Archives de Tag: manifestation

Appel à la mobilisation contre Kinder Morgan.

Léna Anishnabeg

Léna Anishnabeg

Les Indignés du Québec s’associent aux Premières Nations, aux membres de la société civile, aux groupes environnementaux et sociaux du Québec  pour  lancer un appel à la mobilisation et exiger que Justin Trudeau rejette le projet de Kinder Morgan.

Les organisateurs soulignent qu’en tant que « signataire de l’Accord de Paris, le Canada doit s’engager rapidement dans une transition juste et profonde qui réduira significativement notre dépendance aux hydrocarbures, nos émissions de gaz à effet de serre (GES) et créera une économie et des emplois plus écologiques.

La manifestation se tiendra le 27 mai à la Place des Festivals à Montréal  situé rue Jeanne-Mance (entre Ste-Catherine et boul. De Maisonneuve)

Rendez-vous à la Place des Festivals à Montréal.  

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Solidarité avec Julie

anonymous-nous-sommes-partoutLa manifestation qui s’est tenue à Montréal en appui à Julie Snyder s’est déroulée pacifiquement et sous bonne escorte policière.  Une foule nombreuse s’est spontanément rassemblée dans les rue de Montréal pour dénoncer les politiques du gouvernemnt Couillard  et manifester son appui à Julie Snyder.  Selon Bob Flanagan qui a couvert l’évenement.

Plus de 400,000 personnes ont pris les rues d’assaut en support à Julie Snyder et les Productions J alors que le gouvernement Couillard aurait annoncé l’annulation de l’émission La Voix «pour cause d’austérité». L’émission phare de TVA qui rejoint près de deux millions de spectateurs chaque semaine est menacée d’être retiré des ondes alors que des mesures d’austérité effectuée récemment par le gouvernement Couillard pourrait mettre les Productions J au bord de la faillite.

julie-je-suis-

« La Voix, c’est pas juste une émission de télévision, c’est un service essentiel à la population!» affirme Julie Bouchard, porte-parole de la coalition Culture Québec. « C’est une attaque directe à notre identité culturelle! On se laissera pas faire comme ça! » jure-t-elle, visiblement échaudée par toute l’affaire.

spvm-julie

Selon Bob Flanagan des centaines de policiers ont été dépêché sur les lieux alors que les autorités craignent que des éléments extrémistes ne joignent les manifestants et ne fassent du grabuge

« Qu’est-ce que je vais devenir sans la voix? » lance une manifestante. « Depuis la mort de Choupette, La Voix, c’est la seule chose qu’il me reste dans la vie » affirme Ginette Boisclair, une dame de 86 ans qui aurait perdu son caniche plus tôt cette année. « C’est où qu’ils vont dénicher les futurs Kevin Bazinet de ce monde? » se questionne un autre manifestant, dans la cinquantaine.  «Ça coupe dans l’éducation pis la santé, mais là, La Voix? C’mon! Ça, c’est la goutte qui fait déborder le vase!» en admet un autre.

Plusieurs membres de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) s’apprêteraient à organiser une grève de la faim pour réclamer le retour de l’émission et la fin des mesures d’austérité du gouvernement Couillard.  Pour plus de détails cliquez sur ce lien  

Malcom X

9 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Manifestation historique des étudiants en médecine du Québec contre le projet de loi 20 sur la santé

Sophie Doucet

Sophie Doucet

-Québec- Le ministre de la santé du Québec, le Dr Gaetan Barrette peut se vanter d’avoir atteint ses objectifs avec son projet de loi 20 sur la santé. Grâce à ses politiques et celle de son gouvernement nous vivons un moment historique.

Pour la première fois, dans l’histoire. les quatre associations de médecine du Québec se sont rassemblées pour faire front commun lors d’une manifestation qui a eu lieu à Québec. Selon le président de la Fédération médicale étudiante du Québec (FMEQ), Serge Keverian « En 2012, des associations s’étaient prononcées contre les hausses [des droits de scolarité], mais ce n’était pas un mouvement à l’unisson ». Cette foi-ci, les associations sont venues le dire haut et fort au ministre Barrette.

Étudiants en médecine

barrette golum2

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le gouvernement Couillard sème les graines d’un nouveau Printemps érable!

Oitarp

Oitarp

Alors que s’achevait le Printemps érable, Chloé-Laëtitia Thomas résumait avec fougue ce « cri du peuple, du 99 pour cent. Un cri du peuple adressé aux tout puissants1 »

Les « puissants »répondirent avec force à la rumeur de la rue en décrétant le projet de loi 78 qui fut adopté le 18 mai 2012 par le gouvernement libéral majoritaire de Jean-James Charest qui imposait des restrictions aux organisateurs de manifestations comptant plus de cinquante participants.

Manifestation contre l'austérité.  Photo  Irène Yakonowsky

Manifestation contre l’austérité. Photo Irène Yakonowsky

Ces restrictions néo-libérales furent vivement dénoncées par le Barreau du Québec, par Amnistie Internationale par le Conseil des droits de l’homme et l’Organisation des Nations unies, les dispositions de la loi 78 furent abrogées par décret par le gouvernement péquiste le 20 septembre 2012.

Le gouvernement Couillard sème les graines de l’An II

Depuis son élection le gouvernement Libéral de Philippe Couillard, s’active à détruire systématiquement les acquis de la Révolution tranquille.  Larbin inconditionnel du gouvernement fédéral, le gouvernement Couillard sème malgré lui les graines de l’An II du printemps érable.  Porte étendard de l’industrie pétrolière, il exige de faire payer le peuple en sabrant aveuglément: dans l’éducation, la santé, les sciences, les fonds de pension, l’environnement, les programmes sociaux et communautaires, le logement, les arts, la culture, les acquis syndicaux etc.

Photo Irène Yakonowsky

Photo Irène Yakonowsky

Le comité Printemps 2015

« Devant la rapidité effarante avec laquelle les coupes et les mesures d’austérité s’annoncent, il y a urgence d’agir. Le comité Printemps 2015 invite à une poussée vers le changement social et ce, dès ce printemps. Nous souhaitons voir naître une résistance concrète liant les milieux étudiants, syndicaux et populaires contre l’austérité au Québec.»

1 Chloé-Laëtitia Thomas,  L’histoire du printemps

 Rejoignez-nous :  ici

gogol

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

6 décembre : Marche citoyenne contre la pétrolisation du Québec

Rose Flamant

Rose Flamant

Le 6 décembre prochain une grande marche citoyenne contre la pétrolisation du Québec aura lieu dans la région de Sherbrooke. Cette marche citoyenne se tiendra au centre-ville de Sherbrooke..

Le ralliement aura lieu au Cégep à 13 h. Les organisateurs souhaitent attirer 10 000 personnes à la manifestation en rappelalnt que  « à Cacouna, qui est une petite municipalité, 2500 personnes se sont réunies pour manifester contre le projet d’Enbridge…

6 décembre

En soirée, un banquet-conférence se tiendra au Cégep entre 17 h 30 et 22 h. Les billets seront en vente au coût de 30 $ par personne.

Rejoignez-nous sur Facebook

la-conscience

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Violence policière dans la France de Hollande

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Dans la France de Hollande, les tactiques policières pour contrer les manifestations sont de plus en plus violentes. La police  dispose des tous derniers joujoux technologiques pour tuer dans l’œuf les manifestations. Gaz lacrymogène, flashball, grenades assourdissantes, canons à eau,  etc.  D’ailleurs, les forces de l’ordre  font de plus en plus appel à des policiers déguisés en «casseurs»  dont l’image violente est ensuite reprise par les médias à des fins de propande et de légitimité du pouvoir.

 Lors d’une manifestation qui s’est tenue à Nantes suite à la mort du jeune écologiste Rémi Fraisse, les provocations policières ont rapidement donné lieu à des affrontements, alors que la manifestation était majoritairement pacifique. Les policiers en civil, déguisés en manifestants,ont  joué un rôle trouble dans toute cette histoire comme le montre notre reportage.

Policier déguisé en casseur

Policier déguisé en casseur


- Nantes, reportage en direct

Samedi 1er novembre, à Nantes, la manifestation en hommage à Rémi Fraisse, militant écologiste tué par une grenade explosive de la gendarmerie le 26 octobre 2014 sur le lieu du barrage de Sivens, dans le Tarn, a une nouvelle fois donné lieu à un déchaînement de brutalités policières contre les 1.500 manifestants présents, dans leur grande majorité non violents.

Avant même le début de la manifestation, la quasi-totalité de la presse locale titrait sur les violences à venir, fournissant la liste du vocabulaire de circonstance — « casseurs », « dégradations », « guérilla urbaine » — et déroulant la litanie des lamentations de commerçants et de Nantais nécessairement « excédés » par les événements. La précédente manifestation nantaise pour Rémi Fraisse, lundi 27 octobre, avait, il est vrai, fourni du grain à moudre aux annonciateurs de désastres : vitrines et banques démolies devant des policiers passifs. Les petits commerces avaient été globalement épargnés.

Ce samedi, un tract appelait cette fois à faire « ce qu’ils n’attendent pas de nous » : « Aujourd’hui, monument_aux_morts_v_1-d412dcela sent davantage le guet-apens qu’une insurrection qui vient », notait le texte signé par « quelques occupants de la ZAD ». Une consigne dans l’ensemble respectée, les destructions ayant été minimes tout au long de la journée.

 La marche, commencée à 14 heures devant la préfecture, se déroule d’abord dans le calme. Des banderoles et pancartes « naturalistes en lutte » ou « ils mutilent, ils tuent nos enfants. Surarmement, impunité de la police, stop » sont posées sur le monument aux morts des 50 Otages.

Deux hélicoptères survolent la ville. Alors que le cortège remonte la rue de Strasbourg, les rangées de CRS sont de plus en plus proches. Les manifestants scandent « assassins » en passant devant les policiers.

Les premiers incidents démarrent avec la présence d’un CRS visant les manifestants avec son flashball.

crs_vise_au_flashball_v_1-90d52

– Le tireur se distingue entre les deux policiers casqués.

Une provocation, puisque la manifestation se déroulait jusque-là dans le calme. Quelques œufs et bouteilles vides volent en direction du fonctionnaire, et servent de prétexte pour tirer les premières grenades lacrymogènes et pour charger.

crs_chargent_v_1-409fe

Le cortège est coupé en deux. Une quinzaine de membres de la Brigade anti-criminalité (BAC), à l’apparence et au vocabulaire plus proche de braqueurs de banque que de policiers, surgit en courant du haut de la rue.

policiers_de_la_bac_v_1-8d435

– Des « casseurs » ? Non. Des policiers…-

policiers_de_la_bac-casseur_v_3_-ccd1f

– Le foulard qui lui dissimule le visage dessine… une tête de mort. –

Cagoulés, matraques télescopiques en main, ils arrêtent une première personne.

arre_te_au_sol_v_1-543f0

Un autre lance « casseur de merde » à un jeune manifestant, pourtant calme. Un habitant du quartier qui souhaite rentrer chez lui s’avance vers les policiers, qu’il gratifie d’un « fascistes ».

habitant_du_quartier_v_1-cb98f

Il est emmené manu militari.

habitant_interpelle_v_1-1cb0b

habitant_interpelle_v_2_gros_plan_casseur-2b9f7

Un peu plus loin, un premier blessé, touché au niveau de l’arcade, est pris en charge par un secouriste de la manifestation. Alors que le cortège rebrousse chemin en direction de la place du Commerce.

manifestants_rebroussent_chemin_v_1-18690Le scénario du reste de la journée se met en place. Un front, constitué des manifestants favorables à l’affrontement – essentiellement des militants anarchistes et autonomes – se positionne face aux gendarmes mobiles ou auxCRS. Le reste du cortège se situe en retrait, mais ne se disperse pas. Aux tirs de la police, les premiers répondent par des charges sporadiques, parfois protégés par des barrières de chantier, par des jets de pavés, de bouteilles vides et parfois de fusées de détresse.

manif_et_lacrymos_v_1-89140

 Deux poubelles sont incendiées cours des 50 Otages, au niveau de la place de l’Ecluse. Des pavés sont arrachés des voies de tram. L’auteur de ces lignes n’a, en revanche, pas été témoin de lancers de bouteilles contenant de l’acide, comme l’a affirmé plus tard le préfet de Loire-Atlantique lors d’une conférence de presse. Peu à peu, la composition de la manifestation change, avec l’arrivée de jeunes moins politisés, attirés par les affrontements. Un camion à eau est stationné dans une rue adjacente.

camion_a_eau_v_1-06e6b

De nouvelles charges dissolvent une partie de la manifestation peu après 17 h 30, mais le rassemblement se reconstitue. Un sitting est organisé face à un cordon de plusieurs centaines de CRS et de gendarmes mobiles.

sit_in_v_1-f465d

Vers 18 h 30, le cordon avance et les policiers frappent à coup de pied les militants assis au sol. Le mouvement est accompagné de tirs de gaz lacrymogène, de flashball, de grenades assourdissantes. Une jeune manifestante non violente, blessée à la jambe par une grenade de désencerclement (tirée par des policiers encerclant les militants…), s’enfuit en hurlant et s’effondre au sol. « L’endroit où ils ont enlevé les arbres au Testet, c’est là où j’habitais quand j’étais petite », nous raconte-t-elle plus tard, après avoir repris ses esprits. À ce moment, un nombre non négligeable de manifestants pacifiques se trouve encore sur place. La dissolution définitive a lieu vers 19 h 30, en particulier après une charge d’un groupe d’une quinzaine de personnes, probablement d’extrême droite, sur des jeunes (tabassage, jets de pierre) qui venaient de renverser un conteneur à verre place de la petite Hollande.

La manifestation s’est soldée par l’arrestation de vingt-et-une personnes, dont cinq étaient toujours en garde à vue dimanche midi selon la presse locale. Nous avons par ailleurs pu constater un nombre de blessés supérieur au bilan de cinq à six personnes annoncé dans la presse. L’un d’eux a notamment été blessé au nez par un tir de flashball. Malgré la présence d’une majorité de militants non violents, l’ensemble des personnes présentes à Nantes ce samedi ont été systématiquement qualifiées de « casseurs » dans la plupart des médias et par les partis politiques, du Parti socialiste jusqu’à l’extrême droite. Des casseurs n’ayant pas cassé grand-chose et dont il restera donc à préciser la définition. De son côté, Europe Ecologie Les Verts s’est contenté de condamner les violences, sans un mot sur la responsabilité de la police. Une prise de position qui aura une fois de plus abandonné de nombreux militants dans la rue sans aucun soutien politique.


Source et photos : Vladimir Slonska-Malvaud 

rémi

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Babillard septembre 2013

 paix

Le 21 septembre prochain, les Indignés du Québec vous invitent  à  participer à la journée mondiale pour la paix Le 21 Septembre, les organisations autour de notre planète collaborent pour créer 3 moments de paix intérieure à 00h00, 12h00, et minuit GMT. Rejoignez-nous et organisez un événement dans votre ville! Be the Peace ! (Soyez la Paix) accueille des gens de toutes les cultures, toutes les traditions spirituelles et chaque point de vue politique à s’unir comme un seul. Nous invitons les organisations locales à collaborer et créer des événements dans vos villes.

world_religion

Nous invitons les organisations mondiales à passer le mot et inspirer les masses à se joindre. Ensemble , nous créons un monde où la paix intérieure et extérieure est le mode de vie normal. Ensemble, nous créons l’histoire. Heureux de partager ces moments de paix intérieure mondiale ensemble. Rejoignez-nous!

Budget 29 septembreBudget 29 septembreBudget 29 septembreBudget 29 septembreBudget 29 septembre

Le 28 septembre prochain, les Indignés du Québec vous invitent  à  participer à la manifestation  contre la privatisation et la tarification des services publics. La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics regroupe 140 organisations communautaires, syndicales, étudiantes, féministes et populaires. Cette coalition revendique l’accès à des services publics universels et de qualité, l’un des moyens pour assurer la réalisation des droits humains et pour agir efficacement sur les causes de la pauvreté. Afin d’y arriver, elle entend proposer des projets et des politiques qui permettront de renflouer, sur une base équitable, les coffres de l’État.  Elle propose un financement adéquat des services publics et des programmes sociaux dans une perspective de lutte contre la privatisation et la marchandisation du bien commun. Ce financement passe notamment par une fiscalité plus progressive.

Réné

La coalition  s’oppose également aux hausses de tarifs de l’électricité résidentielle et des services publics, particulièrement l’éducation et les services de santé et les services sociaux.  La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics compte 140 organisations nationales (communautaires, populaires, étudiantes, syndicales et féministes).

https://www.facebook.com/events/383588295077598/

      retour des casserolesretour des casserolesretour des casseroles

Le mois de septembre s’annonce chargé avec le retour des casseroles dans les rues de Montréal.  Le 4 septembre prochain ressortons nos casseroles pour protester contre les trahisons d’une année de gouvernement péquiste. Parce que le PQ a trahi :

  • Les carrés rouges en imposant l’indexation des frais de scolarité – Les Autochtones avec le plan « Nord pour tous » 

  • Les casseroles avec une fausse enquête sur la police
  • Les travailleur-e-s avec une loi spéciale anti-syndicale
  • Les écologistes avec le pétrole d’Anticosti
  • Les contribuables avec le recul sur les redevances minières
  • Les malades avec le maintien de la taxe santé
  • Les manifestant-e-s avec les arrestations de masse (P-6)
  • Les plus vulnérables avec la réforme de l’aide sociale. 

Le 4 septembre, ressortons nos casseroles ! Manifestions dans nos rues, dans nos quartiers, sur nos balcons, dans notre cuisine !

               retour des casserolesAliceretour des casseroles

 Le 4 septembre ça bouge à Alma 

La Coalition régionale contre la RÉFORME DE L’ASSURANCE-EMPLOI ORGANISE un «4 à 7» hot-dog et maïs en marge de la Commission nationale d’examen de l’assurance-emploi dans le stationnement du Secrétariats des syndicats nationaux (bâtisse de la CSN), au 20 St-Joseph Sud (à côté de l’Église St-Joseph) à Alma. Sous le thème «Attachons-le avant qu’il détruise tout!», les participant-es seront invité-es à poser une action symbolique contre la réforme de l’assurance-emploi du gouvernement Harper !

VENEZ EN GRAND NOMBRE !

4 a 7

Le 7 septembre à 17 heures venez assister à la présentation de notre animateur vedette Pat « Sauce »!

Au  Périscope, présenté en simultané à CKRL 89,1 FM.  Pat « Sauce », un vrai de vrai !

L'GROS

georgie

Les Indignés de Notre-Dames-des-Landes poursuivent la lutte et se demandent quand le gouvernement français va tenir compte de leur opinion ?

NDL

Journée de la terre

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized