Archives de Tag: souveraineté

Les Québécois : masos ou idiots ?

Rose Flamant

Rose Flamant

À la lueur des odeurs de corruption tenaces qui poursuivent d’ex membres du gouvernement et du parti libéral du Québec,78% des Québécois s’attendent à ce que d’autres politiciens soient arrêtés dans un avenir rapproché et 79% de la population s’accorde pour dire qu’elle ne fait pas ou peu confiance aux politiciens.

UpacDans la foulée des arrestations de l’ancienne vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, de l’ancien ministre Marc Yvan Côté et de l’affaire Sam Hamad, le parti libéral perd des plumes et se retrouve à 33% des intentions de vote contrairement à 43% le mois passé, une chute qui profite surtout péquistes.

intentions de vote

Malgré toutes ces données le parti libéral demeure en tête de lice dans les intentions de vote des Québécois avec 33% des votes contre 30% pour le parti Québécois. En analysant le pourcentage des intentions de votes on constate que 62% vont à d’autres partis que le PLQ  (30% pour le PQ, 22% pour la CAQ et 10% pour QS).  Cette répartition des intentions de votes montre clairement que la nation rejette le PLQ en masse, mais qu’elle est profondément divisée au niveau de l’Opposition qui s’empêtre encore et toujours entre les tenants et les contres d’une éventuelle souveraineté du Québec. Puisque gouverner c’est prévoir, il incombe aux chefs des trois partis d’opposition de s’entendre pour bloquer le vote libéral aux prochaines élections.

direct

cor

 

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

L’île Hans sera-t-elle canadienne, danoise ou universelle ?

Hall

L’île Hans est un rocher situé dans le chenal de Kennedy à près de 81° de latitude nord, dans une région inhabitée comprise entre la mer de Baffin et la mer de Lincoln. Sa superficie est de l’ordre de 1,3 km² et son plateau culmine à environ 160 mètres. Soumise à des vents violents et à des températures très basses (-30°C de moyenne en hiver, 2 ou 3°C au mois de juillet) l’île ne présente au demeurant aucun intérêt. La communauté autochtone la plus au nord du monde vit à Siorapaluk, district de Qaanaaq, 400 kilomètres au sud. La présence quasi constante de banquises pluriannuelles rend l’île très difficile d’accès, et seules des missions scientifiques y débarquent.
L’île Hans se singularise par sa position géographique à équidistance des côtes canadiennes et danoises (17 kilomètres de chaque côté). Elle est revendiquée simultanément par le Canada et le Danemark depuis 1973, date de la signature de l’accord délimitant la frontière maritime entre les deux pays, lesquels n’étaient pas parvenus à s’entendre sur une portion du tracé longue de 875 mètres, là où est situé l’îlot. L’île n’a pas d’eaux territoriales et aucun des deux pays, s’il l’acquérait, ne bénéficierait d’une extension de ses droits de pêche ou de forage.
ile HansLes tensions sont apparues au moment où le réchauffement climatique a introduit la possibilité d’une route navigable avant le milieu du siècle, nourrissant l’idée d’une exploitation des hydrocarbures de l’océan Glacial. L’île Hans est devenue un point stratégique pour le contrôle de la future circulation maritime dans le détroit. Le Danemark considère que l’île se situe sur le plateau groenlandais, donc qu’elle lui revient, et affirme qu’elle a été découverte par un Danois. Les Canadiens, quant à eux, attribuent la découverte aux Britanniques. Il s’en est suivi de part et d’autre des prises et reprises de l’île ; la marine danoise y plante ses drapeaux en 1988, 1995, 2002 et 2003 alors qu’en juillet 2005, c’est au tour des Canadiens de planter leur drapeau et de construire un inukshuk (cairn traditionnel inuit) avant la venue du ministre des affaires étrangères en personne.
hans-island0

L’île Hans

Ce coup de force des Canadiens amène les Danois à protester officiellement et à réaffirmer leur souveraineté en août de la même année en envoyant sur place un patrouilleur ; le drapeau canadien est cependant laissé en place. La querelle fait grand bruit dans la presse des deux pays quand, en septembre, les deux ministres des Affaires étrangères signent une déclaration commune affirmant : « nous continuerons d’unir nos efforts pour trouver une solution à long terme au différend au sujet de l’île Hans ». Ces efforts manquèrent de peu d’être suivis d’effet en avril 2012, alors que les deux nations envisageaient de se partager l’île à égalité, mais il n’en fut rien. Depuis, la politesse consiste pour chacun à signaler à son voisin tout débarquement qu’il opérerait sur Hans, étant entendu qu’il demeure sur la question de la souveraineté de l’île « un désaccord ». Nul doute que dans l’idée de ces deux pays, celui qui gagnerait la bataille de l’île Hans remporterait un avantage sérieux dans la course au Pôle.

hans

Source :  Insula Hans universalis

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Les Attikamaekws déclarent unilatéralement leur souveraineté sur leurs terres ancestrales

Oitarp

Oitarp

Les indignés du Québec sont aux côtés de leurs frères et sœurs autochtones dans leur longue marche vers la souveraineté et la reconquête de leur territoire.  La reconquête de la souveraineté de la nation Attikamaekw sur ses terres ancestrales permettra la protection et la mise en valeur d’un nouveau modèle de protection de leur territoire.  Les terres ancestrales des Attikamaekws sont actuellement la proie des compagnies forestières, ce qui perturbe grandement le mode de vie traditionnel des autochtones.

Les indignés du Québec saluent avec beaucoup de respect et d’émotion la déclaration de souveraineté d’Atikamekw Nehirowisi,  Comme Québécois, il est essentiel d’appuyer  et de soutenir la souveraineté des Attikamaekws car ce merveilleux projet de protection du territoire pourra se faire en partenariat avec des Québécois qui partagent les valeurs  autochtones et qui se soucient de l’environnement. À court terme, cela ne pourra que favoriser nos luttes pour l’indépendance respectives de nos deux peuples! Soyons tou(te)s debouts aux côté de nos sœurs et frères Attikamekw pour les aider à relever ce défi immense qu’ils ont choisit de relever. Ils sont un exemple pour nous tou(te)s… Aidons les à nous aider!

souv

DÉCLARATION DE SOUVERAINETÉ D’ATIKAMEKW NEHIROWISIW
 
Nous, Atikamekw Nehirowisiw, sommes une Nation à part entière en vertu d’Atikamekw Tiperitamowin, la gouvernance atikamekw. Nous, Atikamekw Nehirowisiw, maintenons notre souveraineté sur Nitaskinan, territoire ancestral légué par nos ancêtres depuis des temps immémoriaux. Nitaskinan est notre patrimoine et notre héritage des plus sacrés. Notre Créateur a vouluque nous puissions vivre en harmonie avec Nikawinan Aski, notre Terre Mère, en nous accordant le droit de l’occuper et le devoir de la protéger. Nitaskinan a façonné notre mode de vie et notre langue; c’est ce qui nous distingue des autres Nations. Atikamekw Nehiromowin, cette langue commune qui nous unit et véhicule toute notre existence, est une expression de notre héritage. La transmission de notre culture, de nos valeurs et de nos connaissances fondamentales se poursuit depuis la nuit des temps par le biais de notre tradition orale. C’est ainsi que le patrimoine et l’héritage d’Atikamekw Nehirowisiw se perpétuent. Ce sont des richesses que nous voulons léguer à nos futures générations.
L’application de notre souveraineté se traduit par notre occupation de Nitaskinan, la pratique de nos activités traditionnelles et l’établissement de relations avec les autres Nations tel que véhiculé par nos traditions orales et par les Wampums. Atikamekw Nehirowisiw a su entretenir des relations harmonieuses avec les Nations voisines : les Innuà l’est, les Eeyou au nord, les Abanaki Iriniw, au sud et les Anishnabe à l’ouest. Atikamekw Nehirowisiw entend maintenir et exercer sa gouvernance territoriale sur l’ensemble de Nitaskinan. Pour ce faire, Atikamekw Nehirowisiw a la volonté de faire de son peuple une instance politique et économique incontournable.
Le consentement d’Atikamekw Nehirowisiw est une exigence pour tous développements, usages et exploitations de ressources situées dans Nitaskinan. La pérennité des ressources de Nitaskinan devra être assurée et l’occupation traditionnelle d’Atikamekw Nehirowisiw respectée. La protection de Nitaskinan, la défense de son mode de vie et de ses aspirations animeront en tout temps les actions d’Atikamekw Nehirowisiw et de ses institutions actuelles et futures. À cet égard, Atikamekw Nehirowisiw utilisera tous les moyens qu’il jugera appropriés pour la défense de ses droits et de ses intérêts.
Nous ne sommes pas Canadiens, nous ne sommes pas Québécois, nous sommes Atikamekw Nehirowisiw et nous appartenons à Nitaskinan.
Nisitotamokw, prenez acte,Atikamekw Nehirowisiw, Nitaskinan
carte_atikamekw
anish
DOSSIER COMPLÉMENTAIRE

http://ici.radiocanada.ca/regions/mauricie/2014/09/08/004-nation-atikamekw-declaration-souverainete-territoire.shtml

http://www.lapresse.ca/actualites/national/201409/08/01-4798261-les-atikamekws-declarent-leur-independance.php

https://lesindignesduquebec.wordpress.com/2014/08/21/solidarite-avec-les-anishinabe-de-la-nation-algonquine/

nous-sommes-legions de plumes rouges

1 commentaire

Classé dans Uncategorized