Archives d’Auteur: Les indignés du Québec

À propos de Les indignés du Québec

Ce site a pour but de vous faire découvrir les activités de ce mouvement pacifique à travers des images croquées sur le vif, des vidéos, des films, des livres afin de vous faire connaître ce mouvement planétaire .

L’appropriation culturelle selon Louis Amstrong et ses musiciens

Léna Anishnabeg

En 1956, le grand Louis Amstrong était de passage au Ghana pour y donner un concert. Il y avait plusieurs Blancs parmi les musiciens qui l’accompagnaient, ce qui prouve bien que l’appropriation culturelle était partagée par tous! Alors SVP cherchez pas des bibites en inventant des problèmes qui n’existent pas… SLĀV, c’est juste un show!

Merci aux membres de la communauté noire de dénoncer ce dangereux délire qui ne vise qu’à nous diviser. 

SLĀV : contre la censure

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

De Corridart à SLĀV; on est au coton parce que les fées ont soif!

Sophie Doucet

À Montréal, dans la nuit du 13 au 14 juillet 1976, l’exposition d’art public Corridart était sauvagement déman-telée sur l’ordre du Comité exécutif de la Ville de Montréal.

Cette exposition longue de huit kilomètres, s’étendait alors sur la rue Sherbrooke entre les rues Atwater et Pie-IX. Le maire Drapeau justifia la censure et la destruction des œuvres d’art en parlant « de danger public et d’indécence». 

L’exposition Corridart sur la rue Sherbrooke a été démantelée par l’administra-tion Drapeau. Photo : Archives de la Ville de Montréal

M. Le maire avait peut-être lu certains passages du texte annonçant l’exposition et ça lui avait sans doute déplu. En effet on pouvait lire sur un des panneaux de Corridart que Depuis les années 60 le caractère de la rue Sherbrooke a changé en même temps que se transformait le rôle de Montréal dans un Québec en pleine évolution. Depuis quelques années une spéculation effrénée, la démolition de ses larges trottoirs et d’édifices importants ont contribué a conférer à la rue Sherbrooke, un rôle de voie de circulation automobile.

Cette même année, alors que Montréal accueillait les Jeux Olympiques dans un stade inachevé, On est au coton,le film du cinéaste Denys Arcand subissait lui aussi la censure. Dans ce film documentaire qui trace un sombre portrait de l’industrie québécoise du coton, l’entrevue accordée par le président de la Dominion Textile, Edward F. King avait été censurée suite aux pressions politiques des dirigeants du Canadian Textile Institute. Le film tourné en 70 ne sera diffusé qu’en 2004 en version intégrale non censurée!

En 1978, la pièce de théâtre Les fées ont soif de la dramaturge Denise Boucher, subissait également la censure pour avoir déplu à une poignée de catholiques. Qualifiée de «cochonnerie» par le président du Conseil Métropolitain, le juge Jacques Vadeboncoeur, Les fées ont soif est rapidement devenu un symbole de la lutte contre la censure au théâtre, mais aussi de la cause féministe.

La censure, Monique Charbonneau,1969

Quarante ans plus tard, un groupuscule d’idéologues d’extrê-me-gauche issu essen-tiellement de la communauté blanche, s’est rassemblé devant le Théâtre du Nouveau-Monde afin de faire annuler la présentation de SLĀV de Robert Lepage et Betty Bonifassi. Pour ces idéologues, cette « odyssée théâtrale à travers les chants d’esclaves » constituait une appropriation culturelle inacceptable puisque Betty Bonifassi est blanche. SLĀV a donc été retiré de la programmation du Festival International de Jazz de Montréal (FIJM).

Après un long silence, Robert Lepage a déclaré que SLĀV avait été « muselé ».  De son côté le président-directeur général du FIJM, Jacques-André Dupont a déclaré qu’il y avait d’abord une impossibilité technique à continuer le spectacle puisque Betty Bonifassi s’est fracturée un pied après trois représentations, ajoutant du même coup que :

Le Soleil, 23 novembre 1966

« Nous n’avons pas l’impression d’avoir cédé à la censure, car il est important de noter que notre décision ne vise que ces représentations prévues durant le festival et n’implique aucunement que le spectacle ne soit plus diffusé dans le futur ». Un discours qui ressemble étrangement à ce que l’on a déjà entendu par le passé et qui vous rappellera sans doute quelque chose? 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

En tant que signataire de l’accord de Paris, le Canada a perdu toute crédibilité.

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

En choisissant d’acquérir Kinder Morgan pour 4,5 milliards $ le gouvernement Trudeau a perdu la confiance du peuple et s’est discrédité sur la scène internationale en tant que signataire de l’accord de Paris.

Quand le gouvernement prend 4,5 milliards $ dans vos poches pour les donner à une compagnie texane on appelle ça comment ?

A) Une colonie

B) Un tapis

C) Un peuple amorphe

d) Autre

Si vous vous opposez au plan de sauvetage de Kinder Morgan signez la pétition en cliquant sur le bouton rouge. 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Appel à la mobilisation contre Kinder Morgan.

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

Les Indignés du Québec s’associent aux Premières Nations, aux membres de la société civile, aux groupes environnementaux et sociaux du Québec  pour  lancer un appel à la mobilisation et exiger que Justin Trudeau rejette le projet de Kinder Morgan.

Les organisateurs soulignent qu’en tant que « signataire de l’Accord de Paris, le Canada doit s’engager rapidement dans une transition juste et profonde qui réduira significativement notre dépendance aux hydrocarbures, nos émissions de gaz à effet de serre (GES) et créera une économie et des emplois plus écologiques.

La manifestation se tiendra le 27 mai à la Place des Festivals à Montréal  situé rue Jeanne-Mance (entre Ste-Catherine et boul. De Maisonneuve)

Rendez-vous à la Place des Festivals à Montréal.  

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Lisée s’est enlisé !

Félix Dubé-Nguyen Jr.

Fidèle à son «sens de l’humour légendaire», le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée a proposé d’ériger une clôture pour bloquer l’accès aux demandeurs d’asile qui empruntent le chemin Roxham.   Selon M. Lisée «Si 91% des entrées irrégulières ont lieu au Québec, c’est parce qu’on a le chemin irrégulier le plus connu au monde. Une clôture sera amplement suffisante. On a plusieurs très bons constructeurs de clôture au Québec, on a l’embarras du choix»

Interrogé sur la nature de cette clôture M. Lisée a suggéré la possibilité de planter une haie de cèdres ou un panneau informatif pour indiquer que le chemin est fermé. Lorsqu’un journaliste a demandé au député de Rosemont qui va payer pour ce mur, il a répondu «Les Mexicains».

Sacré Jef, toujours su’à coche!

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Terre inépuisable et poubelle sans fond

Charles de Lorimier

« Cette société durera, avec ses souffrances et ses injustices, tant et aussi longtemps qu’on prétendra que les engins de mort créés par les hommes sont limités, que la Terre est inépuisable et que le monde est une poubelle sans fond.

À ce stade de l’histoire, il n’y a plus qu’une alternative. Ou bien la population prend sa destinée en main et se préoccupe de l’intérêt général guidée en cela par des valeurs de solidarité ou bien c’en sera fait de sa destinée tout court.»
Noam Chomsky, 1974

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La fin du projet de pipeline de Kinder Morgan

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

Bien que le premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, appuie le projet de pipeline de Kinder Morgan nous pouvons réussir à stopper ce projet insensé.

Pour y arriver, la protestation publique doit être massive et sans appel. Il nous faut faire vite.

Si vous refusez que le gouvernement utilise l’argent des contribuables pour sauver le projet de pipeline de Kinder Morgan et que vous souhaitez plutôt le voir investir dans des projets d’énergies propres qui respectent nos droits et ceux des peuples autochtones alors signez la pétition et partagez-la. 

Merci

Poster un commentaire

Classé dans Environnement