Archives de Tag: SPVM.

Quand les policiers se déguisent en itinérants

Félix Dubé-Nguyen Jr

Félix Dubé-Nguyen Jr

-Montréal- Rien n’arrête plus les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)  dans leur quête pour faire respecter la loi.  Deux policiers se sont déguisés en itinérants, pour attraper les personnes qui parlaient au cellulaire alors qu’ils conduisaient leur véhicule. Déontologie policière dites vous ?

Selon Marie-Pier Gagné,  ces «deux policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) se sont déguisés en itinérants, au cours des derniers jours, afin de prendre la main dans le sac des automobilistes qui utilisaient leur téléphone au volant. L’opération, qui a duré une seule journée seulement, s’est tenue au coin du boulevard Langelier et de la rue Jean-Talon, dans Saint-Léonard, ainsi qu’à l’intersection de Jean-Talon et du boulevard des Galeries d’Anjou, tout près du centre commercial du même nom.

Bigbrthr

Mauvaise façon de faire
Interrogé à ce sujet, le commandant de la police, Ian Lafrenière, n’a pas approuvé le stratagème utilisé par ses employés. Et même si elle martèle que cette façon de faire ne correspond pas à ses pratiques habituelles, la police maintiendra les constats d’infraction qui ont été remis ce jour-là. «La méthode utilisée pour remettre les contraventions n’est peut-être pas la bonne, mais ça ne rend pas l’infraction plus légitime», exprime M. Lafrenière. Il n’a pas été possible de savoir combien de contraventions ont été données. Au SPVM, on confirme toutefois que les policiers à l’origine de cette opération ont été rencontrés par leur supérieur. «Une chose demeure certaine, c’est que le cellulaire au volant est encore un gros problème, continue le commandant. Il faut trouver des moyens différents pour épingler les automobilistes, qui utilisent de plus en plus toutes sortes de méthodes pour ne pas se faire prendre.»

En colère
Un Léonardois qui a écopé de l’une des amendes attribuées a contacté le Progrès, afin d’exprimer sa colère. «C’est malhonnête, affirme l’homme, qui a souhaité garder l’anonymat. Ils ne seraient pas supposés être obligés de se déguiser pour faire respecter la loi.»

singe 99Conscient qu’il a tout de même commis une infraction en répondant à un message texte au feu rouge, le citoyen paiera sa contravention et vivra avec les trois points en moins qui lui ont été imposés. «Ce qui me fâche, c’est que le policier quêtait carrément, la tasse à la main, pour bien voir à l’intérieur des voitures. Avec la radio cachée sous son manteau, il transmettait le message à son collègue, stationné un peu plus loin, qui lui se chargeait d’imprimer et de remettre les contraventions. Ils avaient l’air de deux espions», défend-il.

Le ton employé par le policier a aussi fait sursauter le résident de Saint-Léonard. «Je lui ai simplement et poliment demandé s’il avait le droit de se déguiser en itinérant et de faire ce qu’il fait et il m’a carrément répondu qu’il pouvait se déguiser comme il le veut, sur un ton arrogant. J’ai trouvé sa réponse irrespectueuse», conclut l’homme.mouton noir

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Printemps érable 2015 : l’escouade antiémeute disperse les manifestants!

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

-Montréal- Les policiers de l’escouade antiémeute sont intervenus pour disperser les étudiants qui s’étaient rassemblés au square Phillips pour protester contre l’austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard.  Les manifestants se sont mis en marche vers midi en empruntant la rue Maisonneuve pour une destination tenue secrète. La manifestation a été déclarée illégale dès que les manifestants se sont mis en marche puisqu’ils n’avaient pas remis d’itinéraire au SPVM.

Parvenus devant les bureaux de la firme SNC-Lavalin, les manifestants se sont rassemblés. Les policiers ont entamé des manœuvres de dispersion en chargeant la foule pour libérer la rue. Des manifestants ont toutefois résisté et ont fait face au cordon de sécurité. Une deuxième vague de policiers du groupe d’intervention du SPVM s’est ensuite déployée prêtant main-forte à la première en frappant sur leur bouclier, provoquant la fuite des manifestants.

greve socialePourchassés par les policiers, les manifestants se sont regroupés à nouveau. Certains d’entre eux ont déclenché une pièce pyrotechnique ajoutant à la confusion. Policiers et manifestants ont échangé des coups de matraque pour des coups de pied. L’affrontement a toutefois été de courte durée et les manifestants se sont dispersés en plusieurs groupes dans les rues avoisinantes. Un policier a été blessé par un bloc de glace lancée par des manifestants, selon le SPVM. Les policiers ont procédé à l’arresation de quelques manifestants, bien que le SPVM n’en confirme qu’une seule pour l’instant.

Début des grèves étudiantes

La manifestation donne le coup d’envoi à deux semaines d’un mouvement de protestation. Quelque 50 000 étudiants sont en grève aujourd’hui et 40 000 le demeureront pour une période de deux semaines à compter de ce matin. Ils dénoncent les mesures d’austérité du gouvernement de Philippe Couillard et l’exploitation des hydrocarbures. résistance

 

Source : Radio Canada

1 commentaire

Classé dans Uncategorized