Archives de Tag: Sport

1984, 3 de ?

Manipulation des massesOitarp le poète indigné du Printemps érable vous offre cette nouvelle chronique sur 1984, adaptée du roman de Georges Orwell. Oitarp poursuit son analyse sur ce nouveau mode de pensée qui fait appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion. Dans cette troisième chronique il poursuit son analyse sur les pertes de liberté chroniques qui caractérisent ce début de siècle, tout en identifiant certaines stratégies employées par le pouvoir, pour endormir les masses. Bienvenue dans l’univers de 1984…

BOB

Cinq stratégies pour manipuler les masses

Dans ma dernière chronique je vous parlais des certains philosophes comme Noam Choamski qui s’interroge sur certaines stratégies utilisées par le pouvoir pour manipuler les masses. Parmi les cinq points dont nous avons parlé il faut noter :

  • La stratégie de la distraction

  • La stratégie de création de problèmes, pour offrir des solutions

  • La stratégie de la dégradation

  • La stratégie du différé

  • La stratégie qui consiste à parler au public comme à des enfants en bas-âge

georgie

 Du pain et des jeux

Dans l’Antiquité les empereurs romains avaient bien compris qu’il était facile de flatter le peuple et de s’attirer sa bienveillance en lui distribuant du pain et en lui organisant des jeux ! On préservait ainsi la paix sociale : Du pain et des jeux ! ou si vous préférez Panem et circenses comme dirait Bernard Landry. 

panem

Chez nous les jeux sont encore bien présents 

Aujourd’hui les jeux sont encore bien présents puisque dans les infos québécoises le sport occupe en 32 % de plus d’espace que dans l’ensemble des médias internationaux. Vous avez bien lu TRENTE DEUX % ! Dans ce désert culturel savamment cultivé par les médias complices, on traite entre 1,7 et 1,9 million de nouvelles provenant des médias traditionnels, et les faits divers, le sport, la politique et les nouvelles locales représentent plus de 58 % de l’actualité !

joueur

Cultiver la bétise

La septième technique consiste à maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise afin de :

  • faire en sorte que le masses soient incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et leur esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles. 

cerveau

Cultiver la médiocrité

La huitième technique vise à encourager le public à se complaire dans la médiocrité et à

  • encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte

dors 2

Cultiver la culpabilité

  • La neuvième technique consiste à remplacer la révolte par la culpabilité tout en faisant croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

Darth Vader

Resserrer la répression individuelle 

Enfin la dernière technique vise à connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

  •  C’est ainsi qu’ au cours des cinquante dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

TV

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Médias québécois, complices de l’ignorance crasse !

printemps-quc3a9bc3a9cois

Le poète indigné Oitarp fait le point sur le problème des médias québécois et sur cette société étouffante qu’est devenue la société canadienne en générale et la société québécoise en particulier.

einstein

De la grande noirceur à la grande obscurité

 Le printemps érable m’a fait sortir de mes gongs, moi le vieux rêveur d’une époque que je croyais révolue, J’ai découvert une jeunesse qui a crié haut et fort: – Assez ! c’est assez ! Dehors les pourris ! 

Indignez-vous !

Indignez-vous !

Devant la déliquescence de cette société québécoise complètement corrompue, usée, amnésique et rapace, des jeunes se sont levés, gonflés et portés par l’immense idéal du printemps érable. La crise provoquée par l’An I de ce printemps érable a fait ressortir toute la laideur des médias complices dans une province ou seulement trois groupes de presse génèrent à eux seuls plus de 80 % de l’information.

Nous sommes légions

Nous sommes légions

Dans les infos québécoises  le sport occupe en effet 32 % de plus d’espace que dans l’ensemble des médias internationaux. TRENTE DEUX % ! Le Club de hockey Canadien (la très sainte et vénérable flanelle) occupe à lui seul 79 % de toute la couverture sportive québéoise soit une nouvelle sur dix (9,67 %), tous thèmes confondus. 

RadioCanada_logo_26TVA_NVX_26

À Radio Cadenas, tous les jours, des journalistes sportifs nous parlent périodiquement du futur Colisée de Québec, de Garmisch-Partenkirchen, de Raonitch ou de Patrick Heu Roy. Eille les tarés on en a assez de vous entendre… TRENTE DEUX % plus de bulletins de sport chez nous que dans l’ensemble des médias internationaux !

Bon an mal an, au Québec, l’actualité traite entre 1,7 et 1,9 million de nouvelles provenant des médias traditionnels, et les faits divers, le sport, la politique et les nouvelles locales représentent plus de 58 % de l’actualité ! 

La révolution

Médias complices

À regarder tout ça on doit s’interroger sur l’état de santé de notre province, (puisqu’à ce jour nous sommes incapables de nous donner un pays !) Dans ce désert cultuel québécois qui se targue pourtant d’être à la fine pointe de la civilisation, la cuisine occupe en moyenne 18 fois plus de place que la pauvreté dans les médias. En fait, la cuisine surpasse désormais la culture dans les médias d’ici. 

Quant à la qualité journalistique des clowns qui passent à la TIVI, que doit-on en penser ?

Que doit-on en penser de ces radios poubelles qui innondent nos ondes ? Franchement poser la question c’est y répondre. À mon avis le Québec est en train de dérapper sérieusement mais heureusement grâce au parti conservateur nous sommes maintenant une nation. Merci M. Harper !  En attendant il y a des lumirères qui s’allument dans la nuit : – Québec Solidaire, Option Nationale qu’à rejoint le vieux lion Jacques Parizeau. Et il y a vous les jeunes, qui regardez ce vieux monde crouler. On est solidaire et on vous souhaite de ne pas passer de la grande noirceur à la grande obscurité

Oitarp poète indigné du printemps érable

oitarp

9 Commentaires

Classé dans Uncategorized