Archives de Tag: Harper

Quatre militantes enchaînées aux portes de la raffinerie Suncor

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Quatre militantes opposées au projet d’inversion du pipeline 9B d’Enbridge ont bloqué l’entrée des installations de la pétrolière Suncor, à Montréal-Est, avant d’être évacuées par la police.  Ces femmes, cadenassées à des chaînes souhaitaient protester contre l’inversion du pipeline 9B d’Enbridge, qui transportera chaque jour 300 000 barils de pétrole provenant des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’à Montréal. Trois d’entre-elles ont bloqué trois des cinq entrées conduisant à la raffinerie. La quatrième a bloqué la barrière pour  empêcher l’entrée des employés

embr

La militante Marie Boisvert a déclaré que « Si nous en sommes venues à une telle action, c’est que les moyens de nous faire entendre sont inexistants. Nous voulons envoyer un message clair aux compagnies pétrolières et aux gouvernements Harper et Couillard : les citoyens du Québec s’opposent au transport des sables bitumineux et réclament un arrêt immédiat de leur exploitation » Mme Boisvert soutient qu’elle ne fait partie d’aucun groupe, mais que cette action est plutôt le fruit d’une décision citoyenne. Elle invite la résistance a se manifester et demande aux les gens opposés à l’inversion du pipeline d’ en faire autant. « On veut faire appel aux actions citoyennes. On vous demande d’exprimer votre opposition. C’est le nombre qui est votre force », dit-elle.

infoman

presse

Enbridge,tente de redorer son image

La compagnie Enbridge s’est montrée « inquiète pour la sécurité des employés sur place », mais elle a affirmé « respecter le droit de manifester des jeunes femmes.» Quelle démagogie, quelle condescendance !

Enbridge commencerait ses activités début novembre ?

Selon  Radio-Canada, la construction du pipeline 9B devrait être terminée le 15 octobre. L’entreprise pense recevoir l’autorisation d’acheminer son pétrole de l’Alberta vers le Québec au début de novembre.

Toutefois, selon Peter Watson,  président de l’Office national de l’énergie, Enbridge ne respecte pas au moins une des 30 conditions que l’Office lui a imposées pour lui accorder la permission d’inverser son pipeline.  Selon  M. Enbridge  ne respecte pas la condition 16, qui oblige la société à installer des vannes dans l’oléoduc aux principaux points de franchissement des cours d’eau. Ces vannes permettraient d’arrêter automatiquement l’écoulement du pétrole dans l’oléoduc en cas d’urgence. Cette exigence de l’Office national de l’énergie devrait donc retarder l’échéancier prévu par la pétrolière.

résistance

Vive la résistance

Les Indignés du Québec saluent le courage de ces quatre résistantes.  Rien ne peut tuer les idées.  Nous vaincrons ! Nous sommes les  99 % !

activistes

Keny

                                                                                                                           Résistons !

zin1

 

Publicités

7 Commentaires

par | octobre 7, 2014 · 10:14

Ce traité de Paris qui dérange Ottawa et embarrasse Paris

OITARP

Oitarp

Une fois encore le gouvernement conservateur de Stephen Harper continue à museler le Québec en exerçant un contrôle sans précédent sur la liberté d’expression. À la manière des gouvernements totalitaires, le gouvernement Harper a sa façon bien à lui de réécrire l’histoire canadienne.  Ainsi « depuis deux ans, Ottawa a tout fait pour empêcher la venue à Québec de l’original du traité de Paris, qui sera finalement exposé du 22 septembre au 2 octobre au Musée de la civilisation de Québec. Document fondateur de l’histoire du Canada, le traité de Paris est celui qui a mis fin, en 1763, à la guerre de Sept Ans et scellé la cession du Canada à l’Angleterre après la défaite des plaines d’Abraham.»

tdpSelon le quotidien Le Devoir « Il aura fallu deux ans de combat diplomatique pour faire venir ce précieux document, qui aurait normalement dû être exposé l’an dernier, année de son 250e anniversaire. De sources française et canadienne, Le Devoir a appris que c’est la décision favorable du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, au printemps dernier après la visite de la ministre québécoise des Relations extérieures, Christine Saint-Pierre, qui a finalement tranché le débat contre l’avis de la direction du Quai d’Orsay et de l’ambassadeur de France à Ottawa, Philippe Zeller, qui craignaient de mettre à mal les relations de Paris avec Ottawa.

« Ottawa nous a mis tous les bâtons dans les roues », a confirmé l’historien Denis Vaugeois jeudi soir dernier lors d’une table ronde tenue à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. L’ambassadeur de France à Ottawa a « informé Paris que la venue du traité ne serait pas bienvenue au Canada », a-t-il déclaré. Selon cet ancien ministre des Affaires culturelles du Parti québécois qui a multiplié les voyages à Paris pour faire venir le document au Musée de la civilisation de Québec, cette exposition entrait en contradiction avec la politique de commémoration du gouvernement fédéral qui ne souhaitait pas rappeler cet épisode douloureux de l’histoire du Québec. Ottawa avait plutôt choisi de célébrer le 200e anniversaire de la guerre anglo-américaine de 1812-1813.  À Ottawa, malgré les pressions du consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff, l’ambassadeur français Philippe Zeller aurait fait « tout son possible » pour s’opposer à la venue du traité, nous a-t-on confirmé à Paris. Il aura d’ailleurs fallu attendre des mois pour obtenir la décision définitive des archives du Quai d’Orsay, seul dépositaire du traité. « Il y a certainement eu des pressions d’Ottawa », nous dit-on à Paris, car Ottawa craignait que cette exposition, alors que le PQ était toujours au pouvoir, ne ravive les sentiments nationalistes. À l’ambassade de France à Ottawa, on se contente d’évoquer un conflit d’agenda. L’ambassadeur souhaitait, dit-on, que la venue du traité (qui a aussi permis à la France de conserver Saint-Pierre et Miquelon) ne coïncide pas avec la visite du président François Hollande à la fin octobre. De son côté, le porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères affirme qu’il « n’a pas été impliqué dans des discussions avec les autorités françaises à ce sujet ».

La Nouvelle-France lors du traité de Paris en 1763

La Nouvelle-France lors du traité de Paris en 1763

La copie anglaise refusée

Pourtant, dès septembre 2012, le Musée canadien des civilisations à Gatineau (rebaptisé Musée canadien de l’histoire) a rejeté les propositions qui lui ont été faites d’exposer ce document fondateur du Canada. À l’époque, l’historien américain Donald C. Carleton Jr préparait la venue de la copie britannique du traité de Paris à l’Old State House de Boston. Son objectif était de rappeler que l’élimination de la menace française au Canada avait fortement contribué à accélérer l’indépendance des États-Unis, ceux-ci n’ayant plus besoin des Britanniques pour se défendre. Carleton s’est naturellement tourné vers les institutions fédérales canadiennes pour faire venir le document au Canada. Après quelques contacts, il s’est buté à une fin de non-recevoir. Le 6 septembre 2012, la directrice du « développement créatif et apprentissage » du musée, Lisa Leblanc, informa l’historien que le musée n’envisageait aucune « exposition d’envergure » sur le traité.

Capitulation_Montreal

Reddition de la Nouvelle-France aux Britanniques, Montréal, 1760

Le lendemain, Donald C. Carleton confiait à l’historien québécois Jocelyn Létourneau avoir été « naïf ». Il se disait totalement « déconcerté par la façon dont l’anniversaire de 1763 est, ou plutôt n’est pas, pris en considération par les institutions canadiennes ». Contactée par Le Devoir, Patricia Lynch, du Musée canadien de l’histoire, soutient que si la proposition de Donald C. Carleton a été rejetée, c’est parce que « les dates ne correspondaient pas pour nous ». L’attachée de presse affirme aussi que le musée a« fait des démarches auprès du ministère [français] de la Défense, ainsi que les Affaires étrangères de la France, pour l’emprunter [le traité] ». Or, la direction des archives diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères n’a jamais reçu de demande officielle.

harper

Après deux ans de querelles diplomatiques larvées, le traité sera finalement exposé au Musée de la civilisation de Québec où, compte tenu des conditions de conservation exigeantes, il ne devait être vu que par petits groupes et sur réservation. Mais la demande populaire a obligé le musée à ouvrir la visite plus largement. « Dans l’inconscient collectif, la Conquête demeure quelque chose d’extrêmement important », affirme le directeur général, Michel Côté. Pour Denis Vaugeois, l’attitude du gouvernement fédéral demeure inacceptable.« Harper ne voulait rien savoir de 1763 ni raviver ces souvenirs qui évoquent la cession du Canada, dit-il. C’est incroyable ! Le Canada est pourtant né de ce document qui marque le début de la colonisation britannique. Pourquoi a-t-on si peur de le rappeler ? »

Source : Le Devoir

stevie

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Médias québécois, complices de l’ignorance crasse !

printemps-quc3a9bc3a9cois

Le poète indigné Oitarp fait le point sur le problème des médias québécois et sur cette société étouffante qu’est devenue la société canadienne en générale et la société québécoise en particulier.

einstein

De la grande noirceur à la grande obscurité

 Le printemps érable m’a fait sortir de mes gongs, moi le vieux rêveur d’une époque que je croyais révolue, J’ai découvert une jeunesse qui a crié haut et fort: – Assez ! c’est assez ! Dehors les pourris ! 

Indignez-vous !

Indignez-vous !

Devant la déliquescence de cette société québécoise complètement corrompue, usée, amnésique et rapace, des jeunes se sont levés, gonflés et portés par l’immense idéal du printemps érable. La crise provoquée par l’An I de ce printemps érable a fait ressortir toute la laideur des médias complices dans une province ou seulement trois groupes de presse génèrent à eux seuls plus de 80 % de l’information.

Nous sommes légions

Nous sommes légions

Dans les infos québécoises  le sport occupe en effet 32 % de plus d’espace que dans l’ensemble des médias internationaux. TRENTE DEUX % ! Le Club de hockey Canadien (la très sainte et vénérable flanelle) occupe à lui seul 79 % de toute la couverture sportive québéoise soit une nouvelle sur dix (9,67 %), tous thèmes confondus. 

RadioCanada_logo_26TVA_NVX_26

À Radio Cadenas, tous les jours, des journalistes sportifs nous parlent périodiquement du futur Colisée de Québec, de Garmisch-Partenkirchen, de Raonitch ou de Patrick Heu Roy. Eille les tarés on en a assez de vous entendre… TRENTE DEUX % plus de bulletins de sport chez nous que dans l’ensemble des médias internationaux !

Bon an mal an, au Québec, l’actualité traite entre 1,7 et 1,9 million de nouvelles provenant des médias traditionnels, et les faits divers, le sport, la politique et les nouvelles locales représentent plus de 58 % de l’actualité ! 

La révolution

Médias complices

À regarder tout ça on doit s’interroger sur l’état de santé de notre province, (puisqu’à ce jour nous sommes incapables de nous donner un pays !) Dans ce désert cultuel québécois qui se targue pourtant d’être à la fine pointe de la civilisation, la cuisine occupe en moyenne 18 fois plus de place que la pauvreté dans les médias. En fait, la cuisine surpasse désormais la culture dans les médias d’ici. 

Quant à la qualité journalistique des clowns qui passent à la TIVI, que doit-on en penser ?

Que doit-on en penser de ces radios poubelles qui innondent nos ondes ? Franchement poser la question c’est y répondre. À mon avis le Québec est en train de dérapper sérieusement mais heureusement grâce au parti conservateur nous sommes maintenant une nation. Merci M. Harper !  En attendant il y a des lumirères qui s’allument dans la nuit : – Québec Solidaire, Option Nationale qu’à rejoint le vieux lion Jacques Parizeau. Et il y a vous les jeunes, qui regardez ce vieux monde crouler. On est solidaire et on vous souhaite de ne pas passer de la grande noirceur à la grande obscurité

Oitarp poète indigné du printemps érable

oitarp

9 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Babillard février 2013

merci M. Hessel

Le sommet sur l’éducation est une vraie réussite

Popo

Pour le gouvernement, on  a pas les moyens de s’offrir la gratuité scolaire

Éducation

Colonisé un jour, colonisé toujours ! Heureusement que désormais nous sommes une nation reconnue au sein du Canada.  Merci mon bon monsieur, nous sommes un peuple fier grâce à vos bons soins.  Royauté, assurance chômage, ministère de la religion, avions de chasses.  Vous faites notre fierté !

Manifestons le 23 février

Dérives un documentaire a ne pas manquer 

Stéphane_Hessel_IMG_9283

Stéphane Hessel est décédé à l’age de 95 ans.  Cet indigné de la première heure avait publié en 2010 Indignez-vous, un opuscule, d’une quinzaine de pages, qui démontrait que  l’indignation est la base de l’« esprit de résistance ».  Cet ouvrage de 32 pages, est devenu rapidement un phénomène littéraire en se vendant à plus de 300 000 exemplaires en 3 mois, et il s’est vendu à 1,3 millions d’exemplaires en moins d’un an et demi (d’octobre 2010 à février 2011). Acclamé par la critique,  Stéphane Hessel est rapidement devenu une icone du mouvement des indignés Hessel en prenant comme modèle le programme du Conseil National de la Résistance, qui en 1944, préconisait « l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie » et le monde ultra-libéral d’aujourd’hui.  Rendez-vous sur Facebook. Merci M. Hessel.

Dérives

Tract_2_Recto

Pour plus d’infos cliquez ici 

Bonne retraite Ben

Plusieurs activités sont prévues ce mois-ci et les Indignés du Québec vous invitent à y participer

REGÉRESCENCE

M. le ministre Pierre Duchesne, alors que le sommet sur l’éducation se prépare, les Indignés du Québec vous invitent à méditer sur cette réflexion du Dalai Lama qui vient de se prononcer sur l’éducation  :

« Nous devons penser et  voir comment nous pouvons changer fondamentalement notre système d’éducation, afin que nous puissions former des gens qui développeront la générosité afin de créer une société plus saine. Je ne veux pas dire qu’il faut changer tout le système, juste l’améliorer. Nous devons encourager la compréhension pour que la paix intérieure  se fonde sur des valeurs humaines comme, l’amour, la compassion, la tolérance et l’ honnêteté, afin que la paix dans le monde repose sur les individus qui  auront trouvé la paix intérieure .»

Dalai Lama 1er février 2013

nous sommes les white rabbitss

À la mémoire des Patriotes qui ont donné leur vie pour une  nation désormais reconnue grâce à Stephen Harper.

«Un peuple fier!»  ?????

indignés

Février c’est le mois de l’Histoire des Noirs au Québec

Le 23 novembre 2006, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi visant à faire du mois de février le Mois de l’histoire des Noirs, afin de souligner la contribution historique des communautés noires à la société québécoise.  Cette loi est entrée en vigueur le 1er février 2007. L’excellente émission Noir en France présentée à TV5  d.montre à quel point les Français blancs sont redevables à leur frères d’Afrique de l’ouest au moment de la libération.  Comment ils ont été accueillis en métropole mais ils n’ont pu défiler à Paris au moment de la la libération à cause des pressions ségrégationnistes du gouvernement américain.  En ce sens le président Hollande ne fait que renvoyer l’ascenseur  au peuple du Mali.

SAPA990428457790

Le  documentaire DÉRIVES est enfin en ligne.  Ce  long-métrage, réalisé par le collectif 99% Média traite des dérives politiques et médiatiques du Printemps érable. nUn documentaire èa ne pas manquer !

Dérives

Vigile en mémoire Jean-François Nadeau16 f

Si vous passez par Québec allez voir  La Guerre des tuques présenté par le Théâtre Sous Zéro (TSZ) au Musée national des beaux-arts du Québec.  Un spectacle à ne pas manquer 

o-GUERRE-DES-TUQUES-570

Escroquerie bancaire de l’argent virtuel et de la dette qu’il entraîne pour chacun d’entre-nous

Victoria Grant

Assemblée populaire autonome de Laval!

 Laval

 Des citoyenNEs ont choisi de donner suite au Forum social en organisant cette première assemblée.

Samedi le 2 février 2013 13h à 15h3 Au Centre communautaire St-Louis-de-Montfort

25 rue St Louis

TU ES

Manifestation contre le plan nord 

Vendredi 8 février 

Square victoria, Montreal, Quebec

***A l’occasion du Salon des ressources naturelles au Palais des congrès de Montréal***

En avril dernier, les capitalistes de la Chambre de commerce de Montréal organisaient une grande foire à la destruction des territoires nordiques, le Salon du Plan Nord. Sans beaucoup de style, ils remettent ça cette année, sous le slogan « retrouvez le Salon des ressources naturelles ». Les pilleurs se rassemblent. Commandités en grand par les minières (Osisko) et les pétrolières des sables bitumineux (E…nbridge), ils préparent l’assimilation des communautés autochtones dans leur schéma industriel et la destruction des espaces sauvages à grande échelle. Les femmes InnuEs se sont levées l’année dernière et ont marché plus de 1000 kilomètres de la Côte-Nord à Montréal pour dire non à cette exploitation. Les InnuEs ne sont pas inactivEs depuis : blocages routiers, grèves de la faim, paralysie des chantiers furent fréquents en 2012. Plusieurs groupes autochtones les appuient et sont eux aussi en résistance contre ce plan monstrueux de dévastation du territoire!

Mado

Peu importe que l’argent aille dans les coffres de l’État québécois, canadien ou des transnationales, ce développement du nord nous menace en tant que parties du vivant. Alors que les environnementalistes répètent leurs tentatives de développement alternatif, de développement durable, de capitalisme renouvelable, nous brisons les limites du monde qui nous est imposé. Nous voulons interrompre le processus colonisateur et civilisateur qui existe depuis l’arrivée des premiers conquérants européens et qui s’accélère depuis. En solidarité avec toutes les communautés en résistance au modèle de développement qui leur est imposé, au Nord comme au Sud, avec les peuples autochtones qui ont choisi de s’y opposer, des InnuEs du Nitassinan, aux opposantEs CriEs ainsi qu’à toutes/tous les membres en combat des autres nations. Avec eux/elles, pour notre terre, nous serons dans la rue pour perturber leur salon le 8 février!

____________________________________________________________________________________________________

grat

Vers la gratuité scolaire
 
12 mars
 

Info

carré

La galerie photo du printemps québécois

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Le choix est clair

Les Indignés du Québec vous proposent ce nouveau texte du compositeur  Clode Hamelin, qui vous offre une analyse sur les choix qui s’offrent aux québécois durant la campagne électorale

ON SE QUESTIONNE TOUS AVEC RAISON

PATRIOTISME ET RÉALITÉ

LE CHOIX EST CLAIR

COMMENT VOTER? Nous réfléchissons tous sur ce sujet troublant depuis des jours. Nous avons tous peur de la division du vote, mais en même temps nous sommes tous interpelés par des idées neuves, des visages nouveaux et ce avec raisons. Ce matin, un excellent texte du cinéaste Québécois Bernard Émond dans le DEVOIR m’a tellement touché que j’ai décidé de vous le proposer ici. http://www.ledevoir.com/politique/elections-2012/356027/il-n-y-aura-pas-de-deuxieme-tour-aux-elections-quebecoises

Ce texte a nourri ma réflexion et m’a fait me remémorer les dernières élections fédérales. Là où les Québécois écœurés de la stagnation et du radotage se sont dit, «Tiens on va voter pour le NPD y sont un peu sociaux-démocrates et ce ne sera pas pire qu’avec le BLOC». J’ai aussi entendu de nombreuses fois, surtout chez les jeunes, «À force d’avoir des Harper comme ça, les gens vont finir par être écœurés et ça va finir par changer les choses» … OH HORREUR SANS NOM ! C’EST TOUT FAUX ! Ça fait 50 ans qu’on se dit qu’à force de manger de la marde le peuple québécois va finir par s’intéresser à la gastronomie. Ça ne fonctionne pas ainsi.

Je ne suis pas un FAN de Gilles Duceppe, loin de là! Mais sérieusement, nous sommes devant la pire administration possible au Canada et personne pour défendre le Québec. Pour moi, la nauséeuse vague orange n’a rien du Québec. C’EST UN MASSACRE TOTAL et qui est IRRÉPARABLE.  Malgré tout ce que je peux lui trouver comme défauts et contradictions, le Bloc a fait une maudite bonne JOB pour nous défendre, mais surtout pour FAIRE ENTENDRE une voix venant du Québec. Était-ce parfait? NON, bien sûr. Mais c’était présent, OUI, très présent. C’est vrai, certains jeunes Orangistes avaient des textes intéressants et très attirants pour les électeurs. Des sensibilités environnementalistes, des idéaux se rapprochant de Québec Solidaire, en principe. Mais en pratique? Bien peu de choses pour nous ici au Québec, notre Pays !Pendant ce temps, Harper détruit au Canada et surtout au Québec des choses qui avaient encore du sens et dans certains cas avaient une valeur immense. Pensez seulement à la catastrophique destruction de l’Institut Lamontagne. Pour ceux qui ne savent pas trop, lisez ceci.

http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2012/05/30/006-institutmauricelamontagne-compressions-scientifiques.shtml

C’est à se demander, et avec raison, si ça ne fait pas partie d’un grand plan Harper-Charest-Desmarais-Conservateur-Bilderberg et autres vautours internationalistes concernant l’exploitation du pétrole et des gaz dans le Saint-Laurent. Ça me fait penser à ANTICOSTI qu’ils vont détruire à tout jamais si on les laisse faire et à toute la pollution qui en ressortira. Si Harper défend tant le pétrole des sables de merde de l’Alberta, imaginez combien il capotera sur le pétrole d’Anticosti et le Gaz de schiste de la vallée du Saint-Laurent une fois que toutes les lois défendant l’environnement seront détruites et les laboratoires d’experts fermés. Pensez-vous que ça va aider le Québec à se réveiller que de détruire NOTRE FLEUVE?  Il y a juste Charest et ses chums qui seront heureux.Au moins, le Bloc aurait probablement crié si fort que certains Québécois se seraient élevés contre cette destruction de l’Institut Lamontagne! Des manifestations peut-être ! Ils sont où les étudiants au Carré Rouge, que je porte si fièrement, pour aller défendre l’écologie si chère dans leur discours théorique?

Je n’en ai pas entendu un seul sur ce sujet. Ils sont où pour aller défendre le fleuve Saint-Laurent? Alors de grâce, lâchez moi le NPD et la théorie Orange qui dit que ça peut pas être pire!  Faut ajuster nos actes à nos discours. Un jour, ça prendra peut-être une armée pour défendre notre Fleuve, nos ressources, notre eau et notre territoire, mais en attendant ça prend du courage, et des cerveaux! Alors tout le monde pour le Québec. Wake up ! … Mais c’est juste un exemple.Voulez-vous un autre petit exemple plus personnel. Lors de la ainsi nommée «Crise étudiante», alors que la brutalité policière était à son comble et que nous étions tous à hurler, alors que La ligue des droits et libertés et Amnistie Internationale s’inquiétaient de la perte des libertés ici, dites-moi qui s’est levé à Ottawa pour dénoncer la dangereuse situation socio-politique au Québec et demander que les députés condamnent l’usage de la force contre la population! Qui était là pour dénoncer l’usage des balles de plastiques contre la population, pour demander une enquête sur Victoriaville ou les arrestations massives? Le Québec est pourtant encore au Canada, NON ? Pas un mot à Ottawa. Ni Orange ni jaune. SILENCE RADIO ! La vague Orange-Mulcair, «dont care», les pseudo-démocrates sensibles au Québec étaient bien là non ? Mais pas un son! RIEN! Des fantômes !

 J’ai à cette époque reçu un e-mail de Boulerice, qui est dans mon comté, m’invitant à aller assister à des meetings du NPD pour échanger sur de jolies idées neuves et faire avancer le débat fédéraliste. Je lui ai répondu par de très nombreux e-mail, autant à lui qu’à ses attachés, pour l’inviter à intervenir sur la grave situation au Québec, je l’ai interpelé comme député de mon comté pour parler publiquement contre la violence faite aux citoyens, aux étudiants, aux manifestants. Je lui ai demandé de décrier le mal fait aux droits et libertés. Je lui ai aussi demandé de communiquer avec moi pour discuter de la situation importante. J’ai jamais reçu aucune réponse! Je n’ai jamais entendu un mot du NPD. Tout ça pour vous dire que la théorie de ceux qui ont voté pour le NPD et qui disait que ça valait mieux que le vieux BLOC est tout simplement de la foutaise! Le pire n’est jamais mieux.

Loin de moi ici l’idée de vouloir faire un lien entre QS, ON et le NPD. Le simple but de cet exemple est de dire que nous n’avons pas le luxe de nous tromper à cette élection au Québec. Alors les mêmes personnes qui proposaient la vague Orange comme solution s’ont aujourd’hui attirées par un vote pour les nouveaux partis par goût de changement ou par dégoût. On entend avec raison des critiques sur les agissements passés du PQ, sur son programme trop à droite et pas assez indépendantiste! C’EST VRAI! De l’autre côté on vante les valeurs humaines de QS et la merveilleuse plate-forme de ON, son chef extraordinaire que j’admire, ainsi que son côté réellement indépendantiste. Vrai !Mais la réalité, comme dans RÉALISME, est la suivante, ON et QS ne prendront pas le pouvoir à cette élection-ci. Et même si nous avons 5 députés de QS et/ou ON mais que le parti Libéral de Charogne est au pouvoir, cela ne changera rien en bout de ligne sur les dégâts IRRÉVERSIBLES qui seront appliqués à notre pays et ce, à tous les égards. Nous sommes devant une GUERRE NÉO-LIBÉRAL vs LA POPULATION et non pas dans un match esthético-politique de fin de bac à l’Université du Québec. La théorie de «c’est pas grave, les gens vont se tanner» ne tient pas! J’ai 58 ans et j’entends ça depuis que j’ai commencé à voter. Il n’y a plus de temps, plus de place pour ce genre de rhétorique lourde et inefficace. Il faut que toute la population progressiste se réveille et les jeunes y compris car si les vieux ont peur et deviennent mous, et les jeunes écœurés et deviennent BOF, on ne changera jamais rien et ON EST DANS LA MERDE ! Ça prend un «CRASH COURSE» sur la réalité pour tout le monde. Et ça presse !

 Ne faisons pas la même erreur à cette élection au Québec que nous avons fait à Ottawa avec la jolie vague «Jus d’Orange en poudre». Sans quoi nous n’arrêterons pas de payer la note et nos petits enfants aussi. Je crois que le mieux qui puisse nous arriver au prochain scrutin c’est que quelques députés QS et aussi ON soient élus là où cela est possible, là où il y a une vraie chance, mais par-dessus tout, il faut une FORTE MAJORITÉ PQ. Sans cela ce sera sans aucun doute le pire que le Québec peut subir. Le calcul est simple, si dans votre comté le PQ est moindrement en danger, si les Libéraux ont la moindre chance de passer, IL FAUT VOTER PQ. Pour les autres, c’est certain que si vous êtes dansMercier, il faut voter pour Amir, de même pour le comté de Françoise David ou Monsieur Aussant. Et de même pour les quelques autres de ces mêmes partis qui ont des chances, ou sont presque certains et sur le point de passer. Bien sûr, il faut voter avec ses convictions. Mais surtout, il faut VOTER POUR SON PAYS EN PREMIER. Si comme je le fais moi-même, nous demandons à nos élus d’être des patriotes avant d’être des politiciens, il nous faut nous aussi, penser à notre nation avant de penser à nos convictions théoriques et nous devons être des patriotes nous aussi.

Jamais le Québec n’a autant eu besoin de nous. J’ai moi-même fait un appel aux chefs de ON, QS et PQ pour qu’une union des forces progressistes soit crée. Mais ils ne l’ont pas fait.  Le travail est donc entre nos mains! C’est à nous d’être brillants ! Nous n’avons pas d’autre choix que de mettre Charest et sa bande de bandits dehors et très, très loin du trésor public. Ceci doit être notre premier BUT.  Toute autre pensée magique sera un cauchemar à court terme et apportera le chaos ! Dans un deuxième temps, une fois le PLQ et la CAQ écartés du pouvoir, pourquoi ne pas devenir tous membres du parti qui est au pouvoir dans notre comté pour aller intervenir directement sur ce qui se fait dans ce parti. PQ, ON ou QS. Pourquoi ne pas demander à tous nos concitoyens de venir activement s’impliquer en politique. Imaginez si le PQ avait 25,000 membres actifs de plus demain matin, et que ces personnes soient des progressistes pour vrai! Imaginez! On parle sans cesse de démocratie directe, de proportionnelle, etc. Alors, commençons par politique active 101. It’s a must ! Pourquoi ne pas demander à toute notre jeunesse, même ceux de la Classé, de venir faire bouger les choses! C’est ainsi que nous aurons un jour un pays. Vive la réalité, c’est mon slogan pour cette élection!  J’entends plein de trucs provenant des mouvements populaires, activistes ou de la Classé, concernant leur appui aux revendications concernant la terre Mohawk ancestrale ou autres belles phrases qui sonnent bien dans un manifeste. Mais pour revenir à mon exemple du fleuve Saint-Laurent qu’on va tenter de ne plus protéger, de L’institut Lamontagne qu’on va fermer, et de mille autres sujets qui touchent directement mon PA YS le Québec, je n’entends pas un mot en provenance de ces regroupements idéalistes et souvent internationalistes. La tête dans les nuages, je veux bien, mais les pieds sur terre j’insiste!

 En attendant, nous n’avons pas le luxe d’une seule erreur. Alors les internationalistes et les anarcho-théoriciens avec qui je partage beaucoup d’idéaux et de manifestations ces derniers temps, devraient sérieusement devenir des patriotes avant tout, au moins pour quelques semaines, jusqu’aux élections et défendre le Québec contre les néo-libéraux qui sont à détruire notre seule et unique PATRIE. Et les Black Bloc qui ont tant de belle énergie à revendre pourraient venir aider Khadir et Aussant à poser des pancartes. Il manque de bras partout. (Juste une blague du mois d’août) … Si l’on désire sauver le monde et les Bélugas, si l’on veut aider le sort de l’humanité à l’autre bout du monde, faut d’abord avoir un pays. Alors, protégeons-le maintenant et sortons Charest pour toujours. Pour le faire, la dure réalité nous indique qu’il faut dans un premier temps, travailler avec le PQ.  Ça prend du temps changer les choses et cela est une menace à notre réussite, car cela implique qu’il faut avoir du courage et de la ténacité. Et ça, c’est difficile. Mais c’est le prix de la victoire. Alors, retroussons tous nos manches ensemble. Vieux, jeunes, restons unis et conscients !  Je pense comme Bernard Émond, nous devons nous servir du PQ.

 Clode Hamelin, compositeur, citoyen du Québec. 4 août 2012

1 commentaire

Classé dans Uncategorized