Archives de Tag: an II

Quand les fascistes québécois terrorisent nos femmes

Oitarp

Oitarp

-MONTRÉAL- Le bras armé du gouvernement autoritaire de Philippe Couillard s’en prend désormais à nos femmes et à nos filles qui luttent pour la reconnaissance de leurs droits.

Le 7 avril 2015, les femmes ont pris la rue pacifiquement et le SPVM les en a chassé à coups de boucliers, de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogènes. Une des GAPPAs qui était présente sur place pour couvrir l’événement s’est brutalement fait pousser par terre à deux reprises.  Non vous n’êtes pas à Séoul, mais bien à Montréal !

DÉMOCRATIE À LA SAUCE QUÉBÉCOISE

7 avril 2015

alice

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Printemps érable 2015 en vidéos

Nous sommes les légions d'anonymes. Nous sommes les 99%L’an II du printemps érable est bien amorcé, et le bras armé du gouvernement autoritaire de Philippe Couillard continue ses exactions et ses démonstrations de force en tirant sur la jeunesse, mais aussi sur les personnes âgées.

Ce gouvernement infâme a perdu toute crédibilité et c’est pourquoi les Indignés du Québec vous proposent quelques vidéos qui vous permettront de juger de l’état de la démocratie dans la Province de Québec.

Lutte commune

RCI

raw

SPVQ

SPVQ #3143 Charles-Scott Simard (Arrondissement La Haute-St-Charles) Policier ayant tiré du gaz lacrymogène au niveau du visage à 2 reprises lors de la manifestation contre l’austérité devant l’Assemblée nationale du Québec.

QPR

 

Madoc2

 

sexagenaire4eLes 99% d'indignés

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Le gouvernement Couillard sème les graines d’un nouveau Printemps érable!

Oitarp

Oitarp

Alors que s’achevait le Printemps érable, Chloé-Laëtitia Thomas résumait avec fougue ce « cri du peuple, du 99 pour cent. Un cri du peuple adressé aux tout puissants1 »

Les « puissants »répondirent avec force à la rumeur de la rue en décrétant le projet de loi 78 qui fut adopté le 18 mai 2012 par le gouvernement libéral majoritaire de Jean-James Charest qui imposait des restrictions aux organisateurs de manifestations comptant plus de cinquante participants.

Manifestation contre l'austérité.  Photo  Irène Yakonowsky

Manifestation contre l’austérité. Photo Irène Yakonowsky

Ces restrictions néo-libérales furent vivement dénoncées par le Barreau du Québec, par Amnistie Internationale par le Conseil des droits de l’homme et l’Organisation des Nations unies, les dispositions de la loi 78 furent abrogées par décret par le gouvernement péquiste le 20 septembre 2012.

Le gouvernement Couillard sème les graines de l’An II

Depuis son élection le gouvernement Libéral de Philippe Couillard, s’active à détruire systématiquement les acquis de la Révolution tranquille.  Larbin inconditionnel du gouvernement fédéral, le gouvernement Couillard sème malgré lui les graines de l’An II du printemps érable.  Porte étendard de l’industrie pétrolière, il exige de faire payer le peuple en sabrant aveuglément: dans l’éducation, la santé, les sciences, les fonds de pension, l’environnement, les programmes sociaux et communautaires, le logement, les arts, la culture, les acquis syndicaux etc.

Photo Irène Yakonowsky

Photo Irène Yakonowsky

Le comité Printemps 2015

« Devant la rapidité effarante avec laquelle les coupes et les mesures d’austérité s’annoncent, il y a urgence d’agir. Le comité Printemps 2015 invite à une poussée vers le changement social et ce, dès ce printemps. Nous souhaitons voir naître une résistance concrète liant les milieux étudiants, syndicaux et populaires contre l’austérité au Québec.»

1 Chloé-Laëtitia Thomas,  L’histoire du printemps

 Rejoignez-nous :  ici

gogol

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

La grande main pourrira

La grand mainOitarp, le poète indigné du printemps érable s’est penché sur ce fameux poème de Roland Giguère publié en 1960.

La main du bourreau finit toujours par pourrir

Grande main qui pèse sur nous
grande main qui nous aplatit contre terre
grande main qui nous brise les ailes
grande main de plomb chaud
grande main de fer rouge

grands ongles qui nous scient les os
grands ongles qui nous ouvrent les yeux
comme des huîtres
grands ongles qui nous cousent les lèvres
grands ongles d’étain rouillé
grands ongles d’émail brûlé

mais viendront les panaris
panaris
panaris

la grande main qui nous cloue au sol
finira par pourrir
les jointures éclateront comme des verres de cristal
les ongles tomberont

la grande main pourrira
et nous pourrons nous lever pour aller ailleurs.

Roland Giguère in L’Âge de la parole, 1965, p. 17 

La grande main

Lorsque Giguère a rédigé ce poème  le Québec était alors plongé dans ce qu’on a appelé la « Grande noirceur », cette période trouble qui fit entrer la province dans la modernité. Ce poème rédigé à une époque opaque, interpelle par sa modernité. Une chose me frappe dans cette oeuvre plus qu’à moitié centenaire, c’est la fragilité de nos démocraties.  Merci Rolland de m’avoir largement inspiré et d’avoir su traverser le temps par la beauté de tes vers et la justesse de tes propos …

main112

La Grande main pourrira – hommage aux indigné-es de la terre

Cinquante trois ans plus tard, l’étouffante grande noirceur de Maurice Duplessis a heureusement disparu mais de sombre nuages se sont levés sur l’humanité et sur la Belle Province, comme certains se plaisent encore à l’appeler  Je pense à la grande main qui pèse encore sur nous et aux arrestations massives du printemps érable qui sont la honte de cette province.

Je pense à la grande main qui nous aplatit contre terre et au nivellement culturel par le bas

Je pense à la grande main qui nous brise les ailes 

À la grande main de plomb chaud et à la grande main de fer rouge

J’ai peur des grands ongles qui nous scient les os

Des grands ongles qui nous ouvrent les yeux
comme des huîtres

J’ai peur des grands ongles qui nous cousent les lèvres

J’ai peur des grands ongles d’étain rouillé, des grands ongles d’émail brûlé

Mais viendront les panaris panaris, panaris, 

Je sais que la grande main qui nous cloue au sol finira par pourrir, que les jointures éclateront comme des verres de cristal et que les ongles tomberont

Je sais que la grande main pourrira et nous pourrons nous lever pour aller ailleurs.

Oitarp poète indigné, ce 13 mai de l’an II du printemps érable

la main du peuple 

6 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Fascisme ordinaire au pays du Québec ?

Les Indignés du Québec s’inquiètent de cet engin qui volait au dessus de nos têtes au parc Émilie Gamelin lors du rassemblement du 22 octobre 2012.

La manifestation pour souligner le premier anniversaire d’Occupons Montréal se solde par trois arrestations. Deux des manifestantes criaient trop fort, semble t-il.

La manifestation pour le renvoi du matricule 728 est déclarée illégale

Les organisateurs de la marche, ont également  invité les participants à signer une pétition en ligne afin de réclamer une commission d’enquête publique sur la violence policière de 2012.

Les Indignés du Québec vous proposent ce billet d’Oitarp, poète indigné du printemps érable qui s’insurge suite au reportage de Radio Canada intitulé SPVM : Matricule 728 au coeur d’une nouvelle controverse.  

Ce reportage de Normand Grondin  nous présente la policière du SPVM Stéphanie Trudeau, que l’on avait vue en mai dernier poivrer sans préavis un groupe de manifestants dans une vidéo qui a fait le tour de la toile, est impliquée dans une nouvelle histoire controversée. Cette fois, la policière est au centre d’une intervention musclée, où quatre personnes ont été arrêtées pour des motifs nébuleux et dans des conditions pénibles. Écoutez la policière Trudeau parler de l’intervention avec son supérieur dans une conversation enregistrée par mégarde dans son véhicule de patrouille (Mise en garde: langage grossier)

Fascisme ordinaire au pays du Québec ? par Oitarp, poète indigné

J’ai mal à mon Québec !

Corruption généralisée, loi répressive, police agressive, population passive

J’ai mal à mon Québec !

Suite à ces arrestations massives qui ont marqué le règne des collabos 

le bilan provisoire  inquiéte : 3, 2o3  arrestations 41  blessées

Pourtant le soleil rouge du printemps érable a triomphé

Un souffle nouveau a chassé  le teigneux  qui s’en est allé sous d’autres cieux 

Des voix se sont levées pour contrer le nucléaire, les gaz de schistes

D’autres se sont levés pour les appuyer

J’ai mal à mon Québec !

Des maires se sont retrouvés pointés du doigt

Des politiciens ont été éclaboussés

Les urgences ont continué à déborder et un frisé est venu parlé du privé

Il me donne envie de dégueuler ! J’ai mal à mon Québec !

Des jeunes, des vieux ont été poivrés et une star est née

J’ai mal à mon Québec !

Matricule 728 a-t-elle encore frappée ?

Somme-nous cadenassés désormais ?

J’ai mal à mon Québec en cet An II du printemps érable !

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

100 000 personnes manifestent à Montréal

Alors que s’amorce l’an II de la révolution érable et que les rumeurs d’élections annoncent la chute du régime autoritaire de Jean-James Charest, 100,000  personnes ont manifesté avec ardeur dans les rues de Montréal pour s’opposer à l’augmentation des frais de scolarité.

A Québec 15,000 personnes se sont jointes à une manifestation similaire qui a réuni près de 15,000 personnes 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized