Archives de Tag: Gaz de Schiste

Des autochtones refusent 1,15 milliard $ d’une pétrolière…

Léna Anisnabeg

En Colombie-Britannique, près de Prince Rupert, se trouve le territoire du peuple  Lax Kw’alaams.  Cette nation autochtone, qui habite la région depuis plus de 10,000 ans, a refusé l’offre de 1,15 milliard $ du géant Petronas qui souhaitait établir un terminal pétrolier sur son territoire traditionnel.

Les Lax Kw’alaams sont les gardiens de l’île Lelu et des bancs de Flora Bank. Cette barre de sable, fait partie de l’estuaire de la rivière Skeena et elle est connue par les biologistes comme l’un des habitats saumoniers les plus importants au Canada. Le projet de la pétrolière aurait dévasté la faune naturelle de la rivière Skeena, et compromis la qualité de vie des communautés se trouvant sur le tracé du gazoduc de GNL qui aurait alimenté le terminal avec du gaz de schiste provenant du nord-est de la Colombie-Britannique.

En votant unanimement contre le projet et en rejetant l’offre de 1,15 milliard de dollars de Petronas, les Lax Kw’alaams sont devenus un symbole et un exemple pour tous les écologistes qui pensent que le gouvernement Canadien doit tourner la page et investir dans l’industrie verte, tel que souhaité par le premier ministre Justin Trudeau lors de la signature de l’accord de Paris en 2015.

Références :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Environnement

J’appuie la candidature d’Anticosti au Patrimoine mondial de l’UNESCO

L’île d’Anticosti est un territoire exceptionnel qui offre une fenêtre unique sur notre histoire et celle de la planète. Plus que tout autre endroit au monde, anticAnticosti dispose de la plus grande diversité en matière de fossiles, richesse qui témoigne d’un des grands bouleversements de la vie sur terre : la première extinction de masse du vivant.

Aujourd’hui, l’île d’Anticosti abrite une biodiversité et un patrimoine culturel riches et uniques, mais également fragiles. Reconnaître cette particularité donnera des outils aux habitants d’Anticosti pour assurer leur futur et celui de l’île.

carte-anticostiLes centaines de kilomètres de côte et les structures géologiques apparentes qu’elle abrite constituent un exemple éminemment représentatif des grands stades de l’histoire de la Terre, notamment de par sa richesse fossilifère. Plus qu’à tout autre endroit sur la planète, c’est à Anticosti que l’on retrouve la série la plus complète et la mieux exposée de fossiles issus de la première extinction de masse du vivant (il y a environ 445 millions d’années). L’île d’Anticosti est aussi composée de profonds canyons creusés dans le calcaire, de grottes remarquables, d’impressionnantes chutes, comme la célèbre chute Vauréal, et d’un système karstique atypique qui, en plus d’être des éléments géomorphologiques particuliers, représentent des milieux naturels d’une beauté et d’une importance esthétique exceptionnelle.

petroliere-a-anticosti-gaia-presse

Pétrolière a Anticosti. Photo Gaïa presse.

ant1Puisqu’elle constitue un joyau, non seulement pour le Québec et le Canada, mais aussi pour l’humanité, je donne mon appui à la candidature de l’île d’Anticosti, afin que soit reconnue sa valeur universelle exceptionnelle par le Gouvernement canadien et qu’elle soit inscrite sur la liste indicative, en vue d’être soumise et désignée comme patrimoine mondial à l’UNESCO.

Pour toutes ces raisons, les Indignés du Québec appuient Nature Québec et  la municipalité de l’Île-d’Anticosti pour recueillir l’appui des Anticostiens et de tous les Québécois à cette démarche.jappuie

Pour signer la pétition cliquez sur J’appuie ANTICOSTI :

Pour une visite guidée cliquez ici

c-vous

 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

L’Écosse et le Pays de Galles disent non au gaz de schiste

Sophie Doucet

Sophie Doucet

-Glasgow- Les politiques du premier ministre David Cameron pour forcer l’exploitation des gaz de schiste font face actuellement à une vaste campagne d’opposition dans plusieurs régions du pays. À ce jour, des dizaines de politiciens influents se sont prononcés contre ces politiques téméraires, et en Écosse et au Pays de Galles, les ministres ont réussi à bloquer temporairement l’industrie du forage.

Toutefois, ces interdictions ne touchent actuellement que l’Écosse et le Pays de Galles et dans le reste du Royaume-Uni, tout peut arriver après les élections générales. Ces prochaines semaines pourraient donc faire toute la différence en matière d’exploitation des gaz de schiste.

reine-elizabeth-ii

Elisabeth II, a présenté un projet de loi-cadre qui donne accès aux forages souterrains et favorise les consultations sur le gaz de schiste

D’ici les prochaines élections, qui auront lieu le 7 mai prochain, l’organisation écologiste Greenpeace espère convaincre certains candidats afin qu’il se positionnent contre la fracturation. Les électeurs de chacune des circonscriptions électorales sont donc invités à écrire à leurs représentants afin qu’ils signent le FRACK FREE PROMISE, un engagement politique qui s’oppose à l’exploitation des gaz de schistes frackingConservationnextCom

Par ce geste, Greenpeace espère déclencher une réaction en chaîne qui forcerait les indécis à prendre position. Beau débat de société en perspective puisque lors du discours du Trône, Elisabeth II, reine d’Angleterre, du Canada et de 15 autres pays a présenté un projet de loi-cadre qui donne accès aux forages souterrains et favorise les consultations sur le gaz de schiste.  En favorisant cette industrie la reine ouvre ainsi la porte à l’exploitation du gaz de schiste au Royaume-Uni. Une histoire à suivre donc…

20000

birdie

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

L’homme de masse doit être traité comme un veau et surveillé comme doit l’être un troupeau !

Le troupeau ne s’est jamais si bien porté depuis que les forces néolibérales mettent bas leurs masques de cupidité. Depuis la fin de la guerre froide, ces forces maléfiques tentent d’empoisonner la planète pour leur simple profit immédiat. Ces politiques à courte-vue, basées sur l’accroissement des richesses personnelles et la corruption généralisées, font monter la conscientisation des masses dans tous les pays et s’accroître l’émergence d’une nouvelle conscience planétaire.

enc

Pour mener à bien ce nouveau paradigme, cette conscience sociale doit obligatoirement passer par la non violence et c’est pourquoi le mouvement des Indignés qui représente le fameux 99% des « humains ordinaires » doit demeurer non violent. Mais qu’en est-il des politiques et des tactiques utilisées par les néolibéraux, pour nous faire accepter l’exploitation éhontée des gaz de schiste, les forages dans l’Île d’Anticosti, les coupures dans l’éducation, dans la culture, les cratères dans nos rues, la privatisation des soins médicaux, la décrépitude de nos infrastructures, la corruption généralisée , les arrestations massives et l’avènement d’une pseudo démocratie ?  

Dalai Lala

Les politiques néo-libérales pour contrôler le troupeau et lui faire accepter joyeusement sa condition servile ont suscité la réflexion de nombreux penseurs, dont Aldous Huxley.  En 1932, Huxley, écrivit un texte qui dévoilait de façon visionnaire les politiques de contrôle des masses que les gouvernements néo-libéraux se sont appliquées à établir depuis lors.

georgie

Ce texte, dont j’ignorai l’existence, m’a été envoyé suite à l’article que j’ai publié sur 1984 . Il mérite qu’on s’y attarde puisqu’il permet de mieux comprendre, et donc de mieux combattre, les stratégies politiques employées par les néo-libéraux.

oitarp bis

Oitarp, poète indigné de la révolution érable 

Contrôler le troupeau

Selon Huxley, pour étouffer « par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente… Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.

QuebecVsMontrealL’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter.

22 octobre 2012 place Émilie Gamelin

Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

droitOn mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

hotesses

D’ex-beautés du Banquier à Price is Right. Martine Forget et Oksana Ryokova. Photo La Presse, Ivanoh Demers

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir »…

Aldous Huxley

agir

Nous sommes 99%, nous n’oublions pas, nous ne pardonnons pas redoutez nous !

mouton noir

 

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Oui au gaz de schiste dans le Saint-Laurent !

Le gouvernement québécois souhaite intensifier la filière du gaz de schiste en la reliant à l’exploration du pétrole sur l’île d’Anticosti.  Cette île, aussi grande que la Corse, est aussi la plus grande île du Québec. Le nouveau ministre de l’Environnement David Heurtel s’est d’ailleurs clairement prononcé lors de la première période de questions à l’Assemblée nationale sur la politique qu’entend suivre son gouvernement dans le dossier des gaz de schiste : – «En proposant une évaluation environnementale stratégique sur l’ensemble des hydrocarbures, notre gouvernement se livre à une démarche rigoureuse pour se doter d’une politique intégrée et cohérente dans le domaine des hydrocarbures»

Québec-Golf_du_St_Laurent

Pour l’opposition cette position est inacceptable car «En mettant le pétrole et le gaz dans le même panier, le gouvernement ressuscite le gaz de schiste. Le premier ministre vient de raviver les inquiétudes des habitants de la vallée du Saint-Laurent, la zone la plus densément peuplée du Québec. On va revoir les forages dans la cour des citoyens.» a déclaré Bernard Drainville, député de Marie-Victorin.

20000

Rappelons qu’en 2010, le gouvernement québécois et l’industrie gazière se sont lancés dans le développement du gaz de schiste – une forme de gaz naturel – en vantant les mérites de cette filière énergétique. La présente note démontre que ce choix énergétique n’est pas justifiable dans une perspective de lutte aux changements climatiques ni d’indépendance énergétique. De plus, elle révèle que cette filière comporte d’importants risques pour la santé publique en cas de contamination des eaux par des rejets industriels. Enfin, cette note fait valoir que l’État québécois perdra dans ce projet énergétique bien plus d’argent qu’il n’en gagnera, entre autres dû à l’ampleur des dépenses fiscales et d’infrastructures publiques allouées à l’industrie.

QUI  VA FINANCER  L’EXPLOITATION ?

Les contribuables du Québec, l’industrie et certaines banques étrangères.  En effet un rapport commandé par Les Amis de la terre Europe, identifie les banques et autres institutions financières qui soutiennent 17 entreprises actives dans la prospection et l’exploitation de gaz de schiste au niveau mondial, parmi lesquelles les majors Total, Shell et Chevron, les firmes pétrolières nord-américaines Cuadrilla, Marathon Oil et Talisman Energy, ou encore l’argentine YPF et la polonaise PGNiG. L’étude prend en compte différentes formes d’implication financière des banques dans les entreprises concernées (prêts, souscriptions d’actions ou d’obligations, garantie d’émission d’actions ou d’obligations) et évalue cette implication selon une échelle graduée : faible, moyenne ou haute.

bélou

En Europe même si la France a fermé la porte au gaz de schiste sur son territoire, ses entreprises ne se privent pas d’en faire la promotion en Europe et ailleurs, et d’y investir des ressources parfois considérables. C’est le cas, bien sûr, pour les grands opérateurs gaziers, Total et GDF Suez, et pour les fournisseurs traditionnels du secteur des hydrocarbures. Mais c’est aussi le cas des banques. Selon une étude réalisée pour le compte des Amis de la terre Europe, dont nous avons pu prendre connaissance en exclusivité, les banques françaises figurent en bonne place parmi les institutions financières les plus actives dans le financement du gaz de schiste dans le monde.

Gaz

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le retour des gaz de schiste au Québec

nous-sommes-les-99

Les Indignés du Québec sont préoccupés – Le gouvernement néolibéral qui gère la province de Québec vient de sonner la fin de la récréation en autorisant l’exploitation des gaz de schiste sur l’île d’Anticosti.  Selon Yves-François Blanchet ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs : «Il y a des gens qui veulent qu’on bloque carrément. Ce n’est pas mon but, ce n’est pas mon travail, ce n’est pas mon mandat».  L’exploration va donc continuer sur Anticosti avec la bénédiction du gouvernement, ce que les Alter Citoyens ont appelé: « Le vol du siècle » :

alter

M . Blanchet a donc confirmé que des travaux se poursuivront sur l’île d’Anticosti même si l’évaluation environnementale des risques liés à l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste n’est pas complétée. «Je ne suis pas là pour dénoncer, condamner ou reprocher. Je suis là pour être un partenaire de prévisibilité pour les entreprises», a expliqué celui qui dit vouloir devenir un «partenaire» des entreprises pétrolières dans une en entrevue exclusive qu’il a accordée au Devoir.

non schiste

Bravo M, Blanchet la position de votre gouvernement est claire et limpide.  Vous êtes dans la lignée des grands leaders péquistes comme les André Boisclair, les Lucien Bouchard, les Pierre-Marc Johnson, les Claude Morin, les Raymond Bachand, les Pauline Marois, et tant d’autres. Tous ceux qui n’ont de cesse que de faire triompher les politiques néo-libérales.

pAULINE

En  attendant le 15 mai dernier le ministre Yves-François Blanchet du MDDEFP a déposé un projet de loi qui « formalise le moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste dans les basses-terres du Saint-Laurent » . La loi sera sera en vigueur jusqu’à l’adoption de la nouvelle loi sur les hydrocarbures .  Pour un plus d’infos cliquez ici

les Indignados

14 Commentaires

par | juin 7, 2013 · 3:57

Implantation des gaz de schiste dans Lanaudière en 2013 ?

Gaz

Les Indignés du Québec s’inquiètent de l’implantation prochaine de puits de gaz de schiste dans cette région du Québec  qui est entièrement claimée par les vautours de l’industrie.  Connaissant les dangers pour la santé des gens,  les risques de pollution de la nappe souterraine, les gens de Lanaudière sont inquiets.  Que fait le gouvernement Marois dans ce dossier  ?

Le film les verts

«Il est essentiel de rappeler à la population que l’ensemble du territoire du sud de Lanaudière, incluant les municipalités de Lanoraie, de Lavaltrie, de Saint-Sulpice, de L’Assomption et de Repentigny, a été claimé par une entreprise gazière », insiste Julien Rosa-Francoeur, porte-parole du Comité de vigilance gaz de schiste (CVGS) de Saint-Sulpice. Le claim confère un droit de propriété sur les ressources minérales du sous-sol quel que soit le propriétaire des droits de surface.

20000

NOUS SOMMES LES INDIGNÉS DU QUÉBEC, NOUS SOMMES LES 99%. NOUS VAINCRONS !

nous-sommes-les-99

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized