Archives de Tag: Indignés

Un boulet pour Québec Solidaire !

  Rose Flamant

En annonçant la fusion entre Québec solidaire et Option nationale, les délégués de QS ont donné un nouveau souffle à la formation politique. Lors du congrès préélectoral qui s’est tenu à Longueuil, les membres se sont entendus pour mettre sur pied une assemblée constituante chargée de rédiger la Constitution d’un futur État québécois souverain, au lendemain de leur élection.

Ils ont également choisis d’inclure dans leur plate-forme électorale certaines propositions présentées par ON. La proposition soutenue par la députée Manon Massé, qui jugeait que le mot «patrimoine» était trop masculin a également été débattue, mais n’a pas été retenue. En effet, selon le co-porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois : « L’origine des mots qu’on utilise, la présence ou non de préjugés sexistes dans le langage, c’est […] un débat important qu’il ne faut pas ridiculiser et qu’il faut faire sereinement »,

Des propos qui dérangent

Caricature de Garnotte ridiculisant les propos de Manon Massé

Caricature de Garnotte ridiculisant les propos de Manon Massé

Lorsqu’en avril 2016 Madame Massé a dénoncé la transphobie dont seraient victimes les élèves transgenres qui n’ont pas accès à des toilettes neutres ou à des salles de bain du sexe de leur choix, la société québécoise s’est interrogée sur cette démarche intellectuelle. Lorsqu’elle a récidivé avec le mot «patrimoine» elle s’est attirée l’ire des journalistes et de certains caricaturistes qui s’en sont donnés à coeur joie.

Pour les gens ordinaires tout ce débat est devenu incompréhensible oblitérant ainsi dangereusement le véritable programme de QS…

Un impact immédiat dans les sondages

Les propos controversés de Manon Massé se reflètent dans les sondages puisque QS recueille actuellement 11 % des intentions de vote, soit 4 points de moins qu’en juin dernier (15 %). Devant ces résultats, force est de constater que les Québécois-es, ne se reconnaissent pas dans ces propos et qu’il est urgent pour l’image du parti de trouver un(e) autre co-porte-parole plus crédible.

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La Catalogne présente le «discours de victoire» inédit de Jacques Parizeau

L’Ateneu Barcelonès a présenté le discours que le Premier ministre québécois Jacques Parizeau avait enregistré pour annoncer une éventuelle victoire de l’indépendance lors du référendum de 1995

Un océan sépare le Québec de la Catalogne, mais une distance similaire sépare le Canada de l’Espagne en termes de conscience démocratique. C’est pourquoi l’exemple du référendum sur l’indépendance qui a eu lieu au Québec en 1995 contraste avec la stratégie permissive du gouvernement canadien. Le contexte politique était alors très différent de celui de la Catalogne, où l’État a décidé de jouer la carte de la persécution judiciaire et le boycott de la participation. Au Québec, d’autre part, les institutions ont favorisé la participation et transmis au public l’importance du vote face à l’avenir de l’État. La réponse citoyenne a été massive et le niveau de participation écrasant.

C'est à Barcelone que le discours inédit de Jacques Parizeau a été présenté

C’est à Barcelone que le discours inédit de Jacques Parizeau a été présenté

À l’Ateneu Barcelonès, Daniel Turp, ancien député du Parti Québécois entre 2003 et 2008, a rappelé lors de la présentation  du discours présenté – pour la première fois dans le monde – que le Premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, avait enregistré son discours pour le diffuser au cas où le «oui» l’emporterait. Ce discours, dont le  contenu a été révélé pour la première fois dans la capitale catalane est également devenu une revendication du droit de décider et des valeurs de la démocratie

«Je voudrais que les Catalans, malgré les interdictions et les appels lancés par le président de l’État espagnol [Mariano Rajoy], votent massivement comme nous l’avons fait au Québec », a déclaré Turp.

Lisette Lapointe et Carles Llorens

Lisette Lapointe et Carles Llorens

Un fait exceptionnel au niveau démocratique

Turp, considère qu’en Catalogne il existe une «situation très exceptionnelle au niveau démocratique» parce que le processus d’autodétermination, est en cours depuis 1714. 

L’ancien député québécois n’a pas dénoncé les opérations de Madrid pour freiner l’initiative parlementaire catalane et a déclaré que la stratégie du gouvernement espagnol «constitue une violation manifeste du droit du peuple catalan tout en précisant qu’il admire «les Catalans et leur courage, leur persévérance et surtout leur culture démocratique, cette culture qui vous amènera partout où vous voulez, à l’indépendance, si c’est la volonté de la nation qui la constitue.

Le vice-président de l’Ateneu Barcelonès, Carles Llorens, a profité de la présentation de l’événement pour souligner que, lors du référendum québecois de 1995, «il se peut qu’il y ait eu un peu de respect au Canada pour les règles convenues, mais en Catalogne la stratégie espagnole a été la mauvaise et précisément à cause de cela, la Catalogne peut accéder à la souveraineté».

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Cimenterie de Port-Daniel : PQ-PLQ mêmes objectifs !

La nouvelle cimenterie McInnis de Port-Daniel-Gascons en Gaspésie, générera 1,76 million de tonnes de gaz à effet de serre (GES) par année, ce qui n’inquiète en rien le premier ministre Couillard qui a déclaré assumer «totalement, totalement» ce projet initié par le gouvernement de Pauline Marois en 2014.

La cimenterie aura coûté 450 millions de plus que le montant de 1,1 milliard annoncé par le gouvernement Marois, soit une  hausse de 40 % par rapport au budget initial.

La cimenterie de Port-Daniel-Gascons aura une capacité de production annuelle de 2,2 millions de tonnes métriques de ciment destiné au marché américain. Pourtant ce marché est loin d’être acquis puisque l’État du Maine, qui partage une frontière de 420 kilomètres avec le Québec, vient d’adopter un projet de loi intitulé Maine Buy America and Build Maine Act qui force cet état à favoriser le ciment américain dans les édifices publics et autres projets financés par l’État.

Ce  projet industriel, considéré comme le plus polluant de l’histoire du Québec confirme que les gouvernements du PQ ou du PLQ poursuivent les mêmes objectifs et les mêmes politiques néolibérales!

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Saint-Apollinaire : la honte !

Rose Flamant

Le cimetière musulman de Saint-Apollinaire a été rejetté par la population. Encore deux poids deux mesures! D’un côté les pauvres Québécois de chousse maltraités par les méchants Anglais, par les vilains fédéralistes, et de l’autre les musulmans qui n’ont qu’à se faire enterrer dans leur pays d’origine même s’ils sont là depuis 3 générations… Franchement !

Et vous voulez faire un pays nommé le Québec ? Continuez à vous tirer dans le pied, c’est ce que vous faites de mieux depuis 1976 !  Et surtout n’oubliez pas de conserver votre beau crucifix à l’Assemblée Nationale, un «symbole patrimonial québécois» accroché par l’un des pères de la grande noirceur, Maurice Duplessis lui-même, en 1936. 

Références : Le projet de cimetière musulman à Saint-Apollinaire a été rejeté 

Le crucifix de l’Assemblée nationale

De la grande noirceur à la grande obscurité ? 

24 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Vers une interdiction de manifester aux USA ?

Deux cents personnes ont été arrêtées le jour de l’inauguration du président Trump, car elles manifestaient dans les rues de Washington, pour s’opposer aux politiques du nouveau président.

Ces personnes font face à des accusations de félonie, d’incitation à l’émeute et à des peines maximales qui peuvent atteindre dix ans de prison et 25 000$ d’amende.

Et comme si ce n’était pas assez, la cour supérieure de Washington DC, vient de déposer contre elles, huit nouvelles charges de félonie. Ce mouvement anti-protestataire vient d’être adopté par au moins 18 états américains…  

Et si  la démocratie était en train de déraper du côté de chez l’oncle Sam ?

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination d’Edouard Philippe

Alors que la presse québécoise dépeint le nouveau premier ministre de France Edouard Philippe, comme un élu de la droite modéré, l’Observatoire du nucléaire dénonce cette nomination.

Au Canada, la communauté Française a voté à 89,34% pour Emmanuel Macron lors des dernières élections présidentielles.  Ce chiffre atteint 91,55% à Toronto et 90,55% à Montréal.

La ville de Québec, patrie des radio-Québec est la ville canadienne qui a voté le plus pour le FN.

      La ville de Québec, patrie des radio-poubelle c est la ville canadienne qui a voté le plus pour le FN

Edouard Philippe

Edouard Philippe

Selon l’Observatoire du nucléaire Edouard Philippe, «n’est en rien le personnage « modéré » que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.

En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva. Son activité principale est alors de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (cf Charlie Hebdo, 29 avril 2009). C’est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu’un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l’exploitation de l’uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir central de Niamey (cf AFP, 17 janvier 2008).

En effet, les maigres revenus de l’uranium, largement sous payé depuis des décennies par Areva, ne bénéficient en rien à la population, et encore moins aux Touaregs, alors que les mines d’uranium sont situées dans leurs zones traditionnelles de vie. Il est donc logique de considérer que les manœuvres en coulisse de M Philippe ne sont pas étrangères aux graves troubles qui ont eu lieu par la suite dans la zone sahélienne (Niger/Mali) et dans le fait que, poussés par la misère, des groupes Touaregs aient fini par s’allier à des mouvements djihadistes. Mais, surtout, il est légitime de se demander pour qui agit M Philippe lorsqu’il est en charge des affaires publiques, que ce soit auparavant comme maire du Havre et désormais comme premier ministre.

Une première réponse est apportée par le fait que, à peine assis dans le fauteuil de maire du Havre (aimablement offert par son prédécesseur qui a démissionné en cours de mandat !), Edouard Philippe a offert un pont d’or… à son ancien employeur Areva, pour qu’il installe deux usines d’éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d’enquêter pour voir ce que la sympathie d’Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables… On notera d’ailleurs que, de 2007 à 2010, M. Philippe a cumulé sans état d’âme son poste chez Areva et son mandat d’adjoint au maire du Havre mais, aussi, que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui a infligé un blâme pour avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.»  SOURCE : Observatoire du Nucléaire.  

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La fausse information contamine 37% des Québécois !

Charles de Lorimier

À l’heure où les sites de désinformation pullulent sur le web et que les fausses nouvelles font les choux gras des sites racistes et xénophobes, près de deux Québécois sur cinq ne sont nullement dérangés par le fait qu’une nouvelle ne soit pas totalement vraie.
Ce qui est important pour eux c’est que cette nouvelle fasse vibrer une corde sensible.

C’est dans ce contexte que l’un des plus gros sites de désinformation est la propriété d’inrérêts Québécois. Dans une province où le taux d’analphabètes fonctionnels frise les 53%, de tels sites peuvent avoir des effets délétères sur notre société.  C’est ainsi qu’au lendemain de l’attentat contre la mosquée de Québec des vidéos complètement délirantes sont apparues sur la toile.  L’une d’elle titrait en toute impunité «La fusillade d’hier dans une mosquée de Québec : événement monté de toute part par la gauche».  Et quelques jours plus tard, l’auteur en remettait en titrant «Boom! L’agenda caché contre la mosquée de Québec démasqué ! »

Ces fausses informations délirantes ne doivent pas nous forcer à remettre en cause la liberté d’expression, car supprimer ce droit fondamental conduit au totalitarisme.  Il faut plutôt exercer notre vigilance et dénoncer de tels sites générateurs d’information complètement farfelue.
RÉFÉRENCES :

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized