Archives mensuelles : février 2015

Bolduc démissionne enfin !

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Les Indignés du Québec ont appris avec joie la démission du ministre de l’Éducation du Québec, M. Yves Bolduc. Un communiqué, du bureau du premier ministre Philippe Couillard, a confirmé que M. Bolduc allait retourner à la pratique médicale.

L’effet Toyota

En plus de cumuler les fonctions de ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science et ministre responsable de la région de la Côte-Nord dans le gouvernement Couillard. M. Bolduc présidait également le comité ministériel du développement social, éducatif et culturel.

d+®barras

Fervent adepte de l’effet Toyota, M Bolduc a servi comme ministre de la santé sous le gouvernement libéral de Jean Charest. À cette époque «Monsieur Toyota» s’était donné comme objectif d’optimiser le processus de travail, d’éliminer le gaspillage, les gestes superflus et les activités sans valeur ajoutée au sein des établissement de santé.

Sous le gouvernement Couillard M Bolduc a multiplié les bourdes comme ministre de l’éducation.

Une nouvelle page du néolibéralisme libéral se tourne alors que commence l’an II du printemps érable. Un printemps qui renversera ce gouvernement qui ne représente plus son peuple,ddl3

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le maire de Chertsey demande à Philippe Couillard de bouger face au dossier scandaleux de la sablière

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

À Chertsey, dans Lanaudière le dossier de la sablière empoisonne la vie de la population, depuis qu’une compagnie à numéro a obtenu, en août 2011, un bail de cinq ans de la MRC de Matawinie pour l’exploitation d’une sablière de 50 hectares dans le secteur de la Grande-Jetée. 

Ce permis accordé sans que la population locale ne soit consultée a soulevé un tolé dans la municipalité et une pétition de 3,500 noms a été remise au ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, pour demander au gouvernement de révoquer le bail.

Solidarité Chertsey

En juillet dernier pourtant, le maire Michel Surprenant, se montrait confiant de régler le dossier suite à une rencontre avec la sous-ministre Line Drouin, qui affirmait alors que « le gouvernement était sensible à l’acceptabilité sociale du projet et que le Ministère étudiait actuellement les différentes options possibles pour transférer le bail sur un autre site. Sept mois plus tard, le dossier de la sablière n’est toujours pas réglé. et d’après le directeur des titres miniers et des systèmes, Roch Gaudreau, aucune disposition légale ne permettrait actuellement au Ministère de révoquer le bail. Ce fonctionnaire va même jusqu’à spécifier que « les motifs invoqués par la Municipalité pour mettre fin au bail ne sont pas d’intérêt public1 ». 

Loi modifiant la Loi sur les mines

Pourtant selon l’article 142 de la nouvelle loi sur les mines (sanctionnée le 10 décembre 2013) des outils existent bel et bien:

« 142.0.1. Le ministre peut refuser une demande de bail pour l’exploitation du sable et du gravier pour un motif d’intérêt public. Il peut également refuser une telle demande afin d’éviter des conflits avec d’autres utilisations du territoire.

«142.0.2. Le ministre peut mettre fin au bail pour l’exploitation du sable, du gravier ou de la pierre en tout temps pour un motif d’intérêt public. Dans ce cas, il doit accorder au titulaire un bail sur un autre terrain. À défaut, il lui accorde une indemnité en réparation du préjudice subi.

Le maire de Chertsey réclame l’appui du premier ministre Couillard

ms1

Le maire de Chertsey, Michel Surprenant. Photo Pierre-J Ratio

Dans sa lettre adressée à Philippe Couillard, le maire Surprenant rappelle que le tourisme et la villégiature sont deux axes majeurs du développement municipal et que l’exploitation de la sablière détruira la qualité de vie des riverains de la rivière Ouareau en plus d’intensifier la circulation de camions lourds en plein cœur du village (l’équivalent d’un camion de 50 tonnes toutes les quinze minutes).

Selon M. Surprenant l’augmentation du camionage sur les routes de la municipalité détruira en deux ans l’investissement de l’ordre de 1,3 million de dollars consenti en 2013 par les contribuables de Chertsey pour l’asphaltage de l’avenue du Castor.

Rivière Ouareau solidaritéLa balle est donc dans le camp du premier ministre Couillard. En attendant sa réponse la Municipalité a créé un comité de mobilisation qui souhaite faire la démonstration que l’acceptabilité sociale du projet de sablière est nulle. Les citoyens qui désirent s’impliquer peuvent joindre le conseiller Michel Robidoux : mrobidoux@municipalite.chertsey.qc.ca

14 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Austérité oblige : Bolduc débloque 25 000 $ pour faire la lumière sur les fouilles à nu

Selon La Presse Canadienne, l’enquête commandée par le ministre Yves Bolduc sur les fouilles à nu pourrait ratisser beaucoup plus large que l’incident survenu récemment à l’école Neufchâtel de Québec.

respectueux

Photo Jacques Nadeau

L’avocate retraitée choisie par le ministre de l’Éducation pour enquêter sur le sujet, Fabienne Bouchard, a le mandat de faire la lumière sur la fouille controversée de Neufchâtel, mais aussi sur d’éventuelles fouilles du même genre survenues dans d’autres écoles du Québec. Son mandat a été rendu public lundi. Mme Bouchard s’est fait imposer des délais très courts, soit jusqu’au 27 mars pour mener son enquête et remettre son rapport accompagné de recommandations au ministre Bolduc. Ses recommandations porteront sur d’éventuelles modifications à apporter au protocole en vigueur entourant les fouilles d’élèves. Pour mener à bien sa tâche, Mme Bouchard recevra 5000 $ par semaine, pendant cinq semaines, au tarif horaire de 125 $. L’enquête pourrait donc coûter aux contribuables quelque 25 000 $.

respectLe ministère de l’Éducation dégagera un certain nombre de fonctionnaires pour la seconder dans sa tâche. Dans le passé, l’avocate a agi notamment comme procureure à la Chambre de la Jeunesse, à Québec, pendant une douzaine d’années. L’enquête fait suite à la controverse créée par la fouille à nu subie récemment par une jeune fille de 15 ans fréquentant une école secondaire de la Commission scolaire de la Capitale. L’adolescente était soupçonnée de se livrer au trafic de stupéfiants dans l’école.

La direction de l’école Neufchâtel avait ordonné à la jeune fille d’enlever tous ses vêtements pour vérifier s’ils contenaient de la drogue. Elle a dû s’exécuter derrière un rideau. Il n’y a eu aucun contact physique, ni contact visuel. Ce sont les vêtements de l’élève qui ont été fouillés et non la jeune fille elle-même. Devant le tollé soulevé par cette fouille, le ministre avait annoncé mercredi dernier qu’il confierait un mandat à un enquêteur pour faire la lumière sur les faits et les circonstances entourant l’incident.  

À lire aussi: les frasques du gouvernement Couillard

ns

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Chaîne humaine contre l’austérité à Laval. Serez-vous du nombre ?

indLa Corporation de développement communautaire de Laval invite les citoyens et citoyennes à participer à une action de mobilisation symbolique consistant à former une chaîne humaine contre l’austérité. Cette chaîne symbolisera notre union dans cette lutte  et démontrera notre solidarité dans le contexte actuel. 
chaine humaine
L’action sera précédée d’une conférence publique nous permettant de réfléchir collectivement à l’austérité et ses conséquences. Deux invités-es prendront la parole soit Guillaume Hébert de l’IRIS sur le choix politique qu’est l’austérité et Kim De Baene de la Coalition Main rouge sur les alternatives fiscales à l’austérité.

Date: 25 février
Heure: Rendez-vous à 8h30 pour les conférences
Lieu: Campus Laval de l’Université de Montréal, salle 4229

laval

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Ils avaient même un Parlement formé de nantis bien nourris…

Tommy Douglas

Tommy Douglas

Tommy Douglas, a dirigé l’un des premiers gouvernements sociaux-démocrates en Amérique du Nord, et il fut le premier chef fédéral du Nouveau Parti démocratique. Il est essentiellement connu pour avoir institué l’assurance maladie universelle au Canada.

En 1944, Tommy Douglas écrivait :

L’histoire de Mouseland ou le Domaine des Souris

C’est l’histoire d’un endroit qui s’appelle Mouseland. Mouseland était un endroit où toutes les petites souris vivaient et jouaient, naissaient et mouraient. Elles y vivaient d’une manière vraiment semblable à notre vie, à vous et moi. Elles avaient même un Parlement (un parle ment). Et tous les quatre ans, elles avaient des élections. Elles marchaient pour se rendre au bureau de scrutin pour y voter. Certaines se faisaient même conduire au bureau de scrutin. Et ensuite elles se faisaient conduire pour les quatre prochaines années. Tout comme vous et moi. Chaque fois qu’il y avait une journée d’élection, toutes les petites souris se rendaient aux urnes pour choisir un gouvernement. Un gouvernement formé de gros chats noirs bien nourris.

Canada's Parliament

Je n’accuse pas les chats parce que je n’ai rien contre les chats. Ils étaient gentils. Ils gouvernaient avec dignité. Ils adoptaient de bonnes lois – en fait, des lois très bonnes pour les chats. Mais les lois bonnes pour les chats n’étaient pas très bonnes pour les souris. L’une des lois disait que les trous de souris devaient être assez gros pour qu’un chat puisse y glisser la patte. Une autre loi disait que la souris ne pouvait voyager qu’à une certaine vitesse – pour qu’un chat puisse déjeuner sans trop d’effort.

Le chatToutes les lois étaient de bonnes lois. Pour les chats. Mais, elles étaient vraiment dures pour les souris. Et la vie devenait de plus en plus difficile. Le moment est venu lorsque les souris n’en pouvaient plus et elles ont décidé qu’il fallait faire quelque chose à ce sujet. Elles se sont rendues en masse aux bureaux de scrutin. Elles ont voté pour remplacer les chats noirs. Elles ont voté pour les chats blancs.

minouLes chats blancs avaient fait une campagne incroyable. Ils ont dit : « Tout ce qui est nécessaire pour Mouseland c’est plus de vision. » Ils ont dit : « Le problème de Mouseland est tous ces trous de souris ronds que nous avons. Si vous nous élisez, nous mettrons en place des trous de souris carrés. » Et c’est ce qu’ils ont fait. Les trous de souris carrés étaient deux fois plus gros que les trous de souris ronds et maintenant les chats pouvaient y faire entrer les deux pattes. Et la vie était plus difficile que jamais auparavant.  Et lorsque les souris n’en pouvaient plus à nouveau, elles ont voté contre les chats blancs pour élire les chats noirs à nouveau. Elles sont ensuite revenues aux chats blancs. Puis aux chats noirs. Elles ont même essayé moitié chats noirs et moitié chats blancs. Et elles ont appelé cela une coalition. Elles ont même élu un gouvernement de chats à taches : des chats qui essayaient de faire un bruit ressemblant à celui d’une souris, mais ils mangeaient comme un chat.

mouseland

Vous voyez, mes amis, le problème n’était pas la couleur du chat. Le problème était qu’ils étaient des chats. Puisqu’ils étaient des chats, ils s’occupaient bien sûr des chats au lieu des souris.

Un jour est apparu une petite souris avec une idée. Mes amis, attention au petit gars avec une idée. Cette souris a dit aux autres souris : « Les copains pourquoi est-ce qu’on continue à élire un gouvernement de chats ? Pourquoi ne pas élire un gouvernement de souris ? » « Oh », ont-elles dit, « il est un bolchevique. Enfermez-le ! » Et ils l’ont mis en prison.

Je tiens à vous rappeler une chose : vous pouvez enfermer une souris ou un homme, mais vous ne pouvez pas emprisonner une idée.ccons

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Gaétan Barrette envisage de bâillonner l’opposition une seconde fois

Mary-Lou Esmeralda

Mary-Lou Esmeralda

Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette n’exclut pas d’imposer le bâillon une seconde fois pour faire passer le projet de loi 20.  Cette déclaration du ministre survient quelques jours seulement après que son gouvernement ait muselé l’opposition pour faire adopter son projet de loi 10 sur la réorganisation du réseau de la santé.

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, le ministre Barrette a dit avoir bon espoir que ce nouveau projet de loi, qui prévoit notamment l’imposition de quotas de patients aux omnipraticiens sous peine de sanctions, soit adopté selon la procédure parlementaire normale.  « Moi, je pense que si tout le monde travaille collégialement, sans obstruction – c’est ce que je souhaite -, ce projet de loi devrait passer parce qu’il n’est pas très long », a-t-il déclaré.

Barrette_Gaetan

Gaétan Barrette

Selon lui, les parlementaires pourraient commencer l’étude du projet dès la fin de la semaine prochaine. Lorsqu’on lui a demandé si le bâillon pourrait aussi être utilisé pour faire passer ce second projet de loi, Gaétan Barrette, a admis que cela constituait une possibilité. « Ça fait partie des règles parlementaires. Les règles prévoient que lorsqu’il y a de l’obstruction, on passe à ça, sinon le gouvernement est paralysé. Le gouvernement ne peut pas passer son temps paralysé », a-t-il affirmé.« Je peux vous dire une chose : le faire adopter selon les règles habituelles, ça va dépendre de moi – je peux vous garantir que je vais tout faire pour ça. Mais si ça ne se passe pas comme ça, ce sera la faute des oppositions », a-t-il ajouté. Gaétan Barrette reconnaît que le projet de loi 20 rencontre beaucoup d’opposition dans le réseau de la santé, mais assure néanmoins que la population du Québec l’appuie, parce qu’elle cherche à améliorer l’accès au réseau, ce qui constitue l’objectif de la législation proposée.

Source :
RadioCanada_logo_26

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

On veut votre bien et on l’aura

Oitarp

Oitarp

Philippe Couillard est Premier ministre du Québec depuis le 7 avril 2014.  Deux semaines après son élection il annonce des coupures de 37 milliards.  Le 5 novembre il confirme l’abolition des CRÉ et des CLD et annonce une nouvelle coupure de 300 M$ pour les municipalités.

Homme d’action Philippe Couillard préfère ne plus parler de lutte contre l’intégrisme, mais bien de lutte contre la radicalisation.  Le premier ministre connait bien le sujet pour avoir vécu en Arabie saoudite, d’ailleurs à cette époque «Il avait vendu toutes ses possessions au Canada et n’était plus considéré comme un résident canadien. »

philippe golum 4jpg

Lise Thériault assume les fonctions de Vice-première ministre du Québec, elle est également Ministre de la Sécurité publique.  En 2013 Madame Thériault avait déclaré ne pas craindre «l’avis du Directeur général des élections (DGE), si jamais il décidait d’enquêter sur le fait qu’elle a loué deux appartements pour son personnel durant la dernière campagne électorale, le tout aux frais des contribuables». Cependant Malgré l’accumulation de faux pas de sa part, Philippe Couillard maintient une totale confiance envers sa ministre de la Sécurité publique.  L’évasion héliportée de trois détenus dangereux à Orsainville a provoqué un dur atterrissage pour Lise Thériault dans son poste de ministre de la Sécurité publique.  Dans ce dossier cependant la ministre aurait été mal informée sur plusieurs aspects de l’évasion.  Heureusement rien ne vaut un peu de vacances aux Îles-de-la-Madeleine.pour se reposer,,,

Liz Piggie

Le ministre des finances du Québec, Carlos Leitão est titulaire d’un baccalauréat ès sciences économiques de l’Université McGill. Il a travaillé pendant plus de trente ans dans le domaine des services bancaires et financiers dont la Banque Royale du Canada et la Banque Laurentienne où il a occupé le poste d’économiste en chef.  Selon M. Leitão« les Québécois prêts à faire des sacrifices ».  Aussitôt en poste, le ministre n’a pas tardé à imposer une importante cure minceur à l’appareil d’État québécois, ce qui doit permettre au gouvernement d’économiser 2,7 milliards de dollars en année 2014 et 2,4 milliards en 2015. Homme de rigueur il s’est offert une paire de souliers à 279$  lors du dépôt du budget qu’il a payé de sa poche.  Le milieu communautaire a cependant dénoncé avec indignation les propos tenus par le ministre des Finances qui a déclaré qu’« Il y a énormément d’organismes communautaires qui peuvent livrer des services sociaux. Ça coûte moins cher que s’il s’agit d’un réseau »  Cependant il n’a pas hésité à voler au secours du Cosmodôme de Laval en injectant 10 millions $.

leitao2

La ministre de la justice du Québec, Kathleen Weil  planche sur un plan d’action pour lutter contre la montée du radicalisme religieux.  Dans le dossier de l’imam Chaoui, Mme Weil a estimé que son discours  «ne véhicule ni plus ni moins que l’oppression des femmes.» Mme Weil,  qui est aussi Ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, a cependant fait volte-face et renoncée à revoir l’équilibre des régions du monde où le Québec cherche à attirer ses immigrants.  Elle a par contre déclaré qu’elle étudie la possibilité d’intenter des poursuites judiciaires contre l’ancienne lieutenant-gouverneure Lise Thibault, afin de lui réclamer le remboursement de dépenses injustifiées.  Madame Weil qui occupa successivement dans les années 1980 et 1990, les fonctions de « Chief of Staff », conseillère juridique et directrice d’Alliance Québec, ne suscite pas l’admiration de Christian Gagnon, Vice-président puis président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre de 1998 à 2005.

justiceWeill

Depuis le 7 avril dernier, le Dr Gaétan Barrette occupe la fonction de Ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec. Politicien aguerri, le Dr Barrette étonne par son audace et par sa détermination. Le ministre n’a démontré aucun remords pour avoir fait adopter son premier projet de loi à titre de ministre sous le coup d’un bâillon.  Par ailleurs, le chef libéral, Philippe Couillard, ne voit aucun problème dans l’indemnité de départ de 1,2 million de dollars touchée par son candidat dans La Pinière, Gaétan Barrette, lorsqu’il a quitté la présidence de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) pour se lancer en politique.  Selon la Pravda, il semble d’ailleurs que la RAMQ devra payer 173 000$ supplémentaire au ministre  Bolduc. Enfin, Radio Canada a annoncé que Québec éliminer des la moitié des 1300 postes de cadres du réseau de la santé qui se trouvent à Montréal. Au total, Québec compte ainsi économiser 60 millions de dollars.barrette golum2

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized