Archives de Tag: opposition

Les Québécois : masos ou idiots ?

Rose Flamant

Rose Flamant

À la lueur des odeurs de corruption tenaces qui poursuivent d’ex membres du gouvernement et du parti libéral du Québec,78% des Québécois s’attendent à ce que d’autres politiciens soient arrêtés dans un avenir rapproché et 79% de la population s’accorde pour dire qu’elle ne fait pas ou peu confiance aux politiciens.

UpacDans la foulée des arrestations de l’ancienne vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, de l’ancien ministre Marc Yvan Côté et de l’affaire Sam Hamad, le parti libéral perd des plumes et se retrouve à 33% des intentions de vote contrairement à 43% le mois passé, une chute qui profite surtout péquistes.

intentions de vote

Malgré toutes ces données le parti libéral demeure en tête de lice dans les intentions de vote des Québécois avec 33% des votes contre 30% pour le parti Québécois. En analysant le pourcentage des intentions de votes on constate que 62% vont à d’autres partis que le PLQ  (30% pour le PQ, 22% pour la CAQ et 10% pour QS).  Cette répartition des intentions de votes montre clairement que la nation rejette le PLQ en masse, mais qu’elle est profondément divisée au niveau de l’Opposition qui s’empêtre encore et toujours entre les tenants et les contres d’une éventuelle souveraineté du Québec. Puisque gouverner c’est prévoir, il incombe aux chefs des trois partis d’opposition de s’entendre pour bloquer le vote libéral aux prochaines élections.

direct

cor

 

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Gaétan Barrette envisage de bâillonner l’opposition une seconde fois

Mary-Lou Esmeralda

Mary-Lou Esmeralda

Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette n’exclut pas d’imposer le bâillon une seconde fois pour faire passer le projet de loi 20.  Cette déclaration du ministre survient quelques jours seulement après que son gouvernement ait muselé l’opposition pour faire adopter son projet de loi 10 sur la réorganisation du réseau de la santé.

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, le ministre Barrette a dit avoir bon espoir que ce nouveau projet de loi, qui prévoit notamment l’imposition de quotas de patients aux omnipraticiens sous peine de sanctions, soit adopté selon la procédure parlementaire normale.  « Moi, je pense que si tout le monde travaille collégialement, sans obstruction – c’est ce que je souhaite -, ce projet de loi devrait passer parce qu’il n’est pas très long », a-t-il déclaré.

Barrette_Gaetan

Gaétan Barrette

Selon lui, les parlementaires pourraient commencer l’étude du projet dès la fin de la semaine prochaine. Lorsqu’on lui a demandé si le bâillon pourrait aussi être utilisé pour faire passer ce second projet de loi, Gaétan Barrette, a admis que cela constituait une possibilité. « Ça fait partie des règles parlementaires. Les règles prévoient que lorsqu’il y a de l’obstruction, on passe à ça, sinon le gouvernement est paralysé. Le gouvernement ne peut pas passer son temps paralysé », a-t-il affirmé.« Je peux vous dire une chose : le faire adopter selon les règles habituelles, ça va dépendre de moi – je peux vous garantir que je vais tout faire pour ça. Mais si ça ne se passe pas comme ça, ce sera la faute des oppositions », a-t-il ajouté. Gaétan Barrette reconnaît que le projet de loi 20 rencontre beaucoup d’opposition dans le réseau de la santé, mais assure néanmoins que la population du Québec l’appuie, parce qu’elle cherche à améliorer l’accès au réseau, ce qui constitue l’objectif de la législation proposée.

Source :
RadioCanada_logo_26

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Quatre militantes enchaînées aux portes de la raffinerie Suncor

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Quatre militantes opposées au projet d’inversion du pipeline 9B d’Enbridge ont bloqué l’entrée des installations de la pétrolière Suncor, à Montréal-Est, avant d’être évacuées par la police.  Ces femmes, cadenassées à des chaînes souhaitaient protester contre l’inversion du pipeline 9B d’Enbridge, qui transportera chaque jour 300 000 barils de pétrole provenant des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’à Montréal. Trois d’entre-elles ont bloqué trois des cinq entrées conduisant à la raffinerie. La quatrième a bloqué la barrière pour  empêcher l’entrée des employés

embr

La militante Marie Boisvert a déclaré que « Si nous en sommes venues à une telle action, c’est que les moyens de nous faire entendre sont inexistants. Nous voulons envoyer un message clair aux compagnies pétrolières et aux gouvernements Harper et Couillard : les citoyens du Québec s’opposent au transport des sables bitumineux et réclament un arrêt immédiat de leur exploitation » Mme Boisvert soutient qu’elle ne fait partie d’aucun groupe, mais que cette action est plutôt le fruit d’une décision citoyenne. Elle invite la résistance a se manifester et demande aux les gens opposés à l’inversion du pipeline d’ en faire autant. « On veut faire appel aux actions citoyennes. On vous demande d’exprimer votre opposition. C’est le nombre qui est votre force », dit-elle.

infoman

presse

Enbridge,tente de redorer son image

La compagnie Enbridge s’est montrée « inquiète pour la sécurité des employés sur place », mais elle a affirmé « respecter le droit de manifester des jeunes femmes.» Quelle démagogie, quelle condescendance !

Enbridge commencerait ses activités début novembre ?

Selon  Radio-Canada, la construction du pipeline 9B devrait être terminée le 15 octobre. L’entreprise pense recevoir l’autorisation d’acheminer son pétrole de l’Alberta vers le Québec au début de novembre.

Toutefois, selon Peter Watson,  président de l’Office national de l’énergie, Enbridge ne respecte pas au moins une des 30 conditions que l’Office lui a imposées pour lui accorder la permission d’inverser son pipeline.  Selon  M. Enbridge  ne respecte pas la condition 16, qui oblige la société à installer des vannes dans l’oléoduc aux principaux points de franchissement des cours d’eau. Ces vannes permettraient d’arrêter automatiquement l’écoulement du pétrole dans l’oléoduc en cas d’urgence. Cette exigence de l’Office national de l’énergie devrait donc retarder l’échéancier prévu par la pétrolière.

résistance

Vive la résistance

Les Indignés du Québec saluent le courage de ces quatre résistantes.  Rien ne peut tuer les idées.  Nous vaincrons ! Nous sommes les  99 % !

activistes

Keny

                                                                                                                           Résistons !

zin1

 

7 Commentaires

par | octobre 7, 2014 · 10:14