Archives de Tag: Emmanuel Macron

Son maître à penser?

Pierre-Jacques Ratio

En novembre dernier le président Macron annonçait que la France rendrait honneur au maréchal Pétain pour son rôle durant la première guerre mondiale. Cette position avait suscité le courroux de la population forçant M. Macron à se rétracter.

Avec le recul, on peut se demander pourquoi Emmanuel Macron a tenté d’honorer la mémoire d’un homme qui est responsable de l’arrestation de près de 40 000 Juifs étrangers et de milliers de républicains espagnols réfugiés en France, et qui ont été internés puis déportés par les Allemands à la fin de 1942. Tout comme Pétain, Macron a installé un régime autoritaire, réactionnaire et répressif et il est curieux de constater que La République en Marche, la formation politique qu’il a fondée, porte presque le même nom que celui de La France en marche de Pétain, documentaires qui  glorifiaient l’œuvre et la personne du maréchal. 

Les politiques d’Emmanuel Macron, tout comme celles de Pétain, démontrent qu’il est contre le principe égalitaire proclamé par la Révolution.  L’abolition de l’impôt sur les grandes fortunes et ses commentaires sur «ces gens qui ne sont rien» en sont une parfaite illustration. 

Arrestations, victimes et garde à vue

Du 16 au 17 juillet 1942, lors de la rafle du Vel’ d’hiv à Paris, le gouvernement de Vichy procèdait à l’arrestation de 13 152 Juifs apatrides dont 3 118 hommes, 5 919 femmes et 4 115 enfants. Chez les Gilets Jaunes dix personnes sont décédées (victimes collatérales) depuis le début du conflit et en un mois seulement, du (17 novembre au 17 décembre 2018), 4570 personnes ont été placées en garde à vue.

Si c’est ça la France en marche mieux vaut être-cul-de-jatte!

Références

Quand Macron flirte avec la créature des nazis…

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Francophonie, Gilets jaunes, Indignés

La France n’est plus une démocratie

Depuis que l’état d’urgence a été instauré en France le gouvernement a interdit 155 manifestations, soit une tous les trois jours!  Par ailleurs, 639 interdictions individuelles de manifester ont été ordon-nées par les préfectures.

Selon Amnesty International, France plus de 1000 personnes auraient été blessées rien qu’à Paris lors des manifestations contre la loi travail et la situation s’est grandement détériorée depuis les manifestations des gilets jaunes. On compte déjà plusieurs morts dont une octogénaire, de nombreux blessé-es, passages à tabac de handicapés, de femmes, de jeunes et de simples citoyens; sans parler d’arrestations arbitraires et de détentions douteuses de mineurs dans un lycée. Voici la liste du bilan provisoire des violences policières (liste non-exhaustive), si vous  désirez compléter cette liste contactez la page Facebook en cliquant sur ce lien: Vécu, le média du gilet jaune 

Handicapé molesté par la police

BILAN PROVISOIRE des VIOLENCES POLICIERES (uniquement) :

ZINEB REDOUANE, 80 ans, a été tuée par une grenade lacrymogène reçue en plein visage à Marseille le 1er décembre 2018.

JEROME H. a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.

PATRICK, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.

ANTONIO, 40 ans, vivant à Pimprez, a été gravement blessé au pied par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.

GABRIEL, 21 ans, apprenti chaudronnier vivant dans la Sarthe, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.

SIEGFRIED, 33 ans, vivant près d’Epernay, a été gravement blessé à la main par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.

MAXIME W., a été brûlé à la main et a perdu définitivement l’audition à cause d’une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.

CEDRIC P., apprenti carreleur vivant à la Possession (Réunion), a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à la Possession le 27 novembre 2018.

GUY B., ~60 ans, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Bordeaux le 1er décembre 2018.

AYHAN, ~50 ans, technicien Sanofi vivant à Joué-les-Tours, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Tours le 1er décembre 2018.

BENOIT, 29 ans, a été gravement blessé à la tempe par un tir de LBD 40 à Toulouse le 1er décembre 2018. Il a été placé dans le coma pour 15 jours, sa vie est en danger.

MEHDI, 21 ans, a été gravement blessé lors d’un passage à tabac à Paris le 1er décembre 2018.

MAXIME I., 40 ans, a eu une double fracture de la mâchoire à cause d’un tir de LBD 40 à Avignon le 1er décembre 2018.

FREDERIC R., 35 ans, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 le 1er décembre 2018 à Bordeaux.

DORIANA, 16 ans, lycéenne vivant à Grenoble, a eu le menton fracturé et deux dents cassées par un tir de LBD 40 à Grenoble le 3 décembre 2018.

Mamie frappée par un policier

ISSAM, 17 ans, lycéen vivant à Garges les Gonesse, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Garges-les-Gonesse le 5 décembre 2018.

OUMAR, 16 ans, lycéen vivant à Saint Jean de Braye, a eu le front fracturé par un tir de LBD 40 à Saint Jean de Braye le 5 décembre 2018.

JEAN-PHILIPPE L., 16 ans, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 le 6 décembre 2018 à Bézier.

RAMY, 15 ans vivant à Vénissieux, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 ou une grenade de désencerclement à Lyon le 6 décembre 2018.

ANTONIN, 15 ans, a eu la mâchoire et la mandibule fracturées par un tir de LBD 40 à Dijon le 8 décembre 2018.

THOMAS, 20 ans, étudiant vivant à Nîmes, a eu le sinus fracturé par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.

DAVID, tailleur de pierre vivant en région parisienne, a eu la maxillaire fracturée et la lèvre arrachée par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.

FIORINA L., 20 ans, étudiante vivant à Amiens, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD à Paris le 8 décembre 2018.

ANTOINE B., 26 ans, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Bordeaux le 8 décembre 2018.

JEAN-MARC M., 41 ans, horticulteur vivant à Saint-Georges d’Oléron, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 à Bordeaux le 8 décembre 2018.

ANTOINE C., 25 ans, graphiste freelance vivant à Paris, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.

CONSTANT, 43 ans, technico-commercial au chômage vivant à Bayeux, a eu le nez fracturé par un tir de LBD 40 à Mondeville le 8 décembre 2018.

CLEMENT F., 17 ans, a été blessé à la joue par un tir de LBD 40 à Bordeaux le 8 décembre 2018.

NICOLAS C., 38 ans, a eu la main gauche fracturée par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.

YANN, a eu le tibia fracturé par un tir de LBD 40 à Toulouse le 8 décembre 2018.

PHILIPPE, a été gravement blessé aux côtes, avec hémorragie interne et fracture de la rate par un tir de LBD à Nantes le 8 décembre 2018

ALEXANDRE F., 37 ans, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Paris.

MARIEN, 27 ans, a eu une double fracture de la main droite à cause d’un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Bordeaux.

FABIEN, a eu la pommette fendue et le nez fracturé par un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Paris.

JIM, 41 ans, a perdu son oeil lors de l’acte IV de la mobilisation des gilets jaunes à Bordeaux par tir de LBD 40, le 8 décembre 2018. Les policiers ont visé la tête.

OLIVER C., blessé le 24 novembre 2018 aux genoux par les projectiles de la grenade GLI F4, jambe brûlée sur toute la partie inférieure. (Même jour et même chambre d’hôpital qu’Antonio. A toujours les points de sutures à ce jour.)

AXELLE M., 28 ans, Champs Élysée le 8 décembre 2018, mâchoire fracturée et dents cassées par tir de flash ball dans la joue. Dans l’attente de consolidation de la fracture pour diagnostic et intervention.

GUILLAUME P., a reçu 45 jours d’ITT pour fracture ouverte et arrachement des tendons de sa main à Nantes le 8 décembre 2018 suite à un tir de flash ball.

FRANCK D, 19 ans, Marne (52). Énucléé le 1 décembre 2018 par flash ball à bout portant. Malgré plusieurs opérations et la pose de plaques sur son malaire et orbite broyé (laissant une « immense cicatrice »); son oeil droit, n’a pu être sauvé. Il n’a plus de mutuelle et se trouve dans une situation inquiétante. Il sera demain samedi 21/12 en interview exclusive sur Vécu, le média du gilet jaune.

ROMEO B., 19 ans, élève en classe prépa, blessé à Toulouse, place Jeanne d’Arc, le 1er décembre 2018 par un tir offensif de LBD alors qu’il fuyait la manifestation, 90 jours d’ITT pour fracture ouverte du tibia.

ANISSA D., touchée par un tir de flashball à la tête le 1er décembre à Paris sur le boulevard Haussmann à 13h30 en face de l’hôtel Freidland. Souffre d’un trauma crânien avec plaie ouverte de 5cm et des acouphènes. Actuellement en cours d’enquête judiciaire pour retrouver le coupable de cette bavure.

LOLA, (en photo de ce post), 17 ans, prépa supérieure d’art à Bayonne, 41 points de suture, mâchoire fracturée en 3, dents cassées et la joue perforée par un tir de Flash Ball en plein visage à Biarritz le 18 décembre 2018 (elle n’avait pas de gilet); lors des manifestations tenues en marge de la visite de Jean-Yves Le Drian pour la préparation du prochain G7 présidée par la France, fin août, à Biarritz. Courage à elle, vous pouvez l’aider ainsi que ses proches, désemparés, sur Leechi; ce serait bienvenu quand à leur situation(..) On pense très fort à elle 😔 : https://www.leetchi.com/c/lola-blessee-injustement-a-biarri…

  • Si vous connaissez d’autres victimes de violences policières (uniquement) parmi les 2000 qui ne sont pas recensées dans cette liste, n’oubliez pas de nous transmettre en commentaires de ce post Vécu, le média du gilet jaune, l’intitulé précis de la modification à effectuer sur ce post: Nom-Prénom des personnes, âge, lieu, date, nature de l’agression, moyen(s) utilisé(s), traumatisme(s) encouru(s).
    Partagez un maximum. Pour les victimes. Merci pour eux et courage à vous. VQ.

 

Cliquez sur l’image pour accéder au site

 

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Otages en Macronie

Le jaune est de saison

Le jaune est de saison

Alors que les médias français minimisent le nombre des manifestations de gilets jaunes, l’organisme Policiers en colère a dénombré plus d’un million de manifestants lors du premier jour des manifestations qui ont touché le pays.

Les médias, à la solde de l’État, parlent d’une grogne associée à la hausse du coût des carburant, un discours qui va en deçà de celui des gilets jaunes.

Pour comprendre ce ras-le-bol généralisé il suffit d’examiner l’augmentation faramineuse des prix en 2018:

 

 

 

Frais Bancaires + 13%
Carburant + 12%
PV de Stationnement +130%
Assurances + 12%
Mutuelle  +   5%
Timbres Postes  + 10%
Carte Grise  + 15%
Tabac + 10%
Abonnement Bus +   3%
Péage Routier +1,3%
 Gaz +  7 %
 Forfait Hospitalier +15 %
 Abonnement Vélib + 30%
Contrôle Technique Automobile + 23%
Cantine Scolaire +1à3%
Fioul Domestique + 36 %
Electricité +17% 
CSG +21,7%

Toutefois le président Macron peut dormir tranquille puisque Sébastien Auzière, son gendre, de trois ans son aîné, est devenu, en janvier 2016, Vice-président Senior de la société Kantar Health à capitaux en partie qataris. Cet organisme a acheté il y a quelques années l’institut de sondages Sofres devenu depuis Kantar-TNS- Sofres, filiale de WPP, chef de file mondial des études d’opinions (basé depuis 2009 à Jersey).

2 Commentaires

Classé dans Gilets jaunes

Boycottons les produits Espagnols et Français

À l’heure où le gouvernement autoritaire de Mariano Rajoy, renoue avec le fantôme de Franco en piétinant les droits démocratiques les plus élémentaires du peuple Catalan, le président de la République française, Emmanuel Macron, ne trouve rien de mieux que de soutenir les politiques fascisantes et répressives du  gouvernement espagnol.

Interrogé sur la situation en Catalogne, Emmanuel Macron, a affirmé au président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. «son attachement à l’unité constitutionnelle de l’Espagne».

Suite à cette situation inacceptable, Les Indignés du Québec vous invitent à boycotter les produits espagnols et français au Canada (voir listes partielles ci-dessous).

À l’heure où l’Europe, et plus particulièrement la France, se préparent à asphyxier le marché fromager québécois en exportant 16 000 tonnes de fromages au Québec par année, le boycott des produits espagnols et français importés au Canada ramènera sans doute  Mariano Rajoy et Emmanuel Macron et à revoir leur position.

RÉFÉRENCES

·        Relations Canada – Espagne

·        Aperçu du marché – Espagne   

·        Produits francais au Québec

·        La répartition des quotas d’importation de fromages européens au Québec

3 Commentaires

par | octobre 3, 2017 · 3:24

L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination d’Edouard Philippe

Alors que la presse québécoise dépeint le nouveau premier ministre de France Edouard Philippe, comme un élu de la droite modéré, l’Observatoire du nucléaire dénonce cette nomination.

Au Canada, la communauté Française a voté à 89,34% pour Emmanuel Macron lors des dernières élections présidentielles.  Ce chiffre atteint 91,55% à Toronto et 90,55% à Montréal.

La ville de Québec, patrie des radio-Québec est la ville canadienne qui a voté le plus pour le FN.

      La ville de Québec, patrie des radio-poubelle c est la ville canadienne qui a voté le plus pour le FN

Edouard Philippe

Edouard Philippe

Selon l’Observatoire du nucléaire Edouard Philippe, «n’est en rien le personnage « modéré » que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.

En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva. Son activité principale est alors de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (cf Charlie Hebdo, 29 avril 2009). C’est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu’un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l’exploitation de l’uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir central de Niamey (cf AFP, 17 janvier 2008).

En effet, les maigres revenus de l’uranium, largement sous payé depuis des décennies par Areva, ne bénéficient en rien à la population, et encore moins aux Touaregs, alors que les mines d’uranium sont situées dans leurs zones traditionnelles de vie. Il est donc logique de considérer que les manœuvres en coulisse de M Philippe ne sont pas étrangères aux graves troubles qui ont eu lieu par la suite dans la zone sahélienne (Niger/Mali) et dans le fait que, poussés par la misère, des groupes Touaregs aient fini par s’allier à des mouvements djihadistes. Mais, surtout, il est légitime de se demander pour qui agit M Philippe lorsqu’il est en charge des affaires publiques, que ce soit auparavant comme maire du Havre et désormais comme premier ministre.

Une première réponse est apportée par le fait que, à peine assis dans le fauteuil de maire du Havre (aimablement offert par son prédécesseur qui a démissionné en cours de mandat !), Edouard Philippe a offert un pont d’or… à son ancien employeur Areva, pour qu’il installe deux usines d’éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d’enquêter pour voir ce que la sympathie d’Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables… On notera d’ailleurs que, de 2007 à 2010, M. Philippe a cumulé sans état d’âme son poste chez Areva et son mandat d’adjoint au maire du Havre mais, aussi, que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui a infligé un blâme pour avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.»  SOURCE : Observatoire du Nucléaire.  

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized