Archives de Tag: indignados. Indignés du Québec

Le Québec une province laïque ? Vous voulez rire !

Les politiciens n’en finissent plus de se refiler la patate chaude de la laïcité. Dix ans après la Commission Bouchard-Taylor le gouvernement Couillard vient, encore une fois de se mettre les pieds dans les plats, en adoptant le projet de loi 62 sur la laïcité.  Cette nouvelle loi qui a suscité l’indignation chez nos compatriotes ontariens prévoit que les services publics doivent être donnés et reçus à visage découvert, autant dans les transports en commun que dans les hôpitaux.  Elle permet également  d’obtenir des accommodements raisonnables.

Cette politique est d’autant plus curieuse puisqu’aucune photo ne permet d’identifier le titulaire d’un titre de transport en commun. Selon la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée la nouvelle loi  prescrit : L’obligation du visage découvert (…) pour la durée de la prestation de service, pas seulement pour la femme voilée, mais pensons aussi à ceux qui ont le visage couvert (…) par des cagoules ou des verres fumés» et des bandanas…

Cette loi inique, en plus de stigmatiser les femmes voilées, déborde de son sens premier en stigmatisant également les personnes cagoulées, celles qui portent des verres fumés ou des bandanas dans les transports en communs. Position difficilement défendable dans un pays où l’on peut voter avec un masque lors des élections fédérales! De plus la nouvelle loi ne sur la laïcité se garde bien de se prononcer sur le crucifix de l’Assemblée Nationale,  un signe religieux jugé patrimonial par le gouvernement du Parti Québécois, mais qui n’a fait son apparition à l’Assemblée Nationale en 1936, pour souligner l’alliance étroite entre l’Église et l’État québécois.

Au Canada on peut voter déguisé, mais les femmes voilées, celles qui portent des verres fumés ou des bandanas doivent avoir le visage découvert dans les trans-ports en communs

Au Canada on peut voter déguisé, mais les femmes voilées, ceux qui portent des verres fumés ou des bandanas doivent avoir le visage découvert dans les trans-ports en communs

Le gouvernement fédéral a ouvert la porte à une éventuelle contestation judiciaire. En effet le premier ministre Trudeau  a déclaré à Alma : «Je sais que les gens s’attendent à ce que je défende la Charte des droits. Le gouvernement va étudier attentivement ce qui est proposé et il va prendre ses responsabilités»…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Les réseaux de partage menacent le capitalisme

Léna Anishnabeg

Pour la première fois depuis l’avènement du capitalisme et du socialisme au début du XIXe siècle, le système capitaliste est menacé par est une forme d’organisation sociale fondée sur l’intérêt de la communauté plutôt que sur la seule satisfaction des désirs individuels.
Cette  nouvelle économie qui se développe dans les  réseaux sociaux, est basée sur le  partage, l’échange de services, de produits et le partage des connaissances.  Grace à Internet, par exemple,  tout le monde peut produire, échanger de la musique à des coûts dérisoires

 

Dans  son livre intitulé La Nouvelle Société du coût marginal zéro l’économiste américain  Jeremy Rifkin  considère que  le capitalisme se meurt et qu’un nouveau paradigme est en train de le remplacer. C’est ce qu’il appelle les communaux collaboratifs, issus de cette nouvelle économie collaborative d’auto-partage qui s’installe de plus en plus sur des bases où la valeur d’usage prime sur la propriété.
L’auto partage, permet par exemple, de maximiser les utilisations des véhicules roulants, tout en limitant les émissions de gaz carbonique.  De même le financement participatif  ou encore le couchsurfing,  contribuent à  cette  économie circulaire.

 

Avec le développement de cette nouvelle économie issue de la technologie Internet, le capitalisme, s’il veut survivre, n’aura pas d’autre choix que de s’adapter à cette nouvelle forme d’organisation sociale qui privilégie l’intérêt de la communauté plutôt que la seule satisfaction des désirs individuels.

 

 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Signez la pétition pour faire retirer le programme Éthique et culture religieuse, de nos écoles

religionDepuis 2008 le programme Éthique et culture religieuse (ECR) est un programme obligatoire enseigné dans les écoles primaires et secondaires québécoises. Ce programme constitue un véritable outil de  promotion des religions allant ainsi à l’encontre de son objectif  premier de non-confessionnalité et de laïcité.

Si vous souhaitez faire retirer ce programme de nos écoles vous pouvez signer la pétition intitulée Retrait du volet « culture religieuse » du cours Éthique et culture religieuse

Cette pétition est en ligne jusqu’au 30 novembre 2016

cliquez

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Les joyeux naufrageurs!

libres99Alors qu’Alexandre Cloutier a été hué lors du deuxième débat officiel, face à son refus d’imposer l’affichage unilingue en français dans les commerces et que Jean-Francois Lisée refuse de s’excuser ou de revenir sur ses propos associant Alexandre Cloutier au prédicateur controversé Adil Charkaoui, les Indignés du Québec considèrent qu’ils doivent s’immisser dans la course à la chefferie du Parti Québécois puisque ces deux candidats jouent à merveille leur rôle de Joyeux Naufrageurs!

gilligan

7 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le Burkini Québécois…

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Alors que la CAQ exige du gouvernement québécois qu’il interdise le burkini, Manon Massé de Québec Solidaire, se demande si la CAQ ne cherche pas « à se faire du capital politique sur une question sensible? ».  Si Madame Massé a sans doute raison sur ce point elle précise qu’elle  ne voit pas « d’un bon œil qu’un gouvernement impose aux femmes, peu importe leur religion, comment elles devraient s’habiller à la plage. Si le gouvernement interdit le burkini, va-t-il interdire le wetsuit pour les surfeuses et les plongeuses? Cette proposition de la CAQ n’est pas très sérieuse. Si des femmes se voient forcer par leur entourage ou par une doctrine intégriste à porter le burkini, leur émancipation ne passe certainement pas par l’interdiction. Cela risquerait au contraire d’isoler encore plus ces femmes qui seraient privées de se rendre à la plage et deviendraient encore moins libres.

Cela ferait même le jeu des groupes comme l’État islamique qui se plaisent à dire que l’Occident est hostile envers les musulman.es pour mobiliser les individus à risque de se radicaliser. Ne leur donnons pas raison. J’invite la classe politique québécoise à ne pas jouer dans ce film. Sur cette question précise, n’essayons pas d’imiter la France qui n’est certainement pas un modèle. L’intégration se porte beaucoup mieux au Québec et il faut continuer dans le même sensMaroc

Je me demande si Madame Massé a déjà visité le célèbre complexe aquatique OASIRIA de Marrakech ? Assurément non, puisque les burkinis y sont interdits ! Eh non Madame Massé nous ne sommes pas en France, mais bien au royaume du Maroc. Alors SVP cesser de ressasser inlassablement votre discours go-gauche caviar déconnecté, car vous perdez ainsi toute crédibilité !$$

 

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized