Archives de Tag: Indépendance

Qu’arrivera-t-il en Catalogne française ?

Charles de Lorimier

Maintenant que la Catalogne a déclaré unilatéralement l’indépendance on peut se demander ce qui arrivera de la Catalogne française ?

Le président Macron craignait sans doute les débordements en Catalogne française, lorsqu’il s’est rangé derrière le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy en précisant qu’il avait son « plein soutien » pour « faire respecter » l’État de droit en Espagne.

En France certains militants indépendantistes proposent d’héberger  le gouvernement catalan en exil en Catalogne française.  Selon leader du comité pour l’autodétermination de la Catalogne Nord Carles Puigdemont,  « sera bien accueilli » et il a proposé sa maison de  Théza pour accueillir le gouvernement en exil.

En cas d’exil, cette villa située près de Perpignan pourrait devenir le siège de la Generalitat, l’organisation politique de la communauté autonome de Catalogne. Selon Europe 1 l’idée est plutôt bien accueillie dans ce quartier résidentiel. Certaines maisons arborent même un drapeau de l’indépendance.

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

En Catalogne, l’Espagne sème le sang et les larmes

Le référendum sur l’indépendance de la Catalogne confirme que l’Espagne n’est plus une démocratie. Le gouvernement autoritaire de Mariano Rajoy, du Parti populaire (PP) a renoué avec le fantôme de Franco.

En donnant l’ordre à la police de confisquer les urnes, mais surtout de tirer sur la population avec des balles en caoutchouc Mariano Rajoy, a perdu toute crédibilité et jeté la honte sur son pays.

À Barcelone, la police a chargé les manifestants qui lui barraient la route alors qu’elle saisissait les urnes en tirant sur la foule avec des balles en caoutchouc. Au cours de cette altercation plusieurs ainé-es ont été blessés, dont un homme de 70 ans.

Les affrontements auraient fait près d’une centaine de blessés, et 844 personnes ont sollicité de l’aide «en relation avec les charges des forces de police de l’État», selon le porte-parole du gouvernement régional.

Comme le montre ces photos la violence policière n’a épargné personne.


Plus d’informations en cliquant sur ce lien

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

En réponse à Jean-François Lisée

Rose Flamant

Rose Flamant

Jean-François Lisée, le chef du Parti Québécois, a décidé pour des raisons purement électorales, de repousser l’indépendance aux calendes grecques.

M Lisée s’est engagé à distinguer sa tâche essentielle – faire l’indépendance du Québec – de sa tâche immédiate – « débarrasser le Québec du gouvernement libéral le plus toxique qu’on ait connu ».

Avec Jean-François Lisée, le Parti Québécois a gagné un nouveau chef mais il a perdu une électrice.  Ma réponse à M. Lisée la voici :

on

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Couillard affirme que le pays du Québec n’est pas viable

Le premier ministre Couillard en rajoute et s’engage à nouveau à défendre bec et ongle la fédération canadienne. Selon La Presse Canadienne M. Couillard est persuadé « qu’un Québec souverain serait une catastrophe, sur tous les plans, pendant de nombreuses années [ … ]

COCOU2

Chaque fois que le chef péquiste Pierre Karl Péladeau va vanter les bienfaits de la souveraineté, il doit s’attendre à trouver Philippe Couillard sur son chemin. Le premier ministre, qui semble parti en croisade pour éviter l’éclatement du Canada, s’est engagé dimanche à mener une lutte de tous les instants, coup pour coup, contre ceux qui sont déterminés à faire du Québec un pays. Car un Québec souverain serait une hérésie, sur tous les plans, pendant de nombreuses années, selon lui. «Je ne laisserai pas un pouce aux souverainistes», a assuré le chef libéral, à Shawinigan, en point de presse au terme du congrès de l’aile jeunesse du Parti libéral du Québec (PLQ).

Pierre Falardeau

Plus tôt dans son discours devant quelques centaines de jeunes militants, M. Couillard a prédit que l’accession du Québec à sa souveraineté entraînerait «de longues années de souffrance» et une baisse du niveau de vie des Québécois. En point de presse, il a refusé de dire sur quelles données factuelles il s’appuyait pour faire une telle affirmation, préférant affirmer que le fardeau de la preuve revenait aux souverainistes, particulièrement au chef de l’opposition officielle, M. Péladeau, qu’il juge trop silencieux à ce sujet. «Chaque fois qu’ils vont dire quelque chose sur la beauté idyllique d’un Québec indépendant, séparé du Canada, je vais immédiatement leur faire remarquer que ça doit être accompagné de chiffres, ça doit être accompagné d’arguments, ça doit être accompagné d’une démonstration crédible, ce qui n’est jamais le cas», selon lui, jusqu’à maintenant.

Falardeau le prophète

Dans l’esprit du chef libéral, «c’est l’évidence même» qu’un Québec devenu pays courrait à sa perte. Au moins à court terme, mais sûrement pour bon nombre d’années, un Québec souverain ne serait tout simplement pas viable, a soutenu M. Couillard. «C’est hors des moyens du Québec d’aujourd’hui», a-t-il fait valoir, prédisant «des années et des années de grande difficulté sur les plans économique, financier et social», si jamais les Québécois approuvaient un référendum sur la souveraineté. «Je ne vois pas pourquoi on s’imposerait ça», a-t-il conclu. Contrairement à M. Couillard, son prédécesseur à la tête du PLQ, l’ex-premier ministre Jean Charest, avait affirmé, en juillet 2006, en entrevue à une chaîne de télévision française, qu’un Québec souverain était viable économiquement, même si ce n’était pas la voie à suivre.»

Dan

Oui

complice

Merci à Daniel pour

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le Québec bientôt un pays ?

Mary-Lou Esmeralda

Mary-Lou Esmeralda

La victoire de Pierre Karl Péladeau (PKP), qui a remporté la course à la direction du Parti québécois (PQ) au premier tour avec 58 % des votes marque un nouveau tournant vers l’indépendance du Québec. Avec 58 % des voix Pierre Karl Péladeau récolte deux fois plus de votes que son plus proche adversaire Alexandre Cloutier  (29 %), loin devant Martine Ouellette  avec 13 %.

Au sujet de la souveraineté PKP a déclaré dans son discours enflammé  « que tous les projets de société seront réalisables lorsque nous aurons un seul État et que nous serons entièrement maîtres de notre destinée ».  l'actuAjoutant que « Nous n’accepterons pas une constitution négociée derrière des portes closes. Pas plus que nous n’accepterons d’abandonner notre modèle québécois qui nous aura permis de nous hisser dans le palmarès de tête des nations les plus justes et les plus équitables. Nous n’accepterons pas non plus de disposer de nos joyaux collectifs comme Hydro-Québec pour satisfaire quelques économistes et idéologues néo-libéraux »

macleansPuis s’adressant aux anglophones, aux Canadiens et aux Nord-américains en général. Il a jouté que c’est  « Dans le respect de la démocratie et de la loi, nous voulons avoir notre propre pays et pouvoir en profiter. Nous voulons donner les meilleures opportunités possible à notre peuple, et nous voulons vivre heureux et en paix

 « Notre projet n’est contre personne, ni contre quoi que ce soit, il est pour le peuple du Québec. »— Pierre Karl Péladeau.

PKP

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Si le Québec était indépendant (1 de ?)

Oitarp, cet indigné québécois vous propose un nouveau poème intitulé Si le Québec était indépendant (1 de ?)

 Si le Québec était indépendant (1 de ?)

Si on était indépendants SI SI SI SI SI

Si on était indépendants quelle genre de société choisirions nous ?

Si on était indépendants accepterions nous que des Cowboys du ROC viennent creuser chez nous des puits de gaz de schistes sans l’accord des propriétaires du terrain?

Si on était indépendants garderions ouverte Gentilly II ?

Si le Québec était indépendant devrions nous accepter de payer 29, 3milliards $ pour des avions de guerre

29, 3milliards $ ! 29, 3milliards $ ! 29, 3milliards $ !

C’est des sous mais comme le disait Félix Ventre plein n’a pas de rage

Si on était indépendants accepterions nous que les jeunes se fassent descendre à coup de balles de caoutchouc ? De gaz lacrymogènes ? D’injonctions ?

Si le Québec était indépendant il saurait dénoncer la loi sur clarté, votée en 1999 et qui stipule qu’en cas de référendum national une victoire de 50 % + 1 de voix ne serait pas suffisante !

Le Québec n’est pas indépendant mais les étudiants et les étudiantes se soumettent au verdict de 50% + 1, malgré les injonctions, les arrestations qui inquiètent même Amnistie International.

Si on était indépendants, le Plan Nord se ferait en accord avec les autochtones. Il ne serait pas chinois, mais il se ferait en partenariat avec la Chine et nos autres partenaires d’ailleurs

SI SI SI SI SI

Actuellement la Province of Quebec est toujours asservie, et pour la première fois depuis des lunes des voix se lèvent au sein de ce qui fut autrefois un parti national.

Si le Québec était indépendant les collabos et les fachos rentreraient dans leurs trous ….

Oitarp, le13 mai 2012 de l’an 1 du printemps érable

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized