Archives mensuelles : janvier 2016

Énergie Est : Zanetti est en feu

1%vs99%Depuis que   l’humoriste et animateur Rick Mercer a critiqué le Québec à propos de sa position sur l’oléoduc provenant des sables bitumineux, il n’en finit plus de démoniser le Québec. Alors que Mercer accuse Denis Coderre de faire passer les intérêts de sa ville avant ceux de la nation, le débat s’est transporté au par;ement ou la très copnservatrice Rona Ambrose a déclaré que le débat sur Énergie Est «affecte l’unité du pays».

Fidèles à leur tpolitique les libéraux du Québec font la sourde oreille. De son côté Sol Zanetti vient de publier une vidéo où il répond avec vigueur à Rick Mercer et autres détracteurs.

sol

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

CPE, je te plumerai !

couEn coupant 120 millions de dollars dans les CPE, le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard est en train de démanteler notre système public des centres de la petite enfance à la grandeur du Québec.

Ce démantèlement a commencé en 2006, sous Jean Charest, et depuis, les CPE ont dû absorber des compressions de près d’un demi-milliard de dollars.

HONTE

Privatisation et augmentation de salaire

À moyen terme, toutes ces compressions entraineront irrémédiablement  des mises à pied et la privatisation de nos CPE. Malgré ces coupures le premier ministre Couillard envisage d’augmenter son salaire de 196 808$ à 272 020$, celui  de ses ministres de 154 326$ à 217 616$ ; et celui  des députés de 118 686$ à 136 686$.

Pour nous rejoindre cliquez ici

Sources :

coiteuxfdls

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Pipelines, pouvoir et démocratie

libres99À l’heure où la Communauté métropolitaine de Montréal rejette le projet d’oléoduc Énergie Est, le film «Pipelines, pouvoir et démocratie» d’Olivier Asselin mérite qu’on s’y attarde.   Ce documentaire de 89 min s’interroge sur la place du  pouvoir dans nos démocraties? Documentant «la lutte contre les projets d’expansion de l’industrie polluante des sables bitumineux, notamment à travers le mouvement d’opposition à la construction des oléoducs au Québec, le film sollicite notre conscience citoyenne à l’heure des grands enjeux planétaires.»

capt

Le film nous force également  à nous interroger «face aux dangers pour l’environnement que représente l’expansion de l’industrie des sables bitumineux qui exploite l’une des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, ce long métrage documentaire rappelle que le pouvoir n’est pas toujours là où l’on croit. Pour la journaliste Nathalie Petrowski,  Asselin« nous donne un accès privilégié et quasi intime à l’organisation d’une lutte, à ses revers comme à ses coups d’éclat. »

Pour assister à la projection du film «Pipelines, pouvoir et démocratie» Suivez nous sur Facebook

Pour aller plus loin :

 

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La destruction des CPE, ça suffit!

Opération sauvetage de nos Centres de la petite enfance

À tous les parents et grands-parents, et à tous ceux et celles qui croient en l’importance de bien soutenir nos tout-petits, de 6 mois à 5 ans, dans leur développement. À notre gouvernement qui sabre sans vergogne dans un réseau éducatif reconnu à travers le monde et qui a fait ses preuves, À ce même gouvernement qui clame haut et fort l’importance de la prévention, de la stimulation et du développement de nos petits en vue de leur entrée dans le milieu scolaire mais qui agit dans le sens contraire

2$Au Ministre Coiteux qui n’arrête pas de nous répéter que les politiques de «rénovation de l’État» le sont pour «les générations futures». Depuis 10 ans, vous et vos semblables coupez les subventions aux CPE; la liste des CPE en déficit s’allonge d’année en année, et c’est à se demander si votre souhait le plus cher n’est pas de les faire mourir de leur belle mort.

NOUS parents, éducatrices, éducateurs, professionnels de la santé, intervenants communautaires, partenaires, chercheurs, administrateurs et membres des directions des Centres de la petite enfance:

  • dénonçons les coupes à blanc de ce gouvernement qui jour après jour dégarnit les CPE, des environnements éducatifs de qualité que la population du Québec a financés pour assurer le bien-être et le développement de ses tout petits;
  • accusons ce gouvernement d’induire en erreur la population lorsque, contrairement à toutes les données probantes dont nous disposons et qu’il connaît pourtant très bien, il prétend que les services éducatifs offerts dans les garderies commerciales sont d’aussi bonne qualité que ceux offerts dans les CPE;
  • mettons au défi le gouvernement de nous faire la démonstration que les garderies commerciales qu’il privilégie rencontre les mêmes critères de qualité éducative que ceux des CPE, c’est-à-dire:

AUGM✓ des éducatrices qualifiées qui ont complété des études spécialisées en petite enfance, qui bénéficient de formation continue, de temps libéré pour la pédagogie, de temps de travail en équipe, de temps pour discuter des enfants ayant des défis particuliers avec leurs partenaires;

✓ des éducatrices et un personnel de soutien qui, contrairement aux garderies commerciales où le taux annuel de roulement est de 50%, demeurent en poste longtemps parce qu’elles ont de meilleures conditions de travail et assurent ainsi une continuité absolument nécessaire dans la vie des tout-petits ;

✓ un réseau qui crée des emplois avec des meilleurs conditions de travail et qui reconnaît l’expertise professionnelle de ses employées;

✓ un réseau reconnu par ses pairs et qui travaille main dans la main avec des professionnels des CSSS, des centres jeunesse, des centres de réadaptation, des écoles etc.

✓ un réseau qui offre à ses tout-petits un programme pédagogique éprouvé, une alimentation saine et équilibrée, qui se donne des règles de sécurité dictées dans des politiques constamment remises à jour;

✓ un milieu de vie où le parent est un acteur clé  reconnu comme un partenaire et dans lequel il contribue à titre d’expert de son enfant;

refuscoiteux✓ un réseau où les parents siègent sur les conseils d’administration, y assurant une vigilance soutenue, et s’impliquent dans des comités ou dans des projets porteurs pour les enfants et qui contribuent à sa qualité

✓un réseau dont le seul et unique objectif est le bien-être et le développement des tout-petits et non pas de faire des profits ;

✓ un réseau où le taux de plaintes est trois fois moins élevé que celui des garderies à but lucratif;

✓ un réseau qui puise sa force dans un souci constant de la qualité de ses services offerts à ses enfants, par une pédagogie qui vise un développement optimal dans toutes les sphères du développement et qui observe, partage, rédige des cahiers de communication, des plans d’intégration pour des enfants qui présentent des défis particuliers avec le support de leur direction;

✓ un réseau universel ouvert aux enfants de toutes provenances, toujours prêt à s’adapter aux besoins spécifiques des enfants, sans égard à leurs croyances, leur handicap, leur origine, leur contexte socio-économique et dont la mixité est un formidable atout pour le développement des tout-petits;

✓ un réseau qui, données à l’appui, fait une réelle différence dans la capacité des tout-petits de se développer à leur plein potentiel y compris ceux plus vulnérables dont les risques de retard de développement sont réduits de façon spectaculaire lorsqu’ils se présentent à l’école;

54$Le choix d’un service de garde devrait reposer avant tout sur sa capacité à offrir à leur enfant un environnement bienveillant, stimulant et compétent, capable de soutenir leur développement et leur bien-être. C’est précisément ce que des milliers de femmes et d’hommes, éducateurs et parents des CPE ont réussi à développer. Et c’est précisément ce que le gouvernement s’acharne à déconstruire à force de coupures et de modifications dans le mode de financement.

Ce gouvernement ne sera pas toujours en place, mais l’histoire retiendra qu’il aura littéralement saboté les environnements éducatifs de qualité de nos tout-petits qui en subiront, eux, les conséquences durant toute une vie. Ou, parce que nous nous serons mobilisés massivement, l’histoire retiendra que nous aurons protégé un réseau dont la seule et unique mission est d’assurer le bien-être et le développement de nos tout-petits.

Rédigé par : Marie-Claude Gagnon, directrice adjointe CPE Lafontaine. Daniel Leduc, adjoint administratif CPE Picasso, Hugo Adam-Côté, parent et orthophoniste au CSSS Jeanne Mance

Signé et appuyé collectivement par :

Marie Tifo, comédienne

Fred Pellerin, conteur, chanteur et fournisseur de supplément d’âme en gros

Dany Turcotte, animateur et parrain,

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Pétition pour que Réné Angélil soit inhumé au Salon Bleu

Louise de Funes

Louise de Funes

Considérant que des funérailles nationales ne sont pas suffisantes pour un homme de cette stature;

Considérant que le summum de la réussite pour un Québécois est de déménager à Las Vegas (ou en Floride);

Considérant que sa momie pourrait stimuler grandement nos parlementaires;

Considérant que l’Assemblée nationale est assez ennuyante merci et que le cercueil de René Angélil ne peut que rendre la vie plus intéressante;

Nous demandons que René Angélil soit inhumé dans un cercueil en verre au centre de l’Assemblée nationale et qu’il soit préalablement momifié ou plastifié (au choix de la famille). Une visite hebdomadaire des citoyens en larmes devra aussi être organisé par les parlementaires.

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR SIGNER LA PÉTITION salon bleu

René_Angelil

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Au panthéon des clowns les aveugles sont rois…

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

Depuis qu’en novembre 2006 Stephen Harper, a reconnu que les Québécois forment une nation au sein d’un Canada uni, le peuple du Québec se montre bien déterminé à se distinguer par sa spécificité et son affirmation nationale.

Le Québec en deuil

Le décès de René Angélil, a plongé le Québec dans un deuil profond à un point tel que l’émission Gravel le matin a consacré une émission entière «à celui qui lancé la carrière internationale de la plus grande vedette québécoise de notre époque, Céline Dion». Gravel et ses journalistes n’ont pas manqué de nous rappeler que ce génie «avait mis le Québec sur la carte» et que c’était fini le temps où on était «né pour un petit pain». Pour sa part le premier ministre Couillard a souligné que «le Québec vient de perdre une grande figure de l’industrie du spectacle. Tout au long de son parcours admirable, René Angélil a marché tout droit vers la réussite avec le courage qu’une telle détermination exige».

jpPour lui rendre hommage le gouvernement a donc décidé de lui rendre des funérailles nationales. Pour le service funéraire le syndicat de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, a annoncé par voie de communiqué, qu’ils porteront leur uniforme réglementaire pour l’occasion. On se rappellera que lors des funérailles de Jacques Parizeau les policiers habillés en tenue de camouflage avaient affichés un dérapage total et un manque de respect pour la démocratie et pour l’image de la province de Québec.

Monsieur Angélil sera le dixième québécois a avoir des funérailles nationales, un privilège exclusivement masculin, comme le montre la liste ci-dessous:
Gaston Miron, poète. 21 décembre 1996
Camille Laurin, ex-ministre péquiste. 16 mars 1999
Maurice Richard, sportif. 31 mai 2000
Jean-Paul Riopelle, artiste peintre. 18 mars 2002
Louis Laberge, syndicaliste. 24 juillet 2002
Claude Ryan, ex-ministre libéral. 13 février 2004
Gilles Carle, cinéaste. 5 décembre 2009
Claude Béchard, ex-ministre libéral. 11 septembre 2010
Jean Béliveau, sportif. 10 décembre 2014
René Angélil , impressario, 22 janvier 2016

Même couché sur la glace, il frappait le baton!

Monsieur Angélil va donc rejoindre les héros du panthéon québécois. Pour les héroïnes il faudra attendre encore quelques années. En attendant ce jour, il est bon de méditer sur le sens profond de la phrase de Jean Chrétien prononcée en 2014 lors du décès de Jean Béliveau  -«Même couché sur la glace, il frappait le baton!», avait déclaré l’ancien premier ministre. Un p’tit gars de Shawinigan qui lui non plus n’était pas né pour un petit pain!

Sources: 

RA

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

2$ pour les repas des enfants mais 54$ pour les ministres !

1%vs99%

Alors que le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard coupe 120 millions de dollars dans les CPE, il accorde 2$ par jour pour les repas des enfants mais sa prime repas et celle de ses ministres et de 54$ par jour.

Parallèlement à ça, M. Couillard envisage d’augmenter son salaire de 196 808$ à 272 020$, celui de ses ministres de 154 326$ à 217 616$ ; et celui des députés de 118 686$ à 136 686$ le gouvernement continue ses politiques d’austérité contre la population du Québec.

ON SE MOQUE DE QUI LÀ ?
2$REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized