Archives de Tag: Premier ministre

Merci Monsieur

Mary-Lou Esmeralda

Mary-Lou Esmeralda

Les Indignés du Québec tiennent à souligner le décès de Jacques Parizeau, qui fut vraisemblablement le plus grand premier ministre du Québec. Économiste de formation, il enseigne à l’École des hautes études commerciales et participe à titre de consultant et de conseiller à plusieurs réalisations d’envergure de la Révolution tranquille (nationalisation des compagnies d’électricité, création du plan de pension du Québec, de la Caisse de dépôt et de placement, etc.). Il joint les rangs du Parti québécois (PQ) peu de temps après sa fondation et est candidat défait lors des élections de 1970 et 1973.

Jacques Parizeau en 2007

Jacques Parizeau en 2007

Lorsque le PQ forme le gouvernement, en 1976, le premier ministre René Lévesque lui confie les poste de ministre des Finances et du Revenu, ainsi que la présidence du Conseil du trésor. Toujours aux Finances pendant la crise économique des années 1980, il met en place le Régime d’épargne-actions qui sera salué comme une de ses plus grandes réussites. Son refus d’accepter la mise en veilleuse du projet souverainiste – le « beau risque » – mène à son départ du gouvernement, en 1984. Successeur de Pierre Marc Johnson, en 1988, il dirige le PQ lors des élections générales de 1989. L’échec des ententes constitutionnelles de Meech et Charlottetown, ainsi que la détérioration de l’économie, favorisent son avènement au pouvoir en 1994. Jacques Parizeau souhaite donner un nouvel élan au gouvernement (« L’autre façon de gouverner »), mais son objectif principal demeure la réalisation de l’indépendance du Québec. Fidèle à son engagement, il tient un référendum le 30 octobre 1995. Cette soirée est marquée par la défaite dramatique du Oui, ainsi que des propos controversés de sa part sur « l’argent et des votes ethniques » qui feront la manchette. Il démissionne ensuite de son poste de premier ministre. Auteur de nombreux textes et ouvrages, il continue de se passionner pour les questions économiques et demeure un des porte-parole les plus connus et les plus respectés du mouvement souverainiste.

Monsieur

MERCI

Sources : Bilan du siècle et

RadioCanada_logo_26

René Lévesque

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

On veut votre bien et on l’aura

Oitarp

Oitarp

Philippe Couillard est Premier ministre du Québec depuis le 7 avril 2014.  Deux semaines après son élection il annonce des coupures de 37 milliards.  Le 5 novembre il confirme l’abolition des CRÉ et des CLD et annonce une nouvelle coupure de 300 M$ pour les municipalités.

Homme d’action Philippe Couillard préfère ne plus parler de lutte contre l’intégrisme, mais bien de lutte contre la radicalisation.  Le premier ministre connait bien le sujet pour avoir vécu en Arabie saoudite, d’ailleurs à cette époque «Il avait vendu toutes ses possessions au Canada et n’était plus considéré comme un résident canadien. »

philippe golum 4jpg

Lise Thériault assume les fonctions de Vice-première ministre du Québec, elle est également Ministre de la Sécurité publique.  En 2013 Madame Thériault avait déclaré ne pas craindre «l’avis du Directeur général des élections (DGE), si jamais il décidait d’enquêter sur le fait qu’elle a loué deux appartements pour son personnel durant la dernière campagne électorale, le tout aux frais des contribuables». Cependant Malgré l’accumulation de faux pas de sa part, Philippe Couillard maintient une totale confiance envers sa ministre de la Sécurité publique.  L’évasion héliportée de trois détenus dangereux à Orsainville a provoqué un dur atterrissage pour Lise Thériault dans son poste de ministre de la Sécurité publique.  Dans ce dossier cependant la ministre aurait été mal informée sur plusieurs aspects de l’évasion.  Heureusement rien ne vaut un peu de vacances aux Îles-de-la-Madeleine.pour se reposer,,,

Liz Piggie

Le ministre des finances du Québec, Carlos Leitão est titulaire d’un baccalauréat ès sciences économiques de l’Université McGill. Il a travaillé pendant plus de trente ans dans le domaine des services bancaires et financiers dont la Banque Royale du Canada et la Banque Laurentienne où il a occupé le poste d’économiste en chef.  Selon M. Leitão« les Québécois prêts à faire des sacrifices ».  Aussitôt en poste, le ministre n’a pas tardé à imposer une importante cure minceur à l’appareil d’État québécois, ce qui doit permettre au gouvernement d’économiser 2,7 milliards de dollars en année 2014 et 2,4 milliards en 2015. Homme de rigueur il s’est offert une paire de souliers à 279$  lors du dépôt du budget qu’il a payé de sa poche.  Le milieu communautaire a cependant dénoncé avec indignation les propos tenus par le ministre des Finances qui a déclaré qu’« Il y a énormément d’organismes communautaires qui peuvent livrer des services sociaux. Ça coûte moins cher que s’il s’agit d’un réseau »  Cependant il n’a pas hésité à voler au secours du Cosmodôme de Laval en injectant 10 millions $.

leitao2

La ministre de la justice du Québec, Kathleen Weil  planche sur un plan d’action pour lutter contre la montée du radicalisme religieux.  Dans le dossier de l’imam Chaoui, Mme Weil a estimé que son discours  «ne véhicule ni plus ni moins que l’oppression des femmes.» Mme Weil,  qui est aussi Ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, a cependant fait volte-face et renoncée à revoir l’équilibre des régions du monde où le Québec cherche à attirer ses immigrants.  Elle a par contre déclaré qu’elle étudie la possibilité d’intenter des poursuites judiciaires contre l’ancienne lieutenant-gouverneure Lise Thibault, afin de lui réclamer le remboursement de dépenses injustifiées.  Madame Weil qui occupa successivement dans les années 1980 et 1990, les fonctions de « Chief of Staff », conseillère juridique et directrice d’Alliance Québec, ne suscite pas l’admiration de Christian Gagnon, Vice-président puis président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre de 1998 à 2005.

justiceWeill

Depuis le 7 avril dernier, le Dr Gaétan Barrette occupe la fonction de Ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec. Politicien aguerri, le Dr Barrette étonne par son audace et par sa détermination. Le ministre n’a démontré aucun remords pour avoir fait adopter son premier projet de loi à titre de ministre sous le coup d’un bâillon.  Par ailleurs, le chef libéral, Philippe Couillard, ne voit aucun problème dans l’indemnité de départ de 1,2 million de dollars touchée par son candidat dans La Pinière, Gaétan Barrette, lorsqu’il a quitté la présidence de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) pour se lancer en politique.  Selon la Pravda, il semble d’ailleurs que la RAMQ devra payer 173 000$ supplémentaire au ministre  Bolduc. Enfin, Radio Canada a annoncé que Québec éliminer des la moitié des 1300 postes de cadres du réseau de la santé qui se trouvent à Montréal. Au total, Québec compte ainsi économiser 60 millions de dollars.barrette golum2

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized