Archives de Tag: Fred Pellerin

La destruction des CPE, ça suffit!

Opération sauvetage de nos Centres de la petite enfance

À tous les parents et grands-parents, et à tous ceux et celles qui croient en l’importance de bien soutenir nos tout-petits, de 6 mois à 5 ans, dans leur développement. À notre gouvernement qui sabre sans vergogne dans un réseau éducatif reconnu à travers le monde et qui a fait ses preuves, À ce même gouvernement qui clame haut et fort l’importance de la prévention, de la stimulation et du développement de nos petits en vue de leur entrée dans le milieu scolaire mais qui agit dans le sens contraire

2$Au Ministre Coiteux qui n’arrête pas de nous répéter que les politiques de «rénovation de l’État» le sont pour «les générations futures». Depuis 10 ans, vous et vos semblables coupez les subventions aux CPE; la liste des CPE en déficit s’allonge d’année en année, et c’est à se demander si votre souhait le plus cher n’est pas de les faire mourir de leur belle mort.

NOUS parents, éducatrices, éducateurs, professionnels de la santé, intervenants communautaires, partenaires, chercheurs, administrateurs et membres des directions des Centres de la petite enfance:

  • dénonçons les coupes à blanc de ce gouvernement qui jour après jour dégarnit les CPE, des environnements éducatifs de qualité que la population du Québec a financés pour assurer le bien-être et le développement de ses tout petits;
  • accusons ce gouvernement d’induire en erreur la population lorsque, contrairement à toutes les données probantes dont nous disposons et qu’il connaît pourtant très bien, il prétend que les services éducatifs offerts dans les garderies commerciales sont d’aussi bonne qualité que ceux offerts dans les CPE;
  • mettons au défi le gouvernement de nous faire la démonstration que les garderies commerciales qu’il privilégie rencontre les mêmes critères de qualité éducative que ceux des CPE, c’est-à-dire:

AUGM✓ des éducatrices qualifiées qui ont complété des études spécialisées en petite enfance, qui bénéficient de formation continue, de temps libéré pour la pédagogie, de temps de travail en équipe, de temps pour discuter des enfants ayant des défis particuliers avec leurs partenaires;

✓ des éducatrices et un personnel de soutien qui, contrairement aux garderies commerciales où le taux annuel de roulement est de 50%, demeurent en poste longtemps parce qu’elles ont de meilleures conditions de travail et assurent ainsi une continuité absolument nécessaire dans la vie des tout-petits ;

✓ un réseau qui crée des emplois avec des meilleurs conditions de travail et qui reconnaît l’expertise professionnelle de ses employées;

✓ un réseau reconnu par ses pairs et qui travaille main dans la main avec des professionnels des CSSS, des centres jeunesse, des centres de réadaptation, des écoles etc.

✓ un réseau qui offre à ses tout-petits un programme pédagogique éprouvé, une alimentation saine et équilibrée, qui se donne des règles de sécurité dictées dans des politiques constamment remises à jour;

✓ un milieu de vie où le parent est un acteur clé  reconnu comme un partenaire et dans lequel il contribue à titre d’expert de son enfant;

refuscoiteux✓ un réseau où les parents siègent sur les conseils d’administration, y assurant une vigilance soutenue, et s’impliquent dans des comités ou dans des projets porteurs pour les enfants et qui contribuent à sa qualité

✓un réseau dont le seul et unique objectif est le bien-être et le développement des tout-petits et non pas de faire des profits ;

✓ un réseau où le taux de plaintes est trois fois moins élevé que celui des garderies à but lucratif;

✓ un réseau qui puise sa force dans un souci constant de la qualité de ses services offerts à ses enfants, par une pédagogie qui vise un développement optimal dans toutes les sphères du développement et qui observe, partage, rédige des cahiers de communication, des plans d’intégration pour des enfants qui présentent des défis particuliers avec le support de leur direction;

✓ un réseau universel ouvert aux enfants de toutes provenances, toujours prêt à s’adapter aux besoins spécifiques des enfants, sans égard à leurs croyances, leur handicap, leur origine, leur contexte socio-économique et dont la mixité est un formidable atout pour le développement des tout-petits;

✓ un réseau qui, données à l’appui, fait une réelle différence dans la capacité des tout-petits de se développer à leur plein potentiel y compris ceux plus vulnérables dont les risques de retard de développement sont réduits de façon spectaculaire lorsqu’ils se présentent à l’école;

54$Le choix d’un service de garde devrait reposer avant tout sur sa capacité à offrir à leur enfant un environnement bienveillant, stimulant et compétent, capable de soutenir leur développement et leur bien-être. C’est précisément ce que des milliers de femmes et d’hommes, éducateurs et parents des CPE ont réussi à développer. Et c’est précisément ce que le gouvernement s’acharne à déconstruire à force de coupures et de modifications dans le mode de financement.

Ce gouvernement ne sera pas toujours en place, mais l’histoire retiendra qu’il aura littéralement saboté les environnements éducatifs de qualité de nos tout-petits qui en subiront, eux, les conséquences durant toute une vie. Ou, parce que nous nous serons mobilisés massivement, l’histoire retiendra que nous aurons protégé un réseau dont la seule et unique mission est d’assurer le bien-être et le développement de nos tout-petits.

Rédigé par : Marie-Claude Gagnon, directrice adjointe CPE Lafontaine. Daniel Leduc, adjoint administratif CPE Picasso, Hugo Adam-Côté, parent et orthophoniste au CSSS Jeanne Mance

Signé et appuyé collectivement par :

Marie Tifo, comédienne

Fred Pellerin, conteur, chanteur et fournisseur de supplément d’âme en gros

Dany Turcotte, animateur et parrain,

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Conte et légende de chez nous.

   Les indignés du Québec           Bonsoir Manon, Merci pour votre texte que nous allons publier, toutefois nous aimerions avoir une photo de vous pour la mettre en exergue de l'article, comme nous le faisons avec tous nos collaborateurs-trices. Nous publierons également la photo que vous nous avez envoyée. Étudiants, travailleurs, chômeurs, boomers, aînés et démunis, tous unis pour une vraie démocratie au Québec et sur la terre. Nous sommes les 99% ! Manon Aesenault

    Manon Arsenault

Il était une fois au Québec, un peuple qui ne savait pas ce qu’il voulait. Il aurait voulu préserver sa langue, sa culture, son territoire, appliquer ses propres lois, mais aimait beaucoup trop la division.

Aucun d’entre eux n’était suffisamment solide pour rester debout et faire face à l’ennemi. Le peuple c’était battu, mais sans l’aide d’un général contre l’état magouilleur, voleur, voué à la corruption, manipulé par derrière, par un grand argentier.

Avenir d'armand Vaillancourt

Avenir d’Armand Vaillancourt

Cette terre d’accueil a reçu énormément de nouveaux arrivants au cours des années et jamais les gouvernements n’ont obligé que ces nouveaux arrivants s’intègrent dans la langue commune de ce pays. Après de nombreux essais de liberté, le Québec fût finalement assimilé. L’assimilation fut tellement facile que nous sommes en mesure de croire qu’elle eu été presque volontaire et par le peuple même.

canada-mosaic

12313531_974616102595453_2202967140966141563_n

Aujourd’hui il n’en reste plus rien. Aujourd’hui le Québec n’existe plus, il est un territoire anglophone dans une plus vaste étendue de terre que l’on appelle encore le Canada. La langue française est une langue folklorique, presqu’une langue morte. Le patrimoine architectural français de cette époque a été majoritairement détruit pour faire place au béton froid sans histoire, sans vie. Les archives envolées en fumée, plus personne ne sait ce qu’il en est arrivé, nous nous devons de nous rappeler des histoires d’un certain Fred Pellerin pour croire qu’avant nous, il y avait un autre peuple ou ne serait-ce qu’une la légende.

Pinard

Nous sommes les légions d'anonymes. Nous sommes les 99%

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Babillard de juin 2013

stephen

L’Observatoire des inégalités vient de publier les données son rapport sur la distribution de la richesse collective sur la terre. Le patrimoine mondial total détenu par les habitants de la planète est estimé à 223 000 milliards de $ en 2012, soit une moyenne de 49 000 $ par individu

répartition

– 82,4 % de ce patrimoine est détenu par seulement 8,1 % de la population dont le niveau de fortune est supérieur à 100 000 $ et les 1 % les plus fortunés contrôleraient pas moins de 46 % du total. En Amérique du Nord, le revenu des particuliers s’élève à 42 200 $, 12 700 $ en Europe, 2 980 $ en Asie-Pacifique et 288 $ en Afrique.  Parmi les vingt pays les plus fortunés, la richesse médiane varie de 7 536 $ par habitant en Chine à 193 653 dollars en Australie. Le Canada se retrouve au 6e rang derrière l’Angleterre et devant la France qui est au 7e rang de ce classement. Si l’on considère les vingt pays les moins fortunés, cette richesse est comprise entre moins de 150 $ en République démocratique du Congo dont la population est égale à celle de la France, à 883 $ au Bangladesh (150,4 millions d’habitants).

richesse_par_adulte2

 Où vivent les millionnaires ?
C’est aux États-Unis que l’on compte le plus de millionnaires, soit un peu plus de 11 millions, devant le Japon et la France, avec respectivement 3,6 et 2,3 millions . 38,5 % des millionnaires dans le monde résident aux États-Unis, 8 % en France. A titre de comparaison avec les autres pays riches de l’Union européenne, on dénombre « seulement » 1,6 million de millionnaires au Royaume-Uni et 1,5 million en Allemagne, pays pourtant plus peuplé que la France. Un rapport à découvrir !

just

Dans le dossier du CHUM, Québec solidaire s’inquiète des dépassements de coûts et de l’attribution des contrats publics au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et de son centre de recherche (CRCHUM).  Pour faire la lumière sur le sujet Amir Khadir a demandé à l’Unité permanente anticorruption (UPAC) de déclencher une enquête.  Selon Françoise David, députée de Gouin, et porte-parole parlementaire de QS,  le « processus d’octroi des contrats en partenariat public-privé (PPP) du CHUM fait apparaître une série de symptômes que l’on retrouve dans les cas connus de collusion ». Selon Québec solidaire, ces symptômes sont :

  • L’absence de concurrence pour l’octroi des contrats;
  • L’implication d’entreprises au passé connu de collusion, de corruption ou de pratiques douteuses;
  • Un contrôle déficient des coûts;
  • La proximité entre différents acteurs;
  • Le choix d’un mode de réalisation (les PPP) qui avantage les entreprises privées.

chum

Fred Pellerin à la télé française.  Bienvenue au cœur d’une émission ridicule !

pellerin

http://mediatv.divertissement.sympatico.ca/television/fred-pellerin#.Ua_ftDuisI8.facebook

Que sait-on vraiment de la réalité ?

realité

CGjung

Mondialiénisation a été mise en ligne au mois d’août dernier par Mr.  Mondialisation.  C’est un témoignage et une réflexion sur la surconsommation qui caractérise notre planète alors que des milliards d’humains n’ont pas même pas 1$ par jour pour subsister.  Un excellent documentaire à voir et à revoir … Mondialiénation

Portugal octobre 2012

playing_for_change_1024x768

1 commentaire

Classé dans Uncategorized