Archives de Tag: Libéraux

Marche du silence: pour nos droits, nos libertés, notre démocratie»; le 26 septembre prochain

indLes Indignés du Québec vous invitent   à participer à la «Marche du silence: pour nos droits, nos libertés, notre démocratie»; car cette marche s’adresse à tous les québécois et toutes les québécoises, peu importe leur allégeance. Cet événement se tiendra le 26 septembre prochain, à Montréal.

Le lieu de rassemblement initial se fera à la Place Émilie-Gamelin et le départ est prévu pour 14h.

censureLe projet de loi 59 modifiera de beaucoup les bases de la liberté d’expression au Québec. Nous vous invitons donc à visionner les différentes instances qui participent aux consultations publiques afin d’être bien informés. Elles sont disponibles sur le canal de l’Assemblée Nationale, à la télévision ou en ligne et se termineront le 22 septembre prochain. Jusqu’à maintenant, elles soulèvent plusieurs interrogations sur la légitimité d’une telle loi et plusieurs demandes de modifications et/ou de précisions sont demandées par certains organismes.

je suis MTL
La marche se veut une initiative citoyenne quant à sa volonté de participer aux consultations publiques. Elles desire éveiller la volonté des citoyens qui sont d’ailleurs invités à y participer en grand nombre. De plus, elle aura lieu à la toute fin des consultations en chambre afin de donner la parole à son tour, de façon significative, à la population. #marchedusilence#marchedusilencemtl

Une marche du silence à Québec sera tenue aux conditions d’approbations du SPVQ. #marchedusilenceqc

Notez que le discours officiel ainsi que nos revendications seront inclus sur les documents remis aux médias sur place. Soyez donc au rendez-vous! Rejoignez vous sur Facebook en cliquant ici

Au plaisir de vous y rencontrer,

L’équipe de la Marche du Silence

cou

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Oui au gaz de schiste dans le Saint-Laurent !

Le gouvernement québécois souhaite intensifier la filière du gaz de schiste en la reliant à l’exploration du pétrole sur l’île d’Anticosti.  Cette île, aussi grande que la Corse, est aussi la plus grande île du Québec. Le nouveau ministre de l’Environnement David Heurtel s’est d’ailleurs clairement prononcé lors de la première période de questions à l’Assemblée nationale sur la politique qu’entend suivre son gouvernement dans le dossier des gaz de schiste : – «En proposant une évaluation environnementale stratégique sur l’ensemble des hydrocarbures, notre gouvernement se livre à une démarche rigoureuse pour se doter d’une politique intégrée et cohérente dans le domaine des hydrocarbures»

Québec-Golf_du_St_Laurent

Pour l’opposition cette position est inacceptable car «En mettant le pétrole et le gaz dans le même panier, le gouvernement ressuscite le gaz de schiste. Le premier ministre vient de raviver les inquiétudes des habitants de la vallée du Saint-Laurent, la zone la plus densément peuplée du Québec. On va revoir les forages dans la cour des citoyens.» a déclaré Bernard Drainville, député de Marie-Victorin.

20000

Rappelons qu’en 2010, le gouvernement québécois et l’industrie gazière se sont lancés dans le développement du gaz de schiste – une forme de gaz naturel – en vantant les mérites de cette filière énergétique. La présente note démontre que ce choix énergétique n’est pas justifiable dans une perspective de lutte aux changements climatiques ni d’indépendance énergétique. De plus, elle révèle que cette filière comporte d’importants risques pour la santé publique en cas de contamination des eaux par des rejets industriels. Enfin, cette note fait valoir que l’État québécois perdra dans ce projet énergétique bien plus d’argent qu’il n’en gagnera, entre autres dû à l’ampleur des dépenses fiscales et d’infrastructures publiques allouées à l’industrie.

QUI  VA FINANCER  L’EXPLOITATION ?

Les contribuables du Québec, l’industrie et certaines banques étrangères.  En effet un rapport commandé par Les Amis de la terre Europe, identifie les banques et autres institutions financières qui soutiennent 17 entreprises actives dans la prospection et l’exploitation de gaz de schiste au niveau mondial, parmi lesquelles les majors Total, Shell et Chevron, les firmes pétrolières nord-américaines Cuadrilla, Marathon Oil et Talisman Energy, ou encore l’argentine YPF et la polonaise PGNiG. L’étude prend en compte différentes formes d’implication financière des banques dans les entreprises concernées (prêts, souscriptions d’actions ou d’obligations, garantie d’émission d’actions ou d’obligations) et évalue cette implication selon une échelle graduée : faible, moyenne ou haute.

bélou

En Europe même si la France a fermé la porte au gaz de schiste sur son territoire, ses entreprises ne se privent pas d’en faire la promotion en Europe et ailleurs, et d’y investir des ressources parfois considérables. C’est le cas, bien sûr, pour les grands opérateurs gaziers, Total et GDF Suez, et pour les fournisseurs traditionnels du secteur des hydrocarbures. Mais c’est aussi le cas des banques. Selon une étude réalisée pour le compte des Amis de la terre Europe, dont nous avons pu prendre connaissance en exclusivité, les banques françaises figurent en bonne place parmi les institutions financières les plus actives dans le financement du gaz de schiste dans le monde.

Gaz

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Budget du Québec 2012

Les indignés du Québec s’interrogent sur le nouveau budget du Parti Québécois. Bonnet blanc et blanc bonnet.  Le ministre Marceau n’a pas su profiter de la position de force de son parti face au parti libéral sans chef et aux pitoyables caqueteux.

Une fois encore le s grosses compagnies s’en tirent haut la main. Par contre on continue à parler du modèle suédois, danois , etc.  BLA BLA BLA BLA BLA…

Clode Hamelin nous livre une réflexion sur le sujet :

UN BUDGET

L’opposition en entier, de gauche à droite s’élève contre le budget déposé par le PQ hier. Le PQ hérite bien sûr d’une économie et de décisions Libérales coulées dans le ciment, mais augmente malgré tout, OH SACRILÈGE, les impôts des 100,000$ et plus, ce que la CAQ et son chef, le trop hurluberlu Legault conspuent à tour de gras. Oups excusez-moi, à tour de bras…

Quant à eux, les Libéraux sans chef, ce qui est quand même mieux qu’avant, menacent d’aller en élection en défiant le Gouvernement minoritaire. De son côté l’organisatrice en chef des pauvres lance des lignes théatrales qui ne peuvent que me rapeller la belle envolée de Pierre Falardeau au sujet de Québec Solidaire et de sa chef lors d’une entrevue mémorable. (Écoutez-le c’est inspirant)

Moi ce qui me gratouille quand je vois ces budgets tomber les uns après les autres, c’est le manque de vision à long terme. L’absence de désir réel à tendre, à travers ces exercices budgétaires obligés, à une réelle justice sociale. L’absence de désir réel d’établissement d’une société nouvelle, en jetant lentement, mais vraiment, les bases d’une sincère redistribution équitable de la richesse. Le bien être de tous placé au dessus du bien-être d’une clique! Mais notre système oligarchique à d’autres intérêts. On y voit toujours poindre à travers des tours de passe-passes comptables, une façon de faire plaisir à Standard and Poor’s et à leurs amis! Et sous ces prétextes de rigueur et d’austérité, apparaissent les troublantes images de la Grèce mise à mal par ces mêmes vautours. On y entend le chant des sirènes de l’austérité…«Soyez mesurés dans vos demandes, oh plébéiens ! Voyez le triste sort qui est réservé à ceux qui ne sont pas assez humbles»….

Et dire que certains pensent que le PQ est un parti de gauche. Il le fut peut-être un peu dans les années 80, alors que ses représentants s’adressaient aux Québécois moyens, qui commençaient à peine à sortir de la médiocrité économique dans laquelle ils étaient plongés depuis la conquête britannique  Mais en 2012, maintenant que ces mêmes Québécois sont plus riches et forment une réelle classe moyenne, le PQ est plus que jamais au centre-droit. Je me trompe peut-être et un sociologue pourrait l’expliquer autrement, mais c’est une réalité qui m’apparaît importante. Mais le point dans ce budget qui m’a fait avoir un pincement, c’est l’augmentation de 10% du salaire des médecins. J’ai rien contre les médecins, mais c’est un trop bel exemple. Quand on augmente le salaire minimum c’est généralement de 10 cents. Ce fut 25 cents de l’heure lors de la dernière augmentation pour atteindre 9.90$ de l’heure. J’ai lu ceci sur le site de Radio-Cadenas… «À l’occasion de la Journée internationale des travailleurs, qui sera célébrée mardi, le gouvernement du Québec augmentera de 25 cents l’heure le salaire minimum, pour qu’il atteigne 9,90 $ l’heure. Les employés touchant un pourboire verront leur taux horaire haussé de 20 cents l’heure pour s’établir à 8,55 $ l’heure. La ministre Lise Thériault avait alors déclaré que cette augmentation permettrait d’améliorer la qualité de vie des personnes à faible revenu tout en assurant la compétitivité des entreprises»

OK, restons réaliste ici contrairement à l’ancienne Ministre Libérale. Nous parlons bien d’une augmentation de 10$ par semaine BRUT ! ÇA MON AMI, ÇA CHANGE ET AMÉLIORE UNE QUALITÉ DE VIE! D’un autre côté, si j’ai bien compris le sympatique ministre des finances, nos amis les médecins et par dessus tous les médecins spécialistes fièrement représentés par le très caquiste Docteur Barrette, recevront grosso-modo une augmentation de 10% par année. Mais restons calmes et considérons simplement ces chiffres représentant les revenus moyens donnés par la RAMQ.  Spécialistes : Revenus nets moyens 2010-2011 Chirurgie cardiaque :535 914 $- Radiologie:466 916 $ -Ophtalmologie : 451 159 $-Neurochirurgie : 404 772 $ – Cardiologie : 403 678 $ – Chirurgie orthopédique : 394 084 $-Anesthésiologie : 382 247 $ Urologie : 366 304 $ – Obstétrique-gynécologie : 358 960 $- Chirurgie générale : 356 267 $ Omnipraticiens : Revenus nets moyens 2010-2011 : 188 369 $ En régions : 196 543 $. Source : Études des crédits 2012-2013. RAMQ

Nous sommes les 99%

Nous sommes donc en mesure de dire que le Gouvernement Marois vient d’augmenter légèrement les impôt des 100,000$ et plus, ceci faisant autant mourir de souffrance Legault que les Libéraux, mais en même temps il vient d’augmenter le salaire des médecins d’un montant absolument impossible à imaginer pour la classe moyenne qui depuis 20 ans reçoit soit rien ou des 1 ou 2% de temps à autre. Encore moins possible à imaginer pour les plus pauvres d’entre-nous. Un spécialiste verra donc son salaire augmenter de 35 ou 55,000 $ par année et un omnipraticien de 18, 19 ou 20,000 $ par année. J’AI BIEN ÉCRIT AUGMENTER ! Alors que le salaire minimum si vous avez la chance de travailler à temps plein, vous donnera 396 $ brut par semaine. Donc si vous avez l’honneur de travailler 50 semaines par année (parce que vous n’aurez que 2 semaines de vacances) vous aurez le privilège de recevoir 19,800 $ par année BRUT, soit environ l’augmentation moyenne que recevra un généraliste. (Omnipraticien). Radio-Canada vient de nous présenter des reportages- documentaires sur la médecine au Québec en la comparant à la situation de la France. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai eu à expérimenter la médecine en France à 3 reprises. Et ça m’avait donné un coup à chaque fois en constatant l’efficacité, la fluidité et la facilité d’accès aux soins. Service à domicile, bureau du médecin accessible en tout temps, services hospitaliers non-engorgés… Mais ce que nous avons appris de très intéresant dans ces reportages, c’est qu’un médecin en France pour un travail comparable, gagne environ la moitié de ce que gagnent nos médecins au Québec. Ouain, mais on est en Amérique! PIS Ouatte de phoque???

Je ne porterai pas de jugement, ce serait trop facile. Mais je comprend mieux pourquoi on les retrouve tant à faire du ski dans les Alpes, de la plongée en Asie, des voyages d’un mois au bout du monde, ou à faire leurs courses rue Laurier à Outremont quand ils ne sont pas dans leur domaine à la campagne ou en Lombardie ou au garage Mercedes. Je blague un peu bien sûr. Mais c’est comme ça quand même! Bon parlons donc maintenant de répartition de la richesse, d’éducation gratuite qu’on ne peut pas se payer, de salaire minimum, d’urgence engorgée… Parlons aussi du fait que l’espérance de vie est de 10 ans plus courte dans Hochelaga-Maisonneuve qu’à Westmount. C’est pas juste des docteurs dont ont besoin les pauvres, C’EST DU CASH ! Une chance que le fameux Dr Barrette a perdu ses élections, parce que si non nous aurions eu droit à une crise de larmes pathétique à cause de la trop petite augmentation de salaire des spécialistes qu’il représente du haut des ses millions. Je l’entend nous dire combien ça coute cher de dépenses et d’impôt quand on gagne 750,000$ par année et ce payé par les contribuables qui eux ont eu droit pour les plus pauvres d’entre eux à une augmentation de 10 $ par semaine. Augmentation à chaque fois décriée par le généreux patronat.

Je ne vous parlerai pas ici du congé fiscal pour les grandes compagnies… (Un congé fiscal de 10 ans pour inciter les entreprises à investir au Québec dans des grands projets d’investissement est instauré, le C2I…) Si j’en parle, je vais sauter une coche. Quel monde de merde! Merci au PQ pour sa belle continuité.

 Clode Hamelin, 21 novembre 2012

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Projet de loi 78 : la loi et l’ordre

 
Finalement le gouvernement libéral vient de déposer sa loi spéciale
Résumé du projet de loi 78
Par Louis Mullie
Dispositions relatives à la reprise des cours
  • Session d’hiver 2012 annulée pour les cours ayant été interrompus par la grève et l’étant toujours le jour d’entrée en vigueur de la loi.
  • Reprise des cours au plus tard le 17 août 2012 pour la plupart des établissements.
  • Obligation pour les salariés des collèges et universités de se présenter à la rentrée des cours, sans révocation du droit de grève.
Dispositions relatives à l’accessibilité aux services éducatifs
  • Obligation pour les étudiants de ne pas entraver le droit d’un étudiant de recevoir l’enseignement dispensé par l’établissement d’enseignement qu’il fréquente.
  • Obligation pour les étudiants de ne pas faire obstacle à la reprise ou au maintien des services d’enseignement, directement ou indirectement.
  • Obligation pour les syndicats de ne pas contrevenir aux deux premières obligation.
  • Obligation pour les associations et des fédérations étudiantes à prendre les moyens nécessaires pour amener les étudiants à ne pas y contrevenir.
  • Interdiction de tout rassemblement à l’intérieur d’un établissement, sur le terrain de celui-ci, ou dans un rayon de 50 mètres de ce terrain qui entraverait l’accès aux services éducatifs.

Dispositions relatives aux manifestations

  • L’organisateur d’une manifestation de 10 personnes ou plus doit fournir par écrit, 8 heures avant le début de la manifestation, la date, l’heure, la durée, le lieu et l’itinéraire du rassemblement, ainsi que les moyens de transport utilisés à cette fin.
  • Une association d’étudiants ou une fédération d’associations participant à une manifestation sans l’organiser doit prendre les moyens appropriés afin que la manifestation se tienne conformément à ces dispositions.
  • Le corps de police peut, avant la tenue de la manifestation, ordonner un changement de lieu ou d’itinéraire. L’organisateur doit s’y conformer et en aviser les participants.

Mesures administratives

  • Si un établissement constate que l’impossibilité de dispenser les services est attribuable à un manquement de la part d’une association d’étudiants à une obligation imposée par la loi 78, le ministre de l’Éducation peut ordonner à l’établissement de cesser de percevoir la cotisation fixée par cette association d’étudiants et de cesser de lui fournir gratuitement un local, du mobilier et des tableaux d’affichage.
  • Si le ministre de l’Éducation constate qu’il y a eu un manquement de la part d’une fédération d’associations à une obligation prévue par la loi 78, il peut ordonner aux associations étudiantes de cesser de verser leur cotisation à cette fédération.
  • Dans les deux cas, la cessation vaut pour un trimestre par jour durant lequel il n’a pas été possible de dispenser les services d’enseignement en raison d’un manquement.

Responsabilité civile et dispositions pénales

  • Une association étudiante et une fédération dont fait partie cette association sont solidairement responsables du préjudice causé à un tiers en raison d’une contravention aux dispositions relatives à l’accessibilité des services éducatifs.
  • Tout établissement ou salarié contrevenant à la reprise des cours conformément à la loi 78, toute personne contrevenant à l’accessibilité aux services éducatifs selon les obligations définies par cette loi, ou toute personne contrevenant au nouveau règlement encadrant les manifestations est passible d’une amende de 1000$ à 5000$ pour chaque jour ou partie de jour pendant lequel dure l’infraction.
  • Cette amende s’élève de 7000$ à 35000$ s’il s’agit soit d’un dirigeant, employé ou représentant d’une association étudiante, d’une fédération étudiante ou d’une association de salariés, soit d’un dirigeant ou représentant d’un établissement, soit d’une personne  physique qui organise une manifestation.
  • Cette amende s’élève de 25$ 000 à 75 000$ s’il s’agit d’une association d’étudiants, d’une fédération d’associations, d’une association de salariés, d’un établissement, d’une personne morale, d’un organisme ou d’un groupement qui organise une manifestation.
  • En cas de récidive, les montants prévus seront portés au double.
  • Quiconque, par acte ou omission, aide ou, par encouragement, un conseil, un consentement, une autorisation ou un ordre, amène une autre personne à commettre une infraction visée par la loi 78, commet lui-même cette infraction, et est passible de la même amende.

1 commentaire

Classé dans Uncategorized