L’émergence d’une nouvelle conscience planétaire !

L'actualité

Les événements du 11 septembre 2011 ont bouleversé la dynamique planétaire. Depuis, l’occident a dépensé des milliards de dollars pour contrer cette menace qui semblait venir de partout. Sous l’administration de George Doublevé ce pays a dépensé plus d’un milliard de dollars par jour dans l’armement. Résultats : dix ans plus tard. – Des guerres sanglantes partout sur la planète, des milliers de morts, d’orphelins, de vies ruinées. La violence appelle la violence, la haine appelle la haine. L’émergence d’une nouvelle conscience planétaire doit obligatoirement passer par la non violence et c’est pourquoi le mouvement des Indignés qui représente le 99% de la planète doit demeurer non violent.

peace-and-love

 La parution du Best seller Indignez vous de Stéphane Hessel, ce Monsieur de 93 ans, fait ressortir les rouages liés à l’émergence de cette nouvelle conscience planétaire, issue d’une longue réflexion amorcées au seuil de la deuxième guerre mondiale. À ce jour son livre est imprimé à 2 millions d’exemplaires et il est traduit dans quarante langues, dont le coréen du sud  ! Pourtant ,comme le dit si bien l’auteur, le mouvement planétaire des Indignés lui «(…) fait un peu peur parce que s’indigner ne sert que s’il y a quelque chose derrière.» Parallement à ce mouvement la multitude des Anonymes se fait entendre tous les jours sur la toile. Stéphane Hessel, l’un des porte parole de ce mouvement non-violent endosse l’idée que l’intérêt général doit primer sur l’intérêt particulier et que le juste partage des richesses créées par le monde du travail doit primer sur le monde de l’argent. Nous sommes les 99% !

La colombe de la paix

 C’est dans la foulée de l’émergence de cette nouvelle conscience planétaire que les Indignés du Québec se sont joins à leur frères et sœurs de la Terre, et qu’ils s’indignent en occupant partout le territoire. Cette réflexion les a conduit à rédiger un Manifeste dans lequel ils rejettent l’autorité suprême, sur nos lois et sur notre territoire, de Sa Majesté la Reine Elizabeth II. Les Indignés du Québec sont avec leurs frères et sœurs du monde. Vous êtes les instruments de la liberté et on ne peur tuer cette idée qui se répand, tel un gigantesque égrégore partout sur la planète.

Nous sommes les 99% ! Nous ne pardonnons pas ! Nous n’oublions pas ! Redoutez-nous !

les Indignados

Publicités

6 réponses à “L’émergence d’une nouvelle conscience planétaire !

  1. fred

    POURQUOI LE CARRÉ ROUGE AU QUÉBEC ou le Printemps d’érable québécois

    Élément déclencheur : symbole de la hausse des frais scolarité universitaire de x% en 5 ans

    Mais pourquoi vraiment le CARRÉ ROUGE DU QUÉBEC :

    FAIRE FLEURIR UN QUÉBEC ET UN MONDE MEILLEUR

    DÉNONCER :

    le manque d’accessibilité à l’éducation pour tous sans limite
    le non-respect de nos droits et liberté des êtres humains sur terre
    les inégalités des chances et des droits de tous et chacun sur terre
    l’institutionnalisation de la corruption, les mafias politiques des cercles intimes du pouvoir et des criminels
    le manque de transparence de nos appareils publics (pays, province, région, municipalité, société d’État, parti politique, etc.) politique et gouvernementale nous empêchant de croire à une réelle démocratie
    Destruction de la planète et le pillage de nos ressources pour de l’exploitation abusive aux profits seulement d’un minime % d’actionnaires privés au détriment de la richesse collective
    notre indignation envers le capitalisme extrême sans respect des êtres humains et de l’environnement et/ou de toute pensé utilitarisme
    L’influence trop forte des pouvoirs des lobbys sur les institutions démocratiques de notre monde au détriment de la race humaine et de la planète terre
    La pauvreté extrême et le manque d’instruction des droits humains
    le manque de pouvoir démocratique réel à la population et d’exercice de ce droit (absence même d’opinion de nos députés)
    le trop grand pouvoir donner à l’ego des politiciens élus durant leur mandat d’élus
    Le manque d’expertise, de compétence, d’indépendance, de vision long terme, d’ouverture à la réelle coopération au sein de nos appareils gouvernementaux à un projet universel du bien-être commun des êtres humains sur la terre.

    PROMOUVOIR VALEUR :

    L’éducation accessible à tous, sans limites âge, endroit, heure, éducation accessible à tout moment sans limites $. Une connaissance pour tous sans limites.
    Liberté d’action, de pensée et de choix de ses valeurs et passions
    L’égalité des droits et chances, justice universelle pour tous
    Solidarité mondiale de la race terrienne
    Paix et bonheur collectif universel
    Entraide, collaboration, partage, coopération, l’ouverture, la tolérance et le respect envers les autres
    Sagesse universelle
    L’amour universel envers soi, sa famille, son prochain, son ennemie et sa planète.
    Développement de soi aux fins d’épanouissement de ses rêves et passions de chacun dans un équilibre utilitarisme
    Vision long terme des valeurs de notre pays pour une meilleure humanité

    COMBATTRE:

    L’inaccessibilité à l’éducation pour tous
    La corruption, les mafias lobby au politique, les criminels à cravate et le copinage des amis du banquier
    L’inégalité des chances des classes sociales autant nationale, internationale et mondiale. (la pauvreté sur terre, écarts de richesse démesurée, écarts démesurée rémunération propriétaire dirigeants entrepris versus travailleur employé) employés )
    Le capitalisme extrême à l’outrance dans le but unique d’enrichissement personnel sans considération aux êtres humains, à la planète à la création de plus-value ajoutée au bonheur et à la richesse collective mondiaux.
    La pollution, gaspillage, la mauvaise consommation au détriment de tous.
    Le dogmatiste idéologique sans ouverture
    Les injustices sociales et démocratiques
    L’immobiliste des citoyens face à leur vision du monde
    Le pillage des ressources mondiales terrestres au profit de quelques actionnaires au détriment de l’environnement et d’une richesse collective
    L’absence de vision de nos politiques sans reflets de nos valeurs fondamentales

  2. Vers une nouvelle conscience planétaire?
    Vive, donc, les nouveaux courants de pensée et modes de vie émergents !
    Pourquoi, dans ce cas, ne pas circuler sur les travaux de Projet relationnel: projetrelationnel.blogspot.be ?
    Et pourquoi ne pas prendre connaissance de l’Appel à projet relationnel qui sert de fondement au petit blog qui monte, qui monte…: projetrelationnel.blogspot.be/2010/02/appel-projet-relationnel.html ?

    Christophe Engels
    projetrelationnel.blogspot.be
    (Animateur de Projet relationnel
    Journaliste ex Le Vif/L’Express, à Bruxelles.
    Actuellement chargé d’analyses et d’études au Siréas, à Bruxelles.
    Ex rédacteur en chef de Perso/Regards personnalistes, à Louvain-la-Neuve)

  3. Mathieu

    C’est le 11 septembre 2001, et non 2011.

  4. La non-violence devient une forme de violence lorsqu’elle aspire à l’hégémonie stratégique au sein d’un mouvement. La non-violence est de plus une idéologie sans organisation. Il n’existe aucune organisation « non violente », il n’existe que des militant-e-s qui aspirent à concrétiser leur vision de la lutte, mais malheureusement ça se fait souvent sous la forme anti-violence plutôt que non-violence. La pratique de l’anti-violence amène des situations absurdes comme la dissolution du campement Pccupons Montréal. Face à la demande de la police de quitter les lieux, l’anti-violence appelle à l’obéissance. Ils sont donc partis sans contester. Au contraire la non-violence, c’est accepter de se faire taper dessus pour gagner la lutte. C’est d’ailleurs comme ça que Occupy s’est rendu populaire: à chaque vidéo de violence policière: the whole world is watching, les gens sont outrés et par empathie et rage, ils s’organisent. Les personnes prônant la non-violence devraient être les premiers à aller se faire taper dessus pour faire le show médiatique des grandes chaines de télé, car c’est comme ça que leur logique les amène à agir. C’est aussi de cette manière qu’ils sauraient contribuer le plus à un mouvement … plutôt que de jouer au Paci-flics et de dénoncer les blacks-blocs comme le suggère les « anti-violents » ou les « disciples de l’opinion publique ».

    Maintenant que la précision entre anti-violence et non-violence, on peut discuter véritablement de non-violence: chaque contexte de lutte, justifie sa tactique.

    https://violenceparfoisoui.wordpress.com/

    est un site pour y réfléchir, mais voici ma petite idée sur la non-violence: il y a du bien et du moins bien.

    Plusieurs peuples se sont faits assimilés et anéantis du simple fait de ne pas avoir su se défendre. C’est pourquoi par exemple les femmes kurdes s’arment contre les terroristes intégristes de l’État islamique en Irak et au Levant. http://liberteouvriere.wordpress.com/2014/07/10/syrie-les-femmes-du-kurdistan-resistent/

    Même les casques bleus qui défendent la paix le font avec des armes. Stephan Hasselt s’il s’est lui-même engagé dans la résistance contre l’occupation de la France ne doit pas être étranger à l’utilisation de la violence lui non plus. Comment pouvez-vous imaginer Gandhi en Syrie tandis que les massacres et l’utilisation d’armes illégales se succèdent? En Espagne 1936, lors de la révolution qui donna lieu à la plus avancée des expériences anarchistes de l’histoire, l’armée de Franco menait une guerre d’extermination: on retrouve aujourd’hui des fosses communes à plusieurs endroits. Du côté du Chili en 1973, Pinochet remplissait des voiliers pleins de personnes de gauche à aller jeter en pleine mer. Voir la trilogie « La bataille du Chili » pour voir comment le débat sur la défense armée a été traité dans ces circonstances… seule une minorité y a adhéré et ils ont été désarmés par Allende. Au finale, tout le monde s’est fait tuer…

    Comment justifier la non-violence dans ces cas qui ont connu les expériences parmi les plus avancées de concrétisation d’un projet politique? Est-ce « des exceptions à la règle », ou alors… peut-être que la non-violence ne fonctionne que dans des contextes où il existe un État plus large qui prétend toujours maintenir les droits fondamentaux? Écoutez le film « Z » de Costa Gavras!!!

    La réflexion sur les mouvements de non-violence doit dépasser cette mentalité anti-violence, si elle veut éviter de retomber toujours dans ce même débat. Car oui il y a du positif dans les mouvements de non-violence: la communication non violente est très inspirante en matière de relations non autoritaires, la pratique de la légalité dans un mouvement social permet de construire un mouvement de masse large qui sent qu’elle ne risque pas sa vie à tout moment. Ce qui est quand même bien. Je n’aimerais pas avoir à me sentir dans la bande de Gaza à chaque manif tsé. L’histoire du syndicalisme regorge de situations où la violence a été utilisé largement par la bourgeoisie contre les travailleurs et que l’organisation armée des travailleurs n’ont pas nécessairement amélioré les choses. D’autres armes ont été mises de l’avant, basées sur la non-violence sans en faire une idéologie par contre…

    Travailler à la non-violence ne devrait pas être l’affirmation de dogmes, mais plutôt la proposition de stratégies concrètes qui mettent de côté le catastrophisme ou le millénarisme marxiste-léniniste ou encore « révolutionniste ». De plus, la première forme de non-violence, c’est de s’organiser de manière à ce que la violence ne soit pas utilisée par les dominants vous ne pensez pas? Pour se faire, il faut un rapport de force faisant en sorte que les forces sont plus égales. Craignant des conséquences, l’État hésite. Qui voudrait piler sur un nid de guêpes? Oui cela revient à une course aux armements, mais il ne s’agit pas d’armement militaire, mais d’armement d’autre nature: boycottage, grèves, blocages, etc.

    Malheureusement on peut penser à d’autre forme si on fait face à une dictature sanguinaire. C’est même un droit constitutionnel aux États-Unis et en France! Je ne suis pas en train d’en faire la promotion ici par contre, car certains groupes ont tendance à utiliser la violence rapidement lorsque le moment n’est pas opportun ce qui entraine des conséquences néfastes sur le mouvement http://www.kersplebedeb.com/mystuff/profiles/v5/v5_canada.html

    Je souligne simplement que face à des circonstances de dictature où la non-violence revient au suicide, la violence devient une nécessité. Qui accepterait de se faire gouverner par Hitler, Polpot, Franco ou Pinochet? LA FTP-MOI n’était-ils pas des héros?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Francs-tireurs_et_partisans_-_Main-d%27%C5%93uvre_immigr%C3%A9e

    ou face à la dictature mieux vaut-il fermer les yeux et laisser la dictature en place plutôt que de se mouiller à briser son propre dogme anti-violence? La résistance du quartier La Victoria au Chili montre que les endroits où la population s’est organisée pour se défendre physiquement, c’est le cœur de la résistance de demain. http://www.crimethinc.com/movies/chicago.html

    Le seul exemple de révolution qui a marché, c’est sur un fond de grève et de conscription où les soldats ont « autogérés leur violence » en direction des ennemis: les capitalistes, et ce afin de défendre les instances populaires d’autogouvernement du peuple par le peuple.

    • Excellente évaluation et je vais en tenir compte dans l’élaboration de notre Mouvement Québécois de désobéissance Civile.Mes nombreux contacts et alliés en Syrie me donnent un écho qui ressemble à votre commentaire bien fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s