Archives de Tag: pétition

La gauche québécoise prône t-elle et le retour au Moyen-âge ?

Le projet de charte des valeurs québécoises suscite la polémique dans la société et certains essayistes comme le philosophe Michel Seymour se sont penchés sur cet épineux problème en se rangeant résolument en faveur des signes religieux dans l’appareil étatique québécois. Selon ce philosophe : « La meilleure façon de détacher le politique d’une alliance avec le religieux est de voir la présence de personnes ayant des affiliations religieuses diversifiées. La présence de signes religieux visibles est, non seulement compatible avec la laïcité des institutions, elle la confirme. Ce modèle n’est pas «multiconfessionnel», comme le prétendait Djemila Benhabib à RDI le 8 novembre dernier. C’est un modèle dans lequel les institutions sont laïques et les individus ont plusieurs confessions. »

 Radio canada

Ce modèle étatique a déjà été expérimenté au Québec, comme en fait foi la photo ci-dessus prise en 1945 et où on peut voir un groupe d’officiels de la station radiophonique C.B.C. (Radio-Canada) assis autour de monseigneur Charles-Édouard Bourgeois. Souhaite t-on revivre ce retour en arrière prôné par le philosophe ? 

Selon M. Seymour : « Il est normal d’exiger un devoir de réserve sur le plan politique lorsque l’employeur est une organisation politique. En outre, les partis politiques sont des associations. Le lien à un parti politique n’est pas identitaire. Les logos des partis politiques n’ont pas une portée identitaire. L’adhésion à une idéologie politique peut être identitaire, mais doit être interdite lorsque l’employeur est une organisation politique. En outre, les catholiques, les sikhs, les juifs et les musulmans sont des groupes ethno-religieux. Ces religions ont, dès le départ, contribué à la cohésion sociale et culturelle au Proche-Orient, au Punjab, dans la diaspora juive et dans les pays arabes, même si chacune d’elles se répandirent ensuite dans d’autres cultures. À telle enseigne que dans certains cas, les symboles religieux conservent une portée identitaire culturelle, même lorsque leur signification est détachée du système de croyances religieuses. »

anti naziEn 1939 au Forum de Montréal le révérend J. Ostermann prenait la parole lors d’un ralliement organisé par une ligue germano-canadienne anti-nazie. Sur la banderole on lit «The German-Canadian League Fights for Democracy To-day to Avoid Nazy Tyranny To-morrow»

Les logos des partis politiques n’ont pas une portée identitaire ? Pourtant la svastika à conduit des millions d’humains a une barbarie sans borne que l’on appelle le nazisme. Quant à la cohésion sociale des religieux, il est évident que dans les pays pluriconfessionnels cette cohésion sociale ne tient pas puisqu’elle conduit le plus souvent à des conflits religieux comme en Bosnie, au Liban en Irlande ou même au Punjab qui fut intégré à l’Empire moghol musulman jusqu’au milieu du XVIIIe siècle.   Selon M. Seymour, […] ceux qui sont agnostiques ou athées sont injustement traités par l’autorisation de signes religieux. On peut toutefois imaginer que les personnes athées, agnostiques ou anticléricales pourraient se confectionner des signes qui expriment ces croyances. Ce serait moins exigeant de procéder ainsi que de demander aux personnes de renoncer à leurs signes identitaires religieux pour s’en inventer de tout nouveaux, comme le propose le pictogramme des signes interdits et autorisés du gouvernement. En tant qu’agnostique je ne vois pas pourquoi je devrai subir à la fois les religieux et afficher ma non croyance. Mais s’il me fallait chosir un signe religieux, se serait celui-ci :

dd

 En guise de conclusion, le philosophe ajoute : « Les religions ont toujours été sexistes. Elles ont toujours consacré des rapports de domination de l’homme sur la femme. C’est particulièrement le cas dans les pays d’origine de plusieurs citoyens issus de l’immigration où des ignominies sans nom ont été, et sont encore perpétrées, parfois en détournant politiquement le texte religieux originel ou alors en s’appuyant sur la lettre, sans en saisir l’esprit et sans relativiser au contexte, car l’inégalité des hommes et des femmes remontent à très loin dans le temps. Il faut toutefois distinguer le texte sacré, les institutions religieuses qui en véhiculent une certaine interprétation, les mouvements politiques qui en détournent la signification et les individus qui expriment leur foi religieuse. Ces choses doivent être discutées dans la société civile et ne pas reposer sur les épaules de l’État. Ce dernier doit, pour être neutre à l’égard de la religion, ne pas intervenir et se contenter de créer des conditions qui favorisent la liberté des individus. Il faut distinguer la laïcisation de l’État et la sécularisation de la société. L’État s’occupe de laïciser l’État et laisse aux citoyens le soin de décider si l’éthos social doit être séculier ou non. Le Québec a une histoire très différente de l’Afghanistan ou de l’Iran et les modèles applicables dans d’autres sociétés pour contrer les intégrismes (en Algérie ou en Turquie) ne le sont peut-être pas ici. Même s’il reste encore beaucoup à faire, la société québécoise est plus proche d’une égalité démocratique réelle de l’homme et de la femme que bien d’autres sociétés. Nos révolutions sont tranquilles et nos combats se poursuivent au niveau des mentalités. L’État fait déjà beaucoup pour favoriser l’égalité des hommes et des femmes. Il le fait en adoptant des mesures institutionnelles. Il doit continuer en ce sens pour dissiper les nombreuses inégalités résiduelles. Il n’a pas à intervenir contre les Yvettes ou pour les Janettes. Il n’a pas non plus à légiférer dans sa fonction publique sur la tenue vestimentaire des employées sous prétexte que ce sont des symboles sexistes. Laissons les femmes juger par elles-mêmes quels vêtements elles veulent porter, sans leur reprocher d’être trop vêtues ou de ne pas l’être assez. Cessons une fois pour toutes de nous servir du corps des femmes pour mener des batailles politiques. »

La grande noirceur
Vous avez raison M. Seymour, il faut distinguer le texte sacré, les institutions religieuses qui en véhiculent une certaine interprétation, les mouvements politiques qui en détournent la signification et les individus qui expriment leur foi religieuse. C’est la raison pour laquelle les représentants de l’État doivent se garder d’afficher leurs croyances religieuses, tout comme les athées et les agnostiques doivent conserver un devoir de réserve et non pas s’afficher par des signes qui les caractériseraient. L’État n’a pas non plus à intervenir contre les Yvettes ou pour les Janettes car se sont des mouvements qui ne minent en rien l’État de notre démocratie contrairement à certains mouvements extrémistes religieux soutenus par la politique inconsciente de la Gaugauche caviar bien pensante. Personnellement je refuse de retourner au  Moyen Âge  et  c’est pourquoi je vous invite a rejoindre les milliers de Québécois-es qui ont signé la pétition en faveur d’un Québec laïque et pluraliste.

Rose Flamant

Rose

Pour lire l’intégralité de l’article de M Seymour cliquez ici

Alice

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Les Indignés de Mégantic passent à l’action

Passez le mot

Les Indignés du Québec sont fiers de joindre leur voix à celles des milliers d’Indignés de Mégantic qui demandent l’interdiction immédiate du transport de pétrole par vieux wagons-citernes de type 111A.  Les Indignés réclament une évaluation indépendante afin d’examiner en profondeur le transport du pétrole et du gaz sur les voies ferrées québécoises.

Voie ferrée

Contexte :

Le gouvernement et l’industrie savent depuis des années qu’il est dangereux de transporter du pétrole dans les vieux wagons-citernes « 111A » comme ceux qui ont explosé à Lac-Mégantic. Pourtant, le gouvernement a laissé sans effet certaines règles de sécurité de base. De plus, la supervision du transport des carburants est devenue déficiente.

Mane poderosa

Déjà en 1994, le Bureau de la sécurité des transports du Canada avait signalé que les wagons-citernes 111A présentaient un défaut dans leur conception et que ce défaut se traduisait par un risque accru de déversement de leur contenu en cas d’accidentMalgré la tragédie de Lac-Mégantic, le gouvernement fédéral continue à dire qu’une révision en profondeur des règles de sécurité des transports n’est toujours pas nécessaire. Vendredi dernier, Larry Miller, le député conservateur qui dirige le Comité des transports, a rejeté les demandes de révision des règles de sécurité de Transports Canada.

meg

La tragédie de Lac-Mégantic nous démontre à quel point l’obsession pétrolière du gouvernement peut avoir un effet aveuglant et dévastateur sur la sécurité de nos communautés. Au moment où toutes nos pensées vont aux victimes, nous pouvons travailler ensemble pour nous assurer que cette horreur ne se produise plus jamais ni au Québec ni ailleurs au Canada. La discrète augmentation du transport de pétrole et de gaz au cours des dernières années, qu’elles soit par pipelines, trains et camions – met nos communautés, nos moyens de subsistance et notre environnement en danger. De plus en plus de gens sont préoccupés par les risques de ces dangereux combustibles. Nous méritons d’avoir notre mot à dire dans les décisions qui touchent nos vies.

stevie

SIGNEZ LA PÉTITION ICI

Aidez-nous en partageant le message auprès de votre entourage. Sur Facebook  et Twitter maintenant!

Colombe_Carnet_Noir

Et sachez bien que nous savons !

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Liberté chérie

Les Indignés du Québec vous proposent cette réflexion de Clode Hamelin sur la perte de liberté qui devient de plus en plus évidente dans la société québécoise. Une province où la violence policière inquiète de plus en plus.  Arrestations massives, armes répressives qui mobilisent les forces vives de la société et inquiète des organismes internationaux comme Amnistie Internationale.

amnestie

QUI NE DIT MOT CONSENT. N’ÉCOUTEZ PAS CE QU’ILS DISENT, MAIS REGARDEZ BIEN CE QU’ILS FONT.

 S’il n’y a qu’une seule cause qui vaille la peine qu’on se batte pour elle, c’est bien la liberté. Oh, je ne suis pas naïf et je me doute bien que la liberté est une chose relative et à l’extrême limite on pourrait me dire que ça n’existe pas. Mais ne peut-on pas penser que quand notre droit d’association, notre droit de manifester (même de façon spontanée), quand notre simple droit d’être présent dans la rue nous est retiré et interdit, ne peut-on pas penser dis-je, que notre liberté est véritablement remise en question? Quand les force obscures d’un pouvoir autoritariste, s’attaquent physiquement à vous parce que vous êtes contre des idées, ou parce que vous manifestez contre la violence et la brutalité systémique, ne peut-on pas parler d’une grave attaque à vos droits et liberté ? Ne pourrait-on pas dire même qu’on s’attaque à votre intégrité ?

15 mars 2013 a montreal

Le 15 mars dernier à Montréal un policier a pointé une arme sur des jeunes manifestants

Quand vos enfants luttent pour défendre des idées qui datent de la révolution tranquille, comme le droit et l’accessibilité à l’éducation pour tout le monde, la gratuité scolaire et que la société qui est LA NOTRE leur répond par le bras armé du pouvoir, à coup de fusil à balles de plastiques, de gaz de toutes sortes, de coups de poings sur la gueule, de coup de matraques, qu’on les blesse. Qu’on les arrête en les insultant lors d’arrestations massives et arbitraires sans autres raisons qu’ils soit là. Doit-on commencer à se demander si notre LIBERTÉ est compromise?

Vigile

Quand les policiers, soi-disant là pour nous défendre et nous protéger nous font peur, nous agressent et nous menacent, quand nos droits et liberté sont mis de côté et que rien ni personne n’est là pour nous défendre, pour prendre notre part, pour intervenir… Que faut-il conclure? Quand nos gouvernants soit, téléguident ces actes de répression ou au mieux n’ouvrent pas la bouche à leur sujet, que faut-il conclure? Comment les juger? Que fait Madame Marois depuis son élection, concernant la violence et la brutalité dans les rues de Montréal ? Que fait cette femme élue quand la population lui demande avec force et insistance une enquête indépendante sur tous les agissements des policiers depuis le début du conflit étudiant?

grenade-5-mars-montrealLe 5 mars dernier à Montréal

Que penser aussi des promesses électorales importantes et non tenues faites aux citoyens lors de la dernière campagne électorale? Alors que ce ne sont pas des détails esthétiques qui sont bafoués, mais bien la lettre même, la morale, la conscience du parti. Que faut-il conclure, que faut-il comprendre, mais surtout que doit-on faire pour que cesse cet affront, cette trahison? Y a-t-il a un lien direct entre les mensonges électoraux de Madame Marois et la montée de la brutalité policière dans les rues de Montréal? La disparition de la liberté par des méthodes autoritaristes au bord du fascisme a-t-elle une raison d’être politique? Est-ce un outil? Une méthode?

matricule-728

Quand un journaliste-caméraman qui se fait gravement rudoyer par des policiers leur dit « Hey, j’ai ma carte de Presse, je suis journaliste » et qu’il se fait répondre « on s’en crisse! », on comprend dans quelle dymanique on est. Les policiers déambulent à Montréal en ce moment comme s’ils étaient des bums ou des cowboys dans un film de série B. Ils ont pris de l’attitude ! Arrestations massives, violence grave, utilisation d’armes potentiellement mortelles de façon dangereuse, non sécuritaire et peut-être criminelle, dénie des droits et libertés, atteinte à l’intégrité physique d’individus pacifiques et non criminels et j’en passe. Manifestation déclarée soudainement illégale ou vingt mille personnes se font retirer leur droit de manifester, se font charger et gazer à cause du geste d’un seul jeune Black Bloc qui lance un seul caillou dans une vitrine de banque. Et s’en suit une ou deux heures de violence sur la population. C’est normal ça? C’est le monde que vous voulez? Moi non!

amnesty-liberte_expression-hi

Le combat national est de plus en plus lourd et complexe car non seulement la pensée des Red Coats est encore là, mais il faut affronter nos semblables qui sont prêts à tout, pour des raisons de cash, de statut social, pour nous dominer et nous mettre à genoux. Et ce souvent en laissant faire les choses.

Ils sont par le fait même nos ennemis, car ils menacent notre liberté.

S’il n’y a qu’une seule cause qui vaille la peine qu’on se batte pour elle, c’est bien la liberté.

Vive le Québec Libre.

Clode Hamelin, Montréal, 18 mars 2013

peace-and-lovepeace-and-lovepeace-and-love

Ensemble, exigeons une commission d’enquête publique sur la violence policière de 2012,  Signez la pétition 

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Babillard décembre 2012

Louvre

Les Indignés du Québec soutiennent l’action spectaculaire des militants de Greenpeace ont accroché une banderole de 250 mètres carrés portant le message « Aéroport Notre-Dame-des-Landes : sa place est au musée » sur la pyramide du Louvre à Paris.

Signez la pétitionSignez la pétition

Stephen Harper est sur le point de signer un accord insensé visant à créer des tribunaux parallèles pour que les entreprises Chinoises puissent poursuivre le Canada quand notre pays passe des lois protectrices de notre santé et de notre environnement qui affectent leurs profits.

Mais Harper est déstabilisé par l’opposition publique croissante à son projet, y compris au sein des conservateurs, et ensemble nous pouvons éviter un désastre. Il a déjà repoussé la signature de l’accord, et si nous renforçons la pression, nous pouvons l’obliger à revenir sur sa position. Le traité, appelé Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) Canada-Chine ne bénéficiera pas au Canada: la Chine prévoit de nombreuses exceptions aux secteurs subventionnés et protège davantage de secteurs que ne le fait le Canada. De plus, le traité instaure un tribunal secret qui ne bénéficiera sans doute pas au Canada si la Chine viole les termes de l’accord. Au cours des 15 dernières années, aucun pays n’a obtenu gain de cause en poursuivant la Chine en justice en vertu d’un de ces accords!

Évolution

Avec ce projet, Harper essaie désespérément d’accroître l’exploitation de nos ressources naturelles. Ce traité pourrait constituer un énorme obstacle à l’adoption de lois visant à protéger notre environnement. Les grandes entreprises de Chine ont déjà investi 13 milliards de dollars dans le secteur des sables bitumineux, et elles souhaitent acquérir une grande partie de l’oléoduc Northern Gateway. En vertu de cet accord, toute législation ayant pour objectif d’empêcher ou de réglementer ce type de projets pourrait coûter des milliards aux contribuables canadiens.

POUR EN SAVOIR PLUS
Le programme d’APIE du Canada (site du gouvernement)
http://www.international.gc.ca/trade-agreements-accords-commerciaux/agr-acc/fipa-apie/index.aspx?lang=fra&view=d

Inquiétudes à l’égard de l’APIE Canada-Chine (Journal Métro)
http://journalmetro.com/actualites/national/181300/inquietudes-a-legard-de-lapie-canada-chine/

APIE avec la Chine: l’opposition réclame plus de transparence (Le Devoir)
http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/362752/l-opposition-reclame-plus-de-transparence

Les inquiétudes sur l’accord d’investissements Canada-Chine se multiplient (Radio-Canada)
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2012/10/24/004-canada-chine-investissements.shtml

La Belgique a signé un accord similaire avec la Chine, et déjà elle est poursuivie en justice pour des sommes astronomiques. Nous pouvons faire en sorte que cela n’arrive pas chez nous. Pour une fois, le Premier ministre canadien est réellement déstabilisé par l’ampleur de l’opposition à cet accord — continuons à faire pression! Signez la pétition maintenant puis transmettez-la à tous vos proches: http://www.avaaz.org/fr/one_man_is_selling_out_our_democracy/?bmJuzdb&v=19717

Doha 2012

Ensemble, nous savons que nous pouvons contrer le projet intolérable de Stephen Harper. L’année dernière, plus de 100 000 Canadiens membres d’Avaaz se sont réunis pour s’opposer à la tentative de création d’une « Fox News du Nord » et préserver l’impartialité des informations. Des milliers de Canadiens se sont déjà exprimés contre cette vente au rabais de notre souveraineté à la Chine. Cette fois encore, faisons obstacle à Stephen Harper et défendons notre démocratie.  Signez la pétition ici.

nous-sommes-legionsnous-sommes-legions

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Kim John James Charest et le projet de loi 78

 Le gouvernement de Kim John James Charest a perdu toute crécibilité avec son projet de loi 78 auquel s’oppose déjà le bâtonnier du Québec et la société civile. Pour signer la pétition contre le projet de loi cliquez ici
 

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

1000 étudiants québécois arrêtés

Les Indignés du Québec vous invitent à signer la pétition contre la brutalité policière. Depuis le début de la grève étudiante le gouvernement de Jean-James Charest c’est tout près d’un millier d’étudiants qui ont été arrêtés. Amnistie International, s’inquiète de ces arrestations arbitraires et déclare que «l’approche choisie pour assurer la sécurité lors des manifestations semble avoir entraîné des violations des droits fondamentaux associés aux manifestations pacifiques et au cours normal de la loi, notamment le droit à la liberté d’expression et le droit de réunion pacifique et d’association, ainsi que le droit d’être protégé contre les arrestations arbitraires».

Nous sommes les 99%, nous ne pardonnons pas , nous n’oublions pas. Redoutez-nous !

 

1 commentaire

Classé dans Uncategorized