Archives de Tag: paix

Je vais être fusillé pour l’exemple, demain, avec six de mes camarades.

Au cœur de l’enfer un homme écrit : «La terre est bouleversée, brûlée. Le paysage n’est plus que champ de ruines. je vais être fusillé pour l’exemple, demain.»   Nous sommes le 30 mai 1917 et voici sa lettre:

Léonie chérie,

J’ai confié cette dernière lettre à des mains amies en espérant qu’elle t’arrive un jour afin que tu saches la vérité et parce que je veux aujourd’hui témoigner de l’horreur de cette guerre. Quand nous sommes arrivés ici, la plaine était magnifique. Aujourd’hui, les rives de l’Aisne ressemblent au pays de la mort. La terre est bouleversée, brûlée. Le paysage n’est plus que champ de ruines. Nous sommes dans les tranchées de première ligne. En plus des balles, des bombes, des barbelés, c’est la guerre des mines avec la perspective de sauter à tout moment. Nous sommes sales, nos frusques sont en lambeaux. Nous pataugeons dans la boue, une boue de glaise, épaisse, collante dont il est impossible de se débarrasser. Les tranchées s’écroulent sous les obus et mettent à jour des corps, des ossements et des crânes, l’odeur est pestilentielle. Tout manque : l’eau, les latrines, la soupe. Nous sommes mal ravitaillés, la galetouse est bien vide ! Un seul repas de nuit et qui arrive froid à cause de la longueur des boyaux à parcourir. Nous n’avons même plus de sèches pour nous réconforter parfois encore un peu de jus et une rasade de casse-pattes pour nous réchauffer. Nous partons au combat l’épingle à chapeau au fusil. Il est difficile de se mouvoir, coiffés d’un casque en tôle d’acier lourd et incommode mais qui protège des ricochets et encombrés de tout l’attirail contre les gaz asphyxiants. Nous avons participé à des offensives à outrance qui ont toutes échoué sur des montagnes de cadavres. Ces incessants combats nous ont laissé exténués et désespérés. Les malheureux estropiés que le monde va regarder d’un air dédaigneux à leur retour, auront-ils seulement droit à la petite croix de guerre pour les dédommager d’un bras, d’une jambe en moins ? Cette guerre nous apparaît à tous comme une infâme et inutile boucherie. Le 16 avril, le général Nivelle a lancé une nouvelle attaque au Chemin des Dames. Ce fut un échec, un désastre ! Partout des morts !

Photographie de poilus devant le tunnel Bugeaud Chemin des Dames

Photographie de poilus devant le tunnel Bugeaud Chemin des Dames

Lorsque j’avançais les sentiments n’existaient plus, la peur, l’amour, plus rien n’avait de sens. Il importait juste d’aller de l’avant, de courir, de tirer et partout les soldats tombaient en hurlant de douleur. Les pentes d’accès boisées, étaient rudes. Perdu dans le brouillard, le fusil à l’épaule j’errais, la sueur dégoulinant dans mon dos. Le champ de bataille me donnait la nausée. Un vrai charnier s’étendait à mes pieds. J’ai descendu la butte en enjambant les corps désarticulés, une haine terrible s’emparant de moi. Cet assaut a semé le trouble chez tous les poilus et forcé notre désillusion. Depuis, on ne supporte plus les sacrifices inutiles, les mensonges de l’état major. Tous les combattants désespèrent de l’existence, beaucoup ont déserté et personne ne veut plus marcher. Des tracts circulent pour nous inciter à déposer les armes. La semaine dernière, le régiment entier n’a pas voulu sortir une nouvelle fois de la tranchée, nous avons refusé de continuer à attaquer mais pas de défendre. Alors, nos officiers ont été chargés de nous juger. J’ai été condamné à passer en conseil de guerre exceptionnel, sans aucun recours possible. La sentence est tombée : je vais être fusillé pour l’exemple, demain, avec six de mes camarades, pour refus d’obtempérer. En nous exécutant, nos supérieurs ont pour objectif d’aider les combattants à retrouver le goût de l’obéissance, je ne crois pas qu’ils y parviendront. 

© Musée de la grande guerre. Pays de Meaux

© Musée de la grande guerre. Pays de Meaux

Comprendras-tu Léonie chérie que je ne suis pas coupable mais victime d’une justice expéditive ? Je vais finir dans la fosse commune des morts honteux, oubliés de l’histoire. Je ne mourrai pas au front mais les yeux bandés, à l’aube, agenouillé devant le peloton d’exécution. Je regrette tant ma Léonie la douleur et la honte que ma triste fin va t’infliger. C’est si difficile de savoir que je ne te reverrai plus et que ma fille grandira sans moi. Concevoir cette enfant avant mon départ au combat était une si douce et si jolie folie mais aujourd’hui, vous laisser seules toutes les deux me brise le cœur. Je vous demande pardon mes anges de vous abandonner. Promets-moi mon amour de taire à ma petite Jeanne les circonstances exactes de ma disparition. Dis-lui que son père est tombé en héros sur le champ de bataille, parle-lui de la bravoure et la vaillance des soldats et si un jour, la mémoire des poilus fusillés pour l’exemple est réhabilitée, mais je n’y crois guère, alors seulement, et si tu le juges nécessaire, montre-lui cette lettre. Ne doutez jamais toutes les deux de mon honneur et de mon courage car la France nous a trahi et la France va nous sacrifier. 

En Champagne, les poilus vérifient l'état des lignes téléphoniques dans les tranchées photographie de presse] Agence Meurisse

En Champagne, les poilus vérifient l’état des lignes téléphoniques dans les tranchées photographie de presse] Agence Meurisse

Promets-moi aussi ma douce Léonie, lorsque le temps aura lissé ta douleur, de ne pas renoncer à être heureuse, de continuer à sourire à la vie, ma mort sera ainsi moins cruelle. Je vous souhaite à toutes les deux, mes petites femmes, tout le bonheur que vous méritez et que je ne pourrai pas vous donner. Je vous embrasse, le cœur au bord des larmes. Vos merveilleux visages, gravés dans ma mémoire, seront mon dernier réconfort avant la fin. 

Eugène ton mari qui t’aime tant.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans paix

Des femmes juives, musulmanes et chrétiennes marchent ensemble pour la paix

libres99En cette fin d’année en Israël des milliers de femmes juives, musulmanes et chrétiennes ont marché ensemble pour la paix.

Dans cette vidéo,. la chanteuse israélienneYael Deckelbaum interprète la chanson Prayer of the Mothers, avec des femmes et des mères de toutes les religions affiliées au mouvement pour la paix Women Wage Peace.paix

peace-and-love

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Manuel pragmatique pour indignés réalistes

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

« Ce qui suit s’adresse à ceux qui veulent changer le monde et le faire passer de ce qu’il est à ce qu’ils croient qu’il devrait être. Si Machiavel écrivit le Prince pour dire aux nantis comment conserver le pouvoir, j’écris Rules for Radicals pour dire aux déshérités comment s’en emparer».

Ainsi s’exprimait  Saul D. Alinsky, dans son dernier livre, publié en 1971 .  Dans cet ouvrage traduit en français  sous le titre : Être Radical, Manuel pragmatique pour radicaux réalistes, Alinsky explique que : « Dans ce livre, ce qui nous intéresse c’est de savoir comment créer des organisations de masse capables de prendre le pouvoir et de le donner au peuple. C’est de savoir comment réaliser le rêve démocratique d’égalité, de justice, de paix, de coopération, qui donne à tous les mêmes chances pour l’éducation, le plein emploi et la santé. C’est de savoir comment créer cet environnement favorable où l’homme puisse espérer vivre les valeurs qui donnent un sens à la vie. Nous parlons ici de l’organisation d’un pouvoir de masse qui changera le monde en un lieu où hommes et femmes pourront tous marcher la tête haute, dans l’esprit de ce credo de la guerre civile espagnole:   «Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux.» En fait, c’est cela la révolution.

Brel un Indigné de la première heure

Les classes moyennes sont engourdies, désemparées,  épouvantées au point d’en être réduites au silence. Elles ne savent pas quoi faire, si toutefois il y a encore quelque chose à faire. Voilà la tâche du révolutionnaire d’aujourd’hui: souffler sur les braises du désespoir pour en faire jaillir une flamme pour le combat; leur dire: «Vous ne pouvez pas vous défiler comme tant de ma génération l’ont fait. Regardez nous, nous sommes vos enfants, ne nous abandonnons pas les uns les autres, car alors c’est la fin pour tout le monde. Ensemble nous pouvons changer les choses et arriver à ce que nous voulons. Commençons sur-le-champ, là où nous sommes. Allons-y.»
NON2La première tâche, c’est de raviver l’espoir et de faire ce que  chaque organisateur professionnel a toujours fait partout, quelle que fût la classe sociale: communiquer les moyens et les tactiques qui donneront aux gens le sentiment qu’ils détiennent les instruments du pouvoir et qu’ils peuvent désormais faire quelque chose. Aujourd’hui la classe moyenne se sent en grande partie plus défaite et plus perdue que les pauvres. Il faut donc retourner là d’où vous êtes sortis, dans les banlieues où réside la classe moyenne, et vous infiltrer dans ses multiples organisations.

Saul

Téléchargez gratuitement la version française en cliquant sur l’image

la-conscience

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

je me souviens

Le ministère de la Vérité comprenait, disait-on, trois mille pièces au-dessus du niveau du sol, et des ramifications souterraines correspondantes. Disséminées dans Londres, il n’y avait que trois autres constructions d’apparence et de dimensions analogues. Elles écrasaient si complètement l’architecture environnante que, du toit du bloc de la Victoire, on pouvait les voir toutes les quatre simultanément.

Metropolis-city01

C’étaient les locaux des quatre ministères entre lesquels se partageait la totalité de l’appareil gouvernemental. Le ministère de la Vérité,  qui s’occupait des divertissements, de l’information, de l’éducation et des beaux-arts.

regc3a9rescence

Le ministère de la Paix, qui s’occupait de la guerre. Le ministère de l’Amour qui veillait au respect de la loi et de l’ordre.  Le ministère de l’Abondance, qui était responsable des affaires économiques. Leurs noms, en novlangue, étaient : Miniver, Mi-nipax, Miniamour, Miniplein. merci

Un merci particulier à George Orwell et à Stéphane Hessel

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Deux cents ans de paix mondiale

Thomas Popovic, cet indigné des bords la Loire, vient de publier un roman qui relate deux cents ans sans guerre, comment le en monde est-il arrivé là ? Crime contre l’humanité, introspection, transformation, une enquête propulse quatre journalistes au 23ème siècle. La chanson française, première fédératrice internationale, annonce la métamorphose des activités humaines, automobile, école, argent… et dévoile un nouveau réseau de communication, vieux de trois milliards d’années. Après un tour du monde à la rencontre des survivants, de la mafia, des volcans, des jeux télévisés… et l’évolution des mœurs sociétales, tant professionnelles que sexuelles, un musicien témoigne et passe le relais, deux siècles plus tard, à Meung-sur-Loire. Mais une nouvelle menace plane sur le monde parvenu à l’équilibre. La complicité des générations viendra-t-elle à bout de l’horreur annoncée ?

Popo

Les Indignés du Québec sont heureux de vous présenter cette oeuvre de Thomas Popovic intitulée « One Way Notes, la transition ».  Bonne lecture

nous-sommes-les-99

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Babillard novembre 2012

Commission Charbonneau:

Le 9 novembre 2011, le gouvernement du Québec créait cette Commission, sous la présidence de l’honorable France Charbonneau assistée des commissaires Me Roderick A. Macdonald et monsieur Renaud Lachance. Vous pouvez consulter les documents déposés en cliquant ici

YGRECK

Manifestation contre la guerre

  • Les Indignés du Québec vous invitent à participer contre la guerre
  • Jeudi, Novembre 29, 2012 – 13:00 heures au  Carré Phillips, Montréal, QC

Nous ne savons pas quand, ou même, si la guerre sera déclenché entre l’Iran et les nations impérialistes. Par contre, chaque semaine, la marche vers la guerre contre l’Iran devient de plus en plus insistante. Nous ne pouvons savoir à quoi mènerait cette guerre, mis à part à une catastrophe humaine sans fin. Lorsque le gouvernement israélien réitère que «le temps s’écoule» pour la diplomatie, ses alliés occidentaux, en particulier les États-Unis et le Canada, se préparent à agir de concert… Ici, le gouvernement Harper, ayant déjà coupé les liens diplomatiques avec l’Iran, n’hésitera pas à mettre en gage une participation canadienne directe dans une guerre qui pourrait se propager partout au Moyen-Orient.

Il est également clair que dans les pays où s’imposent des mesures d’austérité de plus en plus écrasantes, les élites économiques préféreraient transformer la résistance populaire en chauvinisme populiste. Quand un peuple est en colère contre la répression et l’exploitation qu’il subit au quotidien et contre les autorités locales qui les maintiennent, la guerre offre la chance au pouvoir de réorienter cette colère vers un ennemi externe.

En attendant, dans les universités québécoises, on tente de nous imposer un «retour à la normale», c’est-à-dire, et ne l’oublions pas, l’équivalent d’une présence militaire continuelle sur les campus. Cette présence prend la forme de recherches sur l’armement pour le Ministère de la défense et pour des entreprises militaires privées, de recrutement et d’investissements financiers pour qui la guerre est un profit. Il nous faut donc des revendications beaucoup plus larges que l’accessibilité aux études et garder en mémoire notre force collective, lorsque de nouvelles perturbations viennent troubler la paix sociale que veulent soigneusement reconstruire le PQ et les Fédés.

Démontrons notre haine de la machine de guerre impérialiste qui se met encore en marche accélérée, et faisons preuve de la féroce résistance que nous sommes capables d’y opposer.

Disons NON à la guerre, et traduisons nos paroles en actes!

Les pays en vert ont dit OUI à la Palestine

Homophobie au pays de Francois Hollande

Alors qu’au Québec le Projet Laramie triomphe, en France les homophobes s’en prennent aux Femen

Les Indignés du Québec vous invitent à participer à la soirée d’information sur les risques et les inconvénients de l’exploitation des Gaz de schiste

Mercredi  28 NOVEMBRE 19h.30 au Centre à nous, salle Lapostolle (Pavillon Lions) 50 rue Thouin, Repentigny

Mêlez-vous de vos affaires. Votre sous-sol ne vous appartient pas

Pour informations : repentigny@regroupementgazdeschiste.com , st-sulpice@regroupemengazdeschiste.com ,

assomption@regroupementgazdeschiste.com

Dossier: Rémunération des élus de LaSalle

PDF – Tableau complet de rémunération des élus sur 5 ans
L

Alors que Montréal est en plein développement domiciliaire ses ressources archéologiques disparaissent faute de volonté politique. Des archéologues sonnent l’alarme devant la catastrophe annoncée. Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche au moment où la  direction générale du Ministère de la Culture de Montréal n’a plus d‘archéologue.

Griffintown, dont le sous-sol est riche d’histoire, connaît un important boom immobilier.

Photo : Jacques Nadeau – Le Devoir
Griffintown, dont le sous-sol est riche d’histoire, connaît un important boom immobilier.
_________________________________________________________________________________________

Ça bouge en Europe !

Les Indignés du Québecse réjouissent de la démission du maire Tremblay mais s’inquiètent de la venue prochaine sur la scène municipale de M. Denis Coderre.

La grande famille libérale

Quelques donateurs à l’association libérale de Bourassa:

 Lino Zambito Infrabec, entreprise de Lino Zambito, a versé 2500$ à la caisse électorale de M. Coderre en 2003. À cette époque, les dons des entreprises étaient permis par la loi. Devant la commission Charbonneau, M. Zambito a admis avoir participé à un système de trucage d’appels d’offres à Montréal qui a permis à la mafia, au parti Union Montréal du maire Gérald Tremblay ainsi qu’à des fonctionnaires municipaux corrompus de toucher de généreuses ristournes. L’ex-femme de M. Zambito, Louise Thériault, a fait deux dons totalisant près de 950$ en 2007.

Elio Pagliarulo Elio Pagliarulo, ancien partenaire d’affaires de Paolo Catania dans une entreprise de prêts usuraires, a versé 472,50$ à la caisse de l’association libérale fédérale de Bourassa en mai 2007. Devant la commission Charbonneau, la semaine dernière, il a affirmé que l’ancien bras droit du maire Tremblay Frank Zampino a empoché 555 000$ en pots-de-vin en lien avec la vente du Faubourg Contrecoeur.

Gino Lanni Gino Lanni, un des actionnaires de Groupe Séguin (devenu Génius), a donné près de 1000$ en 2007 à l’association libérale de Bourassa. Au printemps dernier, Groupe Séguin s’est reconnu coupable d’avoir réclamé des dépenses fictives de 165 000$ grâce à un stratagème de fausses factures durant l’année financière 2009. Devant la commission Charbonneau, un témoin, Martin Dumont, a soutenu que M. Lanni s’est maintes fois rendu à la permanence d’Union Montréal pour y rencontrer le responsable du financement, Bernard Trépanier.

Donato Tomassi Des proches de l’ex-ministre Tony Tomassi, accusé d’avoir fait des dépenses personnelles avec une carte de crédit appartenant à l’agence de sécurité BCIA, propriété de Luigi Coretti, ont également versé des centaines de dollars en dons. Le Groupe Genco, qui appartient au père de M. Tomassi, Donato Tomassi, a versé près de 900$ en 2001. Donato Tomassi a donné 2165,70$ à l’association libérale de M. Coderre en 2003 et 470$ en septembre 2008. La femme de Tony Tomassi, Clementina Teti, a aussi donné 470$ en septembre 2008.

Petra L’entreprise Petra, dont l’un des propriétaires est l’homme d’affaires Giuseppe Borsellino, a signé un chèque de 898,52$ en 2001 à l’association libérale de Bourassa. Les autorités municipales de Montréal ont demandé à l’escouade Marteau d’enquêter sur la vente d’un immense terrain municipal de Rivière-des-Prairies à l’entreprise Petra.
Catcan Catcan, autre firme éclaboussée par la commission Charbonneau, a donné 216$ en 2003. Selon le témoignage de l’ex-fonctionnaire Gilles Surprenant, également connu sous le nom de Monsieur TPS, Catcan a pris part à un stratagème visant à facturer de «faux extras» à la Ville de Montréal pendant plusieurs années.

Et sachez bien que nous savons !
Nous sommes les 99%, nous sommes légions.
Redoutez nous !

Appel du Dr Rath mets en garde les aux populations d’Allemagne, d’Europe et du monde entier « face à la troisième tentative d’asservissement de toute l’Europe par le cartel pharmaco-chimique, pour en faire une dictature économique nouvelle dictature allemande. »

es Indignés du Québec vous invitent à la manifestation contre les Rendez-vous (de la marchandisation) du Savoir mercredi 14 novembre Place Émilie Gamelin à 16: oo heures

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized