Archives de Tag: Pauline Marois

Indépendance du Québec : Option Nationale dame le pion aux autres partis nationalistes

Charles de Lorimier

Charles de Lorimier

Depuis le référendum de 1995 qui a consacré la victoire du non sur la question de l’Indépendance du Québec, une nouvelle génération a vu le jour et pour un certain nombre de ces jeunes adultes la question de l’Indépendance fait partie des reliques du passé. Suite au référendum, un certain nombre de politiciens se sont succédés à la tête du Parti Québécois (PQ) dont Lucien Bouchard, Bernard Landry, André Boisclair et Pauline Marois. Tous ces chefs, sauf Boisclair, ont fini par devenir Premier ministre chacun adoptant son slogan J’ai confiance pour Bouchard, Restons forts pour Landry, Reconstruisons notre Québec pour Boisclair et finalement À nous de choisir pour Marois. Tous ayant soigneusement évités d’expliquer ce que serait le pays du Québec.

resultats_referendums

Québec Solidaire de son côté a longtemps tergiversé sur la question nationale avant d’adopter l’article premier de son programme  intitulé «Pour un Québec indépendant» (page 3) qui indique que «nous considérons comme essentielle l’accession du Québec au statut de pays». L’indépendance « est nécessaire à la préservation et au développement d’une nation unique par son histoire et sa culture en constante évolution, autour d’une langue commune qu’est le français». «Accéder à l’indépendance, c’est d’abord remettre aux citoyennes et citoyens du Québec les pleins pouvoirs de manière à ce que puissent être mises en place des institutions politiques favorisant l’expression de leur propre pouvoir».

OuiDe son côté le nouveau chef du PQ, par Pierre-Karl Péladeau a promis de mettre sur pied un institut de recherche sur l’indépendance du Québec. Selon PKP cet institut deviendra «[…] le véhicule qui va nous permettre d’alimenter cette réflexion-là et de pouvoir produire des études pour faire en sorte que nous puissions aller à la population avec un argumentaire qui va être important, détaillé, puissant et évidemment, définir notre démarche jusqu’aux élections de 2018». De son côté Option Nationale vient de rendre public une vidéo (ci-dessous) dans laquelle elle explique les avantages d’être un pays souverain, soufflant ainsi le pion aux autres partis nationalistes…

Option Nationale

complice

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Sommes-nous devenus une province de clowns ?

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

Depuis quelques temps, le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard multiplie les bourdes à l’interne comme à l’international et les récents événements entourant les funérailles de Jacques Parizeau  démontrent encore une fois le laxisme et l’esprit provincial de ce gouvernement libéral.

Bien qu’aucun chef de gouvernement n’ait assisté aux funérailles d’État de Jacques Parizeau, six anciens premiers ministres du Québec dont  Lucien Bouchard, Jean Charest, Pierre Marc Johnson, Daniel Johnson, Bernard Landry, Pauline Marois et  le premier ministre actuel Philippe Couillard, s’étaient déplacés pour rendre un dernier hommage à ce grand homme qu’était M. Parizeau.  Plusieurs représentants politiques canadiens étaient également présents.  La cérémonie fut sobre et émouvante, toutefois la présence de policiers habillés en tenue de camouflage illustre le dérapage total et le manque de respect de ces «clowns» pour la démocratie et pour l’image extérieure de la province de Québec.

clowns

Dérapage aux funérailles de M. Parizeau. PHOTO QMI

ÉtatPouvez-vous imaginer par exemple les funérailles de Barack Obama, de François Hollande, ou d’Angela Merkel avec des «clowns» en tenue de camouflage pour rendre hommage aux défunts ?  Ce serait impensable car l’image du pays en serait grandement affectée.

De son côté, le maire de Montréal juge que le syndicat des policiers de Montréal a «manqué de classe». Quant au premier ministre Couillard  il a déclaré : «J’ai été choqué de voir ça, c’est un manque de jugement et de respect qui m’apparaît regrettable… Je crois que des actions risquent d’être nécessaires». Bravo M. le Premier ministre qu’elle autorité ! Nous attendons la suite même si nous aurions souhaité plus de fermeté de votre part.  Vous êtes le représentant de la nation et à ce titre vous vous devez d’agir et non pas de reporter les choses ad vitam aeternam, car comme le disait si justement Charles de Gaule «Il n’y a que les arrivistes pour arriver.»

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Peut-on encore parler de démocratie québécoise ?

 

Rose

Rose Flamant

La vague qui souffle sur le Québec depuis les manifestations massives du printemps érable témoigne d’une volonté de changement dans toutes les sphères de la société. Depuis la chute du gouvernement libéral de Jean Charest deux gouvernements se sont succédés.  Le premier, celui de Pauline Marois a été porté au pouvoir  à l’automne 2012, pour être renversé le 7 avril dernier par le parti libéral de Philippe Couillard.

Cette apparente contradiction de la part de l’électorat tient au fait de notre système majoritaire uninominal à un tour qui caractérise notre monarchie constitutionnelle.  En termes clairs cela signifie qu’à la dernière élection, à peine un électeur francophone sur quatre (24%) a voté pour le parti libéral. Pourtant, selon notre mode électoral le PLQ récolte quand même la majorité à l’assemblée Nationale (63%) avec 70 sièges.

an

Si le Québec adoptait un mode de scrutin basé sur la proportionnelle, le Parti libéral aurait obtenu 18 sièges de moins le 7 avril dernier, tandis que tous les autres partis auraient fait des gains. De plus, Option nationale et le Parti vert du Québec auraient pu faire leur entrée à l’Assemblée nationale.

croix

Fort de sa majorité le nouveau premier ministre entend donc parler au nom de la majorité du peuple québécois,  lui assurant plus de « rigueur que d’austérité ».  Le premier ministre souhaite également « être le gouvernement de la vérité et de la réalité ».

Rigueur Libérale

Sitôt élu, M. Couillard a annoncé que son gouvernement  allait s’atteler résolument au redressement des finances publiques : « Nous devons nous libérer de ce que ni empêche de faire nos choix.  Depuis des années nous dépensons plus que ce que nos revenus nous le permettent » a-t-il déclaré lors d’un discours à l’Assemblée nationale. Cette rigueur politique apparente a de quoi surprendre lorsque l’on sait que le le Premier ministre ne voit aucun problème dans l’indemnité de départ de 1,2 million de dollars touchée par son candidat dans La Pinière, Gaétan Barrette, lorsqu’il a quitté la présidence de la Fédération des médecins spécialistes du Québec. Selon M. Couillard « C’est une entente privée, entre le Dr Barrette et l’organisation qu’il dirigeait. C’était connu. Et ça coupe complètement le lien entre lui et la fédération. Il ne représente plus les 8000 médecins spécialistes, mais l’ensemble des Québécois comme membre de notre équipe ».

Dr

De même le Premier ministre s’est montré très à l’aise en majorant à 310 000 $ le salaire de son premier fonctionnaire auquel s’ajoute un boni au rendement qui peut atteindre 15% de son salaire.

Couill

En attendant le gouvernement Couillard a donné le feu vert aux travaux d’explorations de pétrole et de gaz de schiste sur l’île d’Anticosti.

RDI

Tout va donc pour le mieux au Québec et la démocratie est saine et sauve !

st-Couillard

Source : La Pravda

Vive la démocratie !

mouton noir

 

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Babillard septembre 2013

 paix

Le 21 septembre prochain, les Indignés du Québec vous invitent  à  participer à la journée mondiale pour la paix Le 21 Septembre, les organisations autour de notre planète collaborent pour créer 3 moments de paix intérieure à 00h00, 12h00, et minuit GMT. Rejoignez-nous et organisez un événement dans votre ville! Be the Peace ! (Soyez la Paix) accueille des gens de toutes les cultures, toutes les traditions spirituelles et chaque point de vue politique à s’unir comme un seul. Nous invitons les organisations locales à collaborer et créer des événements dans vos villes.

world_religion

Nous invitons les organisations mondiales à passer le mot et inspirer les masses à se joindre. Ensemble , nous créons un monde où la paix intérieure et extérieure est le mode de vie normal. Ensemble, nous créons l’histoire. Heureux de partager ces moments de paix intérieure mondiale ensemble. Rejoignez-nous!

Budget 29 septembreBudget 29 septembreBudget 29 septembreBudget 29 septembreBudget 29 septembre

Le 28 septembre prochain, les Indignés du Québec vous invitent  à  participer à la manifestation  contre la privatisation et la tarification des services publics. La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics regroupe 140 organisations communautaires, syndicales, étudiantes, féministes et populaires. Cette coalition revendique l’accès à des services publics universels et de qualité, l’un des moyens pour assurer la réalisation des droits humains et pour agir efficacement sur les causes de la pauvreté. Afin d’y arriver, elle entend proposer des projets et des politiques qui permettront de renflouer, sur une base équitable, les coffres de l’État.  Elle propose un financement adéquat des services publics et des programmes sociaux dans une perspective de lutte contre la privatisation et la marchandisation du bien commun. Ce financement passe notamment par une fiscalité plus progressive.

Réné

La coalition  s’oppose également aux hausses de tarifs de l’électricité résidentielle et des services publics, particulièrement l’éducation et les services de santé et les services sociaux.  La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics compte 140 organisations nationales (communautaires, populaires, étudiantes, syndicales et féministes).

https://www.facebook.com/events/383588295077598/

      retour des casserolesretour des casserolesretour des casseroles

Le mois de septembre s’annonce chargé avec le retour des casseroles dans les rues de Montréal.  Le 4 septembre prochain ressortons nos casseroles pour protester contre les trahisons d’une année de gouvernement péquiste. Parce que le PQ a trahi :

  • Les carrés rouges en imposant l’indexation des frais de scolarité – Les Autochtones avec le plan « Nord pour tous » 

  • Les casseroles avec une fausse enquête sur la police
  • Les travailleur-e-s avec une loi spéciale anti-syndicale
  • Les écologistes avec le pétrole d’Anticosti
  • Les contribuables avec le recul sur les redevances minières
  • Les malades avec le maintien de la taxe santé
  • Les manifestant-e-s avec les arrestations de masse (P-6)
  • Les plus vulnérables avec la réforme de l’aide sociale. 

Le 4 septembre, ressortons nos casseroles ! Manifestions dans nos rues, dans nos quartiers, sur nos balcons, dans notre cuisine !

               retour des casserolesAliceretour des casseroles

 Le 4 septembre ça bouge à Alma 

La Coalition régionale contre la RÉFORME DE L’ASSURANCE-EMPLOI ORGANISE un «4 à 7» hot-dog et maïs en marge de la Commission nationale d’examen de l’assurance-emploi dans le stationnement du Secrétariats des syndicats nationaux (bâtisse de la CSN), au 20 St-Joseph Sud (à côté de l’Église St-Joseph) à Alma. Sous le thème «Attachons-le avant qu’il détruise tout!», les participant-es seront invité-es à poser une action symbolique contre la réforme de l’assurance-emploi du gouvernement Harper !

VENEZ EN GRAND NOMBRE !

4 a 7

Le 7 septembre à 17 heures venez assister à la présentation de notre animateur vedette Pat « Sauce »!

Au  Périscope, présenté en simultané à CKRL 89,1 FM.  Pat « Sauce », un vrai de vrai !

L'GROS

georgie

Les Indignés de Notre-Dames-des-Landes poursuivent la lutte et se demandent quand le gouvernement français va tenir compte de leur opinion ?

NDL

Journée de la terre

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Liberté chérie

Les Indignés du Québec vous proposent cette réflexion de Clode Hamelin sur la perte de liberté qui devient de plus en plus évidente dans la société québécoise. Une province où la violence policière inquiète de plus en plus.  Arrestations massives, armes répressives qui mobilisent les forces vives de la société et inquiète des organismes internationaux comme Amnistie Internationale.

amnestie

QUI NE DIT MOT CONSENT. N’ÉCOUTEZ PAS CE QU’ILS DISENT, MAIS REGARDEZ BIEN CE QU’ILS FONT.

 S’il n’y a qu’une seule cause qui vaille la peine qu’on se batte pour elle, c’est bien la liberté. Oh, je ne suis pas naïf et je me doute bien que la liberté est une chose relative et à l’extrême limite on pourrait me dire que ça n’existe pas. Mais ne peut-on pas penser que quand notre droit d’association, notre droit de manifester (même de façon spontanée), quand notre simple droit d’être présent dans la rue nous est retiré et interdit, ne peut-on pas penser dis-je, que notre liberté est véritablement remise en question? Quand les force obscures d’un pouvoir autoritariste, s’attaquent physiquement à vous parce que vous êtes contre des idées, ou parce que vous manifestez contre la violence et la brutalité systémique, ne peut-on pas parler d’une grave attaque à vos droits et liberté ? Ne pourrait-on pas dire même qu’on s’attaque à votre intégrité ?

15 mars 2013 a montreal

Le 15 mars dernier à Montréal un policier a pointé une arme sur des jeunes manifestants

Quand vos enfants luttent pour défendre des idées qui datent de la révolution tranquille, comme le droit et l’accessibilité à l’éducation pour tout le monde, la gratuité scolaire et que la société qui est LA NOTRE leur répond par le bras armé du pouvoir, à coup de fusil à balles de plastiques, de gaz de toutes sortes, de coups de poings sur la gueule, de coup de matraques, qu’on les blesse. Qu’on les arrête en les insultant lors d’arrestations massives et arbitraires sans autres raisons qu’ils soit là. Doit-on commencer à se demander si notre LIBERTÉ est compromise?

Vigile

Quand les policiers, soi-disant là pour nous défendre et nous protéger nous font peur, nous agressent et nous menacent, quand nos droits et liberté sont mis de côté et que rien ni personne n’est là pour nous défendre, pour prendre notre part, pour intervenir… Que faut-il conclure? Quand nos gouvernants soit, téléguident ces actes de répression ou au mieux n’ouvrent pas la bouche à leur sujet, que faut-il conclure? Comment les juger? Que fait Madame Marois depuis son élection, concernant la violence et la brutalité dans les rues de Montréal ? Que fait cette femme élue quand la population lui demande avec force et insistance une enquête indépendante sur tous les agissements des policiers depuis le début du conflit étudiant?

grenade-5-mars-montrealLe 5 mars dernier à Montréal

Que penser aussi des promesses électorales importantes et non tenues faites aux citoyens lors de la dernière campagne électorale? Alors que ce ne sont pas des détails esthétiques qui sont bafoués, mais bien la lettre même, la morale, la conscience du parti. Que faut-il conclure, que faut-il comprendre, mais surtout que doit-on faire pour que cesse cet affront, cette trahison? Y a-t-il a un lien direct entre les mensonges électoraux de Madame Marois et la montée de la brutalité policière dans les rues de Montréal? La disparition de la liberté par des méthodes autoritaristes au bord du fascisme a-t-elle une raison d’être politique? Est-ce un outil? Une méthode?

matricule-728

Quand un journaliste-caméraman qui se fait gravement rudoyer par des policiers leur dit « Hey, j’ai ma carte de Presse, je suis journaliste » et qu’il se fait répondre « on s’en crisse! », on comprend dans quelle dymanique on est. Les policiers déambulent à Montréal en ce moment comme s’ils étaient des bums ou des cowboys dans un film de série B. Ils ont pris de l’attitude ! Arrestations massives, violence grave, utilisation d’armes potentiellement mortelles de façon dangereuse, non sécuritaire et peut-être criminelle, dénie des droits et libertés, atteinte à l’intégrité physique d’individus pacifiques et non criminels et j’en passe. Manifestation déclarée soudainement illégale ou vingt mille personnes se font retirer leur droit de manifester, se font charger et gazer à cause du geste d’un seul jeune Black Bloc qui lance un seul caillou dans une vitrine de banque. Et s’en suit une ou deux heures de violence sur la population. C’est normal ça? C’est le monde que vous voulez? Moi non!

amnesty-liberte_expression-hi

Le combat national est de plus en plus lourd et complexe car non seulement la pensée des Red Coats est encore là, mais il faut affronter nos semblables qui sont prêts à tout, pour des raisons de cash, de statut social, pour nous dominer et nous mettre à genoux. Et ce souvent en laissant faire les choses.

Ils sont par le fait même nos ennemis, car ils menacent notre liberté.

S’il n’y a qu’une seule cause qui vaille la peine qu’on se batte pour elle, c’est bien la liberté.

Vive le Québec Libre.

Clode Hamelin, Montréal, 18 mars 2013

peace-and-lovepeace-and-lovepeace-and-love

Ensemble, exigeons une commission d’enquête publique sur la violence policière de 2012,  Signez la pétition 

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le Québec ferme son unique centrale nucléaire

Depuis l’annonce de la fermeture de la centrale Gentilly 2, on ne parle que de ça. Huit cent travailleurs vont perdre leur emploi suite à la fermeture de l’unique centrale nucléaire québécoise. La nouvelle première Ministre Marois, fidèle aux engagements de son parti a réaffirmé son engagement de déclasser la centrale, affirmant qu’elle souhaitait que «ce geste devienne un symbole de l’engagement du Québec pour l’environnement et le bien-être des générations futures».

Par Oitarp, poète indigné

Dans le milieu, cette déclaration à fait l’effet d’une bombe. La députée libérale de Trois-Rivières, Danielle St-Amand s’est montrée très déçue puisqu’elle considère que « C’est une décision qui est précoce, on attendait » précise t-elle « le rapport de la Commission canadienne de sûreté nucléaire. 800 emplois chez nous, c’est important, c’est une décision qui est dramatique. On va travailler avec les intervenants du milieu pour faire tout ce qui est en notre pouvoir pour sauver la centrale. » De son côté la mairesse de Bécancour, Gaétane Désilets, souhaite « Au moins que l’on puisse parler avec les gens en place présentement et pouvoir se comprendre. Pauline Marois dit qu’elle est une communicatrice et qu’elle veut écouter. Je pense que c’est important en région qu’on explique ce que ça fait chez nous directement au niveau de l’économie ». Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, a déclaré quant à lui qu’il est « (…) vraiment triste aujourd’hui d’être un citoyen du Québec et de voir qu’on a des gens qui agissent de cette façon-là, sans consultation. C’est le lendemain, on n’a pas attendu six mois. J’espère que la CAQ et le parti libéral vont tout faire pour bloquer cette décision ». Même tolé du côté des dirigeants des Chambres de commerce de Trois-Rivières et de Bécancour qui ont déclaré en point de presse que « C’est un manque total d’écoute par rapport aux besoins et au cri du coeur de la région pour garder cette centrale ouverte. Il va y avoir beaucoup de drames humains à cause de cette décision-là ».

 Le gouvernement québécois dans la mouvance mondiale

 De son côté le fondateur du mouvement « Sortons le Québec du nucléaire », Michel Fugère, pense quant à lui que « c’est un grand cadeau qui est fait à toute la population du Québec, particulièrement pour les gens qui vivent près de la centrale ». En effet selon une étude allemande KiKK, a bel démontré une association entre l’incidence de leucémie chez les enfants et la proximité d’une centrale nucléaire, Ce à quoi certains militants pro-nucléaires ont affirmé que «les auteurs de l’étude ne font pas de lien causal avec les centrales nucléaires.» Malgré tout depuis le drame de Fukushima les centrales ferment les unes après les autres et c’est ainsi que sur les 27 pays membres de l’Union Européenne, il n’en reste que 10 qui imposent ce type d’énergie à leurs populations. En Grande Bretagne, l’état, refuse désormais de subventionner les projets, nucléaire. Au Pays Bas, les 2/3 de la population néerlandaise pense qu’une catastrophe du même type que celle de Fukushima pourrait se produire.

Dans les pays de l’est incluant, la Tchéquie, la Slovaquie, en passant par la Hongrie, la Roumanie, et la Bulgarie, il ne reste plus que 16 réacteurs en fonctionnement, et 7 sont déjà arrêtés. Au Japon le Conseil national vient de s’opposer à la construction de nouvelles centrales nucléaires. Le gouvernement de Madame Marois s’inscrit donc tout dans la mouvance mondiale qui vise à trouver des sources d’énergie plus respectueuses de l’environnement.

Le point de vue des syndicats

De leur côté, les syndicats d’Hydro-Québec dénoncent la  fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 à Bécancour. Selon Radio-Canada « les employés touchent une rémunération annuelle qui varie de 42 000 $ à 120 000 $. Pour la plupart ingénieurs, techniciens, agents de métier et employés de bureau, ils résident et consomment dans les municipalités situées en périphérie de la centrale Gentilly 2. » Le mot est lancé : ils consomment ! Mais à quel prix ?

Marcel jetté In memoriam

L’envers de la médaille

En 1970 la centrale nucléaire de Gentilly-1 était inaugurée. Elle ne fonctionna pendant que 183 jours à cause de nombreux problèmes techniques.  La centrale fut mise en conservation en 1980 en attendant son éventuel démantèlement. La seconde centrale, Gentilly-2, fut inaugurée en 1983. Elle a depuis atteint son niveau de vie actif et les déchets radioctifs s’entassent sur les lieux en attendant le jour où on pourra les traiter. En 32 ans on a donc réussi à produire des déchets qui resteront radioactifs pendant 100,000 ans. Quel beau leg pour les générations à venir ! Je compatis toutefois avec ceux et celles qui vont perdre leur emploi d’ailleurs si bien rénumérés, mais est-ce que 800 jobs de consommateurs modèles en valent vraiment la chandelle ?

La centrale est sécuritaire

Selon l’Ancien premier mistre Jean Charest « rien ne permet de conclure que la centrale nucléaire Gentilly-2 présente des risques pour la santé publique»  À chacun son point de vue mais on peut toutefois se demander combien de temps cette centrale demeurera sécuritaire avec des déchets qui resteront radioactifs pendant 100,000 ans ? En Europe, par exemple on sait que des fissures ont été découvertes dans les cuves des réacteurs de Doel, en Belgique, fissures potentiellement existantes aussi en Allemagne, France, Espagne, Pays bas, Suède, Suisse.

Fukushima une bombe à retardement

Au japon, comme à Tchernobyl ou à Three Miles Island, les centrales étaient sécuritaires jusqu’au jour où elles ont sauté ! Hiroaki Koide, professeur à l’Institut de Recherche nucléaire universitaire de Kyoto, affirme pour sa part que « si le bassin du réacteur N° 4 s’effondrait, les émissions de matière radioactive seraient énormes : une estimation prudente donne une radioactivité équivalente à 5000 fois la bombe d’Hiroshima ».

Le geste du gouvernement Marois est donc un geste responsable, tout comme le geste que son gouvernement vient de poser dans le dossier des gaz de schiste qui nécessite un moratoire complet. Il faut donc saluer cette initiative qui va peut-être contribuer à ralentir la rapacité de certains êtres humains qui ne vivent que pour consommer toujour plus sans jamais penser qu’ils ne sont que de passage sur cette terre, et que leurs descendants risque de les maudire du piètre héritage qu’ils laisseront derrière eux, si rien n’est fait pour se doter d’un monde plus respectueux de l’environnement !

Pour la fermeture définitive de la centrale nucléaire Gentilly-2.
L’histoire et les ravages mortels des centrales nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima nous prouvent que l’humanité, si elle souhaite vivre en sécurité, doit mettre fin à toute les centrales nucléaires. Vivons dans l’avant garde et mettons un terme définitif à l’énergie sale et aux risques mortels de Gentilly-2.

Sans compter les déchets radioactifs que cela produits, doit on rappeler que certains déchets prennent des millions d’années avant que la radioactivité ne s’arrête? Doit on risquer notre santé et nos vies, la vie de notre terre, la vie de tous les écosystèmes, notre alimentation, l’avenir des générations futures du Québec pour satisfaire des emplois et des intérêts financiers et personnels? Signez la pétition ici 

 

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Un singe à cravate est-il civilisé ?

Un singe même à cravate est-il civilisé ?

Les évènements qui agitent le Québec depuis l’attentat manqué contre la première ministre Marois suscitent bien des réactions dans la population, ce qui a fait réagir Madame Rose Flamant, une indignée de la première heure qui nous a fait parvenir ce texte.

Un singe, même avec une cravate est-il civilisé ?

Depuis cet attentat manqué j’ai parfois l’impression que le Québec est vraiment dans un cul de sac, puis j’entends les propos d’anglophones comme ceux d’Erin Moores qui me redonnent espoir. Dans son article Erin s’insurge contre cette mentalité du « nous et vous » que charrient les deux communautés linguistiques. Ce clivage entre ces deux communautés est très présents dans les médias sociaux depuis ce tragique évènement qui a coûté la vie à une personne et qui en a gravement blessé une autre. Des deux côtés on ressort les vieux épouvantails.- Les péquistes et Pauline Marois seraient des intégristes de la langue selon certains représentants de la communauté anglophone, alors que du coté francophone on ressort également les vieux épouvantails du placard.

C’est ainsi que j’ai été surprise de voir sur Facebook l’effigie de John George Lambton (1792-1840) celui  que l’on a appris a détester depuis notre enfance sous le nom de Lord Durham. Fanc-maçon et Grand Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre, Lord Durham n’a pas été particulièrement tendre pour les Canadiens Français de l’époque et 172 ans après sa mort voici que ses propos refont surface dans les médias sociaux :

À cette question lancée sur le forum j’ai répondu : « Peut-être mais si les gens du Québec en avaient vraiment assez il y a longtemps que nous aurions repris en main notre pays. C’est trop facile de toujours rejeter le problème sur les autres. À Montréal la plupart des Canadiens-Français se font un plaisir de SWITCHER à l’anglais quand un immigrant leur adresse la parole dans cette langue. Alors laissons donc Durham où il est, et occupons nous plutôt de faire le pays, qui malheureusement a mon avis ne verra jamais le jour, car comme le démontre les dernières élections, nous sommes colonisés jusqu’à l’os. Félix Leclerc l’a chanté : Ventre plein n’a pas de rage !

Ce à quoi un intervenant enthousiaste m’a répondu : « Rose, vous avez raison. D’ailleurs les publications ici ne visent qu’à réveiller ces canadiens-français qui «dorment au gaz» et non à blâmer les autres communautés. C’est l’interprétation que j’en fais. Mais si vous avez de meilleures idées pour réveiller les canadiens-français ou québécois, ne vous gênez surtout pas pour les publier.»

Rose

La question était pertinente en effet, et après mûre réflexion il me semble que l’éducation est la clef de tout. En effet selon la fondation pour l’alphabétisation « Au Québec, 16 % et au Canada, 15 % de la population âgée de 16 à 65 ans a une capacité de lecture très limitée.» Énorme problème quand on sait que ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et que les mots pour le dire arrivent aisément … et qu’en plus ces gens doivent se choisir des dirigeants politiques ! N’oublions pas non plus qu’au Québec le nombre d’anglophones bilingues est de près de sept sur 10 (68,9 %) selon Statistiques Canada, ce qui fait que près de 32% des anglos québécois sont unilingues, ce qui ne facilite pas vraiment le dialogue ! Rappelons-nous que la révolution tranquile vient tout juste de fêter ses 50 ans. C’est peu pour un peuple qui, jusqu’à cette époque était soumis au dictât de l’église catholique romaine et qui, somme toute vivait encore dans des conditions semi moyenâgeuses, où l’élite qui ne désirait pas collaborer avec le pouvoir n’avait d’autre choix que de s’exiler.

Bref, tout cela me laisse perplexe et je me demande sincèrement : – Si un singe porte une cravate ou un tailleur de chez Dior, devient-il obligatoirement civilisé ?

grenouilles indignées

Poster un commentaire

par | septembre 14, 2012 · 4:52