En tant que signataire de l’accord de Paris, le Canada a perdu toute crédibilité.

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

En choisissant d’acquérir Kinder Morgan pour 4,5 milliards $ le gouvernement Trudeau a perdu la confiance du peuple et s’est discrédité sur la scène internationale en tant que signataire de l’accord de Paris.

Quand le gouvernement prend 4,5 milliards $ dans vos poches pour les donner à une compagnie texane on appelle ça comment ?

A) Une colonie

B) Un tapis

C) Un peuple amorphe

d) Autre

Si vous vous opposez au plan de sauvetage de Kinder Morgan signez la pétition en cliquant sur le bouton rouge. 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Appel à la mobilisation contre Kinder Morgan.

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

Les Indignés du Québec s’associent aux Premières Nations, aux membres de la société civile, aux groupes environnementaux et sociaux du Québec  pour  lancer un appel à la mobilisation et exiger que Justin Trudeau rejette le projet de Kinder Morgan.

Les organisateurs soulignent qu’en tant que « signataire de l’Accord de Paris, le Canada doit s’engager rapidement dans une transition juste et profonde qui réduira significativement notre dépendance aux hydrocarbures, nos émissions de gaz à effet de serre (GES) et créera une économie et des emplois plus écologiques.

La manifestation se tiendra le 27 mai à la Place des Festivals à Montréal  situé rue Jeanne-Mance (entre Ste-Catherine et boul. De Maisonneuve)

Rendez-vous à la Place des Festivals à Montréal.  

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Lisée s’est enlisé !

Félix Dubé-Nguyen Jr.

Fidèle à son «sens de l’humour légendaire», le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée a proposé d’ériger une clôture pour bloquer l’accès aux demandeurs d’asile qui empruntent le chemin Roxham.   Selon M. Lisée «Si 91% des entrées irrégulières ont lieu au Québec, c’est parce qu’on a le chemin irrégulier le plus connu au monde. Une clôture sera amplement suffisante. On a plusieurs très bons constructeurs de clôture au Québec, on a l’embarras du choix»

Interrogé sur la nature de cette clôture M. Lisée a suggéré la possibilité de planter une haie de cèdres ou un panneau informatif pour indiquer que le chemin est fermé. Lorsqu’un journaliste a demandé au député de Rosemont qui va payer pour ce mur, il a répondu «Les Mexicains».

Sacré Jef, toujours su’à coche!

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Terre inépuisable et poubelle sans fond

Charles de Lorimier

« Cette société durera, avec ses souffrances et ses injustices, tant et aussi longtemps qu’on prétendra que les engins de mort créés par les hommes sont limités, que la Terre est inépuisable et que le monde est une poubelle sans fond.

À ce stade de l’histoire, il n’y a plus qu’une alternative. Ou bien la population prend sa destinée en main et se préoccupe de l’intérêt général guidée en cela par des valeurs de solidarité ou bien c’en sera fait de sa destinée tout court.»
Noam Chomsky, 1974

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La fin du projet de pipeline de Kinder Morgan

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

Bien que le premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, appuie le projet de pipeline de Kinder Morgan nous pouvons réussir à stopper ce projet insensé.

Pour y arriver, la protestation publique doit être massive et sans appel. Il nous faut faire vite.

Si vous refusez que le gouvernement utilise l’argent des contribuables pour sauver le projet de pipeline de Kinder Morgan et que vous souhaitez plutôt le voir investir dans des projets d’énergies propres qui respectent nos droits et ceux des peuples autochtones alors signez la pétition et partagez-la. 

Merci

Poster un commentaire

Classé dans Environnement

La police de Montréal et les signes religieux

    Léna Anishnabeg

Alors que s’amorcent les prochaines élections québécoises, l’éternel débat sur la laïcité de l’état refait surface pour une énième fois.  Pressé de définir la position de son gouvernement, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard a déclaré « On va de l’avant avec les véritables enjeux, les véritables enjeux des véritables citoyens du Québec ».

Ce à quoi le chef de l’opposition, Jean-François Lisée, a répondu : « le travail [sur le port des signes religieux] n’a pas été fait par les libéraux, il faut que Québec se branche ».  Du côté de la CAQ  le député François Bonnardel a déclaré « Je suis écœuré de voir le premier ministre regarder de haut la population en leur disant : parce que vous ne pensez pas comme moi, vous n’êtes pas des vrais Québécois ».

La position de Québec Solidaire sur le sujet est plus ambiguë et plus difficile à saisir. En effet, comme l’a rapporté Radio Canada «Vincent Marissal avait déclaré qu’il ne voyait pas de problème à voir un policier porter un signe religieux, alors qu’Eva Torres refuse de dire qu’elle est contre le port de signes religieux chez les personnes en situation d’autorité.»  Cette position devra être éclaircie car elle est en contradiction flagrante avec la position adoptée par QS dans la charte de la laïcité de l’État québécois déposée en 2013 à l’Assemblée nationale par Françoise David. En attendant, les internautes et les caricaturistes s’en donnent à cœur joie mais la question n’est toujours pas réglée…

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Vincent Marissal, l’indigné qui intrigue…

En se lançant en politique, l’ancien journaliste Vincent Marissal en a surpris plus d’un, d’autant plus qu’il entend se présenter dans Rosemont, fief de Jean-François Lisée.

En annonçant sa candidature à l’investiture de Québec solidaire (QS) dans cette circonscription, M. Marissal a soulevé la grogne des Péquistes qui trouvent que sa candidature risque de mettre « à risque un siège souverainiste à l’Assemblée Nationale». La circonscription de Rosemont représente cependant un potentiel intéressant pour Québec solidaire, qui avait récolté 18,6 % des voix lors des élections de 2014.

Pour leur part, Les indignés du Québec ont découvert en lui un nouvel indigné, puisque Vincent Marissal s’est montré indigné par les politiques d’austérité «qui passent pour de la saine gestion», par le sort des familles qui en «arrachent de plus en plus», et le refus d’un débat sur un salaire minimum décent ou de gratuité scolaire. «Je porte au fond de moi une profonde et réelle indignation que ma nouvelle vie me permet d’exprimer et de traduire en action politique et j’en suis très heureux», a-t-il ajouté.

Les indignés du Québec vous remercient de votre implication et vous souhaitent une saine indignation M. Marissal.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized