Archives de Tag: Grand prix

La F1 ou le triomphe de l’insipide!

 Pierre-J. Ratio

Une fois de plus, depuis 50 ans, Montréal a vibré au son du Grand prix du Canada. Les chromés du Jet Set ont envahi la ville, les pitounes ont shiné sur les chars. Le journal de Montréal a organisé un Vox pop pour savoir si les montréalais connaissaient bien la F1. À radio Canada les «journalistes» sportifs ont continué leur travail d’abrutissement des masses en nous faisant écouter le bruit tonitruant des moteurs, pour notre plus grande fierté.

Les médias nous ont abondamment abreuvés de reportages sur le pilote québécois Lance Stroll et le journal La Presse s’est réjoui de sa performance, car même s’il n’a pas remporté la victoire, « Stroll aurait pu difficilement demander mieux à sa première participation au Grand Prix de Formule 1 du Canada, alors qu’il a récolté les premiers points de sa carrière. » Finalement Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix, les pilotes ont plié bagages et les commerçants et les proxénètes ont récolté la manne…

À l’heure où la planète se mobilise pour contrer le réchauffement climatique, Montréal continue de promouvoir cet événement d’un autre âge et bien peu de voix se lèvent pour dénoncer ce triomphe de l’insipidité. Pourtant Kim Lévesque Lizotte n’hésite pas à le faire avec brio…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Témoignage de Francois Arguin sur le profilage politique au Parc Jean-Drapeau le samedi 9 juin 2012.

Témoignage de Francois Arguin sur le profilage politique au Parc Jean-Drapeau le samedi 9 juin 2012..

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Le choc des cultures quand les trous du cul rencontrent les tous nus faut dire la vérité, c’est assez !

Aujourd’hui 7 juin 2012, je lance ce message dans une bouteille en espérant qu’un Martien le trouve bientôt et vienne à toute vitesse F-1, nous sauver avant qu’il ne soit trop tard! Dans ma ville de Montréal, ville qui m’a vu naître en 1954, je vois en ce moment un théâtre psycho-social qui est sur le point de me faire vomir. Nous assistons à un cirque pathétique. Un clash de civilisation, un vrai choc des cultures. D’un côté, des jeunes qui manifestent pour des raisons incompréhensibles pour les médias de masse, pour quelques matantes sur les Ativans.  Ces jeunes qui manifestent pour que ce monde change ! Pour que notre civilisation se bâtisse désormais sur des valeurs plus égalitaires, moins sexistes, plus libres, mais surtout plus démocratiques et pour que la violence ne soit plus le langage du gouvernement. De l’autre côté, il y a aujourd’hui dans ma ville, des putains en plastique provenant de partout, avec  les seins plus gros que le «bumper de Buick 59» de mon oncle Fernand, un Bernie Eccelston de 4 pieds et 7 pouces. Il y a aussi les vedettes locales des défenseurs des valeurs humanitaires et de la liberté et surtout de leur compte de banque. Et des chauffeurs de chars qui vont vite tout en détruisant la couche d’ozone et des journalistes qui nous disent qu’il faut des Grands Prix pour aider les hôpitaux du Québec… Et des politiciens qui font croire aux matantes qui ont peurs et qui prennent des Ativans, que Bernie est l’ami des Québécois et que cette sorte de tourisme est la base de notre économie ! C’est vraiment le monde que vous souhaitez ?

Des mondes s’affrontent aujourd’hui !

Bernie, ses milliards, sa fille qui achète des maisons de 150 millions, ses pitounnes en plastique remplissant le centre-ville de Montréal pour faire plaisir aux Messieurs cochons,  les collabos et les autres demeurés de la capine… Quelle merde ! Ou bedon, de l’autre côté, notre monde à réparer, dans lequel vos voisins ont de la misère à trouver un médecin de famille, vos cousins ne peuvent pas aller étudier parce qu’ils doivent se trouver une job, vos amis qui aident leurs vieux parents qui eux n’ont pas les moyens de prendre une retraite et qui sont malades, ou vous qui ne savez pas encore comment vous finirez votre vie sans pension, sans filet social, ou nous tous, qui regardons les HAPPY FEW qui vivent honteusement en polluant, en vidant, en volant et en possédant 50 chars, 30 maisons et des milliards de dollars chacun, alors que le reste d’entre nous, nous sentons complètement crack pot quand nous achetons une seule bouteille de vin trop cher, ou quand on s’achète une paire de jeans neuf ! Quand les trois quarts des habitants de la terre n’ont pas d’eau potable ou de toit. C’est certain que le Québec ce n’est pas la Syrie mais est-ce une raison pour endurer encore une seule journée de plus l’insulte et l’obscénité ?  Si le pouvoir ne comprend pas que le monde ordinaire, le peuple du monde entier en a plein le cul, alors, ce sera une révolution mondiale. Un nouvel ordre devra naître. Aujourd’hui, ma police que je paye  arrête du monde pour rien dans le but de protéger un party de pas trop propres, et ça ne fait pas plaisir. Et je sais que c’est le prélude d’une trop mauvaise symphonie! Alors, si un Martien arrive à lire ce message, S.V.P venez avec une grande soucoupe et sauvez nous. Prenez Bernie, sa femme en plastique, sa fille détraquée et ses milliers de putes et faites leur croire qu’ils pourront partir un Grand Prix sur Mars. Excusez-nous d’avance pour la pollution interstellaire. Et merci pour votre solidarité spatiale.

Clode Hamelin, compositeur sans voix et citoyen du Québec écœuré. 7 juin 2012.

Nous sommes les 99%, nous ne pardonnons pas, nous n’oublions pas, redoutez-nous !

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized