Archives mensuelles : juillet 2015

Résoudrez-vous l’énigme du personnage mystère ?

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Alors que le Canada est montré du doigt par l’ONU et que le bon peuple s’apprête à choisir le nouveau chef de l’État Canadien, voyons voir si vous serez assez habiles pour résoudre l’énigme du personnage mystère ?

salut

libres99

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Zachary Richard craint une marée noire dans le Saint-Laurent

Rose Flamant

Rose Flamant

Le chanteur lousianais  Zachary Richard est un amoureux du Saint-Laurent et c’est pourquoi il souhaite partager son expérience de la marée noire avec les Québécois.  Selon lui, le bilan du déversement de la plate-forme pétrolière Deep Water Horizon  aura coûté plus de cent milliards de dollars. Ce chiffre exclut la valeur inestimable des écosystèmes détruits.

Au total, 800 millions de litres de pétrole ont fui dans la mer, et onze travailleurs ont perdu la vie.  «Je suis auteur-compositeur-interprète»,souligne Monsieur Richard, «c’est comme ça que je gagne ma vie, mais je suis aussi citoyen. J’ai une maison quelque part et je paye des taxes, je vis dans un village. Je suis très bouleversé par les changements climatiques, et pas dans un sens émotionnel mais dans un sens réel», explique Zachary Richard. «J’ai vu mes assurances tripler depuis 2005, illustre-t-il. On fait face à des tempêtes tropicales qui sont de plus en plus violentes avec de moins en moins de protection. Tout ça, c’est lié à l’exploration et à l’exploitation pétrolière.

Photo d’un satellite de la NASA montrant la marée noire dans le golfe du Mexique le 17 mai 2010.

Photo d’un satellite de la NASA montrant la marée noire dans le golfe du Mexique le 17 mai 2010.

J’aime aussi, et beaucoup, l’estuaire du Saint-Laurent et toutes les communautés qui longent le fleuve, et je suis très conscient de la menace qui est posée par l’exploration pétrolière dans l’estuaire du Saint-Laurent.

Je voudrais tout simplement partager mon expérience en tant que citoyen louisianais.» Cette expérience, c’est particulièrement celle de la marée noire de 2010 et de ses impacts.

Zac

Plus d’Infos ici

pos

 

 

 

 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Désolé M. Barrette !

Désolé

Appuyez les infirmières, infirmiers auxiliaires,inhalothérapeutes et perfusionnistes. Partagez ceci

prime

solidairebar

barrette golum2

complice

Nous sommes les légions d'anonymes. Nous sommes les 99%

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Les Tunisiennes ne peuvent plus voyager sans l’autorisation de leur mari

Rose Flamant

Rose Flamant

Les temps changent en Tunisie. Aujourd‘hui  pour sortir du pays, les femmes doivent fournir une autorisation signée par un tuteur masculin. Les Tunisiennes ne peuvent plus voyager sereinement, révèle le site Baya. De nouvelles instructions parvenues aux aéroports stipulent que les femmes de moins de 35 ans ne peuvent plus quitter le pays sans une autorisation de sortie du territoire signée par leur mari, leur père ou leur tuteur. Un temps démenties par les sites d’information tunisiens, ces restrictions ont été confirmées par le directeur de la police des frontières, joint par Baya. Elles ne s’appliqueraient qu’à certaines destinations, précise l’article: Algérie, Maroc, Jordanie, Egypte, Libye, Turquie ou encore la Syrie.

femme-tunisienne-drapeau-sociétéCette nouvelle disposition serait justifiée par la menace sécuritaire, indique le site. Il s’agirait en effet de freiner le trafic de jeunes filles tunisiennes envoyées au Liban pour y être prostituées ou recrutées pour satisfaire les besoins sexuels des combattants islamistes syriens, explique l’article.

Le personnel d’aéroport interrogé par Baya refuse de s’exprimer sur ce sujet. Une agente accepte toutefois de témoigner sous couvert d’anonymat. Elle affirme à Baya que les douaniers jugent «à la tête du client», ou plutôt de la cliente: «Ce n’est pas officiel, mais vrai, tout dépend de la femme, son état, si elle est “propre“ et “correcte“, elle n’aura aucun problème pour voyager.» Pourtant, elles sont plusieurs à se plaindre de difficultés à l’embarquement, retrace Baya. La blogueuse Jolanare relate son expérience à la douane et souligne que ce sont surtout les jeunes femmes célibataires qui sont visées. Un père de famille raconte qu’il a dû fournir une autorisation pour ses filles majeures qui voyageaient avec lui. La liberté de circulation des femmes tunisiennes est en danger et il est urgent de mobiliser

Source: MBC Times

nous sommes un

 

 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Indépendance du Québec : Option Nationale dame le pion aux autres partis nationalistes

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Depuis le référendum de 1995 qui a consacré la victoire du non sur la question de l’Indépendance du Québec, une nouvelle génération a vu le jour et pour un certain nombre de ces jeunes adultes la question de l’Indépendance fait partie des reliques du passé. Suite au référendum, un certain nombre de politiciens se sont succédés à la tête du Parti Québécois (PQ) dont Lucien Bouchard, Bernard Landry, André Boisclair et Pauline Marois. Tous ces chefs, sauf Boisclair, ont fini par devenir Premier ministre chacun adoptant son slogan J’ai confiance pour Bouchard, Restons forts pour Landry, Reconstruisons notre Québec pour Boisclair et finalement À nous de choisir pour Marois. Tous ayant soigneusement évités d’expliquer ce que serait le pays du Québec.

resultats_referendums

Québec Solidaire de son côté a longtemps tergiversé sur la question nationale avant d’adopter l’article premier de son programme  intitulé «Pour un Québec indépendant» (page 3) qui indique que «nous considérons comme essentielle l’accession du Québec au statut de pays». L’indépendance « est nécessaire à la préservation et au développement d’une nation unique par son histoire et sa culture en constante évolution, autour d’une langue commune qu’est le français». «Accéder à l’indépendance, c’est d’abord remettre aux citoyennes et citoyens du Québec les pleins pouvoirs de manière à ce que puissent être mises en place des institutions politiques favorisant l’expression de leur propre pouvoir».

OuiDe son côté le nouveau chef du PQ, par Pierre-Karl Péladeau a promis de mettre sur pied un institut de recherche sur l’indépendance du Québec. Selon PKP cet institut deviendra «[…] le véhicule qui va nous permettre d’alimenter cette réflexion-là et de pouvoir produire des études pour faire en sorte que nous puissions aller à la population avec un argumentaire qui va être important, détaillé, puissant et évidemment, définir notre démarche jusqu’aux élections de 2018». De son côté Option Nationale vient de rendre public une vidéo (ci-dessous) dans laquelle elle explique les avantages d’être un pays souverain, soufflant ainsi le pion aux autres partis nationalistes…

Option Nationale

complice

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

L’ONU somme le Canada de s’expliquer sur le respect des droits de la personne

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Alors que le Québec a procédé a plus de 7000 arrestations depuis quatre ans, le gouvernement canadien a du s’expliquer devant un comité de l’ONU sur « les restrictions illicites qui auraient été imposées au droit de réunion pacifique », notamment lors des manifestations étudiantes de 2012 au Québec, des manifestations au sommet du G20 en 2010 à Toronto et des manifestations de communautés autochtones.

amnesty-liberte_expression-hi

 

man

Pour télécharger le rapport cliquez sur l’image

Selon Radio Canada « le gouvernement canadien a fait la sourde oreille à la demande du Comité des droits de l’homme de l’ONU, qui voulait connaître les mesures prises ou envisagées par Ottawa pour surveiller le comportement des pétrolières, des minières et des gazières canadiennes à l’étranger. Les conclusions du comité onusien devraient-être connues sous peu. 

justice

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Grave dérape démocratique : l’Espagne interdit les manifestations non autorisées

Sophie Doucet

Sophie Doucet

L’Espagne vient de tourner une nouvelle page sombre de son histoire en adoptant une nouvelle loi, qui encadre le droit de manifester, Elle prévoit notamment des amendes allant jusqu’à 600.000 euros pour certaines manifestations non autorisées. Ses détracteurs y voient une atteinte aux libertés les plus fondamentales puisque les manifestations devant le parlement et autres bâtiments officiels sont désormais classées parmi les infractions les plus graves. Selon cette nouvelle loi, les manifestations qui se tiendront face au Sénat, devant la Chambre nationale des députés ou devant le parlement régional pourront être puni de 30 000 euros d’amende.

Podemos

Manifestations des Indignés du mouvement Podemos contre la nouvelle loi. Photo Juan Medina © Reuters

Des amendes salées

La nouvelle loi prévoit des amendes salées pour toute personne qui refuserait de décliner son identité à un agent des forces de l’ordre. Désormais, il en coûtera jusqu’à 600 euros pour avoir photographié un policier en service durant une manifestation. Une personne qui sera soupçonnée d’être à l’origine de l’organisation d’une activité festive, dans un endroit proscrit par les autorités (par exemple les réseaux de transport), pourra recevoir une contravention allant jusqu’à 600 000 euros. Le mouvement Podemos qui rassemble nombre d’indignés espagnols est particulièrement visé et cette loi. Le gouvernement tente ainsi d’écraser la contestation et empêcher que d’autres forces politiques d’émerger. 

loi

Selon le quotidien El Mundo il est indispensable pour le gouvernement de limiter le droit de manifester, mais aussi le droit de relayer les informations concernant l’action citoyenne. Les témoins de brutalité policière, par exemple, ne pourront plus en rendre compte. Et pourtant, rappelle le quotidien, « nous avons tous en tête les images enregistrées par des citoyens pendant des rassemblements, qui mettaient en lumière les agissements de la police. Or avec cette nouvelle loi ce ne sera plus possible. En clair, pour les détracteurs de la loi, nous ne pourrons plus être nous-mêmes et nous ne pourrons plus désormais penser librement. Car la pensée libre est liée à la possibilité de se réunir pour parler, s’exprimer dans les places, dans les marchés, dans les rues. »

afp

Le gouvernement espagnol tente d’instrumentaliser la primauté de l’ordre. Photo Miguel Riopa AFP

complice

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized