Archives de Tag: Utopie

Ciné sélection

Rose Flamant

Rose Flamant

Pour fêter l’automne je vous ai concocté une rubrique cinéma qui comprend trois nouveaux films. Ma première sélection est le film de Jacque Fresco intitulé « Paradis ou Perdition »

Ce documentaire montre les changements sociaux positifs qui entraîneront  inévitablement la postérité sur notre  planète dominée par un système économique au bord de la faillite.

                        Jacque
Ne vivons plus comme des esclaves, le plus récent film de Yannis Youlountas vous entraîne  au cœur de l’Utopie grecque. Ce film vous présente un portrait vivant des indigné-es de la Grèce éternelle. Depuis sa sortie, en 2013  Ne vivons plus comme des esclaves a été sélectionné par plusieurs festivals de cinéma (GrolandRésistanceS, Zones Portuaires, Échos d’ici échos d’ailleurs, Images mouvementées, Bobines sociales), grec (Thessalonique), argentin (Cine Migrante) et belge (Bruxelles).

Alors que la Grèce vit des profonds bouleversements sociaux, un cinéaste se lève pour nous faire partager son rêve.  Et si l’Utopie était en train de se réaliser dans ce pays ?

Uropie

Home est un documentaire sortit en 2009  et qui montre de façon saisissante l’état de la Terre vue du ciel, ainsi que les pressions que l’homme fait subir à l’environnement.  Les images aériennes fabuleuses montrent les conséquences que cela entraîne sur les changements climatiques. Toutefois, le réalisateur Yann Arthus-Bertrand ne présente pas son film comme film catastrophe mais plutôt comme un message d’espoir pour l’humanité.

Home

BON CINÉMA !

mouton noir

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

En 2014, ne vivons plus comme des esclaves

Ne vivons plus comme des esclaves

Ce film de Yannis Youlountas vous présente un portrait vivant des indigné-es de la Grèce éternelle. Depuis sa sortie, en 2013  Ne vivons plus comme des esclaves a été sélectionné par plusieurs festivals de cinéma (GrolandRésistanceS, Zones Portuaires, Échos d’ici échos d’ailleurs, Images mouvementées, Bobines sociales), grec (Thessalonique), argentin (Cine Migrante) et belge (Bruxelles).

Alors que la Grèce vit des profonds bouleversements sociaux, un cinéaste se lève pour nous faire partager son rêve.  Et si l’Utopie était en train de se réaliser dans ce pays ? Le plus récent film de Yannis Youlountas vous emmène au cœur de l’Utopie grecque.

Uropie

ne vivons plu

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Cinéma d’octobre 2013

Les Indignés du Québec ont sélectionné pour vous ces films d’une grande humanité qui vous transporteront au cœur de l’Utopie.  Partout sur la terre les Indignés se lèvent pour changer les choses et transformer peu à peu un système social moribond.  Bon cinéma !

Ne vivons plus comme des esclaves

Alors que la Grèce vit des profonds bouleversements sociaux, un cinéaste se lève pour nous faire partager son rêve.  Et si l’Utopie était en train de se réaliser dans ce pays ? Le plus récent film de Yannis Youlountas vous emmène au cœur de l’Utopie grecque.

8954

Les Indignés des Carpates

Le premier ministre roumain, Victor Ponta, se range du côté des Indignés, qui après des jours de contestation, ont fait céder le gouvernement qui a retiré son soutien au projet de mine d’or de Rosia Montana. Depuis une semaine, sur la place de l’Université de Bucarest, les Indignés roumains s’y rejoignaient  jour et nuit pour protester contre le projet d’exploitation minière d’une compagnie canadienne en Transylvanie. La plus grande mine à ciel ouvert d’Europe….

arte

De la servitude moderne

De la servitude moderne est un livre et un film documentaire de 52 minutes produits de manière totalement indépendante ; le livre (et le DVD qu’il contient) est distribué gratuitement dans certains lieux alternatifs en France et en Amérique latine. Le texte a été écrit en Jamaïque en octobre 2007 et le documentaire a été achevé en Colombie en mai 2009. Il existe en version française, anglaise et espagnole. Le film est élaboré à partir d’images détournées, essentiellement issues de films de fiction et de documentaires. L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile.

Jean-François Brient et Victor León Fuentes

servitude

al

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized