Archives de Tag: occupy

L’appropriation culturelle selon Louis Amstrong et ses musiciens

Léna Anishnabeg

En 1956, le grand Louis Amstrong était de passage au Ghana pour y donner un concert. Il y avait plusieurs Blancs parmi les musiciens qui l’accompagnaient, ce qui prouve bien que l’appropriation culturelle était partagée par tous! Alors SVP cherchez pas des bibites en inventant des problèmes qui n’existent pas… SLĀV, c’est juste un show!

Merci aux membres de la communauté noire de dénoncer ce dangereux délire qui ne vise qu’à nous diviser. 

SLĀV : contre la censure

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

De Corridart à SLĀV; on est au coton parce que les fées ont soif!

Sophie Doucet

À Montréal, dans la nuit du 13 au 14 juillet 1976, l’exposition d’art public Corridart était sauvagement déman-telée sur l’ordre du Comité exécutif de la Ville de Montréal.

Cette exposition longue de huit kilomètres, s’étendait alors sur la rue Sherbrooke entre les rues Atwater et Pie-IX. Le maire Drapeau justifia la censure et la destruction des œuvres d’art en parlant « de danger public et d’indécence». 

L’exposition Corridart sur la rue Sherbrooke a été démantelée par l’administra-tion Drapeau. Photo : Archives de la Ville de Montréal

M. Le maire avait peut-être lu certains passages du texte annonçant l’exposition et ça lui avait sans doute déplu. En effet on pouvait lire sur un des panneaux de Corridart que Depuis les années 60 le caractère de la rue Sherbrooke a changé en même temps que se transformait le rôle de Montréal dans un Québec en pleine évolution. Depuis quelques années une spéculation effrénée, la démolition de ses larges trottoirs et d’édifices importants ont contribué a conférer à la rue Sherbrooke, un rôle de voie de circulation automobile.

Cette même année, alors que Montréal accueillait les Jeux Olympiques dans un stade inachevé, On est au coton,le film du cinéaste Denys Arcand subissait lui aussi la censure. Dans ce film documentaire qui trace un sombre portrait de l’industrie québécoise du coton, l’entrevue accordée par le président de la Dominion Textile, Edward F. King avait été censurée suite aux pressions politiques des dirigeants du Canadian Textile Institute. Le film tourné en 70 ne sera diffusé qu’en 2004 en version intégrale non censurée!

En 1978, la pièce de théâtre Les fées ont soif de la dramaturge Denise Boucher, subissait également la censure pour avoir déplu à une poignée de catholiques. Qualifiée de «cochonnerie» par le président du Conseil Métropolitain, le juge Jacques Vadeboncoeur, Les fées ont soif est rapidement devenu un symbole de la lutte contre la censure au théâtre, mais aussi de la cause féministe.

La censure, Monique Charbonneau,1969

Quarante ans plus tard, un groupuscule d’idéologues d’extrê-me-gauche issu essen-tiellement de la communauté blanche, s’est rassemblé devant le Théâtre du Nouveau-Monde afin de faire annuler la présentation de SLĀV de Robert Lepage et Betty Bonifassi. Pour ces idéologues, cette « odyssée théâtrale à travers les chants d’esclaves » constituait une appropriation culturelle inacceptable puisque Betty Bonifassi est blanche. SLĀV a donc été retiré de la programmation du Festival International de Jazz de Montréal (FIJM).

Après un long silence, Robert Lepage a déclaré que SLĀV avait été « muselé ».  De son côté le président-directeur général du FIJM, Jacques-André Dupont a déclaré qu’il y avait d’abord une impossibilité technique à continuer le spectacle puisque Betty Bonifassi s’est fracturée un pied après trois représentations, ajoutant du même coup que :

Le Soleil, 23 novembre 1966

« Nous n’avons pas l’impression d’avoir cédé à la censure, car il est important de noter que notre décision ne vise que ces représentations prévues durant le festival et n’implique aucunement que le spectacle ne soit plus diffusé dans le futur ». Un discours qui ressemble étrangement à ce que l’on a déjà entendu par le passé et qui vous rappellera sans doute quelque chose? 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Terre inépuisable et poubelle sans fond

Charles de Lorimier

« Cette société durera, avec ses souffrances et ses injustices, tant et aussi longtemps qu’on prétendra que les engins de mort créés par les hommes sont limités, que la Terre est inépuisable et que le monde est une poubelle sans fond.

À ce stade de l’histoire, il n’y a plus qu’une alternative. Ou bien la population prend sa destinée en main et se préoccupe de l’intérêt général guidée en cela par des valeurs de solidarité ou bien c’en sera fait de sa destinée tout court.»
Noam Chomsky, 1974

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La fin du projet de pipeline de Kinder Morgan

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

Bien que le premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, appuie le projet de pipeline de Kinder Morgan nous pouvons réussir à stopper ce projet insensé.

Pour y arriver, la protestation publique doit être massive et sans appel. Il nous faut faire vite.

Si vous refusez que le gouvernement utilise l’argent des contribuables pour sauver le projet de pipeline de Kinder Morgan et que vous souhaitez plutôt le voir investir dans des projets d’énergies propres qui respectent nos droits et ceux des peuples autochtones alors signez la pétition et partagez-la. 

Merci

Poster un commentaire

Classé dans Environnement

Les infirmières sont à boutte et vous le savez !

Gina Augustin

Gina Augustin

Suite à la sortie publique d’Émilie Ricard pour dénoncer la réforme du système de santé, les infirmières du Québec dénoncent à leur tour la surcharge de travail. Pour se faire entendre elles organisent des sit-in dans plusieurs régions, notamment à Trois-Rivières, à Sorel et à Laval. Dans tous les milieux les infirmières sont brûlées par le manque de ressources et le «temps supplémentaire obligatoire» imposé par le gouvernement Couillard.

À Saint-Jean-sur-Richelieu,  une infirmière qui a exigé l’anonymat par peur de représailles de la part de son employeur, a été obligée de travailler 24 heures. Une situation totalement inacceptable, dont elle peine à se remettre. 

Plus personne ne vous croit

Plus personne ne vous croit

À cause du manque de personnel, on assiste à des scènes d’horreur comme celle qui s’est passée lundi, à Laval, alors que : «l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé a reçu 80 patients sur civière pour une capacité totale de 49. Lors de telles situations, les patients se retrouvent dans des zones de débordement, comme des couloirs, où l’on ne trouve pas des sonnettes d’appel pour les cas d’urgence.» Cette situation rapportée par Radio Canada a également été dénoncée par Marie-Eve Gosselin, une citoyenne dont la mère est hospitalisée depuis plusieurs jours à la Cité de la Santé de Laval. Selon cette citoyenne lors de la visite du Dr Barrette, on aurait refusé des ambulances « pour montrer a quel point nos urgences vont bien ! ».

Madame Gosselin a également dénoncé la présence « d’une équipe qui passe juste en avant [du ministre Barrette] pour libérer les corridors… pour montrer qu’il y a pas t’attente ici ».     Toutes ces aberrations résultent des coupes en santé et des politiques d’austérité orchestrées par le gouvernement Couillard. On se rappellera que deux semaines après son élection ce gouvernement annonçait des coupures de 3,7 milliards $, et l’élimination de la moitié des 1300 postes de cadres du réseau de la santé. Et aujourd’hui, ces deux docteurs devenus politiciens, jouent les vierges offensées face aux revendications plus que légitimes des infirmières !

SVP, Dr Couillard, Dr Barrette, cessez de nous mentir, car vous avez perdu la confiance de la population qui va se rappeler de vous aux prochaines élections.  ASSEZ !  

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Un boulet pour Québec Solidaire !

  Rose Flamant

En annonçant la fusion entre Québec solidaire et Option nationale, les délégués de QS ont donné un nouveau souffle à la formation politique. Lors du congrès préélectoral qui s’est tenu à Longueuil, les membres se sont entendus pour mettre sur pied une assemblée constituante chargée de rédiger la Constitution d’un futur État québécois souverain, au lendemain de leur élection.

Ils ont également choisis d’inclure dans leur plate-forme électorale certaines propositions présentées par ON. La proposition soutenue par la députée Manon Massé, qui jugeait que le mot «patrimoine» était trop masculin a également été débattue, mais n’a pas été retenue. En effet, selon le co-porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois : « L’origine des mots qu’on utilise, la présence ou non de préjugés sexistes dans le langage, c’est […] un débat important qu’il ne faut pas ridiculiser et qu’il faut faire sereinement »,

Des propos qui dérangent

Caricature de Garnotte ridiculisant les propos de Manon Massé

Caricature de Garnotte ridiculisant les propos de Manon Massé

Lorsqu’en avril 2016 Madame Massé a dénoncé la transphobie dont seraient victimes les élèves transgenres qui n’ont pas accès à des toilettes neutres ou à des salles de bain du sexe de leur choix, la société québécoise s’est interrogée sur cette démarche intellectuelle. Lorsqu’elle a récidivé avec le mot «patrimoine» elle s’est attirée l’ire des journalistes et de certains caricaturistes qui s’en sont donnés à coeur joie.

Pour les gens ordinaires tout ce débat est devenu incompréhensible oblitérant ainsi dangereusement le véritable programme de QS…

Un impact immédiat dans les sondages

Les propos controversés de Manon Massé se reflètent dans les sondages puisque QS recueille actuellement 11 % des intentions de vote, soit 4 points de moins qu’en juin dernier (15 %). Devant ces résultats, force est de constater que les Québécois-es, ne se reconnaissent pas dans ces propos et qu’il est urgent pour l’image du parti de trouver un(e) autre co-porte-parole plus crédible.

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Mélenchon fait de nouveau faux bond aux Québécois

Jean-Luc Mélenchon, a annulé sa présence au congrès de Québec solidaire (QS).  Le dirigeant de la France insoumise a déclaré dans une vidéo : «J’en suis bien embêté. J’avais fait la promesse et je suis en contact régulier avec Gabriel Nadeau-Dubois, que je considère comme un ami et un frère de lutte. Je sais ce que vous êtes en train de faire et je dois vous dire que nous y sommes très attentifs», a poursuivi celui qui a été candidat à la dernière élection présidentielle française. 

«Ne croyez pas que vous êtes seuls là-bas, francophones dans un monde anglophone, Québécois dans un univers dans lequel vous seriez isolés. Non. Nous vous regardons faire, nous sommes attentifs, nous sommes intéressés à vos résultats parce que nous formons ensemble des maillons d’une chaîne mondiale de résistance au néolibéralisme».

C’est la deuxième fois que M. Mélenchon fait faux bond aux Québécois.  On se rappellera qu’en avril 2016 le candidat à la présidence française, qui effectuait alors une première visite au Québec avait annulé sa présence au  premier rassemblement de #Nuit debout Montréal alors qu’il avait annoncé sa présence à l’émission Medium Large diffusée sur les ondes de Radio-Canada…

·        #Nuit debout Montréal : Mélenchon fait faux bond !

1 commentaire

Classé dans Uncategorized