Archives de Tag: Province de Québec

4,2 millions $ dépensés pour deux croix ?

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Dans la Province de Québec les croix ça coûte cher! En effet, entre les restaurations de la croix du Mont-Royal, et l’argent dépensé pour changer les lumières de la croix de Sainte-Adèle les contribuables du Québec continuent à faire les frais de tout ce délire religieux.

À Saint-Adèle, la Cour supérieure vient de condamner un propriétaire  à laisser passer les employés municipaux sur son terrain pour qu’ils effectuent l’entretien de la croix de la Ville, après un procès de 18 jours qui aura coûté 2 M$ de frais juridiques aux contribuables et 1,5 M$ au citoyen.

Cette saga s’inscrit dans la lignée de la croix du Mont-Royal qui remonte à septembre 2007.  On se rappellera qu’à cette époque où l’on se questionnait sur la laïcité dans les espaces publics, la Ville de Montréal avait annoncé qu’elle entreprendrait des travaux majeurs de 1,5 M$ pour garder debout la croix du mont Royal. La conseillère municipale et mairesse du Plateau-Mont-Royal, Helen Fotopulos, responsable du développement du mont Royal, avait confirmé la nouvelle au Journal de Montréal.  Trois ans plus tard, en 2010, le conseil d’agglomération de Montréal votait l’attribution d’un contrat de 700 000 $ pour la troisième phase de la restauration de la croix du mont Royal, entamée en 2006.  Suite à l’attribution de ce contrat le conseiller Alex Norris, de Projet Montréal, soulignait que les honoraires de Géniplus, entreprise qui supervisait « les travaux, sont passés de 162 500 $ à 410 500 $ depuis le lancement du projet». Les journaux s’emparèrent un temps de l’affaire et le journal La Presse titra Réfection de la croix du mont Royal: la Ville s’apprête à payer le double .

Credit : © David Giral

Credit : © David Giral

Dans la province de Québec, le patrimoine ça n’a pas de prix !

Pour la petite histoire rappelons que la croix du Mont-Royal a été érigée en 1924 par la Compagnie Dominion Bridge selon les plans de Pierre Dupaigne, prêtre sulpicien, sous la surveillance des architectes Gascon et Parent. J.-A. Saint-Amour fut chargé de l’illumination du monument et  la Montreal Light, Heat and Power fournit l’électricité gratuitement. La croix du Mont-Royal illumina pour la première fois le ciel de Montréal le 24 décembre 1924.

En 1992, dans le cadre des fêtes du 350e anniversaire de la fondation de Montréal, le système d’éclairage a été remplacé par un système à fibre optique. Son inauguration a eu lieu le 15 mai 1992. L’avantage de ce nouveau système est de pouvoir modifier la couleur de l’illumination sans avoir à changer manuellement toutes les ampoules ce qui prenait deux heures auparavant.  Quel progrès merveilleux, mais un peu cher quand même ! Quant à la croix de Saint-Adèle la chicane juridique a coûté jusqu’ici  2 millions de dollars de frais juridiques aux contribuables et 1,5 million à l’homme d’affaires, selon les informations transmises au Journal de Montréal.

0 22 avril 2012  fin de la manif la main

 

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized