Archives de Tag: infrastructures

De la grande noirceur à la grande obscurité ?

Rose Flamant

Au Québec les escrocs volent allègrement dans le trésor public, les principales villes de la province sont en tutelle, les infrastructures tombent en ruine, les rues sont de vastes cratères remplies de nid de poules. Nous assistons à la destruction quotidienne de notre environnement, de notre système de santé, à l’à-plat-ventrisme de nos politiciens, à la perte quotidienne de nos libertés sans que la colère du peuple ne se manifeste outre-mesure. Lorsqu’une manifestation comme celle de la Grande Marche des Peuples de la Terre-Mère s’organise les médias n’en parlent pas préférant focaliser sur les héros sportifs qui font la manchette du jour.

joueur

Ventre plein n’a pas de rage ?

Partout, dans toutes les sphères de la collectivité, nous assistons actuellement à la déliquescence de cette société québécoise complètement corrompue, usée, amnésique et rapace. Province où les analphabètes sont rois puisqu’au Québec 49 % de la population est incapable de saisir le sens d’un texte ! Cette inculture crasse, savamment entretenue par les médias complices et les radios-poubelles qui abreuvent le bon peuple de nouvelles insipides et sportives, où des analphabètes fonctionnels transformés en pilotes de F1, en joueurs de hockey, en boxeurs, en joueurs de Baseball millionnaires nous abreuvent quotidiennement et inlassablement de leur discours abrutissant et creux.  Reflets inquiétants des masses endormies et incultes vautrées dans le confort et l’indifférence!

Nous sommes légions

Nous sommes légions

Ce discours creux et insipide est savamment entretenu dans les infos québécoises, où le sport occupe en 32 % de plus d’espace que dans l’ensemble des médias internationaux.TRENTE DEUX % !  À lui seul, le Club de hockey Canadien occupe 79 % de toute la couverture sportive, soit une nouvelle sur dix (9,67 %), tous thèmes confondus. Effectivement ça sent la coupe !

pandas new

Un pétard mouillé ?

Le printemps érable ne sera t-il qu’un pétard mouillé ? L’avenir nous le dira, mais il est certain que l’on ne peut tenir indéfiniment un peuple sous le joug de la dictature néo-libérale !  Actuellement au quatre coins du Québec, la Résistance s’organise, signe avant-coureur d’une révolution qui fera pourrir la Grande main qui nous cloue au sol. En effet le jour est proche où cette grande main pourrira et nous pourrons nous lever pour aller ailleurs !

Félix

la main du peuple

Keny

Clones

Publicités

9 Commentaires

Classé dans Uncategorized

L’homme de masse doit être traité comme un veau et surveillé comme doit l’être un troupeau !

Le troupeau ne s’est jamais si bien porté depuis que les forces néolibérales mettent bas leurs masques de cupidité. Depuis la fin de la guerre froide, ces forces maléfiques tentent d’empoisonner la planète pour leur simple profit immédiat. Ces politiques à courte-vue, basées sur l’accroissement des richesses personnelles et la corruption généralisées, font monter la conscientisation des masses dans tous les pays et s’accroître l’émergence d’une nouvelle conscience planétaire.

enc

Pour mener à bien ce nouveau paradigme, cette conscience sociale doit obligatoirement passer par la non violence et c’est pourquoi le mouvement des Indignés qui représente le fameux 99% des « humains ordinaires » doit demeurer non violent. Mais qu’en est-il des politiques et des tactiques utilisées par les néolibéraux, pour nous faire accepter l’exploitation éhontée des gaz de schiste, les forages dans l’Île d’Anticosti, les coupures dans l’éducation, dans la culture, les cratères dans nos rues, la privatisation des soins médicaux, la décrépitude de nos infrastructures, la corruption généralisée , les arrestations massives et l’avènement d’une pseudo démocratie ?  

Dalai Lala

Les politiques néo-libérales pour contrôler le troupeau et lui faire accepter joyeusement sa condition servile ont suscité la réflexion de nombreux penseurs, dont Aldous Huxley.  En 1932, Huxley, écrivit un texte qui dévoilait de façon visionnaire les politiques de contrôle des masses que les gouvernements néo-libéraux se sont appliquées à établir depuis lors.

georgie

Ce texte, dont j’ignorai l’existence, m’a été envoyé suite à l’article que j’ai publié sur 1984 . Il mérite qu’on s’y attarde puisqu’il permet de mieux comprendre, et donc de mieux combattre, les stratégies politiques employées par les néo-libéraux.

oitarp bis

Oitarp, poète indigné de la révolution érable 

Contrôler le troupeau

Selon Huxley, pour étouffer « par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente… Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.

QuebecVsMontrealL’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter.

22 octobre 2012 place Émilie Gamelin

Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

droitOn mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

hotesses

D’ex-beautés du Banquier à Price is Right. Martine Forget et Oksana Ryokova. Photo La Presse, Ivanoh Demers

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir »…

Aldous Huxley

agir

Nous sommes 99%, nous n’oublions pas, nous ne pardonnons pas redoutez nous !

mouton noir

 

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized