtant plusieurs militants sont inquiets. Déjà en 2015 la Ligue des Droits et Libertés, dénonçait les 7000 arrestations de masse effectuées principalement sur le territoire montréalais ce qui a entraîné l’ONU à se pencher sur le sujet et à produire deux rapports critiques publiés par le Comité des droits de l’Homme des Nations unies.amnesty-liberte_expression-hi

Francis Villeneuve, de l’Association des juristes progressistes, rappelle également que ces dernières années plusieurs règlements abusifs ont été adoptés par le législateur pour  justifier des arrestations et brimer le droit de manifester. «Heureusement, la Cour supérieure a déclaré à la fin de 2015 que l’article 500.1 du Code de la sécurité routière, interdisant de manifester de manière à entraver la circulation, est invalide et contraire aux libertés d’expression et de réunion pacifique. Quant au règlement P-6, qui oblige notamment de donner son itinéraire à l’avance, on a bon espoir qu’il soit jugé inconstitutionnel en Cour supérieure», a-t-il conclu.  L’usage excessif de la force policière lors des arrestations musclées inquiète également La ligue des droits et libertés. Le journaliste Mathias Marchal  rapporte en effet que cet organisme «a recensé 55 événements de ce type depuis 4 ans. Ces arrestations avec usage excessif de la force ont abouti dans 83 % des cas à un retrait des accusations ou à des acquittements quelques années plus tard, ce qui fait dire aux manifestants visés qu’ils font l’objet de profilage politique».

Vers un monde nouveau

Références :

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Barrette en faveur de l’interdiction des pitbulls au Québec

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Pour le Dr Gaétan Barrette, ministre de la santé du Québec les pitbulls constituent une menace et s’il n’en tenait qu’à lui, il serait prêt à les interdire dans la province.

Dans une entrevue accordée à TVA, M. Barrette a déclaré : «Personnellement, je suis en faveur à ce qu’il y ait une réglementation allant jusqu’à l’interdiction de ce chien-là. C’est un chien qui est agressif. C’est documenté. On n’arrête pas d’avoir des événements».gbms

 

oui

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Nuit Debout – Nous avons le courage des opprimés et la force de la multitude

Oitarp

     Oitarp

Alors que le mouvement Nuit Debout sème des carrés rouges à tout vent, rappelons nous que ces graines ont été plantées voici plusieurs années, suite aux printemps arabe, érable, au mouvement des indignés, d’Occupy Wall street, des Indignados et de Podemos.

Il y a quatre ans lors d’un discours prophétique, Gabriel Nadeau-Dubois déclarait :  «Nous avons planté ce printemps les graines d’une révolte qui ne germera peut-être que dans plusieurs années, mais déjà ce qu’on peut dire c’est que le peuple du Québec n’est pas endormi pas plus que ne l’est sa jeunesse. Ils ont peut-être les matraques les plus dures, ils ont peut-être les armures les plus épaisses, ils ont peut-être les plus grands journaux, ils ont peut-être les porte-feuilles les plus épais, mais nous, nous avons le souffle le plus long, nous avons le courage des opprimés, nous avons la force de la multitude, mais surtout, surtout, nous avons tout simplement raison !»

DOUCEREBELLE

libé

peur

Occupons MTL

on lache rien

logo nuit-debout-

nui3

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

La France sombre dans le totalitarisme et la répression

Les zombiesLe Président Hollande et sa clique semblent prêts à tout pour se maintenir au pouvoir : – censure de la presse, répression politique et sociale, instauration d’un état policier.

Portrait de la répression :

Des manifestants et des journalistes ont été obligés d’effacer leurs photos par la police pour ne pas diffuser des images de répression et de violences policières.

démocratie

À Saint-Malo onze enfants ont été blessés après l’évacuation musclée du collège Surcouf
Intervention musclée de la police à Saint-Malo ce jeudi pour évacuer l’entrée du collège Surcouf, occupée par des élèves, des parents et des enseignants, qui menaient une action depuis le matin, pour manifester leur opposition à la décision de fermeture de l’établissement à la rentrée 2017.

Surcouf

A Rennes, la police charge sur des manifestants en voiture, plusieurs blessés
«quatre à cinq véhicules de police ont foncé vers la foule […] Les policiers ont ouvert les vitres des véhicules pour vaporiser au passage de grandes quantités de gaz lacrymogène sur les manifestants. Ils ne se sont arrêtés qu’après avoir traversé le groupe.»

AFP

Cliquez sur l’image

[REPORTAGE] Loi travail. La mobilisation trouve un nouvel élan

Loi travail

mouton

 

zombies

Cliquez sur l’image

7 Commentaires

Classé dans Uncategorized