Archives de Tag: occupons

Victoire du mouvement Occupy contre la ville de Québec

page 16

Le mouvement Occupons, section Québec, tient à souligner la victoire en cour des petites créances d’un des siens, André Bérubé, contre la ville de Québec, confirmant sa prétention selon laquelle la Ville de Québec aurait agi illégalement et aurait violé sa liberté d’expression lors du démantèlement du campement en novembre 2011. Notre militant a par ailleurs obtenu une compensation de $3100. (no. dossier aux petites créances : 200-32-056671-125). M. le juge Jacques Tremblay s’est montré sévère dans son jugement (sans appel) à l’égard de la Ville de Québec, qualifiant les actions de celles-ci d’ « harcelantes et unilatérales ». Toujours selon le jugement, la Ville de Québec se serait fait « justice elle-même », commettant ainsi une violation de la liberté d’expression.

jugement

Le campement d’Occupons Québec et sa manifestation par un campement de tentes sont jugés parfaitement légaux, et constituaient plus que du simple « camping » comme l’avait maintenu le maire Régis Labeaume pendant les événements, puisqu’il permettait de relayer un important message politique. M. le juge Jacques Tremblay s’est montré sévère dans son jugement (sans appel) à l’égard de la Ville de Québec, qualifiant les actions de celles-ci d’ « harcelantes et unilatérales ». Toujours selon le jugement, la Ville de Québec se serait fait « justice elle-même », commettant ainsi une violation de la liberté d’expression. Le juge affirme également que le campement est rapidement devenu sécuritaire après avoir été établi, puisque les occupants se sont toujours montrés coopératifs en se conformant aux instructions de sécurité. Le campement n’avait donc pas à être démantelé manu-militari le 22 novembre 2011.

Le mouvement Occupy tient à rappeler aux administrations municipales que la liberté d’expression et de réunion pacifique sont des droits fondamentaux, et qu’un message politique ne peut être ainsi censuré sans conséquence ou impunité

page 2

page 3

page 4

page 5page 6page 7

page 8

page 9 page 10page 11 page 12

page 13

 

page 14

page 15

Le mouvement Occupy tient à rappeler aux administrations municipales que la liberté d’expression et de réunion pacifique sont des droits fondamentaux, et qu’un message politique ne peut être ainsi censuré sans conséquence ou impunité

merci

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Appel aux indignés du Québec : Occupons nos églises

Finalement le maire Labeaume a chassé les Indignés de Québec, il peut dire mission accomplie ! Son homologue de Montréal, Gérald Tremblay, va surement l’imiter. «Monkey see Monkey do», comme disent les Chinois. Malgré la répression, vous ne parviendrez jamais à nous détruire car nous ne sommes qu’une idée et on ne peut tuer cette idée qui se répand, tel un gigantesque égrégore partout sur la planète.

L’hiver est à nos portes et les Indignés doivent se trouver une place où ils pourront continuer à s’indigner. Où aller sinon dans nos églises ? Ces lieux que nos ancêtres ont payé à fort prix sous le dictât de impérialisme catholique romain, déjà complice du pouvoir et qui a fait du Québec un peuple soumis et à sa botte. Puis un jour la révolution tranquille a brisé les chaînes de l’immobilisme pour se libérer des tirants et chasser la grande noirceur.

Pour éviter que nous passions de la grande noirceur à la grande obscurité, OCCUPONS NOS ÉGLISES, pour dire assez ! c’est assez ! Nous sommes les 99% ! Nous ne pardonnons pas ! Nous n’oublions pas ! Redoutez nous !


Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized