Archives de Tag: François Blais

61% des Québécois sont insatisfaits du gouvernement Couillard selon un sondage Léger :

Mary-Lou Esmeralda

Mary-Lou Esmeralda

Le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard et ses politiques d’austérité continuent a susciter la grogne et la désapprobation de la population québécoise en général.  Selon ce sondage mené pour le journal Le Devoir, entre le 6 et le 9 avril,  47 % des répondants se déclarent insatisfaits du nouveau ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, François Blais, contre 22 % qui sont satisfaits.

Rappelons que M. Blais a succédé le mois dernier à Yves Bolduc, qui a quitté  la politique sous la pression populaire après une série de cafouillages et de politiques controversées.

Par ailleurs, les résultats de ce sondages révèlent que tous les ministres du gouvernement Couillard obtiennent une forte désapprobation des électeurs. En effet 61 % des répondants se sont déclarés insatisfaits du gouvernement Couillard, un taux persistant  par rapport au 62 % de février dernier. L’électorat se montre sévère envers les politiques libérales puisque plus de la moitié des répondants (54 % )ont déclaré que le gouvernement a performé « en deçà de leurs attentes ».

GogolLe ministre de la santé Gaétan Barrette est le plus mal noté de tous les ministres. En effet, près de six électeurs sur dix (58 %) se sont déclarés insatisfait des politiques du ministre de la Santé. Dans une même proportion similaire de 62 % des répondants se disent insatisfaits de la réforme de la santé du Dr Barrette.

Malgré tout, ce sondage démontre néanmoins que les libéraux de Philippe Couillard maintiennent leur avance dans les intentions de vote,  autour de 37 %. Le Parti québécois (PQ) a gagné trois points, à 28 %, tandis que la Coalition avenir Québec (CAQ)  a perdu quatre points, à 21 %. Québec solidaire, récolte 10 % des voix.reveil

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Philippe Couillard démissionne

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

-Québec- Le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard de Lespinay, a surpris tout le monde en annonçant sa démission à la sortie de l’Assemblée nationale.

Philippe Couillard était à la barre du gouvernement libéral depuis le 7 avril 2014, avec une équipe majoritaire de 70 députés sur 125. Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à démissionner moins d’un an après son élection, M. Couillard est resté vague, ajoutant qu’il ferait bientôt une annonce télévisée à la nation, mais qu’il «quittait à tout jamais la vie politique».

Couillarjpg

Le premier ministre annonce sa démission

Sultan

Son Altesse Royale Abdelaziz ben Abderrahmane al-Saoud

Depuis quelque temps, la rumeur courait dans les couloirs de l’Assemblée nationale à l’effet que le premier ministre envisageait de retourner en Arabie Saoudite comme conseiller spécial du roi Abdelaziz ben Abderrahmane al-Saoud, en matière de ressources énergétiques. On se rappellera que M. Couillard connaît bien ce pays puiqu’entre 1992 et 1996, il a participé à la fondation d’un service de neurochirurgie à Dhahran, une ville située dans l’est du pays. Il fut également membre du conseil consultatif international mis sur pied par le ministre de la santé de ce pays, suite à sa démission comme ministre de la santé du gouvernement Charest.

M. Couillard a déclaré que sa «démission était immédiate et irrévocable et qu’il en avait longuement parlé avec son caucus et avec la Vice première ministre du Québec, Lise Thériault», qui, a-t-il dit «assume désormais les fonctions de première ministre». M. Couillard s’est ensuite dirigé vers sa limousine sans ajouter un seul commentaire.

Lise_Theriault

La nouvelle Première ministre du Québec, Lise Thériault.

Au bureau de Mme Thériault, son chef de cabinet a indiqué qu’elle ne ferait aucune déclaration avant la communication télévisée de M. Couillard. Même silence du côté du caucus libéral. Le ministre des finances Carlos J. Leitão, a déclaré que c’était «une triste journée pour le Québec, mais que pour sa part il comptait maintenir le cap sur l’austérité». Même son de cloche du côté du ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais M. Blais a déclaré qu’il «poursuivrait la politique d’austérité de M. Couillard», tout en prévenant que « Si jamais les étudiants choisissent la grève prolongée, le gouvernement ne sortira pas 36,8 M$ des coffres publics pour la reprise des cours comme en 2012. »

Barrette_Gaetan

Le Dr Barrette est resté flou sur son avenir politique

Pour sa part le ministre de la santé Gaétan Barrette a déclaré qu’il «ne plierai pas devant les étudiants en médecine» qui s’opposent au projet controversé de Loi 20 sur la santé. – «Je les invite à prendre leurs informations correctement. Je peux vous assurer que les conditions de pratique de la médecine sont immensément meilleures au Québec qu’aux États-Unis, et certainement meilleures qu’en Ontario aujourd’hui » a-t-il déclaré.

Interrogé sur le fait qu’il ait rencontré M. Péladeau en privé, le Dr. Barrette a refusé de dire s’il pensait se joindre au Parti Québécois lors de la prochaine campagne électorale. Rappelons qu’en 2012, M. Barrette s’était présenté come candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Terrebonne.

13 Commentaires

Classé dans Uncategorized