Archives de Tag: Hélène David

Personalités primées par les Indignés

Les Indignés du Québec ont décerné une série de diplômes à des personnalités qui se sont démarqueés par leur engagement social ou politique.

 

À tout seigneur tout honneur, Philippe, Couillard premier ministre du Québec,  reçoit le diplôme de Tondeur de moutons Québécois certifié.  M. Couillard est un véritable berger pour le peuple du Québec.
M. Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier reçoit le Prix de Grand argentier du Québec, suite au projet d’aumentation salariale de 48 % accordé son équipe de direction.

Mme Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur reçoit le Prix de Cordon bleu de l’Assemblée Nationale du Québec, pour son incitation exemplaire à manger local.

Le chroniqueur Jeanez Marre, s’est vu octroyé le diplôme d’excellence pour l’ensemble de son oeuvre, à titre de roi des cons 2017, champion toute catégorie et plus particulièment pour ses vidéos particulièrement délirantes, dont celles qui ont suivi l’attentat contre la mosquée de Québec.
Mme Christine Sr-Pierre, ministre responsable des Relations internationales et de la Francophonie reçoit le diplôme de Reptilien, dans la catégorie incurie culturelle 2017.
Félicitations aux diplômés ! De nouveauz récipendiaires seront nommés sous peu…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Des reptiliens au parti libéral ?

Félix Dubé-Nguyen Jr

Félix Dubé-Nguyen Jr

Cinq reptiliens notoires auraient infiltrés les plus hautes sphères de l’État québécois. Ces humanoïdes mi-humains mi-lézards, seraient apparemment nombreux au sein même du gouvernement et seraient dirigés par le premier ministre lui-même.

Selon une source anonyme non confirmée, il existerait «au moins cinq de ces humanoïdes typiquement reptiliens et à la peau recouverte d’écailles parmi les hautes sphères gouvernementales».

envahicou1

Philippe Couillard de Lespinay, premier ministre du Québec

Selon cette source, on retrouverait dans le cabinet actuel en plus du premier ministre Philippe Couillard, quatre autres reptiliens dont Lise Thérriault, vice première ministre, Hélène David, ministre de la culture et des communications, Carlos leitao, ministre des finances et le Dr Gaétan Barette, minsitre de la santé et des services sociaux.

lise

Lise Thériault, vice-première ministre du Québec

HéleneDavid

Hélène David ministre de la culture et des communications du Québec

Leitaoreptiliern

Carlos Leitao, ministre des finances du Québec

Gaétan Barette, ministre de la santé et des services sociaux du Québec

Gaétan Barette, ministre de la santé et des services sociaux du Québec

Face à cette possible invasion reptilienne, les Indignés du Québec vous invitent à prendre connaissance de la Déclaration de la Souveraineté Humaine en ce qui concerne le contact avec les Nations et les Forces Extraterrestres, document «qui exige que toutes les organisations extraterrestres qui ont établi ou opéré des bases sur la Terre, sa Lune, ou n’importe où ailleurs dans ce Système Solaire, démontent ces bases et divulguent complètement leur nature.»

ns

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

L’archéologie des Tanneries ou la mémoire de l’oubli

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

Alors que l’Association canadienne d’archéologie s’insurge contre la destruction du site archéologique des Tanneries situé sous l’échangeur Turcot, les ministres Robert Poëti et Hélène David ainsi que le maire de Montréal Denis Coderre, préfèrent annoncer la création d’ un « comité qui sera chargé de trouver un projet pour mettre en valeur les 150 caisses d’artéfacts récupérées sur le site.» 

De son côté Stéphan Deschênes, directeur du projet Turcot au ministère des Transports, plaide également pour la destruction archéologique en raison de la nature instable et marécageuse des sols qui doivent accueillir à cet endroit un collecteur des eaux usées qui desservira 140 000 foyers.

tannerie

Encyclopédie Diderot et d’Alembert : Tanneurs, -1762

Une odeur de déjà vu 

Faubourg quebec

Le Faubourg Québec enl, 2006, Ville de MTL

Le 18 août 1993 dans le dossier controversé du Faubourg Québec (un immence site archéologique du Vieux-Montréal qui fut entièrement détruit pour faire place à des condos), Les Nouveaux Montréalistes, un groupe de pression engagé dans les questions d’intérêt public touchant le patrimoine écrivait ceci dans Le Devoir :  «tant et aussi longtemps qu’il n’existe aucune politique cohérente de gestion à la ville de Montréal qui permette aux archéologues de poursuivre leurs divers travaux et de formuler des recommandations pertinentes suffisamment à l’avance et à travers des programmes structurés, ni la préservation des vestiges importants, ni le développement sain et rationnel de l’archéologie urbaine ne sera possible.» Il est vrai que depuis cette époque, la technologie a progressé et c’est pourquoi les autorités ont annoncé qu’un relevé 3D des structures du village des Tanneries sera également réalisé en guise de «mémoire virtuelle».

Rien de nouveau sous le soleil

Villa-Montcalm

La Villa Montcalm avant sa destruction en 1977

Aux personnes qui pensent encore que la destruction de sites archéologiques est un phénomène nouveau dans la Province de Québec; détrompez-vous! Déjà en 1994, mon collègue Robert Bilodeau et moi-même écrivions ceci dans Le Devoir du 28 décembre : « […] Différents dossiers notamment celui du Faubourg Québec à Montréal qui a amené l’UNESCO à offrir sa médiation face à la colère de certains citoyens opposés à cette braderie de notre patrimoine archéologique […] Plusieurs sites archéologiques connus de la région de Montréal ont été littéralement effacés […] : le site Munn, important chantier naval montréalais du XIXe siècle, le fort de Laprairie datant du XVIIe siècle, le site institutionnel de L’Assomption, le cimetière juif du Square Dorchester au centre-ville, certaines parcelles du Vieux-Longueuil pour n’en nommer que quelques unes.»

«Je me souviens» une devise à bannir !

Armoiries_du_Québec.svg

Armoiries du Québec depuis 1939.

Même si la devise du Québec est Je me souviens, nous vivons dans une province qui prend un malin plaisir à détruire systématiquement les traces de son passé surtout lorsqu’il s’agit de la Nouvelle-France. C’est ce que j’appelle le nivelage par le bas. Imaginez par exemple, un américain qui s’aviserait de détruire le QG du général Washington, il serait immédiatement jugé comme traître à la nation et il serait vraisemblablement exécuté. Ici dans la province de Québec, on a pu en toute impunité détruire le QG du général Montcalm (un crisse de Français et un estie de Looser, anyway!). Alors si vous pensez sauver les vestiges archéologiques des Tanneries, bonne chance! Personnellement j’en doute car comme l’écrivait récemment mon collègue et ami François Véronneau : «À chacun sa méthode… certains font sauter leur vestiges, comme Daech à Palmyre, d’autres utilisent des moyens disons… plus subtils, mais le résultats est le même. Dans ce cas-ci, l’oblitération d’un lieux de mémoire, même si M. Poëti dit avoir fait son devoir en récoltant des caisses d’artefacts qu’ils veulent mettre en valeur. Le lieux et la richesse de cet ensemble parfaitement conservé, traces d’une proto-industrie organisée autour d’un ruisseau canalisé, mérite une mise en valeur in situ.»

libres99

10 Commentaires

Classé dans Uncategorized