Archives de Tag: Francophonie

Macron achète pour 22 millions d’euros de grenades

À l’heure où le gouvernement Macron sème la terreur avec des armes de répression indignes d’une grande démocratie, le ministère de l’Intérieur a acheté pour 22 millions d’€ de «grenades de maintien de l’ordre» destinées aux forces de police. Ce gouvernement a également commandé 450 nouveaux fusils « super Flash-Balls », avec un barillet, qui permet de tirer six cartouches en quelques secondes, sans compter la douzaine de véhicules blindés (chars d’assaut) pour maintenir «la loi et l’ordre». Ce même gouvernement a également accordé une forte augmentation de salaire aux forces du désordre.

Alors que M. Macron et sa clique tentent un simulacre de rapprochement avec les gilets jaunes ils commandent du même coup, encore plus d’armes pour réprimer les manifestants qui se font massacrer, arrêter, gazer, comme au plus beaux jours de Vichy.

Ce gouvernement n’a plus la légitimité pour gouverner et la communauté internationale doit réagir en contactant les instances démocratiques internationales :

Coordonnées:

  1. Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de la Francophonie https://www.francophonie.org/Contacts.html
  2.  Amnesty International https://www.amnesty.org/fr/

Au Canada:

  1. Amnesty Canada  accueil@amnistie.ca
  2. Justin Trudeau, premier ministre du Canada justin.trudeau@parl.gc.ca
  3. François Legault, premier ministre du Québec Legault.ASSO@assnat.qc.ca
  4. Ambassade de France à Ottawa politique@ambafrance-ca.org

Références: 

  1. Macron commande en panique des centaines de fusils « multi-coups »..
  2. Prévoyant, le gouvernement commande des grenades lacrymo pour 4 ans

  3. Gilets jaunes : à quoi servent les blindés de la gendarmerie face aux manifestants ?

Poster un commentaire

Classé dans Francophonie, Gilets jaunes, Indignés

Philippe Couillard et François Hollande, fossoyeurs de la francophonie!

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

Québec- L’Association Québec-France (AQF) vient de cesser ses activités. Cet organisme voué au rayonnement de la francophonie avait pignon depuis 44 ans à la place Royale dans le Vieux-Québec. C’est au printemps dernier que le gouvernement de Philippe Couillard a décidé de lui retirer sa subvention de 140 000 $ forçant ainsi l’organisme à mettre la clef sous la porte.

Québec_-_Place_royale_1

L’Association Québec-France dans le Vieux-Québec a fermé ses locaux

Selon Radio Canada, le gouvernement a décidé de retirer sa subvention à «l’instar de la France qui avait réduit considérablement son financement à l’organisation». Il semble en effet que depuis une dizaine d’années, la France n’a cessé de réduire sa contribution. André Poulin, président de l’AQF regrette cette décision tout en soulignant qu’au cours de toutes ces années beaucoup de bénévoles « ont maintenu cette relation citoyenne pour faire découvrir les deux pays. C’était le seul lien du genre qui existait entre les deux pays» a t-il précisé.

Cette fermeture s’inscrit dans la lignée des politiques du gouvernement Couillard qui vise à se distancer de la France. On se rappellera qu’en janvier les associations étudiantes québécoises avaient dénoncé le triplement des frais de scolarité des étudiants français dans les universités québécoises. Par ailleurs, la volonté du gouvernement français de se départir de la maison Kent qui abrite le consulat général de France dans le Vieux-Québec a suscité l’opprobe du groupe parlementaire France-Québec qui estime que la vente de la maison du Duc de Kent «est un désengagement de la France à l’égard du peuple québécois».

Consulat

Alors que la France subit un grave déclin culturel et que le Québec tergiverse ad nauseam sur son avenir, Philippe Couillard et François Hollande s’inscrivent désormais comme les fossoyeurs de la francophonie.

drapfrqc

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

France : chronique d’un génocide culturel annoncé

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

Depuis quelques années la société française subit un grave déclin culturel.  Partout le Globish règne en maître et le peuple français, trahit par ses élites, devient peu à peu un peuple anglo-galloricain. Pourtant, une poignée d’irrésistibles s’oppose à l’envahissement du franglish qui mine les bases mêmes de la société française. C’est ainsi qu’est né le prix de la «Carpette anglaise»; chronique d’un génocide culturel annoncé.

Qu’est-ce que prix de la « Carpette anglaise »?

 yes we canC’est un prix d’indignité civique décerné annuellement à un membre des élites françaises qui s’est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglo-américain en France et dans les institutions européennes au détriment de la langue française.

 Le prix de la Carpette anglaise distingue plus spécialement les déserteurs de la langue française qui ajoutent à leur incivisme linguistique un comportement de veule soumission aux diktats des puissances financières mondialisées, responsables de l’aplatissement des identités nationales, de la démocratie et des systèmes sociaux humanistes.

Liste des lauréats du prix de la Carpette anglaise : 1999 à 2014

2014 : M. Pierre Moscovici, membre de la Commission européenne pour avoir adressé à M. Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, une lettre entièrement en anglais.

mosco
2013 : Guillaume PÉPY, président de la SNCF, distingué pour ses éminents mérites en dévotion anglophone a reçu le prix 2013 de la Carpette anglaise. Après les Smiles, les TGV Family, et autres médiocrités linguistiques.
2013 (prix exceptionnel) : Mme Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour avoir, dans la lignée de Mme Valérie Pécresse (« carpettée » en 2008) et malgré de nombreuses mises en garde, légalisé en maintenant l’article 2 de son projet de loi l’enseignement en anglais
2012 : M. Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, pour avoir déclaré, selon Le Parisien, que, dans le domaine
du transport, « l’anglais devrait être la langue de rédaction des documents officiels harmonisés ».
2011 : M. Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, pour promouvoir avec vigueur l’usage de la langue anglaise de la maternelle aux grandes écoles et pour faire de la télévision publique en anglais aux heures de grande écoute (sous-titré en français)
ywc2010 : Mme Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste, et à ses conseillers en communication, pour leur recours systématique à des slogans anglo-saxons.

oui 2009 : M. Richard Descoings, directeur de l’Institut d’études politiques de Paris, pour imposer des enseignements uniquement en langue anglaise dans certaines filières proposées et pour correspondre en anglais avec le lycée français de Madrid.
2008 : Mme Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour avoir déclaré que le français était une langue en déclin et qu’il fallait briser le tabou de l’anglais dans les institutions européennes.
2007 : Mme Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances, qui communique avec ses services en langue anglaise, par huit voix contre quatre àM. Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État à la Francophonie, qui a publiquement célébré les futurs bienfaits du protocole de Londres.
2006 : Le Conseil constitutionnel pour « ses nombreux manquements à l’article 2 de la constitution qui dispose que la langue de la République est le français » et pour avoir « déclaré conforme à la constitution le protocole de Londres sur les brevets, permettant ainsi à un texte en langue anglaise ou allemande d’avoir un effet juridique en France ».
2005 : France Télécom, opérateur de téléphonie présidé par Didier Lombard, pour la mise en place de services et produits aux dénominations anglaises (« BusinessTalk, Live-Zoom, Family Talk… »), désigné par huit voix contre quatre pour Yves Daudigny, président du conseil général de l’Aisne pour sa campagne publicitaire en anglais « L’Aisne, it’s Open ! ».
2004 : Claude Thélot, président de la Commission du débat national sur l’avenir de l’école, pour avoir considéré « l’anglais de communication internationale »comme un enseignement fondamental, à l’égal de la langue française, et avoir préconisé son apprentissage par la diffusion de feuilletons américains en VO sur les chaînes de la télévision française.

you ganna love france
2003 : le Groupe HEC, dont le directeur général, Bernard Ramanantsoa, a déclaré en décembre 2002 : « Dire que le français est une langue internationale de communication comme l’anglais prête à sourire aujourd’hui ».
2002 : Jean-Marie Colombani, directeur de la publication du Monde qui publie sans la moindre réciprocité, et à l’exclusion de toute autre langue, un supplément hebdomadaire en anglo-américain tiré du New York Times.
2001 : Jean-Marie Messier, PDG de Vivendi Universal, pour avoir systématiquement favorisé l’anglais comme langue de communication dans ses entreprises.
2000 : Alain Richard, ministre de la Défense, pour avoir obligé les militaires français à parler anglais au sein du Corps européen alors qu’aucune nation anglophone n’en fait partie.
1999 : Louis Schweitzer, PDG de Renault, pour avoir imposé l’usage de l’anglo-américain dans les comptes rendus des réunions de direction de son entreprise (juste devant Claude Allègre, sélectionné pour avoir déclaré à La Rochelle, le 30 août 1997, « Les Français doivent cesser de considérer l’anglais comme une langue étrangère »).

 Lauréats du prix spécial du jury à titre étranger (prix créé en 2001) :

sd

2014 : Mme Paula Ovaska-Romano , directrice du Département des langues et directrice par intérim de la Direction générale de la traduction de la Commission européenne, pour avoir violemment tancé en anglais une responsable associative qui la sollicitait en italien et avoir qualifié, à cette occasion, l’italien de « langue exotique ».
2013 : Tom Enders, président exécutif d’EADS et grand organisateur de la politique linguistique du tout en anglais dans son groupe, qui a trouvé (dis)grâce aux yeux du jury. L’Académie a tenu à lui décerner son prix spécial à titre étranger pour avoir annoncé, en anglais seulement, à tous les salariés allemands, espagnols et français de la branche « défense et espace », un vaste plan de licenciements par une vidéo…
2012 : l’Agence française pour les investissements internationaux (AFII) et à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) pour la campagne publicitaire « Say oui to France – Say oui to innovation », qui promeut la France à l’étranger en utilisant un anglais de pacotille comme seul vecteur de communication, au lieu de s’adresser dans la langue des pays intéressés par cette campagne.

mtl
2011 : compagnie Ryanair, présidée par M. Michael O’Leary, pour avoir imposé, en Espagne, aux femmes enceintes de plus de vingt-huit semaines un certificat médical exclusivement rédigé en anglais, y compris pour les vols intérieurs (menaçant de ne plus desservir les aéroports ne se pliant pas à cette exigence). (AFP, Madrid, 13 septembre 2011.).
2010 : M. Paul Kagamé, président de la République du Rwanda, pour avoir imposé dans son pays le passage du français à l’anglais comme langue officielle et comme langue de l’enseignement, et pour avoir quitté l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) pour adhérer au Commonwealth.
2009 : M. Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer, pour avoir signé, le traité de l’IRENA (International Renewable Energy Agency) dont la seule langue de travail est l’anglais.
2008 : Eurostat, service des statistiques de la Commission européenne, qui diffuse depuis avril 2008 sa publication « Statistiques en bref » uniquement en anglais, renonçant aux langues allemande et française.
2007 : la police de Genève, pour avoir diffusé une publicité intitulée « United Police of Geneva ».
2006 : Ernest-Antoine Seillière, président de l’Union des industries de la communauté européenne, pour avoir prononcé un discours en anglais au Conseil européen à Bruxelles en mars 2006.
2005 : Josep Borrell, président du Parlement européen, pour avoir avantagé l’anglais lors d’une session de l’assemblée parlementaire Euro-Méditerranée qu’il venait de présider à Rabat au Maroc sans prévoir la traduction des documents de travail.

yes we can
2004 : Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne, élu pour avoir présenté en anglais la politique de l’établissement devant le Parlement européen de Strasbourg et avoir déclaré lors de sa prise de fonction « I am not a Frenchman ».
2003 : Pascal Lamy, élu pour son utilisation systématique de l’anglais dans ses fonctions de commissaire européen, au mépris des règles communautaires.
2002 : Romano Prodi, président de la Commission européenne, qui n’a jamais manqué une occasion de promouvoir la langue anglaise comme langue unique au mépris des règles communautaires, comme l’ont montré l’affaire de l’étiquetage en anglais des produits alimentaires, et l’imposition de l’anglais comme langue unique de négociation pour l’élargissement européen.
2001 : La société Lego, fabricant danois de jouets pour enfants, qui présente ses produits en France et dans le monde uniquement en anglais sous les expressions « explore being me », « explore together », « explore logic » et « explore imagination ».

     frenchie4dd

Source : DDLF ,

Illustrations Super Dupont et Les indignés du Québec

Pour aller plus loin LAcadémie de la Carpette anglaise

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Une honte pour le peuple du Québec et pour la francophonie !

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Ni Stephen Harper, ni Philippe Couillard n’ont participé à la grande manifestation historique qui a réuni une cinquantaine de chefs d’États à Paris en réaction aux attentats terroristes qui ont frappé la France.  De son côté, le premier ministre canadien Stephen Harper a choisi de se faire représenter par son ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, à l’exemple du grand frère états-uniens qui avait dépêché sur les lieux Eric Holder, le ministre de la justice américaine. Au Québec, le premier ministre Philippe, a choisi de rester dans sa province.  C’est ainsi que M. Couillard a participé à une marche qui a réuni quelques 2000 manifestants à Québec.  Le premier ministre en a profité pour dénoncer les «chevaliers de l’obscurantisme» incitant la population à être confiante et à : «affirmer encore une fois, notre foi dans la démocratie, dans les libertés»

couillardrd1À Montréal, 25 000 personnes se sont jointes à la manifestation « Je suis Charlie Montréal ».  Parmi les personnalités qui entouraient le maire de Montréal, on retrouvait le Consul de France, M, Bruno Clerc ainsi que les représentants du trio de médecins besogneux qui gouverne le Québec soit Yves Bolduc, ministre aux cinq portefeuilles et Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux. Alors que la planète entière était solidaire de la France, le monde anglo-américain a choisi de ne pas être représenté par ses chefs d’État.  Le premier ministre du Québec, quant à lui a choisi de modeler sa politique sur celles de ses maîtres.  Une honte pour le peuple du Québec et pour la francophonie!

Une cinquantaines de pays représentés à Paris

Côté européen, la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre britannique, David Cameron, le président du conseil italien, Matteo Renzi, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le président du Parlement européen, Martin Schulz, et le président du Conseil européen, Donald Tusk, entoureront le président, François Hollande. Seront aussi présents les chefs de gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, belge, Charles Michel, néerlandais, Mark Rutt, grec, Antonis Samaras, portugais, Pedro Passos Coelho, tchèque, Bohuslav Sobotka, letton, Laimdota Straujuma, bulgare, Boïko Borisov, hongrois, Viktor Orban, et croate, Zoran Milanovic, ainsi que le président roumain, Klaus Iohannis.

Hors UE, sont également attendus le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec son chef de la diplomatie Avigdor Lieberman, le président palestinien Mahmoud Abbas, le roi de Jordanie Abdallah II et la reine Rania la présidente de la Confédération suisse, Simonetta Sommaruga, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, la présidente du Kosovo, Atifete Jahjaga, le chef du gouvernement albanais, Edi Rama, le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, le président ukrainien, Petro Porochenko, le vice-premier ministre de Bosnie-Herzégovine Zlatko Lagumdjiza, le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa et le ministre d’Etat de Monaco Michel Roger.

L’Afrique est représentée par les présidents malien, Ibrahim Boubacar Keïta, gabonais, Ali Bongo, nigérien, Mahamadou Issoufou, béninois, Thomas Boni Yayi, et le Premier ministre tunisien, Mehdi Jomaa.

Pour l‘Amérique du Nord, seront présent le ministre américain de la Justice, Eric Holder, et le ministre canadien de la Sécurité publique, Steven Blaney.

Ma Ho

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Portraits des indignés du Québec

En 2013 parmi les 10 premiers pays qui ont visité le site des Indignés du Québec, on retrouve en premier lieu le Canada, la France, les États-Unis, la Belgique, la Suisse, l’Allemagne, le Maroc, la Tunisie, l’Espagne et  l’Angleterre.

10

En 2013, les Indignés de 106 pays se sont rendus sur le site des Indignés du Québec, dont plusieurs personnes issues de pays francophones comme le Sénégal, Madagascar, le Liban, le Cameroun, Haïti, Monaco, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burundi, le Togo, la Mauritanie, Djibouti, le Mali, le Luxembourg, le Burkina-Faso,  le Gabon, la République Démocratique du Congo, les Comores, les DOM tels que la Réunion, la Guadeloupe, la Nouvelle-Calédonie, la Martinique, la Guyane, Saint-Pierre & Miquelon et la Polynésie française.

images

En Europe les Indignés de  21  pays ont visité le site des Indignés du Québec en 2013, dont l’Italie, l’Autriche, Chypre, le Portugal, la Roumanie, la Pologne, l’Irlande, la Turquie, la Hollande, la Suède, la Russie, la Hongrie, la Serbie, la République Tchèque, la Lituanie, la Croatie, la Moldavie,  la Bulgarie, la Grèce, le Danemark, la Pologne,  l’Ukraine.

indignez

Parmi les indignés en provenance de pays hispanophones on retrouve le Mexique, le Pérou, la Colombie, le Panama, le Chili, L’Équateur, le Costa Rica, le Nicaragua, le Guatemala, le Venezuela. Les Indignés du Québec sont également lus dans les Caraïbes dont les îles Cayman,  la République Dominicaine et les Bermudes. En Asie, le Japon se trouve parmi les 15 pays les plus représentés, suivi par le Viêt-Nam, le Laos, le Cambodge, l’Indonésie, la Thaïlande, la république de Corée, le  Brunei Darussalam, l’Inde, Taiwan, les Philippines, la Mongolie. Dans les pays Arabes on retrouve l’Égypte, l’Arabie-Saoudite, les Émirats Arabes Unis, Oman.  Israël, le Ghana, la république de Tanzanie l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Australie sont également représentés.

Indignez vous

Merci de nous suivre, nous sommes les 99%, nous sommes le peuple des Indignés !

Conscience globale

Nous sommes les 99 pourcent

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Speak white… Encore !

Speak white… Encore !

Et dire qu’on entend chez certains citoyens québécois francophones un discours d’auto flagellation qui laisse entendre que le nationalisme québécois et la défense de la langue française conduit à la xénophobie, au racisme, à l’intolérance et qu’au final les pauvres anglophones sont mal traités au Québec. Et dire que certains anglophones québécois se plaignent du manque de service et de mauvais traitements du fait de voir la langue française être sauvegardée à bout de bras par la majorité francophone. Certains fous furieux disent même avoir peur de parler anglais dans les rues de Montréal…

 speak white

Et dire qu’on entend même que les anglophones du Québec sont moins bien traités que les minorités francophones au Canada, oui j’ai entendu ça lors d’un échange brûlant avec de jeunes Universitaires gau-gauche hyper brillants et qui au fond méprisent leur propre peuple en harmonisant leur pensée avec les messages du «brainwashing multiculturel Kanadian» à la Taylor aussi endossé en partie par une certaine gau-gauche politique et ce autant concernant la langue, l’indépendance ou la laïcité. Cette gau-gauche qui traite les Québécois de xénophobes ou d’intolérants, ou le laisse entendre ce qui n’est pas mieux. Je me le suis fait dire encore hier, « interdire le voile islamique chez les employées de l’état ou les profs mènerait à la guerre », on m’a même fait un lien avec le nazisme et les juifs,  pour être certain que je comprenais bien l’allusion psychotique.

1755

Voilà où conduisent les prises de positions répétées de certains politiciens que je ne nommerai pas parce que ça m’attriste trop, voilà où nous conduisent les papiers de ces torchons comme La Presse qui pisse sur le peuple Québécois depuis si longtemps, voilà où conduisent les grandes pensées de ces vendeurs de balais comme Taylor, voilà où nous mène le mauvais souvenirs de Trudeau. Mais en attendant la réalité, elle qui nous ramène toujours à l’ordre, la réalité est tout autre. Je vous invite à suivre ce lien vers le texte du Devoir. C’est tout frais ! Et tentez d’imaginer qu’une chose pareille se passe au Québec face à des anglophones… IMAGINEZ CE QUI SE PASSERAIT?  De quoi nous traiterions-nous ?

Le «brainwash» du multiculturalisme a déjà fait ses dégâts. Il y a toute une jeunesse qui par manque de sérieux cours d’histoire et par amalgames de certaines idées attrayantes, je devrais dire par confusion et par perversion du sens et de la réalité, ce qui serait plus juste, il y a toute une jeunesse dis-je qui mélange, lutte contre le capitalisme, antiaméricanisme, nationalisme québécois, xénophobie, ouverture sur le monde, acceptation des autres et de leurs libertés individuelles au prix du mépris des droits collectifs et font une soupe avec tout ça sans même savoir vraiment ce qui se passe en réalité. Ça me jette par terre. Regardez le dérapage avec le débat sur la charte, regardez les prises de positions de personnes comme Madame David. Ce n’est pas n’importe qui quand même !

FD

Ou certains aspirants maires de Montréal évoquant même les tribunaux pour briser une loi sur la laïcité. C’est pas rien. Tout ça ne fait que valider la confusion dans la tête des jeunes convertis. Non les Québécois ne rêvent pas  Ils doivent défendre leur langue, leur culture et leur choix sociaux tel la laïcité et l’égalité homme-femme. Ils ont en plus le devoir de se battre contre le fameux multiculturalisme Kanadian.

coderre-1

Non nous ne rêvons pas et les anglophones québécois, tout autant que toutes les minorités linguistiques et culturelles sont bien traitées au Québec. Et c’est tant mieux. Soyons-en fiers. Soyons même meilleur encore si c’est possible, nous n’en serons que plus fiers collectivement.. Mais réalisons ici que pour nos amis francophones du reste du Canada c’est une tout autre réalité.

Parlez-moi encore d’intolérance !SPEAK WHITE.

Clode Hamelin, compositeur.

harper

Félix

al

12 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La France du quatrième Reich ?

Les indignés du Québec sont fiers de vous présenter ce billet de  Rose Flamant, cette franco américaine de Saint-Cloud au Minnesota. Rose est une   indignée de longue date qui vit au Québec depuis bien longtemps et elle s’inquiète de la montée du quatrième Reich dans la France de Hollande.

nous-sommes-legions

Des veaux !

L’anglophilie  française ne date pas d’aujourd’hui, puisque déjà au XVIIIe siècle le grand Voltaire  (celui des arpents de neige) revenant d’Angleterre avait confié  au roi qu’il arrivait de ce pays fabuleux où il avait appris à penser.  Louis XV lui répondit  du tac au tac : « Panser  quoi ? Les chevaux ? ».

vo;taire

De Gaule, traitait les français de veaux et il ajoutait : « Pendant trente ans j’ai tenu le cadavre de la France pour faire croire qu’elle était encore vivante.»  Pauvre de lui, il doit vraiment se retourner dans sa tombe ! Puis il y a eu l’institut Pasteur qui un jour a décidé de ne plus publier en français.  Pourtant, cette langue est parlée sur cinq continents.

Le Grand Charles

Mais bref aujourd’hui elle est déclassée, et n’est plus bonne que pour que quelques peuples arriérés de Louisiane, du Canabec ou de la cambrousse africaine.  Ainsi s’installe pernicieusement le pouvoir du quatrième Reich dont la mission est de détruire cette langue qui  unie pourtant quelques  174 millions de francophones.

SuperdupontAprès le désastre des années Sarkozy, la gauche toujours très «in» et très «people» a décidé de faire un grand ménage à la gloire du quatrième Reich.

« Désormais the show must go on !  French is obsolete »

ca

Le gouvernement de M. Hollande vient d’avoir une excellente idée par la voie de sa sinistre ministre Fioraso, de présenter des projets de loi qui visent à marginaliser la langue française dans l’enseignement supérieur et la recherche.  Cette situation montre bien l’état de décrépitude de La France et de la puissance occulte du quatrième Reich.

frenchies

You can sign the petition if you wish frenchies  …

http://www.petitions24.net/contre_la_loi_esr_fioraso_parce_que_pour_la_langue_francaise

Cette fois ça y est j’ai pété les plombs

Rose l’indignée de Saint Cloudbec

Rose

15 Commentaires

par | mars 16, 2013 · 4:08