Archives de Tag: Printemps érable

Nuit Debout International : 15 mai – 14 heures – Square Philipps – Montréal

nui3#Nuit Debout, c’est quoi ? Pourquoi ? Comment se passe Nuit Debout ? Envie de t’impliquer ? Nuit debout est une réappropriation de l’espace public par les citoyenNEs afin de se rencontrer et débattre sur des thématiques communes. Le mouvement est né en France le 31 mars 2016, suite à un écoeurement de la population face au gouvernement (état d’urgence qui s’éternise, une proposition de loi du travail aux effets dé- létères, etc.). L’objectif majeur de Nuit Debout, en France comme au Québec, est de faire converger des luttes dispersées. Sans leader ni porte-parole, Nuit Debout vise à redonner du temps et de l’espace de parole à celles et ceux qui n’en ont pas. Ce mouvement reprend des codes de mouvements antérieurs tels que le printemps érable, Occupy, ou les IndignéEs en Espagne. Après Paris, le mouvement a gagné la France, puis l’Europe et maintenant le monde avec des manifestations en Amérique du Nord, Amérique du Sud libres99À Nuit Debout, chacun a sa place et son temps de parole. Dans un premier temps le micro est ouvert pour que tout le monde puisse s’exprimer. Puis des comités de travail se rassemblent ou se créent selon les thématiques décidées ensemble afin de mettre en place des propositions de changements. Nuit Debout s’est fixé comme objectif premier la création d’un espace de convergence des luttes. Cette convergence pourrait aller encore plus loin et s’entendre à un niveau international.

1%vs99%Des liens existent entre les nombreux mouvements qui s’opposent aux quatre coins du monde à la précarité, au diktat des marchés financiers, à la destruction de l’environnement, aux guerres et au militarisme, à la dégradation de nos conditions de vie. Cette fin de semaine, c’est le week-end international #Globaldebout. À travers le monde, tous les mouvements Nuit Debout vont simultanément se réunir, pour débattre et construire démocratiquement les changements que nous voulons voir dans le monde. Dimanche 15 mai 2016 à partir de 14h, Nuit Debout Montréal se réunira à nouveau au Square Phillips , métro McGill. Au programme : pot-luck, assemblée générale, travail en commission, vidéo-conférence avec des mouvements Nuit Debout en Europe, et plein d’autres activités proposées par les différents comités de Nuit Debout Montréal : comité féministe, comité artistique, comité éducation populaire, comité environnement… et plein d’autres encore !

Envie de t’impliquer ?

logo nuit-debout-Nuit debout est une réappropriation de l’espace public par les citoyenNEs afin de se rencontrer et débattre sur des thématiques communes. Le mouvement est né en France le 31 mars 2016, suite à un écoeurement de la population face au gouvernement (état d’urgence qui s’éternise, une proposition de loi du travail aux effets dé- létères, etc.). L’objectif majeur de Nuit Debout, en France comme au Québec, est de faire converger des luttes dispersées. Sans leader ni porte-parole, Nuit Debout vise à redonner du temps et de l’espace de parole à celles et ceux qui n’en ont pas. Ce mouvement reprend des codes de mouvements antérieurs tels que le printemps érable, Occupy, ou les IndignéEs en Espagne. Après Paris, le mouvement a gagné la France, puis l’Europe et maintenant le monde avec des manifestations en Amérique du Nord, Amérique du Sud et en Asie. Rejoins le mouvement sur les places publiques ! Reste informéE en aimant la page Facebook «Nuit Debout Montréal» et en suivant @Nuitdeboutmtl_ sur twitter Participe aux assemblées populaires Participe aux comités de travail Donne un coup de main à l’organisation.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

#NUITDEBOUT À MONTRÉAL

indDepuis le 31 mars en France, mais aussi en Espagne, en Belgique et en Allemagne, Nuit Debout, ce grand mouvement citoyen occupe les places publiques. Des milliers de femmes et d’hommes de tous horizons se réapproprient la parole et l’espace public. Ils réfléchissent ensemble à l’avenir de notre monde, au bien commun, à une politique qui donne priorité aux citoyennes et citoyens.

1,200,000

Dans la foulée du mouvement des « Indignés », du « Printemps Érable », du mouvement « Idle No More », de la lutte contre les oléoducs et de la campagne « Agression non dénoncée », etc. le moment est venu de nous retrouver, de nous regrouper, d’échanger ensemble, de réfléchir et d’agir.

La Nuit Debout Montréal à maintenant un compte twitter officiel, suivez et diffusez : @NuitDeboutMtl_

Podemos

 

11 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Quand les fascistes québécois terrorisent nos femmes

Oitarp

Oitarp

-MONTRÉAL- Le bras armé du gouvernement autoritaire de Philippe Couillard s’en prend désormais à nos femmes et à nos filles qui luttent pour la reconnaissance de leurs droits.

Le 7 avril 2015, les femmes ont pris la rue pacifiquement et le SPVM les en a chassé à coups de boucliers, de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogènes. Une des GAPPAs qui était présente sur place pour couvrir l’événement s’est brutalement fait pousser par terre à deux reprises.  Non vous n’êtes pas à Séoul, mais bien à Montréal !

DÉMOCRATIE À LA SAUCE QUÉBÉCOISE

7 avril 2015

alice

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le gouvernement Couillard sème les graines d’un nouveau Printemps érable!

Oitarp

Oitarp

Alors que s’achevait le Printemps érable, Chloé-Laëtitia Thomas résumait avec fougue ce « cri du peuple, du 99 pour cent. Un cri du peuple adressé aux tout puissants1 »

Les « puissants »répondirent avec force à la rumeur de la rue en décrétant le projet de loi 78 qui fut adopté le 18 mai 2012 par le gouvernement libéral majoritaire de Jean-James Charest qui imposait des restrictions aux organisateurs de manifestations comptant plus de cinquante participants.

Manifestation contre l'austérité.  Photo  Irène Yakonowsky

Manifestation contre l’austérité. Photo Irène Yakonowsky

Ces restrictions néo-libérales furent vivement dénoncées par le Barreau du Québec, par Amnistie Internationale par le Conseil des droits de l’homme et l’Organisation des Nations unies, les dispositions de la loi 78 furent abrogées par décret par le gouvernement péquiste le 20 septembre 2012.

Le gouvernement Couillard sème les graines de l’An II

Depuis son élection le gouvernement Libéral de Philippe Couillard, s’active à détruire systématiquement les acquis de la Révolution tranquille.  Larbin inconditionnel du gouvernement fédéral, le gouvernement Couillard sème malgré lui les graines de l’An II du printemps érable.  Porte étendard de l’industrie pétrolière, il exige de faire payer le peuple en sabrant aveuglément: dans l’éducation, la santé, les sciences, les fonds de pension, l’environnement, les programmes sociaux et communautaires, le logement, les arts, la culture, les acquis syndicaux etc.

Photo Irène Yakonowsky

Photo Irène Yakonowsky

Le comité Printemps 2015

« Devant la rapidité effarante avec laquelle les coupes et les mesures d’austérité s’annoncent, il y a urgence d’agir. Le comité Printemps 2015 invite à une poussée vers le changement social et ce, dès ce printemps. Nous souhaitons voir naître une résistance concrète liant les milieux étudiants, syndicaux et populaires contre l’austérité au Québec.»

1 Chloé-Laëtitia Thomas,  L’histoire du printemps

 Rejoignez-nous :  ici

gogol

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Gabriel Nadeau-Dubois déclare la guerre à TransCanada

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Gabriel Nadeau-Dubois, celui qui a  incarné toute la fougue du printemps érable s’implique pour recueillir les 100 000 $ en dons qui serviront à contrer le projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada.

M. Nadeau-Dubois a lui-même donné  un coup de pouce au mouvement de contestation en remettant la bourse de 25 000 $, qu’il avait obtenue en recevant  le Prix littéraire du gouverneur général 2014, pour son ouvrage intitulé Tenir tête.

VIVE LA RÉSISTANCE !

gnd

résistance

COULE

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Peut-on encore parler de démocratie québécoise ?

 

Rose

Rose Flamant

La vague qui souffle sur le Québec depuis les manifestations massives du printemps érable témoigne d’une volonté de changement dans toutes les sphères de la société. Depuis la chute du gouvernement libéral de Jean Charest deux gouvernements se sont succédés.  Le premier, celui de Pauline Marois a été porté au pouvoir  à l’automne 2012, pour être renversé le 7 avril dernier par le parti libéral de Philippe Couillard.

Cette apparente contradiction de la part de l’électorat tient au fait de notre système majoritaire uninominal à un tour qui caractérise notre monarchie constitutionnelle.  En termes clairs cela signifie qu’à la dernière élection, à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral. Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ récolte quand même la majorité à l’assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges.

an

Si le Québec adoptait un mode de scrutin basé sur la proportionnelle, le Parti libéral aurait obtenu 18 sièges de moins le 7 avril dernier, tandis que tous les autres partis auraient fait des gains. De plus, Option nationale et le Parti vert du Québec auraient pu faire leur entrée à l’Assemblée nationale.

croix

Fort de sa majorité le nouveau premier ministre entend donc parler au nom de la majorité du peuple québécois,  lui assurant plus de « rigueur que d’austérité ».  Le premier ministre souhaite également « être le gouvernement de la vérité et de la réalité ».

Rigueur Libérale

Sitôt élu, M. Couillard a annoncé que son gouvernement  allait s’atteler résolument au redressement des finances publiques : « Nous devons nous libérer de ce que ni empêche de faire nos choix.  Depuis des années nous dépensons plus que ce que nos revenus nous le permettent » a-t-il déclaré lors d’un discours à l’Assemblée nationale. Cette rigueur politique apparente a de quoi surprendre lorsque l’on sait que le le Premier ministre ne voit aucun problème dans l’indemnité de départ de 1,2 million de dollars touchée par son candidat dans La Pinière, Gaétan Barrette, lorsqu’il a quitté la présidence de la Fédération des médecins spécialistes du Québec. Selon M. Couillard « C’est une entente privée, entre le Dr Barrette et l’organisation qu’il dirigeait. C’était connu. Et ça coupe complètement le lien entre lui et la fédération. Il ne représente plus les 8000 médecins spécialistes, mais l’ensemble des Québécois comme membre de notre équipe ».

Dr

De même le Premier ministre s’est montré très à l’aise en majorant à 310 000 $ le salaire de son premier fonctionnaire auquel s’ajoute un boni au rendement qui peut atteindre 15% de son salaire.

Couill

En attendant le gouvernement Couillard a donné le feu vert aux travaux d’explorations de pétrole et de gaz de schiste sur l’île d’Anticosti.

RDI

Tout va donc pour le mieux au Québec et la démocratie est saine et sauve !

st-Couillard

Source : La Pravda

Vive la démocratie !

mouton noir

 

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La loi et l’ordre

1970

La démocratie a parfois des revers qui glissent occasionnellement vers le totalitarisme d’état. En effet la démocratie est souvent fragile et c’est pourquoi il existe des organismes de surveillance comme la Ligue des droits et libertés, ou l’Association des juristes progressistes qui veillent sur l’état démocratique de notre royaume. Des artistes et des cinéastes engagés, comme Michel Brault, ont grandement contribué à témoigner de certains dérapages historiques.

Qc

« Les Ordres »

Dans son film, Michel Brault raconte un chapitre troublant de l’histoire du Québec alors qu’en 1970, en pleine crise d’octobre, le gouvernement canadien dirigé par Pierre Eliott Trudeau votait la loi des mesures de guerre et suspendait provisoirement les libertés individuelles.

Lors de la sortie du film en 1974, Michel Brault a reçu le Prix de l’Association québécoise des critiques de cinéma. Primé à Cannes l’année suivante, « Les Ordres » a été classé comme l’un des sept « plus grands films canadiens de tous les temps » au festival du film de Toronto.

Les ordres

Un film a mettre en relation avec les 3509 arrestations du printemps érable, puisqu’à cette occasion c’est près de huit fois plus d’arrestations qu’en 1970 qui ont été effectuées. Est-ce dans une telle société que nous souhaitons vivre ? 

république

Nous sommes les 99%

1 commentaire

Classé dans Uncategorized