Archives de Tag: Paris

#Nuit Debout Montréal, branchée sur Radio Debout

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

En ce 46 mars 2016¹, «Radio Debout» continue d’émettre à partir de la Place de la République. Cette radio indépendante prend les ondes quotidiennement de 18h à minuit en direct de Paris,
Radio Debout a été fondée par deux producteurs de France Culture et regroupe une quarantaine d’intervenants, dont un bon nombre travaillent à Radio France. Tous ces journalistes ont décidé de garder l’anonymat «pour ne pas avoir de problèmes avec la direction».

Radio Debout

                                                Cliquez pour écouter Radio Debout

Radio Debout permet au public de mieux connaître l’évolution du mouvement et les sujets discutés lors des rencontres citoyennes. À quand une «Radio Debout Montréal» ?

ND

¹ Puisque le mouvement Nuit Debout a décidé que le mois de mars ne s’achèverait pas.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

#Nuit Debout : Radio Canada lève partiellement le voile de la censure

Rose Flamant

Rose Flamant

Après 17 jours de manifestations planétaires, Radio Canada a décidé de lever partiellement la censure qu’elle impose au mouvement «Nuit Debout» pour le ridiculiser.

15-18

                             Pour écouter l’entrevue placez votre curseur à 15 :52

A l’émission Le 15-18, l’animatrice Anne Durocher, a annoncé d’entrée de jeu «que tous les soirs depuis deux semaines il y a des centaines de personnes [sic] qui se réunissent Place de la République à Paris; on appelle ça le mouvement «Nuit Debout», a t-elle précisé. Son invité, le chroniqueur François Brousseau,  a fait le point sur la situation en faisant remarquer que le mouvement n’a rien à voir avec ce que l’on a connu en Espagne ni avec le mouvement des Indignados.  Selon M. Brousseau, «c’est un mouvement qui essaie de sortir de Paris, ça fait des petits, mais vraiment petits à Toulouse à Bordeaux à Reine aussi dans le nord. Ça reste un gros mouvement spontané sur la place; bien français [sic].»

Bien français ? M. Brousseau, ignore sans doute qu’en date du 14 avril, le mouvement s’étendait à plus de 80 villes françaises , huit villes espagnoles, neuf villes belges, deux villes allemandes (dont Berlin), une ville néerlandaise (Amsterdam), une ville portugaise (Lisbonne), une  ville canadienne (Montréal), et une ville taïwanaise (Taichung). Bref selon M. Brousseau, «ca respire l’ado en mal de transgression, le militantantisme anti-capitalisme, l’anarcho féminisme et  le hipster écolo […]. Le tout encadré par «quelques soixante huitards nostalgiques».

Merci pour cette analyse M. Brousseau et merci à Radio Cadenas. Continuez votre beau travail de désinformation. En attendant, nous allons poursuivre notre lutte.

La révolution

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Solidarité avec le peuple de France

indLes Indignés du Québec tiennent à exprimer leur solidarité avec le peuple de France, face aux attentats odieux qui ont touché Paris.

Le peuple de Montréal a observé une minute de silence et chanté La marseillaise suite aux attentats.

Le peuple de Montréal a observé une minute de silence et chanté La Marseillaise suite aux attentats.

ma liberté

marianne

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Ce traité de Paris qui dérange Ottawa et embarrasse Paris

OITARP

Oitarp

Une fois encore le gouvernement conservateur de Stephen Harper continue à museler le Québec en exerçant un contrôle sans précédent sur la liberté d’expression. À la manière des gouvernements totalitaires, le gouvernement Harper a sa façon bien à lui de réécrire l’histoire canadienne.  Ainsi « depuis deux ans, Ottawa a tout fait pour empêcher la venue à Québec de l’original du traité de Paris, qui sera finalement exposé du 22 septembre au 2 octobre au Musée de la civilisation de Québec. Document fondateur de l’histoire du Canada, le traité de Paris est celui qui a mis fin, en 1763, à la guerre de Sept Ans et scellé la cession du Canada à l’Angleterre après la défaite des plaines d’Abraham.»

tdpSelon le quotidien Le Devoir « Il aura fallu deux ans de combat diplomatique pour faire venir ce précieux document, qui aurait normalement dû être exposé l’an dernier, année de son 250e anniversaire. De sources française et canadienne, Le Devoir a appris que c’est la décision favorable du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, au printemps dernier après la visite de la ministre québécoise des Relations extérieures, Christine Saint-Pierre, qui a finalement tranché le débat contre l’avis de la direction du Quai d’Orsay et de l’ambassadeur de France à Ottawa, Philippe Zeller, qui craignaient de mettre à mal les relations de Paris avec Ottawa.

« Ottawa nous a mis tous les bâtons dans les roues », a confirmé l’historien Denis Vaugeois jeudi soir dernier lors d’une table ronde tenue à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. L’ambassadeur de France à Ottawa a « informé Paris que la venue du traité ne serait pas bienvenue au Canada », a-t-il déclaré. Selon cet ancien ministre des Affaires culturelles du Parti québécois qui a multiplié les voyages à Paris pour faire venir le document au Musée de la civilisation de Québec, cette exposition entrait en contradiction avec la politique de commémoration du gouvernement fédéral qui ne souhaitait pas rappeler cet épisode douloureux de l’histoire du Québec. Ottawa avait plutôt choisi de célébrer le 200e anniversaire de la guerre anglo-américaine de 1812-1813.  À Ottawa, malgré les pressions du consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff, l’ambassadeur français Philippe Zeller aurait fait « tout son possible » pour s’opposer à la venue du traité, nous a-t-on confirmé à Paris. Il aura d’ailleurs fallu attendre des mois pour obtenir la décision définitive des archives du Quai d’Orsay, seul dépositaire du traité. « Il y a certainement eu des pressions d’Ottawa », nous dit-on à Paris, car Ottawa craignait que cette exposition, alors que le PQ était toujours au pouvoir, ne ravive les sentiments nationalistes. À l’ambassade de France à Ottawa, on se contente d’évoquer un conflit d’agenda. L’ambassadeur souhaitait, dit-on, que la venue du traité (qui a aussi permis à la France de conserver Saint-Pierre et Miquelon) ne coïncide pas avec la visite du président François Hollande à la fin octobre. De son côté, le porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères affirme qu’il « n’a pas été impliqué dans des discussions avec les autorités françaises à ce sujet ».

La Nouvelle-France lors du traité de Paris en 1763

La Nouvelle-France lors du traité de Paris en 1763

La copie anglaise refusée

Pourtant, dès septembre 2012, le Musée canadien des civilisations à Gatineau (rebaptisé Musée canadien de l’histoire) a rejeté les propositions qui lui ont été faites d’exposer ce document fondateur du Canada. À l’époque, l’historien américain Donald C. Carleton Jr préparait la venue de la copie britannique du traité de Paris à l’Old State House de Boston. Son objectif était de rappeler que l’élimination de la menace française au Canada avait fortement contribué à accélérer l’indépendance des États-Unis, ceux-ci n’ayant plus besoin des Britanniques pour se défendre. Carleton s’est naturellement tourné vers les institutions fédérales canadiennes pour faire venir le document au Canada. Après quelques contacts, il s’est buté à une fin de non-recevoir. Le 6 septembre 2012, la directrice du « développement créatif et apprentissage » du musée, Lisa Leblanc, informa l’historien que le musée n’envisageait aucune « exposition d’envergure » sur le traité.

Capitulation_Montreal

Reddition de la Nouvelle-France aux Britanniques, Montréal, 1760

Le lendemain, Donald C. Carleton confiait à l’historien québécois Jocelyn Létourneau avoir été « naïf ». Il se disait totalement « déconcerté par la façon dont l’anniversaire de 1763 est, ou plutôt n’est pas, pris en considération par les institutions canadiennes ». Contactée par Le Devoir, Patricia Lynch, du Musée canadien de l’histoire, soutient que si la proposition de Donald C. Carleton a été rejetée, c’est parce que « les dates ne correspondaient pas pour nous ». L’attachée de presse affirme aussi que le musée a« fait des démarches auprès du ministère [français] de la Défense, ainsi que les Affaires étrangères de la France, pour l’emprunter [le traité] ». Or, la direction des archives diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères n’a jamais reçu de demande officielle.

harper

Après deux ans de querelles diplomatiques larvées, le traité sera finalement exposé au Musée de la civilisation de Québec où, compte tenu des conditions de conservation exigeantes, il ne devait être vu que par petits groupes et sur réservation. Mais la demande populaire a obligé le musée à ouvrir la visite plus largement. « Dans l’inconscient collectif, la Conquête demeure quelque chose d’extrêmement important », affirme le directeur général, Michel Côté. Pour Denis Vaugeois, l’attitude du gouvernement fédéral demeure inacceptable.« Harper ne voulait rien savoir de 1763 ni raviver ces souvenirs qui évoquent la cession du Canada, dit-il. C’est incroyable ! Le Canada est pourtant né de ce document qui marque le début de la colonisation britannique. Pourquoi a-t-on si peur de le rappeler ? »

Source : Le Devoir

stevie

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Rassemblements contre l’austérité

A Paris, des centaines de milliers de personnes indignées sont sorties dans les rues pour protester contre l’austérité et le  recul général des droits : à l’éducation, à l’emploi, à un revenu correct, à la santé, à un logement stable et décent..  Une manifestation semblable est prévue à Montréal le 17 avril prochain.

Paris 12 avril 2014

17 avril: Manifestation: Ensemble contre l’austérité

Couillard, Marois, Harper, même combat!

Jeudi 17 avril – 18h00
Rendez-vous au Carré St-Louis (métro Sherbrooke)

casa

Organisée par:
Comité d’action solidaire contre l’austérité – CASA
www.contreausterite.ca / www.againstausterity.ca
contreausterite@gmail.com
www.facebook.com/contreausterite

main

merci

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Babillard juillet 2012

La démocratie est menacée au Québec alors que se prépare les élections  dans un contexte de crise sociale majeure.  Les Indignés du Québec vous invitent à une réflexion profonde sur le sujet

La manif du 22 juillet à Montréal réuni plus de 80,000 personnes
Diffusion en direct de la manif nationale du 22 mai à Montréal

Les Indignés du Québec  vous invitent à la méga manifestation du 22 juillet pour manifester contre la dictature néo-libérale

Bonne nouvelle : 

La Commission des droits de la personne condamne la loi 78

Diaporama du  printemps érable selon Daren Ell 

Selon Alter Info l’ex président français Nicholas Sarkozy aurait demandé l’asile au Canada

Les Indignés du Québec sont solidaires du peuple espagnol

Arrêter les gauchistes : une vieille tradition canadienne

Parti Libéral du Québec 9 ans au pouvoir : de 2003 à 2012. Plus de 90 aberrations, scandales, tromperies et mensonges

  • Votez-vous selon vos véritables convictions politiques ?
  • Avez-vous le goût de voter à chaque élection ?
  • Vous reconnaissez-vous dans l’Assemblée nationale ?
  • Croyez-vous que le gouvernement respecte vos idées?

Gageons que vous avez répondu NON à au moins une de ces questions… Que ce soit par les médias conventionnels, ou les médias alternatifs et sociaux, l’actualité offre quotidiennement de nouvelles raisons de s’indigner face à divers manquements démocratiques. La démocratie québécoise est à la fois en crise de confiance et en processus de changement. Des décisions gouvernementales controversées ont suscité des réactions vives de la part d’une population qui manifeste son mécontentement de diverses façons. Diverses démarches citoyennes permettent aussi à la population de discuter de la démocratie et des façons de l’améliorer, notamment lors d’assemblées populaires autonomes (assemblées de quartier) qui émergent souvent de rassemblements (voir http ://wikicasseroles.com , http ://www.qpirgconcordia.org et nombreuses pages et événements facebook). Les activités et actions du Mouvement pour une démocratie devraient intéresser les personnes et les organisations qui veulent un changement véritable de la démocratie. Le changement du mode de scrutin est d’ailleurs régulièrement réclamé dans ces assemblées et manifestations. Pour obtenir un nouveau mode de scrutin, il faut s’unir autour de propositions réunissant déjà des positions consensuelles fortes. C’est le cas du modèle proportionnel mixte compensatoire que le MDN suggère à la population par la campagne Solution démocratique. Personne ne prétend que cela réglera tout, mais il s’agit d’une démarche fondamentale qui améliorera  la démocratie dans son ensemble. 

Les rendez-vous estivaux du Mouvement pour une démocratie nouvelle 

  • 10e Rendez-vous mensuel de la démocratie

  • Dimanche 15 juillet 2012, de 12h à 14h : Bilan démocratique: Pique-nique pour échanger sur l’état de la démocratie et sur les actions réalisées en vue d’obtenir un nouveau mode de scrutin.  Allée de la démocratie de la Place Émilie-Gamelin à Montréal

  • 11e Rendez-vous mensuel de la démocratie : Mercredi 15 août 2012, de 17h à 19h : Imaginons l’avenir avec le mode de scrutin Solution démocratique… des changements en profondeur qui amélioreront toutes les facettes de la politique: Vox pop et autres actions et expressions spontanées.  Allée de la démocratie de la Place Émilie-Gamelin à Montréal

  • 18 août  – Table ronde à l’École d’été de l’Institut du Nouveau Monde et mentorat (du 16 au 19 août). Le MDN sera aussi présent cet été lors d’événements réclamant plus de démocratie et s’opposant à la loi 78.

  • Une démocratie où la population perd plus qu’elle ne gagne

  • Jean Charest prétend représenter la population et savoir ce qu’elle veut. Il se vante aussi d’être majoritaire et il gouverne comme si cette majorité était forte et conforme à la volonté populaire. Mais qu’en est-il vraiment?

  •  Aux dernières élections générales (2008) le parti libéral n’a été choisi que par 24% des personnes ayant le droit de voter.

  •  Plus de gens ont voté contre lui (1 880 287) que pour lui (1 366 046).

  •  Ce parti n’a pas récolté la majorité des votes (42% des bulletins).

  • Il monopolise le pouvoir alors qu’il n’occupe que 52% des sièges.

Aucune des 39 élections québécoises n’a produit une Assemblée nationale conforme aux votes exprimés. Le mode de scrutin utilisé au Québec (majoritaire uninominal à un tour) est en grande partie responsable de ces problèmes. Il est DÉPASSÉ. Aux prochaines élections, les chiffres et les noms vont changer, mais les défauts du système vont demeurer.  Ça suffit! Il faut VRAIMENT que ça change ! La Solution démocratique existe : le mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire proposé par le Mouvement pour une démocratie nouvelle. Pour la première fois dans l’histoire du Québec, un mode de scrutin précis fait consensus puisqu’il reprend les demandes citoyennes des dernières années. Les personnes et les groupes peuvent y participer en endossant complètement le modèle proposé ou en y donnant un appui de principe. Toutes les centrales syndicales y participent en plus du mouvement communautaire. La campagne est ainsi portée par plus d’un million de personnes. Tous les détails surhttp://www.democratie-nouvelle.qc.ca/actions/appuis.php . Suivre aussi le MDN sur facebook.com/democratieNouvelle et sur twitter : @MDNinfo .  Faites comme Jean-Pierre Charbonneau, François Parenteau, Laure Waridel et plusieurs autres en participant à la campagne SOLUTION DÉMOCRATIQUE pour que les prochaines élections soient les dernières à manquer de respect envers la population. C’est possible si on le fait ENSEMBLE! Le MDN a condamné la loi 78 (http://www.democratie-nouvelle.qc.ca/documents/INDIGNATION-MDN-Loi78-31-05-2012.doc ). Plusieurs organisations nationales du mouvement communautaire autonome proches du MDN ont produit un document informatif sur les conséquences de cette loi pour leur milieu (www.bit.ly/KPMQBB ) de même qu’une recension de diverses positions et informations complémentaires (www.bit.ly/MHDCVr .

Miniature12:19

NOUS? Catherine Dorion (Integral) 52/76

http://www.nouspointdinterrogation.com NOUS? est un évènement unique de prise de parole, de réflexion sur l’état du Québec, sa démocratie, tenu le 7 

de Nous7Avril2012 | il y a 2 mois | 5 772 vue(s)

_______________________________________________________________________________________________________

Des jeunes du mouvement étudiant mexicain#Yosoy132, font une manifestation en l’ambassade de Canada à Mexico pour protester contre contre la loi Québécoise 78.

 Photographie: José Carlo González pour La Jornada.

À Madagascar les jeunes Malgaches soutiennent le printemps érable
________________________________________________________________________________________________________
So-dé-Québec un lien vers la résistance du printemps érable à Paris
________________________________________________________________________________________________________
Gollum et la grèveGollum and the strike
 
Les grandes banques internationales trafiquent les taux d’intérêts, flouant des millions d’entre nous. Signez la pétition

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized