Archives de Tag: Parti Libéral

Les Québécois : masos ou idiots ?

Rose Flamant

Rose Flamant

À la lueur des odeurs de corruption tenaces qui poursuivent d’ex membres du gouvernement et du parti libéral du Québec,78% des Québécois s’attendent à ce que d’autres politiciens soient arrêtés dans un avenir rapproché et 79% de la population s’accorde pour dire qu’elle ne fait pas ou peu confiance aux politiciens.

UpacDans la foulée des arrestations de l’ancienne vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, de l’ancien ministre Marc Yvan Côté et de l’affaire Sam Hamad, le parti libéral perd des plumes et se retrouve à 33% des intentions de vote contrairement à 43% le mois passé, une chute qui profite surtout péquistes.

intentions de vote

Malgré toutes ces données le parti libéral demeure en tête de lice dans les intentions de vote des Québécois avec 33% des votes contre 30% pour le parti Québécois. En analysant le pourcentage des intentions de votes on constate que 62% vont à d’autres partis que le PLQ  (30% pour le PQ, 22% pour la CAQ et 10% pour QS).  Cette répartition des intentions de votes montre clairement que la nation rejette le PLQ en masse, mais qu’elle est profondément divisée au niveau de l’Opposition qui s’empêtre encore et toujours entre les tenants et les contres d’une éventuelle souveraineté du Québec. Puisque gouverner c’est prévoir, il incombe aux chefs des trois partis d’opposition de s’entendre pour bloquer le vote libéral aux prochaines élections.

direct

cor

 

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Des reptiliens au parti libéral ?

Félix Dubé-Nguyen Jr

Félix Dubé-Nguyen Jr

Cinq reptiliens notoires auraient infiltrés les plus hautes sphères de l’État québécois. Ces humanoïdes mi-humains mi-lézards, seraient apparemment nombreux au sein même du gouvernement et seraient dirigés par le premier ministre lui-même.

Selon une source anonyme non confirmée, il existerait «au moins cinq de ces humanoïdes typiquement reptiliens et à la peau recouverte d’écailles parmi les hautes sphères gouvernementales».

envahicou1

Philippe Couillard de Lespinay, premier ministre du Québec

Selon cette source, on retrouverait dans le cabinet actuel en plus du premier ministre Philippe Couillard, quatre autres reptiliens dont Lise Thérriault, vice première ministre, Hélène David, ministre de la culture et des communications, Carlos leitao, ministre des finances et le Dr Gaétan Barette, minsitre de la santé et des services sociaux.

lise

Lise Thériault, vice-première ministre du Québec

HéleneDavid

Hélène David ministre de la culture et des communications du Québec

Leitaoreptiliern

Carlos Leitao, ministre des finances du Québec

Gaétan Barette, ministre de la santé et des services sociaux du Québec

Gaétan Barette, ministre de la santé et des services sociaux du Québec

Face à cette possible invasion reptilienne, les Indignés du Québec vous invitent à prendre connaissance de la Déclaration de la Souveraineté Humaine en ce qui concerne le contact avec les Nations et les Forces Extraterrestres, document «qui exige que toutes les organisations extraterrestres qui ont établi ou opéré des bases sur la Terre, sa Lune, ou n’importe où ailleurs dans ce Système Solaire, démontent ces bases et divulguent complètement leur nature.»

ns

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Libérez-nous des Libéraux

Rose Flamant

Rose Flamant

Depuis le 7 avril dernier le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard continue d’étouffer le peuple Québécois en mettant de l’avant un programme d’austérité comme jamais le Québec n’en a connu auparavant. Élu avec à peine 24% du vote francophone, le parti libéral a quand même récolté la majorité à l’Assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges. Cette incongruité. de notre système électoral permet à ces neolibéraux de sabrer dans les acquis sociaux créant ainsi une source de frustration et de mécontentement dans la population. Depuis l’élection de ces gueux, les Indignés du Québec ont publié de nombreuses illustrations sur ce gouvernement intransigeant qui sabre dans tous les domaines de la sphère publique (mais pas dans ses poches, ni dans celles de ses amis). En voici une brève sélection à diffuser sans modération.

Libérez-nous des Libéraux!

Gogol

 retraite  

barrette golum2

      Liz Piggie

solidairebar

 prime BOB
philippe golum 4jpg    justiceWeill

gogol new     couil

Bandeau_Refusons_lausterite  la main du peuple

assez de livres Line_beauchamp

leitao

leitao2

couillon Barrette

respect

cons

    

la-conscience

pipe

    P1140600

climat

lacmegantic  Manifestation du 22 juille

Malcom X

Jaures

ccons

peace-and-love

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Parti Libéral : Neuf ans de tromperies et de mensonges ?

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Le site Libéraux.net a identifié « plus de 100 aberrations, scandales, tromperies et mensonges» durant les 9 ans où le Parti Libéral a été au pouvoir;  une période qui s’étend de 2003 à 2012, avec un bref épisode du parti Québécois.

Ces « 100 aberrations, scandales, tromperies et mensonges» se regroupent en dix catégories distinctes dont :

couillon Barrette

Pour accéder aux rubriques des différents dossiers cliquez sur l’image ci-dessous. Chaque rubrique contient une foule de documents disponibles pour consultation.

L'indignation

solidaire

gogol

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Mobilisation générale pour une démocratie‏ nouvelle

oit

Oitarp

Aux dernières élections  à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral. Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ a quand même récolté la majorité à l’assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges sur 125. Dans les faits, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a donc obtenu cette majorité avec seulement 41% des votes.  C’est donc dire que 59% des électeurs n’ont pas choisi ce gouvernement qui se retrouve pourtant majoritaire au Parlement. Si le Québec adoptait un mode de scrutin basé sur la proportionnelle, le Parti libéral aurait obtenu 18 sièges de moins le 7 avril dernier, tandis que tous les autres partis auraient fait des gains. De plus, Option nationale et le Parti vert du Québec auraient pu faire leur entrée à l’Assemblée nationale.

90 jours pour la démocratie

090Fernand Courchesne un citoyen de Sherbrooke, membre du Mouvement Démocratie Nouvelle a entamé un périple de 6000 km pour faire circuler une pétition pour changer le mode de scrutin québécois.  M. Courchesne espère amasser 100,000 signatures,  qu’il compte présenter à l’Assemblée nationale à l’automne 90 .(Accéder à sa page Facebook

90

Cliquez sur l’image

 Le président du Mouvement pour une démocratie nouvelle, Jean-Sébastien Dufresne, se réjouit de cette initiative : « Nous rencontrons de plus en plus de citoyens de partout au Québec qui souhaitent agir afin de concrétiser une réforme qui est réclamée par la société civile québécoise depuis des décennies et qui aurait le bénéfice de rétablir la confiance de la population en notre système politique ».car il est inconcevable que des gouvernements soient élus même s’ils n’ont pas recueillis la majorité des votes

md,com

Cliquez sur l’image pour accéder au site

Unissons nous pour changer le mode de scrutin au Québec

Le système électoral est le fondement de la démocratie et il est urgent d’adopter un mode de scrutin qui reflétera la véritable idéologie politique de la population québécoise

cr

moutons

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

La grande Marche des peuples de la terre Mère triomphe à Montréal

Sophie Doucette

Sophie Doucet

 

Une foule venue des quatre coins du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et même de la Nouvelle-Angleterre s’est déplacée en grand nombre pour accueillir les artisans de la Grande marche des Peuples pour la Terre mère, lors de leur deuxième escale à la Place du Peuple de Montréal. Cette marche citoyenne a quitté Cacouna le 10 mai dernier, avec comme comme objectif de sensibiliser les communautés aux risques du tracé qu’emprunterait l’oléoduc Énergie Est de TransCanada qui acheminerait du pétrole extrait des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au Nouveau-Brunswick.dans la rue
video

Les membres des Premières Nations, de même que plusieurs groupes environnementaux comme Nature Québec, Greenpeace, Équiterre, l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, Ensemble contre les sables bitumineux, Coule pas chez Nous !, Pétroliques anonymes, Non à une marée noire dans le Saint-Laurent, Coalition pour une prospérité sans pétrole, Coalition vigilance oléoducs, le regroupement interrégional sur le gaz de schiste de la vallée du Saint-Laurent, Pollution non merci, soutiennent cette démarche.

manif 1

La foule converge vers la place du peuple

Un seul parti politique présent sur les sur les lieux 

Les représentants des partis politiques brillaient par  leur absence, pourtant les trois député-e-s de Québec solidaire accompagnés de militantes et militants ont rejoint « la Marche des Peuples pour la Terre Mère » afin de manifester leur appui à un mouvement populaire qui symbolise l’opposition à plusieurs projets de développement d’hydrocarbures néfastes pour l’avenir du Québec et celui de nos enfants.


pipeline

Les manifestants portaient un pipeline symbolique

Selon Amir Khadir, député de Mercier, 
« Le gouvernement de Philippe Couillard a affiché ses couleurs lors du récent budget : moins 20 % au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Des pipelines aux gaz de schiste en passant par l’autorisation du projet de cimenterie à Port-Daniel, le Parti libéral démontre une fois de plus son parti pris pour des industries polluantes qui menacent notre territoire et nos ressources. À quoi bon changer de gouvernement si c’est pour avoir les mêmes politiques qui favorisent le gaspillage de fonds publics et la destruction de l’environnement? »

amir

Le député Kadhir lors du passage de la Grande marche à Québec

« Québec solidaire est le seul parti qui se préoccupe véritablement d’environnement et nous le déplorons, car ce devrait être le cas de chaque parti présent à l’Assemblée nationale, s’indigne Manon Massé, députée solidaire deSainte-Marie Saint-Jacques. Une chose est certaine, l’industrie de l’exploitation du pétrole et du gaz et ses alliés à Québec nous trouveront sur leur chemin, nous et des milliers de citoyens et citoyennes dont ceux et celles des Premières nations qui luttent depuis bien des  années pour se faire entendre. Nous appelons à la plus large mobilisation possible pour ne pas laisser le Québec être dévasté pour une poignée de redevances».

qs

Après ce bref arrêt à Montréal la Grande marche des Peuples de la Terre mère poursuit sa route, direction Laval, puis Kanehsatà:ke. Bon vent les ami-es! Ikhawe ! 

oleoduc

bélou

 

 

 

 

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Peut-on encore parler de démocratie québécoise ?

 

Rose

Rose Flamant

La vague qui souffle sur le Québec depuis les manifestations massives du printemps érable témoigne d’une volonté de changement dans toutes les sphères de la société. Depuis la chute du gouvernement libéral de Jean Charest deux gouvernements se sont succédés.  Le premier, celui de Pauline Marois a été porté au pouvoir  à l’automne 2012, pour être renversé le 7 avril dernier par le parti libéral de Philippe Couillard.

Cette apparente contradiction de la part de l’électorat tient au fait de notre système majoritaire uninominal à un tour qui caractérise notre monarchie constitutionnelle.  En termes clairs cela signifie qu’à la dernière élection, à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral. Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ récolte quand même la majorité à l’assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges.

an

Si le Québec adoptait un mode de scrutin basé sur la proportionnelle, le Parti libéral aurait obtenu 18 sièges de moins le 7 avril dernier, tandis que tous les autres partis auraient fait des gains. De plus, Option nationale et le Parti vert du Québec auraient pu faire leur entrée à l’Assemblée nationale.

croix

Fort de sa majorité le nouveau premier ministre entend donc parler au nom de la majorité du peuple québécois,  lui assurant plus de « rigueur que d’austérité ».  Le premier ministre souhaite également « être le gouvernement de la vérité et de la réalité ».

Rigueur Libérale

Sitôt élu, M. Couillard a annoncé que son gouvernement  allait s’atteler résolument au redressement des finances publiques : « Nous devons nous libérer de ce que ni empêche de faire nos choix.  Depuis des années nous dépensons plus que ce que nos revenus nous le permettent » a-t-il déclaré lors d’un discours à l’Assemblée nationale. Cette rigueur politique apparente a de quoi surprendre lorsque l’on sait que le le Premier ministre ne voit aucun problème dans l’indemnité de départ de 1,2 million de dollars touchée par son candidat dans La Pinière, Gaétan Barrette, lorsqu’il a quitté la présidence de la Fédération des médecins spécialistes du Québec. Selon M. Couillard « C’est une entente privée, entre le Dr Barrette et l’organisation qu’il dirigeait. C’était connu. Et ça coupe complètement le lien entre lui et la fédération. Il ne représente plus les 8000 médecins spécialistes, mais l’ensemble des Québécois comme membre de notre équipe ».

Dr

De même le Premier ministre s’est montré très à l’aise en majorant à 310 000 $ le salaire de son premier fonctionnaire auquel s’ajoute un boni au rendement qui peut atteindre 15% de son salaire.

Couill

En attendant le gouvernement Couillard a donné le feu vert aux travaux d’explorations de pétrole et de gaz de schiste sur l’île d’Anticosti.

RDI

Tout va donc pour le mieux au Québec et la démocratie est saine et sauve !

st-Couillard

Source : La Pravda

Vive la démocratie !

mouton noir

 

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Les intérêts supérieurs du Parti Libéral: les deux mains dans le gâteau

De plus en plus d’Indigné-es du Québec prennent la parole pour dénoncer ce qui selon eux se rapproche inexorablement d’une dictature. En effet, lorsqu’un gouvernement ne veut plus parler avec le peuple ou avec ses enfants, ce n’est plus un gouvernement, c’est une dictature. Aussi douce et mièvre soit-elle, c’est une dictature quand même ! Dans cette réflexion le musicien Clode Hamelin, un ancien jeune fait le point sur la situation dramatique que vivent les gens du Québec en s’interrogeant sur les intérêts supérieurs du Parti Libéral !

LES DEUX MAINS DANS LE GÂTEAU

Depuis le début du conflit étudiant que nous vivons au Québec je m’interroge sur les motifs profonds…. Oh, pas les motifs des mouvements étudiants, mais sur les motifs du gouvernement Libéral, qui depuis le début, lance de l’huile sur le feu pour ensuite s’emmurer dans un silence autistique. Qui a tort, qui a raison ? Ce sera à nous tous de le dire après réflexion, car il est ici question de choix de société !

Mais outre le sujet des droits de scolarité, pourquoi après des semaines et des semaines de grève étudiante et de troubles sociaux, pourquoi le Gouvernement d’un pays dit démocratique comme le Québec, voudrait-il tenir tête aux milliers de voix qui se sont faites entendre et qui demandent simplement une table de concertation qui examinerait toute la gestion des Universités au Québec? Pourquoi refuser toute parole, discussion, dialogue ou réflexion, après avoir vu 250,000 personnes dans la rue à Montréal ? Après des centaines de commentaires provenant de syndicats de professeurs, de centaines d’artistes, de parents, de grands-parents, après avoir vu les partis d’oppositions joindre leurs voix à celle des étudiants? Pourquoi le mur du silence ?

Après que les associations étudiantes eurent proposées des pistes de solutions intelligentes et bien articulées, après qu’ils aient réclamé haut et fort, (à la lumière de nombreux scandales et de douteux agissements intra-Universitaires,) qu’on regarde enfin d’un peu plus près la qualité de l’administration des budgets des Universités au Québec…. Pourquoi toujours cette fin de non-recevoir ? Pourquoi donc le gouvernement LIBÉRAL-CHAREST INCORPORÉ devient-il même de plus en plus dur, frondeur, démagogue, condescendant, hargneux, intransigeant, baveux même ! Poussant même sans le dire les administrations Universitaires et Collégiales à foncer vers une judiciarisation du dossier pour mieux faire exploser la marmite.

Pourquoi répondre à nos enfants avec en premier les matraques, les gaz, les injonctions et les juges…? Pourquoi créer le malaise social et inciter à la révolte ? Longuement je me suis posé la question. POURQUOI allumer un aussi gros feu? Pourquoi faire un aussi grand trouble social alors que Charest est supposé être le représentant de tous les Québécois ? Il est même supposé être «le ministre responsable de la jeunesse !» Une seule réponse m’est apparue. C’est au nom de l’intérêt supérieur. Pas l’intérêt supérieur du Québec, mais les intérêts supérieurs du Parti Libéral !

C’est tout simplement pour attirer notre attention à tous, dans une autre direction qui fait le bonheur du Parti Libéral du Québec ! Ça fait des années qu’on entend parler des scandales complexes et dégueulasses de plus en plus nombreux qui touchent à la corruption liée aux parties politiques. Ce mariage immonde entre ceux qui ont juré de défendre le bien commun et ceux qui ont juré de nous le voler.

Les firmes d’ingénieurs, les enveloppes de «cash», les compagnies de construction et les campagnes électorales subventionnées, la mafia partout près des partis politiques dont la gangrène galopante remonte jusqu’au bureau du premier ministre. Et que dire de la nomination des juges dont il faut maintenant douter de la droiture? Pis les Super-ministres qui prennent leur retraite de la vie politique en acceptant un poste important dans une industrie connexe à leur ministère tout en jurant à la télévision qu’ils resteront droits et qu’ils ne joueront jamais de leurs influences pour aider leur nouveaux BOSS à voler le plat de bonbons !

MAIS, il y a des élections qui approchent. Jean Charest, dites-vous le une fois pour toute, n’est pas le Premier Ministre de tous les Québécois, c’est le Président du seul Parti Libéral du Québec Incorporé. Et il n’agira toujours qu’à ce titre et dans l’intérêt de ceux qui l’engraisse. Après le gaz de schiste et le Plan Nord qui deviendra très certainement le prochain scandale du siècle, les étudiants sont devenus sans le vouloir, le cheval de Troie à l’intérieur duquel Jean Patapouffe “les deux mains dans le gâteau”, se cache avec sa bande de bandits du domaine public, pour foncer vers une autre élection. Ceci tout en tentant de faire croire à l’électorat complètement obnubilé par le feu d’artifices Libéral, qu’il est l’homme de la situation. «Car lui, il n’aura pas eu peur des p’tits baveux d’étudiants.» Il espère que pendant qu’on parle de tout ça, on oubliera lentement les dossiers MAFIEUX et que monsieur et madame tout le monde (ceux qu’il nomme avec tant de condescendance, LA CLASSE MOYENNE) le prendront enfin pour un héros. Ces étudiants notre jeunesse, sont vos enfants, et eux se battent avec toute la noble et naïve fougue de leurs vingt ans, pour l’équité, la justice sociale, le bien commun et l’accès à l’éducation, pour eux bien sûr, mais aussi surtout, pour ceux qui les suivront. Car eux ils ont encore une âme ! Les jeunes voient clair dans ces jeux politiques et voient bien toute la magouille ! Ils en sont écœurés ! J’espère qu’à leur tour, les mères, les pères, les oncles, les tantes, les jeunes, les vieux, les syndicats, les travailleuses et travailleurs du Québec vont enfin tous descendre dans la rue, pour exprimer leur haut le cœur face à ce gouvernement, à ses amis et à tout ce qu’ils représentent !

Il faut les mettre dehors pis ça presse ! Assez c’est assez ! Quand un Gouvernement ne veut plus parler avec le peuple ou avec ses enfants, ce n’est plus un Gouvernement, c’est une dictature. Aussi douce et mièvre soit-elle, c’est une dictature quand même ! Moi, je suis fier de nos jeunes. Ils nous ont réveillés de nos cercueils douillets ! Il faut que nous tous, les Québécois, nous disions enfin à ces gens, qu’on en a plein le dos d’entendre semaine après semaine l’excellente émission ENQUÊTE nous apprendre que l’ex-ministre et ex-vice-première ministre du Québec Madame Normandeau ou le non moins célèbre Marc-Yvan «l’enveloppe de cash» Côté ou Monsieur Un Tel ont fort probablement des amis qui ont fort probablement payé leur campagne électorale en échange d’un contrat de 11 millions.

Comme disait Jean Charest, lui, le King de la droiture, “IL FAUT QUE TOUT LE MONDE FASSE SA JUSTE PART”. HEY ! Vous, les profiteurs du système, les parasites morbides d’une société essoufflée, sachez que si vous n’arrêtez pas de nous pousser le bouchon dans la gorge, c’est nous tous qui allons finalement être dans la rue et là, ce sera à votre tour de faire «votre juste part !»

Il faut que le Québec se lève et parle fort ! Un vieux citoyen ordinaire. Un ancien jeune quoi !

Clode Hamelin, musicien

1 commentaire

Classé dans Uncategorized