Archives de Tag: Radio Canada

Mélenchon fait de nouveau faux bond aux Québécois

Jean-Luc Mélenchon, a annulé sa présence au congrès de Québec solidaire (QS).  Le dirigeant de la France insoumise a déclaré dans une vidéo : «J’en suis bien embêté. J’avais fait la promesse et je suis en contact régulier avec Gabriel Nadeau-Dubois, que je considère comme un ami et un frère de lutte. Je sais ce que vous êtes en train de faire et je dois vous dire que nous y sommes très attentifs», a poursuivi celui qui a été candidat à la dernière élection présidentielle française. 

«Ne croyez pas que vous êtes seuls là-bas, francophones dans un monde anglophone, Québécois dans un univers dans lequel vous seriez isolés. Non. Nous vous regardons faire, nous sommes attentifs, nous sommes intéressés à vos résultats parce que nous formons ensemble des maillons d’une chaîne mondiale de résistance au néolibéralisme».

C’est la deuxième fois que M. Mélenchon fait faux bond aux Québécois.  On se rappellera qu’en avril 2016 le candidat à la présidence française, qui effectuait alors une première visite au Québec avait annulé sa présence au  premier rassemblement de #Nuit debout Montréal alors qu’il avait annoncé sa présence à l’émission Medium Large diffusée sur les ondes de Radio-Canada…

·        #Nuit debout Montréal : Mélenchon fait faux bond !

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Radio Cadenas n’apprécie pas sa critique du 375 anniversaire de Montréal

Félix Dubé-Nguyen Jr.

Félix Dubé-Nguyen Jr.

Le chroniqueur Fred Dubé a été remercié par Radio Canada pour avoir  dépassé les limites dans sa dernière chronique.  M. Dubé a en effet dénoncé la composition du Conseil d’administration du 375e anniversaire de Montréal qui selon lui «est une vraie honte».

 – Vous allez comprendre l’expression le monde est petit surtout si on est riche et ultra libéral a-t-il précisé. M. Dubé a poursuivi en disant que la «Présidente du conseil c’est France-Chrétien Dsemarais, fille de Jean Chrétien et l’épouse d’André Desmarais de Power Corp, le fil de Paul Desmarais (…)».  Il a ensuite dénoncé la présence sur le CA de «M. Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal qui avait déclaré en parlant du rôle de l’enseignement que les cerveaux doivent correspondent aux besoins des entreprises»…

freddube

Fred Dubé

Fred Dubé s’en est pris également à un autre membre du CA, M. Stephan Bronfman, «riche homme d’affaire qui fut directeur de Justin Trudeau pour sa campagne de collecte de fonds».  Selon Dubé, M. Bronfman aurait «un accès très privilégié au maire Coderre et il est en faveur de la liberté linguistique, une manière polie de dire que le français fuck off». Sans oublier Andrew Molson, riche héritier de la famille Molson qui,  toujours selon le chroniqueur, a «construit son immense fortune avec le colonialisme, les rachats de terre après la conquête, leur magouille dans les chemins de fer.  À l’époque le passe-temps favori de la famille Molson  était  de regarder les patriotes se faire pendre en mangeant du  popcorn rose».

Suite à son licenciement Fred Dubé a déclaré que «c’est avec tristesse que je vous annonce qu’on m’a mis dehors. Parce que mon humour n’était pas assez léger et que j’ai dépassé les limites avec ma dernière chronique (ci-bas). Malgré les imperfections, j’aurai mis tout mon cœur dans ces chroniques pour une émission de qualité que j’aime. Avant de nouveaux projets, je poursuivrai mon humour sur scène. » 

cap

                 Cliquez sur l’image pour entendre la chronique de Fred Dubé

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

#Nuit Debout : Radio Canada lève partiellement le voile de la censure

Rose Flamant

Rose Flamant

Après 17 jours de manifestations planétaires, Radio Canada a décidé de lever partiellement la censure qu’elle impose au mouvement «Nuit Debout» pour le ridiculiser.

15-18

                             Pour écouter l’entrevue placez votre curseur à 15 :52

A l’émission Le 15-18, l’animatrice Anne Durocher, a annoncé d’entrée de jeu «que tous les soirs depuis deux semaines il y a des centaines de personnes [sic] qui se réunissent Place de la République à Paris; on appelle ça le mouvement «Nuit Debout», a t-elle précisé. Son invité, le chroniqueur François Brousseau,  a fait le point sur la situation en faisant remarquer que le mouvement n’a rien à voir avec ce que l’on a connu en Espagne ni avec le mouvement des Indignados.  Selon M. Brousseau, «c’est un mouvement qui essaie de sortir de Paris, ça fait des petits, mais vraiment petits à Toulouse à Bordeaux à Reine aussi dans le nord. Ça reste un gros mouvement spontané sur la place; bien français [sic].»

Bien français ? M. Brousseau, ignore sans doute qu’en date du 14 avril, le mouvement s’étendait à plus de 80 villes françaises , huit villes espagnoles, neuf villes belges, deux villes allemandes (dont Berlin), une ville néerlandaise (Amsterdam), une ville portugaise (Lisbonne), une  ville canadienne (Montréal), et une ville taïwanaise (Taichung). Bref selon M. Brousseau, «ca respire l’ado en mal de transgression, le militantantisme anti-capitalisme, l’anarcho féminisme et  le hipster écolo […]. Le tout encadré par «quelques soixante huitards nostalgiques».

Merci pour cette analyse M. Brousseau et merci à Radio Cadenas. Continuez votre beau travail de désinformation. En attendant, nous allons poursuivre notre lutte.

La révolution

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Occupons Québec à l’origine de la plainte criminelle contre Nathalie Normandeau

libres99Le mouvement Occupy, section Québec (Occupons Québec) est à l’origine de la plainte criminelle déposée contre Nathalie Normandeau. Une plainte criminelle était nécessaire pour entamer une enquête  et c’est, M. André Bérubé, qui a déposé cette plainte au nom du mouvement, le 15 octobre 2012.

Les Indignés du Québec souhaitent  partager avec vous les documents relatifs à cette affaire, soit le texte de la plainte criminelle, telle que signée au poste de police de Québec le 15 octobre 2012, et le communiqué de presse.

Texte de la plainte criminelle

Je dépose aujourd’hui une plainte criminelle contre Nathalie Normandeau, ex vice-première ministre du Québec, en raisons des allégations que je considère crédibles de monsieur Lino Zambito, à la Commission Charbonneau sur la Corruption dans le Domaine de la Construction.

Les allégations de Zambito sont à l’effet qu’il a incité des entrepreneurs en construction à recourir à des prête-noms dans le cadre d’une activité de financement qu’il a organisée en janvier 2008, pour le compte de l’ex-vice-première ministre et ex-ministre des Affaires municipales du Québec, Nathalie Normandeau.

De plus, la firme Roche (qui a obtenu le contrat des plans et devis de l’usine d’épuration des eaux de Boisbriand) ainsi que Zambito (propriétaire le la firme Infrabec, ayant reçu $28 million pour la construction de cette même usine) ont conjointement organisé CINQ, je dis bien CINQ soirées de financement pour Nathalie Normandeau, qui occupait aussi le poste de Ministre des Affaires Municipales.

(Source: journaliste Marie-Maude Denis, de l’émission Enquête de Radio-Canada)

(lien internet : http://www.radiocanada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/5864446/?seektime=undefined)

Les entrepreneurs, dont Zambito lui-même, se repayaient par la suite en faisant de fausses réclamations sur des contrats publics, appelés « extras », dont les montants se trouvaient du coup gonflés.

Il semble clair par tous ces témoignages que Nathalie Normandeau était complètement au courant des méthodes illégales de Zambito et a fermé les yeux sur celles-ci, car cela amenait plus de revenus de financement politique pour elle.

De plus, monsieur Zambito fait état de cadeaux qui ont été donnés en remerciement à Nathalie Normandeau pour sa participation dans ce stratagème:

– 9 (neuf) billets pour un concert de Céline Dion au Centre Bell,

– 2 (deux) billets pour le spectacle de la chanteuse Madonna,

– 40 (quarante) roses en mai 2008 pour souligner son 40e anniversaire de naissance.

Ma plainte criminelle déposée aujourd’hui est en relation avec les articles

suivants du code criminel:

——————————

  1. (1) Est coupable d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de quatorze ans quiconque, selon le cas :
  2. a) pendant qu’il occupe une charge judiciaire ou est membre du Parlement ou d’une législature provinciale, accepte ou obtient, convient d’accepter ou tente d’obtenir, directement ou indirectement, par corruption, pour lui-même ou pour une autre personne, de l’argent, une contrepartie valable, une charge, une place ou un emploi à l’égard d’une chose qu’il a faite ou s’est abstenu de faire ou qu’il fera ou s’abstiendra de faire en sa qualité officielle;
  3. b) donne ou offre directement ou indirectement à une personne visée à l’alinéa a) ou à quiconque au profit de cette personne, par corruption, de l’argent, une contrepartie valable, une charge, une place ou un emploi à l’égard d’une chose qu’elle a faite ou s’est abstenue de faire ou qu’elle fera ou s’abstiendra de faire en sa qualité officielle.

——————————

  1. Est coupable d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de quatorze ans quiconque, selon le cas :
  2. a) pendant qu’il est juge de paix, commissaire de police, agent de la paix, fonctionnaire public ou fonctionnaire d’un tribunal pour enfants, ou est employé à l’administration du droit criminel, accepte ou obtient, convient d’accepter ou tente d’obtenir, directement ou indirectement, par corruption, pour lui-même ou pour une autre personne, de l’argent, une contrepartie valable, une charge, une place ou un emploi, avec l’intention :

        (i) soit d’entraver l’administration de la justice,

        (ii) soit de provoquer ou de faciliter la perpétration d’une infraction,

(iii) soit d’empêcher la découverte ou le châtiment d’une personne qui a commis ou  se propose de commettre une infraction;

  1. b) donne ou offre directement ou indirectement à une personne visée à l’alinéa a) ou à quiconque au profit de cette personne, par corruption, de l’argent, une contrepartie valable, une charge, une place ou un emploi dans le dessein de lui faire faire une chose mentionnée aux sous-alinéas a)(i), (ii) ou (iii).

——————————-

  1. (1) Commet une infraction quiconque, selon le cas :
  2. a) directement ou indirectement :

(i) soit donne, offre ou convient de donner ou d’offrir à un fonctionnaire ou à un  membre de sa famille ou à toute personne au profit d’un fonctionnaire,

        (ii) soit, étant fonctionnaire, exige, accepte ou offre ou convient d’accepter de  quelqu’un, pour lui-même ou pour une autre personne, un prêt, une récompense,   un avantage ou un bénéfice de quelque nature que ce soit en considération d’une       collaboration, d’une aide, d’un exercice d’influence ou d’un acte ou omission concernant :

        (iii) soit la conclusion d’affaires avec le gouvernement ou un sujet d’affaires ayant    trait au gouvernement,

(iv) soit une réclamation contre Sa Majesté ou un avantage que Sa Majesté a l’autorité ou le droit d’accorder, que, de fait, le fonctionnaire soit en mesure ou non de collaborer, d’aider, d’exercer une influence ou de faire ou omettre ce qui est projeté, selon le cas;

  1. b) traitant d’affaires avec le gouvernement, paye une commission ou une récompense, ou confère un avantage ou un bénéfice de quelque nature, directement ou indirectement, à un employé ou à un fonctionnaire du gouvernement avec lequel il traite, ou à un membre de sa famille ou à toute personne au profit de l’employé ou du fonctionnaire, à l’égard de ces affaires, à moins d’avoir obtenu le consentement écrit du chef de la division de gouvernement avec laquelle il traite;
  2. c) pendant qu’il est fonctionnaire ou employé du gouvernement, exige, accepte ou offre ou convient d’accepter d’une personne qui a des relations d’affaires avec le gouvernement une commission, une récompense, un avantage ou un bénéfice de quelque nature, directement ou indirectement, pour lui-même ou pour une autre personne, à moins d’avoir obtenu le consentement écrit du chef de la division de gouvernement qui l’emploie ou dont il est fonctionnaire;
  3. d) ayant ou prétendant avoir de l’influence auprès du gouvernement ou d’un ministre du gouvernement, ou d’un fonctionnaire, exige, accepte ou offre, ou convient d’accepter, directement ou indirectement, pour lui-même ou pour une autre personne, une récompense, un avantage ou un bénéfice de quelque nature en contrepartie d’une collaboration, d’une aide, d’un exercice d’influence ou d’un acte ou d’une omission

concernant :

(i) soit une chose mentionnée aux sous-alinéas a)(iii) ou (iv),

(ii) soit la nomination d’une personne, y compris lui-même, à une charge;

——————————–

…ou pour tout autre article de loi que les enquêteurs ou procureurs au dossier jugeront valables.

Il est à noter qu’en tant que contribuable, je suis victime du stratagème décrit par Zambito, puisqu’en fin de compte, la facture était refilée aux contribuables.

J’inclus avec ma plainte, 2 (deux) articles de presse relatant les allégations de Zambito.

Et j’ai signé à Québec, le ___________________________

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                                   Lundi, 15 octobre 2012

Pour publication immédiate

Le mouvement Occupy, section Québec, dépose aujourd’hui, par l’intermédiaire d’un de ses membres (André Bérubé, du Comité juridique), une plainte criminelle à l’endroit de l’ex-vice première ministre du Québec, et ex-ministre des Affaires Municipales, Nathalie Normandeau. Nous considérons que les allégations faites par M. Lino Zambito à la Commission Charbonneau sont suffisamment sérieuses et crédibles pour porter une plainte criminelle reliée aux articles 119, 120 et 121 du Code Criminel Canadien. Ces articles portent sur la corruption de politiciens, fraude, et abus de confiance.

Les allégations de Zambito sont à l’effet qu’il a incité des entrepreneurs en construction à recourir  à des prête-noms, dans le cadre de plusieurs activités de financement qu’il a organisées, pour le compte de l’ex-vice première ministre. L’argent ainsi recueilli était donné à l’organisation politique de madame Normandeau. Les entrepreneurs, dont Zambito lui-même, se repayaient par la suite en faisant de fausses réclamations  sur des contrats publics, appelés « extras », dont les montants se trouvaient du coup gonflés. La facture était ensuite refilée aux contribuables.

Il semble clair pour nous que madame Normandeau était au courant du stratagème; de plus, celle-ci a reçu des cadeaux personnels de monsieur Zambito (billets de spectacle à plus d’une reprise, bouquet de roses), démontrant sa participation dans l’astuce pour frauder le public. Cette plainte criminelle s’inscrit pleinement dans notre mission de dénoncer la corruption et les abus du système actuel.

André Bérubé, membre du comité juridique

pour Occupons Québec.                      ————————————-

Site internet d’Occupons Québec :             http://occuponsquebec.org/

Contact :                                            info@occuponsquebec.org

indignés

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

220 000 québécois sur écoute électronique

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

La chose a de quoi surprendre, puisque 220 000 personnes aurait été mises sur écoute électronique dans le cadre d’une enquête du gouvernement canadien portant sur les prix de l’essence.   Radio Canada a en effet révélé que « le gouvernement fédéral s’oppose à transmettre la totalité de la preuve recueillie dans son enquête sur la fixation du prix de l’essence dans plusieurs villes au Québec. « C’est énorme », a laissé tomber l’avocate du Bureau de la concurrence du Canada qui a capté plus de 220 000 conversations grâce à l’écoute électronique durant son enquête.

Les automobilistes qui ont intenté un recours collectif contre les pétrolières veulent obtenir Bigbrthrces conversations en vue du procès. Colliger l’information, la transcrire et la transmettre nécessiteraient 40 ans de travail pour un fonctionnaire, selon Me Mariève Sirois-Vaillancourt qui représente le Bureau de la concurrence. « On demande à l’État d’assumer la recherche pour trouver ce qui serait pertinent », a plaidé l’avocate qui estime les coûts à près de 6 millions de dollars. « L’État a d’autres choses à faire », a fait valoir Me Mariève Sirois-Vaillancourt. La demande des requérants s’apparente « à une partie de pêche », selon elle. Les avocats des automobilistes ont jusqu’ici obtenu 6 000 conversations téléphoniques à la suite d’une décision de la Cour suprême. Il s’agit des conversations qui ont mené au dépôt d’accusations pénales.

Autre demande

Les requérants veulent aussi que l’enquêteur du Bureau de la concurrence puisse être entendu lors des interrogatoires préalables. Une requête à laquelle le bureau de la concurrence s’oppose également, de même que grenouilles indignéesles pétrolières. « On n’est pas là pour lancer une commission d’enquête sur le prix de l’essence », a lancé l’avocat de la pétrolière Irving, Me Sylvain Lussier, en déclenchant quelques sourires dans la salle. Me Lussier était le procureur en chef de la commission d’enquête Charbonneau avant de démissionner en octobre 2012.

Les requêtes débattues devant le juge Bernard Godbout font parties de deux recours collectifs menés de front. Ils visent à indemniser les automobilistes de 27 villes au Québec qui auraient été lésés par les pétrolières qui auraient fixé les prix de l’essence.

Source :

RadioCanada_logo_26

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Babillard d’avril 2013

3509 arrestations au Québec entre le 16 février au 3 septembre 2012juristes

Selon le rapport effectué par le comité légal de la CLASSE et du bilan des arrestations du Collectif opposé à la brutalité policière, ce bilan recense les arrestations effectuées pendant la période de grève étudiante, soit du 16 février au 3 septembre 2012. Il inclut les arrestations ayant mené à des accusations criminelles ou à des constats d’infraction. Ce bilan inclut également les cas de personnes ayant été détenues pendant une période prolongée, sans toutefois avoir fait l’objet d’accusations ou de constats d’infractions.

pandas new

Ce rapport indique un  total de  3509 s arrestations  dont :

471 d’arrestations qui ont mené à des accusations criminelles
2433 arrestations ont mené à des constats
817 constats sont liées au Code de la sécurité routière 152
1616 constats sont liés à des règlements municipaux
605 autres arrestations ou interpellations avec des conséquences inconnues

VIVE LA DÉMOCRATIE DANS LA PROVINCE DE QUÉBEC !

marche-du-jour-de-la-terre Photo Yves Provencher50 000 personnes dans les rues de Montréal pour le jour de la terre.

Crédit photo Michel Provencher

Amende salée pour le jour de la terre

À Montréal la journée de la terre a rassemblé 50 000 personnes qui ont convergé vers le centre-ville.  «En route vers cette manifestation, un militant a reçu une amende de 437$ pour avoir parlé dans un mégaphone…»  Les indignés s’inquiètent de la situation 

Nous sommes les 99%

Les Indignés du Québec vous invitent à participer en grand nombre à la journée de la terre le 21 avril prochain

Journée de la terre

21 avril

_______________________________________________________________________________________________________

Entrevue de fond sur les coulisses du rapatriement de la Constitution
L’AUTEUR DE LA BATAILLE DE LONDRES SUR MAtv CE DIMANCHE

Ce dimanche 14 avril à 13 h 30, l’émission À la page reçoit Frédéric Bastien, auteur de l’essai La Bataille de Londres. Lancé le lundi 8 avril dernier à Montréal, ce livre qui a déjà fait beaucoup de bruit jette un nouvel éclairage sur les événements qui ont mené au rapatriement de la Constitution de 1982 et sur ses principaux protagonistes, Pierre Elliott Trudeau et Margaret Thatcher en tête.Pour l’occasion, Éric Bédard, historien et animateur de l’émission À la page, mettra l’accent sur les points chauds du livre lors d’un entretien en profondeur avec Frédéric Bastien. Il entend interroger l’auteur sur des questions que nous nous posons tous sur ce moment charnière de l’histoire du Canada et dont les conséquences sont d’une actualité brûlante – pensons seulement au débat sur les accommodements raisonnables ou, encore, aux jugements sur le port du kirpan et sur les écoles passerelles, tous basés sur des dispositions de la Charte canadienne des droits et libertés, enchâssée dans la Constitution canadienne depuis cette date.Tractations, manipulations et confrontations
La Bataille de Londres est le fruit d’une minutieuse enquête étayée par une étude systématique des archives et de nombreux documents demeurés secrets jusqu’à présent, notamment ceux du Foreign Office** Le Bureau des Affaires étrangères britannique.. Livre important du point de vue historique et sociopolitique, La bataille de Londres est un livre choc qui contient des révélations percutantes, dont Éric Bédard discutera également avec l’auteur. « Nous sommes très fiers que M. Bastien ait choisi À la page pour venir nous parler de son livre au lendemain de son lancement officiel », indique Isabelle Dessureault présidente de MAtv et vice-présidente aux Affaires corporatives chez Vidéotron. « Ce choix témoigne de notre volonté d’informer et de susciter la réflexion – deux objectifs importants pour MAtv en tant que télévision au service de la collectivité. »Rappelons qu’À la page est la seule émission du paysage audiovisuel québécois exclusivement consacrée aux essais; elle se donne pour objectif, à travers des entretiens de fond, de mieux comprendre notre société, sa politique et son histoire. Cette orientation correspond à la nouvelle identité de MAtv comme chaîne de services résolument différenciée et tournée vers les attentes des Québécois, qui souhaitent notamment plus de profondeur à la télévision, selon un récent sondage Léger Marketing. MAtv est diffusée à la position 9 ainsi qu’en HD à la position 609. Elle est également disponible sur illico télé au canal 900, sur illico.tv et sur illico mobile. MAtv est aussi présente sur les médias sociaux Twitter (www.twitter.com/MAtv), Facebook (www.facebook.com/MAtv), Google+ (http://gplus.to/MAtv), YouTube (www.youtube.com/MAtvca) et Instagram (www.instagram.com/MAtvca).
 ______________________________________________________________________________________________________________________________________

La toile du stade est encore déchirée

stade

QS et les bougons des paradis fiscaux

QS

Soirée sur la participation citoyenne (métro Mont-Royal)

 Les indigné-es du Québec vous invitent à une soirée de participation citoyenne le 11 avril prochain à 17h30 pour échanger avec les cinq panélistes invités (Rendez-vous au O Patro Vys )

Indignés de tous les pays unisPour agir sur l’impunité et la corruption, les citoyennes et citoyens sont invités à s’approprier les espaces démocratiques et à prendre la parole pour questionner les élus, imputables devant nous. Depuis les débuts du mouvement, nous avons proposé l’indignation et le pouvoir citoyen en réponse à l’inertie et l’impuissance qui servent et maintiennent le système en place.  

Quels sont les obstacles et les défis pour un élu ?
Quel est le rôle des médias indépendants et des médias de masse ?
Comment rétablir le lien de confiance entre les élus et nous ?

Portugal octobre 2012
Nous vous invitons à échanger sur ces questions avec cinq panélistes invités.  Sébastien Dufour, citoyen. Sur ses expériences de prises de parole. Danielle Bédard, avocate. Sur les règlements internes des municipalités qui entachent la charte des droits et nuisent à la transparence. Et sur sa lutte, sur la ligne de front, à St-Julienne.  Claudia Timmons, journaliste. Sur un reportage fait pour Radio Canada sur des élus qui ont rapporté avoir vécu de l’intimidation.  Michaël Fortin, cinéaste pour 99%Media. Sur les médias indépendants et leur apport au débat démocratique. Ex. de St-Bruno. François Croteau, maire de l’arrondissement Rosemont/Petite Patrie. Sur les défis que pose la démocratie participative pour un élu. 
Mane poderosaChaque présentation sera précédée d’une courte projection vidéo. Il y aura place aux échanges citoyens et au débat public. Nous laisserons également la parole à des mouvements citoyens: Ligue d’action civique, Montréal pour tous.  Bienvenue aux autres mouvements qui désirent présenter leurs actions. 

L’évènement sera diffusé en direct sur le WEB par 99%Media.
Nous vous attendons !!! 11 avril, 17h30, au O Patro Vys. Métro Mont-Royal. 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized