Vers une interdiction de manifester aux USA ?

Deux cents personnes ont été arrêtées le jour de l’inauguration du président Trump, car elles manifestaient dans les rues de Washington, pour s’opposer aux politiques du nouveau président.

Ces personnes font face à des accusations de félonie, d’incitation à l’émeute et à des peines maximales qui peuvent atteindre dix ans de prison et 25 000$ d’amende.

Et comme si ce n’était pas assez, la cour supérieure de Washington DC, vient de déposer contre elles, huit nouvelles charges de félonie. Ce mouvement anti-protestataire vient d’être adopté par au moins 18 états américains…  

Et si  la démocratie était en train de déraper du côté de chez l’oncle Sam ?

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Performance remarquable du Théâtre sans nombre au Fringe

Sophie Doucet

La 27e édition du Festival St-Ambroise FRINGE s’est terminée dimanche après avoir fait frissonné bien des amateurs de théâtre. Personnellement j’ai découvert plusieurs artistes de talents comme la montréalaise Patricia Rivas, la troupe américaine Doctors Without Boredom ou Les Ébaubis. Toutefois je tiens à souligner la performance remarquable du Théâtre sans nombre qui a présenté avec brio un extrait de 3 ans de service.
Cette pièce originale dénonce les excès du capitalisme, dont sont victimes les jeunes et les moins bien nantis.  L’auteure, Gabrielle Cadot, a voulu montrer le côté mesquin du service à la clientèle en misant sur l’humour. C’est grâce à un mélange de monologues, de rap et de fantaisie qu’elle parvient à tenir le public en haleine à travers ses histoires inspirées de témoignages réels, tous plus farfelus les uns que les autres. Elle réussit d’ailleurs à dénoncer les rouages du capitalisme dans une critique sociale de la société de consommation de façon subtile, sans être moralisatrice. Il faut d’ailleurs souligner la mise en scène, simple et efficace, mettant en valeur le travail et le jeu des acteurs qui se sont démarqués dès qu’ils ont foulé les planches du Centre communautaire Santa Cruz, pour leur dernière représentation.

Cloé Ratio dans son rôle de commis

D’emblée Cloé Ratio, s’est assurée les rires du public avec son personnage de commis au comptoir de beignes, qui perdra son travail à cause d’une cliente malcommode.
David Marsolais, est solide dans son rôle de commis blasé de toute cette clientèle avec qui il doit composer tout au long de son parcours de jeune travailleur exploité.  Stéphanie Prud’homme est hilarante et touchante dans son personnage de Maurice, ce grand mésadapté socio-affectif. Nora Boussâa est lumineuse dans son rôle de jeune banlieusarde qui découvre le marché du travail dans une boutique de lingerie fine, qui l’entraînera vers l’enfer de la prostitution.
La mise en scène de Gabrielle Cadot, assistée de Janie-Anne Marsolais, était très réussie.  Le Théâtre sans nombre, une troupe qui s’impose de plus en plus dans le paysage culturel montréalais…

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Une plaque commémorative indigne du 375e anniversaire de Montréal !

Une plaque commémorative installée par la BMO suscite l’indignation des nations autochtones et de la société civile, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.

Texte de la plaque controversée

 Texte de la plaque controversée

Ces groupes considèrent que cette plaque honorifique constitue une honte pour la banque de Montréal qui osé afficher ce texte commémoratif qui fait l’apologie de la violence, du génocide et du colonialisme européen.

         La Place d'Armes à Montréal

La Place d’Armes à Montréal

Les indignés du Québec vous incitent à demander à la Banque de Montréal d’enlever cette plaque honorifique en cliquant sur ce lien.  Merci.

L'édifice de la BMO à la Place d'Armes de Montréal

        L’édifice de la BMO à la Place d’Armes de Montréal 

11 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La F1 ou le triomphe de l’insipide!

 Pierre-J. Ratio

Une fois de plus, depuis 50 ans, Montréal a vibré au son du Grand prix du Canada. Les chromés du Jet Set ont envahi la ville, les pitounes ont shiné sur les chars. Le journal de Montréal a organisé un Vox pop pour savoir si les montréalais connaissaient bien la F1. À radio Canada les «journalistes» sportifs ont continué leur travail d’abrutissement des masses en nous faisant écouter le bruit tonitruant des moteurs, pour notre plus grande fierté.

Les médias nous ont abondamment abreuvés de reportages sur le pilote québécois Lance Stroll et le journal La Presse s’est réjoui de sa performance, car même s’il n’a pas remporté la victoire, « Stroll aurait pu difficilement demander mieux à sa première participation au Grand Prix de Formule 1 du Canada, alors qu’il a récolté les premiers points de sa carrière. » Finalement Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix, les pilotes ont plié bagages et les commerçants et les proxénètes ont récolté la manne…

À l’heure où la planète se mobilise pour contrer le réchauffement climatique, Montréal continue de promouvoir cet événement d’un autre âge et bien peu de voix se lèvent pour dénoncer ce triomphe de l’insipidité. Pourtant Kim Lévesque Lizotte n’hésite pas à le faire avec brio…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Sommet de Québec, une véritable souricière !

Sophie Doucet

À Québec, à la Souricière, une foule compacte circule entre les policiers casqués qui ont envahi la rue avec leurs boucliers, leurs matraques, leurs chevaux et leurs bombes lacrymogènes.

Çà et là, des altermondialistes venus défendre les droits humains en vue d’une mondialisation maîtrisée et solidaire sont arrêtés. Une jeune femme ensanglantée est menottée par deux policiers alors qu’un manifestant masqué est grimpé sur une voiture renversée.

Québec est désormais une ville assiégé, tout comme elle l’était en 2001 lors du Sommet des Amériques qui réunissait alors trente-quatre chefs d’État venus jeter les bases d’une zone de libre-échange nord-américaine.

Ce sommet marqué par la présence de George W. Bush, dont c’était la première sortie publique à l’international, suscite rapidement l’indignation et pendant trois jours des milliers de manifestants affluent dans la capitale pour  dénoncer cette négociation.

Le gouvernement Landry est complètement dépassé par la tournure des événements qui s’inscrivent dans la foulée du sommet de Seattle où 50 000 personnes ont réussi à bloquer la rencontre.

À Québec, les quelque 6,500 policiers qui  assurent la sécurité procèdent alors à 487 arrestations.

Seize ans plus tard, Christian Lapointe a transformé la rue Jacques-Parizeau, en Souricière pour nous faire revivre le sommet des Amériques d’avril 2001.

Cette œuvre d’art composé de mannequins  inanimés constitue un tableau unique présenté  dans le cadre du parcours déambulatoire intitulé : Où tu vas quand tu dors en marchant?

Ce parcours gratuit est présenté jusqu’au 10 juin, les jeudis, vendredis et samedis entre 21h et 23h.  À ne pas manquer !

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination d’Edouard Philippe

Alors que la presse québécoise dépeint le nouveau premier ministre de France Edouard Philippe, comme un élu de la droite modéré, l’Observatoire du nucléaire dénonce cette nomination.

Au Canada, la communauté Française a voté à 89,34% pour Emmanuel Macron lors des dernières élections présidentielles.  Ce chiffre atteint 91,55% à Toronto et 90,55% à Montréal.

La ville de Québec, patrie des radio-Québec est la ville canadienne qui a voté le plus pour le FN.

      La ville de Québec, patrie des radio-poubelle c est la ville canadienne qui a voté le plus pour le FN

Edouard Philippe

Edouard Philippe

Selon l’Observatoire du nucléaire Edouard Philippe, «n’est en rien le personnage « modéré » que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.

En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva. Son activité principale est alors de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (cf Charlie Hebdo, 29 avril 2009). C’est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu’un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l’exploitation de l’uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir central de Niamey (cf AFP, 17 janvier 2008).

En effet, les maigres revenus de l’uranium, largement sous payé depuis des décennies par Areva, ne bénéficient en rien à la population, et encore moins aux Touaregs, alors que les mines d’uranium sont situées dans leurs zones traditionnelles de vie. Il est donc logique de considérer que les manœuvres en coulisse de M Philippe ne sont pas étrangères aux graves troubles qui ont eu lieu par la suite dans la zone sahélienne (Niger/Mali) et dans le fait que, poussés par la misère, des groupes Touaregs aient fini par s’allier à des mouvements djihadistes. Mais, surtout, il est légitime de se demander pour qui agit M Philippe lorsqu’il est en charge des affaires publiques, que ce soit auparavant comme maire du Havre et désormais comme premier ministre.

Une première réponse est apportée par le fait que, à peine assis dans le fauteuil de maire du Havre (aimablement offert par son prédécesseur qui a démissionné en cours de mandat !), Edouard Philippe a offert un pont d’or… à son ancien employeur Areva, pour qu’il installe deux usines d’éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d’enquêter pour voir ce que la sympathie d’Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables… On notera d’ailleurs que, de 2007 à 2010, M. Philippe a cumulé sans état d’âme son poste chez Areva et son mandat d’adjoint au maire du Havre mais, aussi, que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui a infligé un blâme pour avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.»  SOURCE : Observatoire du Nucléaire.  

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Consommateurs dociles et manipulables recherchés

La croissance essentielle à la domination de la finance, nécessite des travailleurs consommateurs dociles et manipulables. La télévision les divertie par les jeux, les séries le voyeurisme de la télé-réalité et un flot d’informations brutes, sans aucune analyse. Ne jouant que sur la peur, la force des images l’émotionnel et les peurs primaires.

 On y fait l’apologie de l’oligarchie, des idoles, du consumérisme, de la légèreté, du sexe et de la bêtise ! Consommer c’est être libre et heureux; réfléchir est futile et ennuyeux. Le vocabulaire est réduit, le sens des mots dévoyé de sorte qu’il n’est plus possible de penser la réalité.

L’éducation est réduite à une forme de conditionnement à la servitude et d’insertion professionnelle.  Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée, et plus sa pensée est bornée à des préoccupations futiles, moins il peut se révolter.

 En 1932 Aldous Huxley écrivait cette phrase prophétique :« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. » 

Moins d’un siècle plus tard, la prophétie c’est réalisée établissant les bases sont jetées pour instaurer l’impossible révolte des peuples d’occident.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized