Archives mensuelles : mai 2015

L’oléoduc de TransCanada : le maire Coderre persiste et signe.

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Alors qu’une nouvelle étude de la firme Savaria confirme les dangers du projet d’oléoduc de TransCanada, le maire de Montréal, Denis Coderre se montre insatisfait de ce projet, tout comme le sont les élus du Conseil Municipal de même que ceux des 82 municipalités membres de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Dans une lettre envoyée à la Fondation David Suzuki, M Coderre souligne que le projet dans sa forme actuelle semble pour le moins discutable.  M Coderre  prend soin de préciser que :

CoderreaPar ailleurs, le maire de Montréal se montre confiant face au projet de loi C-52 de la ministre Raitt, tout en affirmant que « la protection des personnes, des écosystèmes et ses sources d’eau potable demeure au centre de notre action et nous ne ferons aucun compromis en ce sens».

coderre

pipe

jkjkjk

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Une nouvelle étude souligne les dangers du projet d’oléoduc de TransCanada

Sophie Doucet

Sophie Doucet

La compagnie TransCanada poursuit actuellement ses démarches afin de réaliser un nouveau projet d’oléoduc, d’une longueur de 4600 kilomètres, visant à transporter environ 1,1 million de barils de pétrole brut par jour (130 millions de litres par jour) de l’Alberta et de la Saskatchewan vers des raffineries de l’est du Canada, soit deux raffineries situées au Québec (à Montréal et près de la ville de Québec) et une raffinerie située à Saint John au Nouveau-Brunswick.

Ce projet, évalué à 12 milliards de dollars, a fait l’objet d’une nouvelle étude commandée par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Selon cette étude si un déversement se produisait, pas moins de 64 kilomètres de rivières seraient souillés par le pétrole et 26 stations de pompage d’eau potable seraient atteintes en à peine 12 heures. Presque la totalité des prises d’eau potable autour de Montréal seraient contaminées et la décontamination pourrait prendre jusqu’à cinq ans.

En 13 minutes, plus d’un million de litres déversés

La quantité de pétrole que souhaite exporter TransCanada est astronomique : 1,1 million de barils transiteraient chaque jour par le Québec, l’équivalent de plus de 2000 litres par seconde. Et l’étude de la firme Savaria ne présente pas ici le pire des scénarios. Elle part de la supposition que la pétrolière serait en mesure d’arrêter un déversement en 13 minutes. En 13 minutes, c’est plus d’un million de litres de pétrole qui pourraient s’écouler dans l’environnement. Or, TransCanada avoue qu’il lui faudrait jusqu’à 22 minutes pour fermer les vannes en cas de déversements.

pompe

En 13 minutes, c’est plus d’un million de litres de pétrole qui pourraient s’écouler dans l’environnement (photo Greenpeace)

Fuite indétectable si inférieures à 1,5% du volume transporté

TransCanada affirme également qu’elle ne peut pas détecter de sa salle de contrôle des fuites qui seraient inférieures à 1,5% du volume transporté dans le pipeline. Par conséquent une fuite de 1,5% pourrait s’écouler pendant des heures, voire des jours sans que TransCanada ne s’en rende compte. Au bout d’une journée ce serait 2,6 millions de litre de pétrole qui se retrouverait dans l’environnement, au bout de deux jours 5,2 millions de litres, etc. En guise de comparaison, 100 000 litres de pétrole léger se sont retrouvés dans la rivière Chaudière  lors de la tragédie du Lac-Mégantic et les effets s’en ressentent encore…

Risques de glissements de terrain sur les rives traversées

panacheÇa ne prend pas beaucoup d’imagination pour anticiper les conséquences sur l’approvisionnement en eau d’un déversement de pétrole lourd des sables bitumineux à proximité du Fleuve Saint-Laurent, en plein hiver, avec la présence de glaces… Et comme si ce n’était pas assez, les rives d’une trentaine de cours d’eau dans les secteurs franchis par le pipeline présentent des risques évidents de glissements de terrain en raison de leur instabilité.

Voilà seulement quelques-unes des raisons pour lesquelles plus de 50 municipalités du Québec ont déjà dit non merci à TransCanada, alors que plusieurs s’apprêtent à emboiter le pas. Il est de notre devoir d’exiger que le Québec fasse mieux que de devenir complice de l’expansion des sables bitumineux en permettant le passage d’Énergie Est sur son territoire. L’avenir est dans une sortie rapide du pétrole. TransCanada ne ferait que nous y enfoncer davantage. Ne les laissons pas faire.

Vous souhaitez recevoir nos appels à l’action ?
Inscrivez-vous sur www.greenpeace.ca/sablesbitumineux

Cap

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le gouvernement américain autorise les forages pétroliers dans des zones vierges de l’Arctique

Rose Flamant

Rose Flamant

Le gouvernement américain vient de donner l’autorisation à la multinationale Shell de forer des puits de pétrole dans des zones vierges de l’Arctique, menaçant gravement notre climat et la faune des océans. Mais il est possible de les arrêter. Avant que Shell n’arrive en Arctique, leurs énormes bateaux doivent faire escale à Seattle. Mais un homme a le pouvoir de freiner leur course vers l’Arctique: Ed Murray, le maire de Seattle, que nous savons sensible à l’environnement. Il a déjà averti Shell que leurs plateformes n’auraient pas l’autorisation de se ravitailler à Seattle, mais ils lui ont répondu qu’ils utiliseraient le port quoi qu’il arrive.

Maintenant, c’est à M. Murray de décider: déposer les armes ou combattre jusqu’au bout pour l’Arctique. Nous savons qu’il est de notre côté, mais s’opposer à l’une des plus grandes multinationales de l’histoire, cela demande du courage. Montrons au maire que le monde entier est avec lui et avec les habitants de Seattle dans leur combat sans merci pour dire “Non” aux forages de Shell dans l’Arctique.

artique

Signez maintenant: icisignature

Pour plus d’informations:

Les Etats-Unis autorisent le forage de pétrole et de gaz dans l’Arctique (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/energies/article/2015/05/12/les-etats-unis-autorisent-le-forage-de-petrole-et-de-gaz-dans-l-arctique_4631526_1653054.html#lthT5cX2msYwOI1F.99

Obama autorise Shell à chercher du pétrole dans l’Arctique (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/societes/2015/05/12/20005-20150512ARTFIG00103-obama-autorise-shell-a-chercher-du-petrole-dans-l-arctique-d-alaska.php 

Les dangers du dégel de l’Arctique et de l’exploitation de ses ressources (Francetvinfo)
http://geopolis.francetvinfo.fr/les-dangers-du-degel-de-larctique-et-de-lexploitation-de-ses-ressources-59675 

Prospection pétrolière en Arctique (Greenpeace)
http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/energie-et-climat/fiches-thematiques/risques-et-impacts-potentiels/

Selon le maire, Shell doit déposer une demande de permis auprès du port pour que ses bateaux puissent accoster (The Seattle Times, en anglais)
http://www.seattletimes.com/seattle-news/politics/mayor-port-needs-new-permit-to-host-oil-drilling-fleet/

Cap

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Appel au rassemblement !

Kira

Kyra (collaboration spéciale)

 Ceci est un appel au rassemblement ! C’est à dire qu’il s’adresse à ceux qui l’entendent et qui luttent infatigablement mais à coup d’épée dans l’eau.

Ceci est un appel à l’appel pour et de celui qui se sent petit, incompris et laissé pour compte alors que des comptes il en demande.  Des comptes rendu de cette humanité qui se meurt, non pas dans l’indifférence générale comme certains se plaisent à nous le faire croire mais qui se meurt de par la division de ses acteurs, nous humains, citoyens du monde.

Nous ne prendrons pas la peine de démontrer, d’argumenter ou même de convaincre mais nous irons directement à l’essentiel! L’essentiel étant de prendre conscience de la profondeur de son ou ses combats! D’accepter que le premier ennemi de la lutte humaine c’est la division! C’est à force de voir l’ennemi comme un sujet qui nous fait humanite-mondeface, au lieu de l’éprouver comme un rapport qui nous tient, que l’on s’enferme dans la lutte contre les luttes. Que l’on fait un combat au dépend d’un autre et qu’ainsi nous offrons la victoire à nos ennemis, les ennemis de l’humanité. Il est temps de ravaler sa fierté, son orgueil et mettre Mr. L’ego au placard, prouver au monde et à nous même que l’humanité est plus importante que la personne. Une fois cette idée établie dans les têtes et les cœurs, la suite vous paraîtra logique et facile d’accès.

colour_splash_by_redkenichi-d2ziwabNous refusons donc d’acquiescer ou de nous résigner face au système qui nous fait penser que nous sommes de petites entités insignifiantes mais force est de constater qu’activistes, militants, résistants, coopérative associations peu importe le nom dont on vous affuble ou que vous utilisez pour vous définir, que ce soit pour la Palestine, pour la Syrie pour l’Afrique, le droit des hommes des femmes, des enfants, des animaux, contre le dérèglement climatique ou contre les chemtrails, contre le FMI, la réserve mondiale etc, etc la liste des luttes de l’homme pour l’homme est longue et continuera de s’allonger tant que nous ne réagirons pas et tant que nous ne nous allions pas, nous laissons l’empire mondial se mettre en place et nous écraser. Le but n’étant pas de vaincre la logique impérialiste qui nous opprime, quoi que l’espoir fasse vivre mais le but est de ne pas se laisser écraser sans protester ! Nombreux seront ceux qui parleront d’utopie ou d’idéalisme, nous pensons qu’il faut redonner au mot « idéalisme » tout son sens!  N’est-ce pas ce que nous recherchons tous dans nos vies, nos projets? GratitudePourquoi l’idéalisme est-il devenu péjoratif ou synonyme de naïveté?  Soyons fous et tout de même logiques! La logique veut que l’union fasse la force. Alors nous vous proposons de le prouver tous ensemble, rassemblons-nous, unis sous une seule bannière et prouvons à l’ennemi qu’il ne nous divisera plus, montrons au monde que par amour pour lui nous pouvons nous associer nous hommes et femmes de tous bords de tous genres et de tous combats car au fond tous les combats mènent à l’humain….

Le but final étant de regrouper un maximum de monde et d’associations internationalement dans une sorte d’annuaire que nous sommes en train de composer, ce texte est en train d’être traduit en plusieurs langues et va faire un long parcours nous l’espérons. Plusieurs projets se mettent en place à Bruxelles, Paris Genève, Montréal, nous serons bientôt rejoint par Rome, d’autres villes et pays se joignent à nous. Peace, love and get up, stand up for our rights

le-drapeau-des-anonymes

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le Québec bientôt un pays ?

Mary-Lou Esmeralda

Mary-Lou Esmeralda

La victoire de Pierre Karl Péladeau (PKP), qui a remporté la course à la direction du Parti québécois (PQ) au premier tour avec 58 % des votes marque un nouveau tournant vers l’indépendance du Québec. Avec 58 % des voix Pierre Karl Péladeau récolte deux fois plus de votes que son plus proche adversaire Alexandre Cloutier  (29 %), loin devant Martine Ouellette  avec 13 %.

Au sujet de la souveraineté PKP a déclaré dans son discours enflammé  « que tous les projets de société seront réalisables lorsque nous aurons un seul État et que nous serons entièrement maîtres de notre destinée ».  l'actuAjoutant que « Nous n’accepterons pas une constitution négociée derrière des portes closes. Pas plus que nous n’accepterons d’abandonner notre modèle québécois qui nous aura permis de nous hisser dans le palmarès de tête des nations les plus justes et les plus équitables. Nous n’accepterons pas non plus de disposer de nos joyaux collectifs comme Hydro-Québec pour satisfaire quelques économistes et idéologues néo-libéraux »

macleansPuis s’adressant aux anglophones, aux Canadiens et aux Nord-américains en général. Il a jouté que c’est  « Dans le respect de la démocratie et de la loi, nous voulons avoir notre propre pays et pouvoir en profiter. Nous voulons donner les meilleures opportunités possible à notre peuple, et nous voulons vivre heureux et en paix

 « Notre projet n’est contre personne, ni contre quoi que ce soit, il est pour le peuple du Québec. »— Pierre Karl Péladeau.

PKP

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Quand les organisations écologistes dérapent

Mary-Lou Esmeralda

Mary-Lou Esmeralda

Depuis quatre décennies les organisations écologistes se sont multipliées  à la surface de la planète. Au fil des ans des organisations telles que Greenpeace, WWF, Amazon watch, Sierra Club. World Watch etc…se  sont érigées en chien de garde pour dénoncer les abus de la pollution qui minent notre planète. Toutefois, comme le montre le film de Kip Andersen, il semble que ces organisations ne nous disent pas toute la vérité. Cowspiracy est un documentaire qui montre l’impact de l’élevage d’animaux sur l’environnement. Dans son film, Kip Andersen, révèle des informations exclusives portant sur les politiques de groupes environnementaux comme Greenpeace, Sierra Club, Surfrider Foundation, and Rainforest Action Network. Probablement le documentaire le mieux fait sur l’industrie agroalimentaire et ses impacts. N’oubliez pas d’activer les sous-titres si vous n’êtes pas bilingues. et bon cinéma!


aum

regc3a9rescence

_V4No

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Quand les policiers se déguisent en itinérants

Félix Dubé-Nguyen Jr

Félix Dubé-Nguyen Jr

-Montréal- Rien n’arrête plus les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)  dans leur quête pour faire respecter la loi.  Deux policiers se sont déguisés en itinérants, pour attraper les personnes qui parlaient au cellulaire alors qu’ils conduisaient leur véhicule. Déontologie policière dites vous ?

Selon Marie-Pier Gagné,  ces «deux policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) se sont déguisés en itinérants, au cours des derniers jours, afin de prendre la main dans le sac des automobilistes qui utilisaient leur téléphone au volant. L’opération, qui a duré une seule journée seulement, s’est tenue au coin du boulevard Langelier et de la rue Jean-Talon, dans Saint-Léonard, ainsi qu’à l’intersection de Jean-Talon et du boulevard des Galeries d’Anjou, tout près du centre commercial du même nom.

Bigbrthr

Mauvaise façon de faire
Interrogé à ce sujet, le commandant de la police, Ian Lafrenière, n’a pas approuvé le stratagème utilisé par ses employés. Et même si elle martèle que cette façon de faire ne correspond pas à ses pratiques habituelles, la police maintiendra les constats d’infraction qui ont été remis ce jour-là. «La méthode utilisée pour remettre les contraventions n’est peut-être pas la bonne, mais ça ne rend pas l’infraction plus légitime», exprime M. Lafrenière. Il n’a pas été possible de savoir combien de contraventions ont été données. Au SPVM, on confirme toutefois que les policiers à l’origine de cette opération ont été rencontrés par leur supérieur. «Une chose demeure certaine, c’est que le cellulaire au volant est encore un gros problème, continue le commandant. Il faut trouver des moyens différents pour épingler les automobilistes, qui utilisent de plus en plus toutes sortes de méthodes pour ne pas se faire prendre.»

En colère
Un Léonardois qui a écopé de l’une des amendes attribuées a contacté le Progrès, afin d’exprimer sa colère. «C’est malhonnête, affirme l’homme, qui a souhaité garder l’anonymat. Ils ne seraient pas supposés être obligés de se déguiser pour faire respecter la loi.»

singe 99Conscient qu’il a tout de même commis une infraction en répondant à un message texte au feu rouge, le citoyen paiera sa contravention et vivra avec les trois points en moins qui lui ont été imposés. «Ce qui me fâche, c’est que le policier quêtait carrément, la tasse à la main, pour bien voir à l’intérieur des voitures. Avec la radio cachée sous son manteau, il transmettait le message à son collègue, stationné un peu plus loin, qui lui se chargeait d’imprimer et de remettre les contraventions. Ils avaient l’air de deux espions», défend-il.

Le ton employé par le policier a aussi fait sursauter le résident de Saint-Léonard. «Je lui ai simplement et poliment demandé s’il avait le droit de se déguiser en itinérant et de faire ce qu’il fait et il m’a carrément répondu qu’il pouvait se déguiser comme il le veut, sur un ton arrogant. J’ai trouvé sa réponse irrespectueuse», conclut l’homme.mouton noir

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized