Archives mensuelles : juin 2013

La vache qui rit : «Quebec if you please !»

comedie vache

« La Vache qui rit » fête ses  92 ans d’existence, et au Québec c’est un fromage culte depuis près d’un demi-siècle.  En 2007 la Vache s’installait chez nous et investissait plus de 10 M$ afin de répondre à la demande croissante pour ses deux marques phares : La Vache qui rit et le Mini Babybel 1.  Ce fromage culte suscite cependant l’indignation de Rose Flamant qui nous a fait parvenir cet article cinglant.

lapin

La Vache : We’re not laughing !

Pour moi, « La Vache qui rit » c’est un peu l’âme de la France, à l’international.  Fromage exquis, facile à étendre et si délicieux ! Quand j’étais gamine au Minnesota, mon père nous ramenait parfois une boîte de « La Vache qui rit » et c’était  un moment de bonheur assuré.  Il y avait alors des images dans les boîtes, ce qui me permettait de me rapprocher de mes racines françaises tout en découvrant le monde…

vache_10

Aujourd’hui encore « La Vache qui rit » me rappelle certaines images lointaines du Mississipi et de  Saint-Cloud au Minnesota  où des pins rouges gigantesque bordaient notre résidence …

tendre

La semaine dernière pourtant une surprise m’attendait à l’épicerie : il y avait un deux pour un sur la vache.  Yeah ! J’en ai acheté 4 boîtes…

rose vache

J’aime ouvrir ces boites de fromage en tirant le petit fil rouge, en levant le couvercle, puis en détachant le cordon rouge qui livre la portion individuelle de vache.  Cette fois pourtant, j’ai failli m’étouffer… La vache s’était travestie pour devenir : The Laughing cow La Vache qui rit.  J’étais si indignée que mes ancêtres Sioux et Français ont du s’en retourner dans leurs tombes…

??????????

De qui se moque-t-on ?

The Laughing cow La Vache qui rit.  So smooth – Si onctueux,  non mais de qui se moque-t-on ?  La Vache  s’est –t-elle installée chez nous pour nous imposer l’image de son vieux pays amorphe et décadent ?  L’anglophilie galopante de la France s’accentue jusqu’au Québec pour venir torpiller notre langue…

lapin

Des veaux !

De Gaulle traitait les français de veaux tout en précisant que  pendant trente ans il avait  tenu  «  le cadavre de la France pour faire croire qu’elle était encore vivante.»

degaulledegaulle

En 2013, que la France crève culturellement c’est son problème, mais de grâce cessez d’exporter votre anglophilie et votre putain de condescendance ici !

fingerfingerfinger

On a déjà assez donné mais en attendant continuez à vous bourrer de  Laughing cow dans votre beau pays galloricain…  Pour ma part je vais changer pour le Cheez Whiz…

cheezOui, à partir d’aujourd’hui je vais bouffer du Cheez Whiz à moins que vous ne reveniez à La Vache qui rit, et que vous laissiez tomber la  Laughing cow, comme vous le faites si bien chez nos amis du Maghreb.

olives

En attendant keep on dreaming frenchies ! Et merci à Francis Lesty, ce français dissident et désabusé qui m’a envoyé ce magnifique dessein de la Vache qui rit et qui pleure,  dans la Comedia del Latte et qui pourtant  fait le bonheur des Indignés du Québec !

comedie vache

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La Vierge s’indigne

Bids

Cette semaine les Indignés du Québec vous proposent une réflexion d’Oitarp, le poète indigné du printemps érable qui vous offre une réflexion un peu ésotérique sur certains phénomènes qui sévissent actuellement sur notre planète.

oitarp

Poissons et vaches tombent comme des mouches …

Il a quelques semaines  je suis tombé sur une vidéo du journaliste français, Pierre Jovanik, qui commentait les dernières pluies massives, d’oiseaux et de chauves-souris qui se multiplient sur la planète.  Il commentait également l’hécatombe  d’«un banc de 400 globicéphales échoués sur l’île inhabitée de Speedwell aux Malouines » de même que les nombreux décès inexpliqués de troupeaux de vaches et de  moutons. Dans cette vidéo Jovanik s’interrogeait sur un possible lien entre la catastrophe écologique survenue au Mexique, ou des centaines de millions de litres de pétrole et de la dispersants ont été déversé  dans le golfe.

video birds

La position de pierre Jovanik à ce sujet était plutôt particulière puisqu’il faisait le lien entre ces événements troublants et une apparition de la Vierge qui aurait eu lieu en France, le 19 septembre 1846 à Grenoble.  En pleurs, Marie se serait montrée à deux enfants sur la montagne de La Salette  et elle leur aurait annoncé que « dans les temps de la fin il y aura des pluies d’une grêle effroyable d’animaux ».

Je ne suis pas particulièrement religieux et n’appartient à aucune église chrétienne ou protestante et je me suis dit en écoutant parler Pierre Jovanik : « Encore un autre farfelu apocalyptique ! »  mais par curiosité j’ai quand même fait quelques recherches et je l’ai écouté parlé de son livre sur le troisième secret de Fatima.  Sur son blogue on retrouvait également des vidéos publiés par Fox News montrant une vierge américaine qui pleurait.  Ça m’a rappelé cette fameuse histoire québécoise de la vierge de Sainte-Marthe-sur-le-Lac qui, en 1986 pleurait abondamment des larmes  l’huile  et qui finalement n’était qu’une vaste supercherie

pleurs

J’ai trouvé tout ça intéressant mais bon, ce n’est pas le premier « gourou » que j’entends parler de fin du monde.  Alors je suis passé à autre chose,  j’ai zappé le Monsieur et je suis retourné à mon jardinage printanier tout en pestant contre le printemps pourri qui sévit au Québec cette année…

pleurs 2

Environ deux semaines ont passé et j’avais complètement oublié les « délires apocalyptiques » de Jovanik, et puis voici que j’ai parlé au téléphone avec ma sœur qui vit en Europe et qui m’a demandé : « Tu as vu les inondations à Lourdes ? » –   Non je ne suis pas au courant.  Ici on parle plus des inondations dans l’ouest canadien  –  Tu iras voir… Ce que j’ai fait  pour constater que les eaux du Gave de Pau avaient  inondé la Grotte, déjà envahie en octobre 2012.

grotte

Ésotérique tout ça ?  Certainement !  Est-ce à dire que la Vierge s’indigne ?  Je n’en sais rien, en attendant vous pouvez toujours entendre Jovanik commenter l’actualité.

monkey see

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Deux cents ans de paix mondiale

Thomas Popovic, cet indigné des bords la Loire, vient de publier un roman qui relate deux cents ans sans guerre, comment le en monde est-il arrivé là ? Crime contre l’humanité, introspection, transformation, une enquête propulse quatre journalistes au 23ème siècle. La chanson française, première fédératrice internationale, annonce la métamorphose des activités humaines, automobile, école, argent… et dévoile un nouveau réseau de communication, vieux de trois milliards d’années. Après un tour du monde à la rencontre des survivants, de la mafia, des volcans, des jeux télévisés… et l’évolution des mœurs sociétales, tant professionnelles que sexuelles, un musicien témoigne et passe le relais, deux siècles plus tard, à Meung-sur-Loire. Mais une nouvelle menace plane sur le monde parvenu à l’équilibre. La complicité des générations viendra-t-elle à bout de l’horreur annoncée ?

Popo

Les Indignés du Québec sont heureux de vous présenter cette oeuvre de Thomas Popovic intitulée « One Way Notes, la transition ».  Bonne lecture

nous-sommes-les-99

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Vers une charte de la laïcité québécoise ?

Depuis que le Conseil d’administration de l’Association canadienne de soccer (ACS) a annoncé la suspension de la Fédération québécoise en raison de son refus de revenir sur sa décision d’interdire le port de turbans, patkas et keski durant les matchs qu’elle sanctionne, le débat s’est enflammé sur les médias-sociaux et dans les médias traditionnels ce qui a fait réagir Oitarp, le poète indigné du printemps érable .

chart

L’urgence d’une charte de la laïcité québécoise

La situation est devenue épidermique suite à cette décision d’exclure des enfants différents de la majorité. Dans un court point de presse à l’Assemblée nationale la première ministre Marois a déclaré : «Je trouve cela inacceptable. Je crois que la fédération québécoise a le droit d’établir ses propres règlements, elle est autonome, elle n’est pas assujettie à la fédération canadienne et à cet égard, je la supporte dans ses orientations». Les propos de Madame Marois ont le mérite d’être clairs et ils tranchent avec ceux de Brigitte Frot (D.G. de la Fédération de soccer du Québec) qui aurait déclaré qu’« ils peuvent jouer dans leur cour mais pas avec des arbitres officiels, pas avec les règlements officiels du soccer. Nous n’avons pas le choix » 1

enfantsPhoto Bill Clenett

Cette situation témoigne d’un malaise par rapport à l’autre et des changements culturels profonds que subissent le Québec et l’Occident en général. Pendant longtemps les québécois ont vécu entre catholiques, prenant bien soin de tenir loin d’eux tous ceux qui ne l’étaient pas, ce qui fait que beaucoup de communautés culturelles se sont tournées vers les écoles protestantes ou juives, et en se retrouvant exclues elles se sont anglicisées, creusant un peu plus l’écart entre francophones et anglophones. En marginalisant ces gamins à cause de leur religion, on les coupe de la société d’accueil et on créé deux sortes de citoyens : les Québécois de souche et les autres… Ce n’est pas le Québec dont je rêve et je me demande comment on peut interdire le turban et permettre au maire du Saguenay de faire la prière ? Comment se fait-il qu’il y ait encore un crucifix à l’Assemblée Nationale du Québec, dans une province qui se veut soit-disant laïque ? On essaie de nous faire croire que c’est un héritage culturel, mais pour ma part c’est un héritage que je ne partage pas ! Par ailleurs, cette chasse aux enfants traduit encore une fois la peur de l’autre et le manque de maturité de plusieurs québécois incapables de s’assumer en tant que peuple. Je pense qu’en tant que société il faut cesser de faire semblant d’être laïque et cesser de conserver tous ses reliquats débilitants de la catholicité. Il faut adopter au plus vite une charte de la laïcité comme l’a proposé Françoise David dans un point de presse :

«Est-ce qu’on veut une charte de laïcité? Nous, nous disons oui, mais nous allons plus loin: inclure, dans la Charte des droits et libertés de la personne, des articles affirmant clairement que la laïcité fait partie, justement, des valeurs québécoises et puis ensuite avoir un débat serein, calme, que les partis n’instrumentalisent pas simplement pour des raisons partisanes ou électoralistes. » 2

D’ici là je vous laisse je vais aller faire un p’tit tour à la messe …Et en passant saviez vous que la FIFA permet le port du voile chez les filles ?

Oitarp, poète indigné du printemps érable

12 juin 2012

world_religion

Poster un commentaire

par | juin 12, 2013 · 4:45

Le retour des gaz de schiste au Québec

nous-sommes-les-99

Les Indignés du Québec sont préoccupés – Le gouvernement néolibéral qui gère la province de Québec vient de sonner la fin de la récréation en autorisant l’exploitation des gaz de schiste sur l’île d’Anticosti.  Selon Yves-François Blanchet ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs : «Il y a des gens qui veulent qu’on bloque carrément. Ce n’est pas mon but, ce n’est pas mon travail, ce n’est pas mon mandat».  L’exploration va donc continuer sur Anticosti avec la bénédiction du gouvernement, ce que les Alter Citoyens ont appelé: « Le vol du siècle » :

alter

M . Blanchet a donc confirmé que des travaux se poursuivront sur l’île d’Anticosti même si l’évaluation environnementale des risques liés à l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste n’est pas complétée. «Je ne suis pas là pour dénoncer, condamner ou reprocher. Je suis là pour être un partenaire de prévisibilité pour les entreprises», a expliqué celui qui dit vouloir devenir un «partenaire» des entreprises pétrolières dans une en entrevue exclusive qu’il a accordée au Devoir.

non schiste

Bravo M, Blanchet la position de votre gouvernement est claire et limpide.  Vous êtes dans la lignée des grands leaders péquistes comme les André Boisclair, les Lucien Bouchard, les Pierre-Marc Johnson, les Claude Morin, les Raymond Bachand, les Pauline Marois, et tant d’autres. Tous ceux qui n’ont de cesse que de faire triompher les politiques néo-libérales.

pAULINE

En  attendant le 15 mai dernier le ministre Yves-François Blanchet du MDDEFP a déposé un projet de loi qui « formalise le moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste dans les basses-terres du Saint-Laurent » . La loi sera sera en vigueur jusqu’à l’adoption de la nouvelle loi sur les hydrocarbures .  Pour un plus d’infos cliquez ici

les Indignados

14 Commentaires

par | juin 7, 2013 · 3:57

Entre la crainte et la haine

Les Indignés du Québec, tout comme Martin Godon, professeur de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal, et Hadi Qaderi, professeur de sciences politiques, au Cégep de Maisonneuve s’interrogent sur la montée de la violence et omniprésence de l’état policier.

justice-aveugle

Être craint ou être haï ?

Lettre ouverte (6 juin 2013)

« Il est de mauvais exemple de ne pas observer une loi, surtout de la part de ceux qui l’ont faite et rien de plus dangereux pour ceux qui gouvernent une ville que de rafraîchir chaque jour les blessures faites au peuple. » 

Nicolas Machiavel, Le prince, chapitre 45.

Depuis un certain temps déjà on constate que la police de Montréal s’est enfermée dans une grammaire de la violence et de la brutalité.  De nombreux indices nous permettent de croire qu’il ne s’agit plus de dérapages occasionnels. Car la violence et la brutalité liées aux interventions de la police semblent être devenues systématiques, organisées.  Un peu comme on structure un discours lors qu’on veut être bien compris par un interlocuteur.  En prenant prétexte de la bonne marche des affaires, du calme requis par les nécessités du commerce et de l’utilisation sécuritaire des rues de Montréal, les agents ont poussé à l’extrême l’application du règlement P-6. Paradoxalement, une bonne part de la société civile et de la classe politique s’interroge sur la pertinence de ce règlement au point de souhaiter son abrogation.

15 mars 2013 a montreal

La grammaire de la violence déployée par les agents du SPVM conjugue le mot haine sous tous les aspects imaginables.  Cela se manifeste tout d’abord par l’usage immodéré de tout l’arsenal dont les policiers disposent : matraque, gaz et poivre mais aussi  coups de boucliers, coups de pieds, de poings, cheveux tirés, etc. Souvent, la force utilisée pour arrêter les manifestants est sans commune mesure face au peu de résistance opposé de la part des manifestants.

pet

On voit également cette violence dans l’usage des souricières et dans la manière de les appliquer. Faire poireauter les manifestants durant plusieurs heures, les privant de liberté, parfois de soins, les privant généralement d’eau et de l’usage de toilettes, ce sont là des formes de violence.  Depuis le mois de février 2013, les policiers ont adopté une nouvelle stratégie : de nombreuses manifestations sont prises en souricières dès le point de départ.  Ce langage de la répression semble donc exclure a priori la possibilité de manifestations pacifiques. Selon Machiavel, mieux vaut être craint qu’être haï (cf. Le Prince, chapitre 17). Or, les agissements des policiers à l’égard des manifestants non seulement ne suscitent ni le respect ni la crainte, mais produisent justement cette haine malfaisante, un ressentiment dont on ne peut rien attendre de positif.

matricule-728

Enfin, on retrouve des traces de cette grammaire de la violence dans le comportement des anti-émeutiers.  Les sites de partage d’images et les différents réseaux sociaux fourmillent d’exemples de débordements policiers. Les articles 5 et 6 de leur code de déontologie sont transgressés cavalièrement, régulièrement. Ainsi les policiers insultent, jurent, masquent leur identité et montrent le plus grand mépris à l’égard de citoyens qui, pour la plupart, ne font qu’exprimer publiquement leur mécontentement.  Violence suprême, à l’égard des manifestants, la police semble avoir totalement perverti le principe du fardeau de la preuve : les manifestants seraient coupables a priori. Par l’usage répété de cette grammaire de la violence, le  SPVM transgresse sa mission fondamentale et se donne lui-même un rôle politique.

juristes

À plus ou moins brève échéance, cette grammaire de la violence ne peut produire qu’un système fermé, ne peut engendrer qu’une réponse à son tour violente et haineuse. Pas besoin d’être grand mage pour comprendre que la violence et la haine engendrent généralement la haine et la violence en guise de réponse.  En déployant de fois en fois cette grammaire de la violence, la police montréalaise crée un sentiment d’injustice puissant et c’est maintenant toute une génération qui conçoit de la haine envers la police. Veut-on vraiment cela pour notre société?  Un capital de colère et de haine, fondé sur un sentiment d’injustice qui pourra nourrir des années de tumultes sociaux? Jusqu’où faudra-t-il remonter dans l’histoire de l’humanité afin de faire comprendre aux policiers montréalais que créer la haine ne donne pas de bons résultats? Souvent l’intervention policière elle-même produit plus de désordre que ne le font les manifestants lorsqu’on les laisse déambuler en paix. Nous avons la conviction que la police pourrait procéder autrement tant dans l’encadrement des manifestations que par rapport à l’application de P-6.

L'Assemblée Nationale du Québec

L’Assemblée Nationale du Québec

La grammaire de la violence telle que déployée actuellement (à Montréal mais aussi en périphérie) ne favorise pas la concertation et le rapprochement avec les citoyens. Nous rappelons donc aux policiers qu’il existe une diversité d’approches.  La prévention et la résolution de problèmes ont inspiré des méthodes d’interventions alternatives qui ont fait leurs preuves.  En préférant ces outils à une violence déclinée sous toutes ses formes, les policiers chargés d’encadrer les manifestations deviendraient alors de véritables agents de la paix, ce qu’ils ont cessé d’être depuis plusieurs mois.

grenade-5-mars-montreal

Est-il nécessaire de rappeler à nos politiciens et aux supérieurs de la police que n’importe quel régime finit par tomber dès lorsqu’il se fonde sur la répression et la brutalité?

Martin Godon, professeur de philosophie, Cégep du Vieux-Montréal,
Hadi Qaderi, professeur de sciences politiques, Cégep de Maisonneuve


pandas new

 

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le libre-échange avec l’Europe

La mondialisation ne cesse d’étendre ses tentacules ce qui inquiète les Indignés du Québec ainsi que le compositeur Clode Hamelin qui s’interroge sur le fait que : « les lois s’internationalisent au détriment de la liberté. »  Monsieur Hamelin rappelle  qu’au départ, «  la mondialisation devait apporter du mieux-être et des droits à ceux qui n’en n’ont pas, mais on voit bien que (…) c’est exactement le contraire. Les dirigeants « travaillent à l’esclavage de la population mondiale et à la  destruction de  la classe moyenne. La liberté est  devenue un fantasme et on revient lentement à la case départ du moyen-âge. C’est le GRAND balancier de l’histoire et du temps.»

BALANCIER

Jean Charest… ENCORE!

 Bien qu’il ne soit plus premier ministre, celui qui fut l’homme politique le moins aimé de l’histoire du Québec, ce lui qui a perdu son poste dans le déshonneur en étant même éjecté dans son propre comté, ce LUI-LÀ est encore à la TIVI pour tenter d’influencer la politique nationale au bénéfice de ses amis de toujours, ses clients, ses maîtres. Il fut un des premiers et des plus ardents défenseurs de cet accord de libre-échange avec l’Europe. Accord dont plusieurs disent que c’est l’arrêt de mort de la souveraineté nationale en ce qui a trait, entre autre, aux ressources naturelles. On dit aussi que c’est la perte de contrôle de la main-d’œuvre. D’autres plus savants que moi sauront nous expliquer cette entente en détail.

charest

Charest le patapouf national travaille maintenant pour un bureau d’avocat (McCarthy Tétrault) qui représente des clients internationaux (lire méga compagnies comme des minières). Étrangement Charest c’est aussi Monsieur PLAN NORD. Là il y a un lien à approfondir n’est-ce pas? Minières, plan nord, libre-échange et ses clients… Que nous dit Charest à la TIVI ? QUE ÇA PRESSE ET QUE LE GOUVERNEMENT CANADIEN DEVRAIT SIGNER ÇA LE PLUS VITE POSSIBLE…. SANS PLUS TARDER. Sans plus penser aurait-il pu dire… Ça c’est tout un conseil d’avocat ! Mais qui au monde conseillerait à une personne de signer à la sauvette un document qui va changer sa vie pour toujours? Un document qui peut le mettre en grave danger si certaines des lois qui y sont écrites ne sont pas scrutées À LA LOUPE et ce trois fois plutôt qu’une. Qui peut donc avoir cette attitude de dire DÉPÊCHEZ VOUS, ÇA PRESSE?

justice

Seulement deux types de personnes peuvent avoir cette attitude. Premièrement, les fous, les idiots, les incultes. Ceux qui disent n’importe quoi. Ceux qui tapent sur les pneus d’une voiture comme test pour décider de l’acheter ou non. Deuxièmement, ceux à qui va profiter cette mauvaise transaction signée trop hâtivement.  Mais pour qui travaille donc cet homme qui se cachait derrière son poste de premier ministre pour faire, au fond, ce qui ressemble plus à du lobbying de luxe qu’à du service public?  S’il y a une enquête qu’on devrait vraiment faire au Québec en ce moment et ça presse, c’est une enquête sur les agissements de ce réseau de personnages, passant du public au privé en quelques heures. Sur les bureaux d’avocats et les firmes de lobbying. Sur les politiciens, les anciens premiers ministres, anciens ministres, qui passent dans des firmes de super lobbying au service de méga entreprises si souvent dangereuses pour les états. Ces anciens Ministres de la santé qui passe au privé dans des multinationales de la santé PRIVÉE, ou ces ministres des finances ou du trésor qui deviennent des conseillers chez des énormes firmes d’avocats ou des banques… Une enquête en profondeur sur chacun d’eux et leurs liens avec des projets du genre de ce libre-échange est CRUCIAL pour la survie nationale. Sinon on se fait manger la moelle dans l’os, de l’intérieur, sans trop s’en rendre compte. On ne le réalise que juste APRÈS! Et là il est trop tard.

justice-aveugle

Des règles claires et sévères devraient entourer la vie après la politique. Il devrait être IMPOSSIBLE d’avoir le parcours de ces personnages. C’est incestueux ! Et comme citoyen, je suis troublé.

Clode Hamelin, compositeur.

Montréal, 4 juin 2013

map

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized