Archives mensuelles : mai 2014

La grande caravane des peuples de la terre est en marche

Depuis le 10 mai des citoyens et des citoyennes marchent en moyenne 20 km par jour tout en suivant le tracé des projets de pipelines de TransCanada (Énergie Est) et d’Enbridge (inversion de la ligne 9). L’objectif de la marche est de sensibiliser et de renforcer la mobilisation citoyenne contre l’arrivée des des oléoducs, de sables bitumineux et les projets d’exploitation des hydrocarbures au Québec.

terre

 

Partis de Cacouna, où TransCanada projette d’implanter un port pétrolier, la Marche des Peuples de la terre se terminera le 14 juin prochain à Kanehsatà:ke, en territoire Mohawk, en solidarité avec les des Premières Nations.

terre 1

Ensemble, défendons notre droit fondamental de vivre et d’élever nos enfants dans un environnement sain.

terre 3

Pour nous contacter: peuplespourterremere@gmail.com

  • Regarde notre carte interactive pour voir nos arrêts, spectacles, et hébergements tout comme la ville le plus proche de chez toi:
  • Si tu veux marcher avec nous (peu importe le nombre de jours), rempli le formulaire pour être tenu au courant des détails:
  • Pour te trouver un covoituragepour rejoindre la marche ou pour offrir un lift à des gens SOL

 

 

 

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Oui au gaz de schiste dans le Saint-Laurent !

Le gouvernement québécois souhaite intensifier la filière du gaz de schiste en la reliant à l’exploration du pétrole sur l’île d’Anticosti.  Cette île, aussi grande que la Corse, est aussi la plus grande île du Québec. Le nouveau ministre de l’Environnement David Heurtel s’est d’ailleurs clairement prononcé lors de la première période de questions à l’Assemblée nationale sur la politique qu’entend suivre son gouvernement dans le dossier des gaz de schiste : – «En proposant une évaluation environnementale stratégique sur l’ensemble des hydrocarbures, notre gouvernement se livre à une démarche rigoureuse pour se doter d’une politique intégrée et cohérente dans le domaine des hydrocarbures»

Québec-Golf_du_St_Laurent

Pour l’opposition cette position est inacceptable car «En mettant le pétrole et le gaz dans le même panier, le gouvernement ressuscite le gaz de schiste. Le premier ministre vient de raviver les inquiétudes des habitants de la vallée du Saint-Laurent, la zone la plus densément peuplée du Québec. On va revoir les forages dans la cour des citoyens.» a déclaré Bernard Drainville, député de Marie-Victorin.

20000

Rappelons qu’en 2010, le gouvernement québécois et l’industrie gazière se sont lancés dans le développement du gaz de schiste – une forme de gaz naturel – en vantant les mérites de cette filière énergétique. La présente note démontre que ce choix énergétique n’est pas justifiable dans une perspective de lutte aux changements climatiques ni d’indépendance énergétique. De plus, elle révèle que cette filière comporte d’importants risques pour la santé publique en cas de contamination des eaux par des rejets industriels. Enfin, cette note fait valoir que l’État québécois perdra dans ce projet énergétique bien plus d’argent qu’il n’en gagnera, entre autres dû à l’ampleur des dépenses fiscales et d’infrastructures publiques allouées à l’industrie.

QUI  VA FINANCER  L’EXPLOITATION ?

Les contribuables du Québec, l’industrie et certaines banques étrangères.  En effet un rapport commandé par Les Amis de la terre Europe, identifie les banques et autres institutions financières qui soutiennent 17 entreprises actives dans la prospection et l’exploitation de gaz de schiste au niveau mondial, parmi lesquelles les majors Total, Shell et Chevron, les firmes pétrolières nord-américaines Cuadrilla, Marathon Oil et Talisman Energy, ou encore l’argentine YPF et la polonaise PGNiG. L’étude prend en compte différentes formes d’implication financière des banques dans les entreprises concernées (prêts, souscriptions d’actions ou d’obligations, garantie d’émission d’actions ou d’obligations) et évalue cette implication selon une échelle graduée : faible, moyenne ou haute.

bélou

En Europe même si la France a fermé la porte au gaz de schiste sur son territoire, ses entreprises ne se privent pas d’en faire la promotion en Europe et ailleurs, et d’y investir des ressources parfois considérables. C’est le cas, bien sûr, pour les grands opérateurs gaziers, Total et GDF Suez, et pour les fournisseurs traditionnels du secteur des hydrocarbures. Mais c’est aussi le cas des banques. Selon une étude réalisée pour le compte des Amis de la terre Europe, dont nous avons pu prendre connaissance en exclusivité, les banques françaises figurent en bonne place parmi les institutions financières les plus actives dans le financement du gaz de schiste dans le monde.

Gaz

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Photos des allocutions de la chaîne humaine à Tadoussac

Du pétrole sale dans la pouponnière des bélugas? Littoralement inacceptable!

Situé en face du Parc marin Saguenay-Saint-Laurent, le port de Cacouna est ciblé par TransCanada pour le transbordement de pétrole et le projet d’Oléoduc Énergie Est. Après des tests sismiques plus tôt ce printemps, voilà que des forages sont projetés dans une zone fragile de fréquentation et pendant la période critique de reproduction des bélugas.

bélou

Enjeux énergies et environnement

Photos des allocutions de la chaîne humaine à Tadoussac

Photos : https://www.flickr.com/photos/inoxsilex/sets/72157644432470868/

Mouvement citoyen : Du pétrole sale dans la pouponnière des bélugas? Littoralement inacceptable!

View original post

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Victoire du mouvement Occupy contre la ville de Québec

page 16

Le mouvement Occupons, section Québec, tient à souligner la victoire en cour des petites créances d’un des siens, André Bérubé, contre la ville de Québec, confirmant sa prétention selon laquelle la Ville de Québec aurait agi illégalement et aurait violé sa liberté d’expression lors du démantèlement du campement en novembre 2011. Notre militant a par ailleurs obtenu une compensation de $3100. (no. dossier aux petites créances : 200-32-056671-125). M. le juge Jacques Tremblay s’est montré sévère dans son jugement (sans appel) à l’égard de la Ville de Québec, qualifiant les actions de celles-ci d’ « harcelantes et unilatérales ». Toujours selon le jugement, la Ville de Québec se serait fait « justice elle-même », commettant ainsi une violation de la liberté d’expression.

jugement

Le campement d’Occupons Québec et sa manifestation par un campement de tentes sont jugés parfaitement légaux, et constituaient plus que du simple « camping » comme l’avait maintenu le maire Régis Labeaume pendant les événements, puisqu’il permettait de relayer un important message politique. M. le juge Jacques Tremblay s’est montré sévère dans son jugement (sans appel) à l’égard de la Ville de Québec, qualifiant les actions de celles-ci d’ « harcelantes et unilatérales ». Toujours selon le jugement, la Ville de Québec se serait fait « justice elle-même », commettant ainsi une violation de la liberté d’expression. Le juge affirme également que le campement est rapidement devenu sécuritaire après avoir été établi, puisque les occupants se sont toujours montrés coopératifs en se conformant aux instructions de sécurité. Le campement n’avait donc pas à être démantelé manu-militari le 22 novembre 2011.

Le mouvement Occupy tient à rappeler aux administrations municipales que la liberté d’expression et de réunion pacifique sont des droits fondamentaux, et qu’un message politique ne peut être ainsi censuré sans conséquence ou impunité

page 2

page 3

page 4

page 5page 6page 7

page 8

page 9 page 10page 11 page 12

page 13

 

page 14

page 15

Le mouvement Occupy tient à rappeler aux administrations municipales que la liberté d’expression et de réunion pacifique sont des droits fondamentaux, et qu’un message politique ne peut être ainsi censuré sans conséquence ou impunité

merci

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Voyez-vous ça ?

voir

Voyez-vous ce que nous voyons ?

Nous voyons sept milliards d’habitants sur notre planète

Journée de la terre

Nous voyons 30 000 enfants mourir de faim chaque jour

Nous voyons des mannequins à moitié nues exploitant leur propre corps

et vendant leur intégrité contre une compensation pécuniaire

nous-sommes-les-99-les-indignes-du-quebec

Nous voyons 500 000 tonnes de nourriture, jetées aux ordures chaque jour

Nous voyons une décadence dans l’inhumain et l’immoral par la télé-réalité et les séries TV

Nous voyons des meurtres de sang-froid, pour l’argent, la propriété et le pouvoir

Nous sommes les 99%

Nous voyons la terre se faire voler de tout son sang, le pétrole

Nous voyons quatre milliards de personnes vivants dans un conte de fée

Nous voyons le vol organisé du peuple par les corporations pour le profit !

Nous voyons le complexe militaro-industriel commettre un génocide au niveau mondial

monkey see

Voyez-vous ce que nous voyons ?

Nous voyons 2 millions de tonnes de déchets industriels toxiques chaque année

Nous voyons 2 milliards de téléphones encore fonctionnels jetés chaque année

Nous voyons le cartel bancaire nous réduire en esclavage dans la recherche du profit individuel

20000

Nous voyons les corporations posséder plus de 51% des ressources de notre planète

Nous voyons notre gouvernement lécher les bottes de ces corporations

Nous voyons les entreprises organiser et profiter de l’obsolescence programmée

Nous voyons les politiques nous mentir jour après jour

487632_357459254339168_552702082_n

Nous voyons que 80% des forets vierges sont maintenant rasées

Nous voyons que une population vivre sur la consommation excessive et l’auto-promotion

Pas sur l’unité et la connaissance … Et encore moins sur la liberté

Nous voyons un système économique qui n’a pas d’autre choix que de s’effondrer

Vous pouvez ignorer la réalité mais vous ne pourrez pas ignorer les conséquences qui en découleront. Ayn Rand

les Indignados

Film

einstein

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La Grande Marche des Peuples pour la Terre Mère

Du 10 mai au 14 juin 2014, des citoyens et des citoyennes se rassembleront pour marcher en moyenne 20 km par jour pendant 34 jours. Ils et elles suivront le tracé des projets de pipelines de TransCanada (Énergie Est) et d’Enbridge (inversion de la ligne 9). L’objectif de la marche est de sensibiliser et de renforcer la mobilisation citoyenne contre l’arrivée des oléoducs, de sables bitumineux et les projets d’exploitation des hydrocarbures au Québec. Les marcheurs et les marcheuses s’arrêteront chaque soir pour rencontrer les communautés par le biais de spectacles engagés et de discussions sur ces enjeux qui nous touchent toutes et tous directement.

terre mère

Partant de Cacouna, où TransCanada projette d’implanter un port pétrolier, et finissant à Kanehsatà:ke, en territoire Mohawk, la marche des Peuples pour la Terre Mère s’inscrit dans une volonté d’unir notre voix à celle des Premières Nations. Ensemble, défendons notre droit fondamental de vivre et d’élever nos enfants dans un environnement sain.
Print
Dans la région métropolitaine

Le 24 mai prochain se tiendra l’expédition Marcher le pipeline, au cours de laquelle des résidents de la région métropolitaine seront invités à parcourir à pied une partie du tracé de l’oléoduc 9B de la compagnie Embridge. Débutant dans le parc industriel de Lanoraie pour s’achever dans la municipalité de St-François, au sud de Laval, ce parcours de 13 km sera l’occasion d’aborder le développement des oléoducs dans toute leur matérialité. En empruntant zones industrielles et résidentielles, voie ferrée et chemins de VTT, nous suivront la trace de ce pipeline dont l’inversion controversée vient d’être approuvée par les gouvernements canadien et québécois. Affichettes d’avertissement, terrains clôturés et chantiers de travaux en cours seront ainsi prétextes à discuter des enjeux environnementaux et économiques soulevés par le transport du pétrole bitumineux de l’Alberta en sol québécois.

gab

Marcher le pipeline est organisé par l’équipe de Marcher la région (walktheregion.com), un événement annuel fondé par trois urbanistes qui, depuis 2011, propose de faire découvrir Montréal et sa région par des expéditions pédestres de trois jours. Par ces marches d’une centaine de kilomètres, ponctuées de rencontres et d’épisodes de camping urbain, Marcher la région cherche à attirer l’attention des résidents de la région métropolitaine sur l’environnement qu’ils habitent. L’événement a été couvert par Radio-Canada, Le Devoir et a fait l’objet de plusieurs articles et conférences. Cette année, les organisateurs ont voulu ajouter à leur marche annuelle un événement unique, d’une seule journée, qui intervient en réponse à l’importance et à l’urgence de la problématique du transport pétrolier dans l’actualité politique.

pollution-maree-noire-petrole+3202003

Nous cherchons présentement à rejoindre deux ou trois intervenants qui souhaiteraient partager leur expérience, connaissance et point de vue sur le sujet. Il nous importe notamment de donner la parole à ceux et celles que l’oléoduc vient directement affecter.

Pour nous contacter: peuplespourterremere@gmail.com

Ppur voir nos arrêtes, spectacles, et hébergements et la ville le plus proche de chez toi

Pour  marcher avec nous (peu importe le nombre de jours) remplir la formulaire pour rester en contact avec les détails:

Rejoignez-nous sur Facebook

éléphant

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

je me souviens

Le ministère de la Vérité comprenait, disait-on, trois mille pièces au-dessus du niveau du sol, et des ramifications souterraines correspondantes. Disséminées dans Londres, il n’y avait que trois autres constructions d’apparence et de dimensions analogues. Elles écrasaient si complètement l’architecture environnante que, du toit du bloc de la Victoire, on pouvait les voir toutes les quatre simultanément.

Metropolis-city01

C’étaient les locaux des quatre ministères entre lesquels se partageait la totalité de l’appareil gouvernemental. Le ministère de la Vérité,  qui s’occupait des divertissements, de l’information, de l’éducation et des beaux-arts.

regc3a9rescence

Le ministère de la Paix, qui s’occupait de la guerre. Le ministère de l’Amour qui veillait au respect de la loi et de l’ordre.  Le ministère de l’Abondance, qui était responsable des affaires économiques. Leurs noms, en novlangue, étaient : Miniver, Mi-nipax, Miniamour, Miniplein. merci

Un merci particulier à George Orwell et à Stéphane Hessel

1 commentaire

Classé dans Uncategorized