Archives de Tag: Elisabeth II

L’Écosse et le Pays de Galles disent non au gaz de schiste

Sophie Doucet

Sophie Doucet

-Glasgow- Les politiques du premier ministre David Cameron pour forcer l’exploitation des gaz de schiste font face actuellement à une vaste campagne d’opposition dans plusieurs régions du pays. À ce jour, des dizaines de politiciens influents se sont prononcés contre ces politiques téméraires, et en Écosse et au Pays de Galles, les ministres ont réussi à bloquer temporairement l’industrie du forage.

Toutefois, ces interdictions ne touchent actuellement que l’Écosse et le Pays de Galles et dans le reste du Royaume-Uni, tout peut arriver après les élections générales. Ces prochaines semaines pourraient donc faire toute la différence en matière d’exploitation des gaz de schiste.

reine-elizabeth-ii

Elisabeth II, a présenté un projet de loi-cadre qui donne accès aux forages souterrains et favorise les consultations sur le gaz de schiste

D’ici les prochaines élections, qui auront lieu le 7 mai prochain, l’organisation écologiste Greenpeace espère convaincre certains candidats afin qu’il se positionnent contre la fracturation. Les électeurs de chacune des circonscriptions électorales sont donc invités à écrire à leurs représentants afin qu’ils signent le FRACK FREE PROMISE, un engagement politique qui s’oppose à l’exploitation des gaz de schistes frackingConservationnextCom

Par ce geste, Greenpeace espère déclencher une réaction en chaîne qui forcerait les indécis à prendre position. Beau débat de société en perspective puisque lors du discours du Trône, Elisabeth II, reine d’Angleterre, du Canada et de 15 autres pays a présenté un projet de loi-cadre qui donne accès aux forages souterrains et favorise les consultations sur le gaz de schiste.  En favorisant cette industrie la reine ouvre ainsi la porte à l’exploitation du gaz de schiste au Royaume-Uni. Une histoire à suivre donc…

20000

birdie

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La reine Elisabeth II appuie la fracturation du gaz de schiste

Félix Dubé-Nguyen Jr.

Félix Dubé-Nguyen Jr.

Lors du discours du trône, Elisabeth II, reine d’Angleterre, du Canada et de 15 autres pays a présenté un projet de loi-cadre qui donne accès aux forages souterrains et favorise les consultations sur le gaz de schiste.  En favorisant cette industrie la reine ouvre ainsi la porte à l’exploitation du gaz de schiste au Royaume-Uni.

En ce sens la position britannique s’approche tout à fait de celle du Conseil européen. Le Conseil a en effet « l’intention d’examiner la question d’un recours plus systématique aux sources d’énergies autochtones sur terre et en mer, en vue de leur exploitation sûre, durable et efficace au regard des coûts, tout en respectant les choix des États membres en matière de bouquet énergétique». Différents pays européens, comme le Royaume-Uni, la Pologne, ou l’Espagne, voient le recours aux gaz de schiste comme un levier vers une réduction du prix de l’énergie¹.

je me souviens

Selon les vœux de notre souveraine, les propositions de la consultation permettraient aux entreprises de fracturer pour du gaz de schiste en dessous de 300 m de la surface sans avoir à obtenir l’autorisation du propriétaire. Ceci vaut également pour la géothermie. « Les propositions pour permettre aux développeurs de forage à plus de 300 mètres sous la surface sont rafraîchissantes et représentent un tournant pour l’industrie du gaz de schiste au Royaume-Uni, qui a déjà subi un certain nombre de revers », a déclaré Melissa Thompson, spécialiste à Pinsent Masons, une compagnie qui s’occupe des litiges sur l’énergie et les droits de propriétés. « Le gouvernement a maintenant prouvé qu’il est en effet prêt à faire tout son possible pour le schiste. »

puits

La proposition apporte une réglementation au gaz de schiste en droite ligne avec des sources d’énergie plus matures. Les opérateurs du charbon ont déjà le droit d’accès à la terre en sous-sol pour les activités minières et n’ont pas besoin de fournir de compensation. En contrepartie de l’accès, les industries du schiste (et de la géothermie) ont offert un paiement unique à la communauté locale de £ 20 000 (36,814 $ cdn) pour chaque puits horizontal. L’introduction de contrats d’achat obligatoires supprimera un obstacle clé pour les explorateurs de gaz de schiste et devrait accélérer le processus de développement.

20000

« Le projet apportera aux industries du pétrole, du gaz et de la géothermie des lois en ligne avec d’autres activités, comme l’exploitation minière et les services publics, et n’aura pas d’effet notable sur la vie domestique ni sur les propriétaires », a déclaré Ken Cronin, directeur du Groupement des Operateurs Onshore du Royaume-Uni. « Personne n’a intérêt à une anomalie dans le système juridique qui permettrait à quelques-uns de bloquer l’accès aux ressources naturelles indispensables qui sont profondément enfouies sous la surface du Royaume-Uni et qui pourraient bénéficier à l’ensemble du pays. »

reine 2012

Cependant, il pourrait y avoir certaines oppositions à la proposition de dédommager les communautés plutôt que les individus. « Une chose évidente est absente de la proposition du gouvernement. C’est un régime d’indemnisation des propriétaires fonciers », a déclaré Angus Evers, partenaire et chef de groupe de l’environnement au King & Wood Mallesons SJ Berwin. « Malgré les affirmations du gouvernement que la fracturation hydraulique et le forage pour la géothermie ne sont pas susceptibles de causer des dommages, les propriétaires fonciers pourraient bien lever leurs pancartes d’opposants en l’absence d’un système formel de compensation dans le cas où les dommages se produiraient cependant. Ce qui pourrait faire la différence entre l’hostilité et le soutien. »

feu

Les militants écologistes ont protesté contre la fracturation hydraulique, une technique utilisée pour extraire le gaz de schiste, en affirmant qu’elle provoque des tremblements de terre et pollue l’eau.

Source : City A.M. Traduction : Jean-Pierre Cousty pour Contrepoints.

nag2

 

5 Commentaires

par | juin 18, 2014 · 1:48

1984, 1 de ?

IngsocOitarp, le poète indigné du Printemps érable vous offre cette première chronique sur 1984, le roman écrit par Georges Orwell. Au cours de ses chroniques, Oitarp s’interrogera sur les pertes de liberté chronique qui marquent ce début de siècle tout en dressant un parallèle avec 1984.

george

Georges Orwell en 1976 

 J’avais vingt ans lorsque j’ai lu 1984, ce roman écrit par Georges Orwell en 1949. Alors que je feuilletais avidement les pages du livre, la terre s’invitait au Québec pour la tenue des Jeux Olympiques de 1976.  À cette époque les jeunes étaient majoritaires et le salaire minimum venait de passer à 2,87 $. Le 23 juin sur le Mont Royal, trois cent mille personnes assistaient au spectacle de Une fois cinq. La révolution était dans l’air …

Charlebois_1fois5

Le 17 juillet, alors que la reine du Canada Elisabeth II, présidait à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Montréal je travaillais dans un bar au parc Étienne Desmarteau, tout en découvrant l’univers glauque de 1984.

George_Orwell_-_1984

Entre deux verres de bière servis à des clients plus ou moins éméchés je découvrais l’univers oppressant de 1984, avec son régime totalitaire où la liberté d’expression avait entierement disparu. Dans ce monde étouffant, les dissidants étaient rigoureusement surveillés, et placés sous l’emprise de Big Brother, dont le slogan était Big Brother vous surveille (Big Brother is watching you). L‘aventure olympique allait s’avérer un véritable fiasco et engloutir plus de 1,5 milliard de dollars que le peuple du Québec résigné allait payer pendant des décennies

 stade

Le 15 novembre, le Parti québécois était porté au pouvoir. Lévesque avait axé sa campagne sur le « bon gouvernement » plutôt que sur la souveraineté-association . Déjà les rumeurs de corruption entourant la construction du stade olympique se faisaient entendre et c’est avec effroi que je refermais le livre d’Orwell, tout en me félicitant de vivre dans une société libre et démocratique, qui ne manquerait pas de déboucher sur le pays Québec. Un pays bien à nous où nous pourrions enfin nous libérer de l’exploitation et redistribuer la richesse pour le bien du plus grand nombre

Réné

Comme je l’ai précisé plus haut, nous étions en 1976.

À suivre  ….

Oitarp, en ce 28 mai de l’An II du Printemps érable  

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Les Indignés du Québec ont un an

Le site des Indignés du Québec fête son premier anniversaire. Depuis un an des milliers d’indignés provenant de 60 pays ont visité notre site. Leur distribution géographique apparaît sur la mappemonde ci-dessous.

Carte des Indigné-es ayant visité notre site

Parmi les 10 pays les plus fidèles au site des Indignés du Québec, on trouve le Canada, la France, la Belgique, les États-Unis, la Suisse, le Royaume-Uni, l’Espagne, le Maroc, l’Allemagne  et l’Argentine

Les autres pays apparaissent dans les tableaux ci-dessous selon leur fréquentation


Évidemment les pays francophones sont nombreux à  nous suivre mais il est intéressant de voir que nous avons des lecteurs aux Bahamas, au Népal, en Corée, en Turquie, à Taiwan, en Slovaquie, en Inde en Ukraine etc.  Merci à vous cher (es) ami(es) du bout du monde…

Les Indignés de 60 pays nous font l’honneur de nous suivre et de communiquer avec nous.  Ces visiteurs représentent près du tiers  des  191 pays reconnus par la communauté internationale.  Toutefois on admet couramment qu’il existe 192 pays, si l’on inclut le Saint-Siège (Vatican). Selon le site PopulationData, il y aurait 231 pays, car sont dénombrés les territoires plus ou moins autonomes (ex. Jersey & Guernesey) et les pays reconnus mais dont la souveraineté est contestée (ex. Taiwan, Kosovo, Sahara Occidental, Palestine…).

La Province de Québec, l’Acadie ne font pas partie de ces pays.  Toutefois le Québec est reconnu comme nation par le gouvernement canadien depuis le 27 Novembre 2006.  Avant ça les québécois n’avaient pas de statut même s’ils vivent ici depuis cinq siècles ! Merci M. Harper grâce à votre gouvernement nous savons maintenant que nous sommes une nation.  Toutefois les indignés du Québec ne reconnaissent ni la légitimité de votre reine, ni le délire créationniste de certains de votre gouvernement, ni les dépenses militaires effrénées que vous essayez de nous passer en douce.

     

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized