Archives de Tag: démission

Philippe Couillard démissionne

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio

-Québec- Le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard de Lespinay, a surpris tout le monde en annonçant sa démission à la sortie de l’Assemblée nationale.

Philippe Couillard était à la barre du gouvernement libéral depuis le 7 avril 2014, avec une équipe majoritaire de 70 députés sur 125. Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à démissionner moins d’un an après son élection, M. Couillard est resté vague, ajoutant qu’il ferait bientôt une annonce télévisée à la nation, mais qu’il «quittait à tout jamais la vie politique».

Couillarjpg

Le premier ministre annonce sa démission

Sultan

Son Altesse Royale Abdelaziz ben Abderrahmane al-Saoud

Depuis quelque temps, la rumeur courait dans les couloirs de l’Assemblée nationale à l’effet que le premier ministre envisageait de retourner en Arabie Saoudite comme conseiller spécial du roi Abdelaziz ben Abderrahmane al-Saoud, en matière de ressources énergétiques. On se rappellera que M. Couillard connaît bien ce pays puiqu’entre 1992 et 1996, il a participé à la fondation d’un service de neurochirurgie à Dhahran, une ville située dans l’est du pays. Il fut également membre du conseil consultatif international mis sur pied par le ministre de la santé de ce pays, suite à sa démission comme ministre de la santé du gouvernement Charest.

M. Couillard a déclaré que sa «démission était immédiate et irrévocable et qu’il en avait longuement parlé avec son caucus et avec la Vice première ministre du Québec, Lise Thériault», qui, a-t-il dit «assume désormais les fonctions de première ministre». M. Couillard s’est ensuite dirigé vers sa limousine sans ajouter un seul commentaire.

Lise_Theriault

La nouvelle Première ministre du Québec, Lise Thériault.

Au bureau de Mme Thériault, son chef de cabinet a indiqué qu’elle ne ferait aucune déclaration avant la communication télévisée de M. Couillard. Même silence du côté du caucus libéral. Le ministre des finances Carlos J. Leitão, a déclaré que c’était «une triste journée pour le Québec, mais que pour sa part il comptait maintenir le cap sur l’austérité». Même son de cloche du côté du ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais M. Blais a déclaré qu’il «poursuivrait la politique d’austérité de M. Couillard», tout en prévenant que « Si jamais les étudiants choisissent la grève prolongée, le gouvernement ne sortira pas 36,8 M$ des coffres publics pour la reprise des cours comme en 2012. »

Barrette_Gaetan

Le Dr Barrette est resté flou sur son avenir politique

Pour sa part le ministre de la santé Gaétan Barrette a déclaré qu’il «ne plierai pas devant les étudiants en médecine» qui s’opposent au projet controversé de Loi 20 sur la santé. – «Je les invite à prendre leurs informations correctement. Je peux vous assurer que les conditions de pratique de la médecine sont immensément meilleures au Québec qu’aux États-Unis, et certainement meilleures qu’en Ontario aujourd’hui » a-t-il déclaré.

Interrogé sur le fait qu’il ait rencontré M. Péladeau en privé, le Dr. Barrette a refusé de dire s’il pensait se joindre au Parti Québécois lors de la prochaine campagne électorale. Rappelons qu’en 2012, M. Barrette s’était présenté come candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Terrebonne.

Publicités

13 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Bolduc démissionne enfin !

Sophie Doucet

Sophie Doucet

Les Indignés du Québec ont appris avec joie la démission du ministre de l’Éducation du Québec, M. Yves Bolduc. Un communiqué, du bureau du premier ministre Philippe Couillard, a confirmé que M. Bolduc allait retourner à la pratique médicale.

L’effet Toyota

En plus de cumuler les fonctions de ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science et ministre responsable de la région de la Côte-Nord dans le gouvernement Couillard. M. Bolduc présidait également le comité ministériel du développement social, éducatif et culturel.

d+®barras

Fervent adepte de l’effet Toyota, M Bolduc a servi comme ministre de la santé sous le gouvernement libéral de Jean Charest. À cette époque «Monsieur Toyota» s’était donné comme objectif d’optimiser le processus de travail, d’éliminer le gaspillage, les gestes superflus et les activités sans valeur ajoutée au sein des établissement de santé.

Sous le gouvernement Couillard M Bolduc a multiplié les bourdes comme ministre de l’éducation.

Une nouvelle page du néolibéralisme libéral se tourne alors que commence l’an II du printemps érable. Un printemps qui renversera ce gouvernement qui ne représente plus son peuple,ddl3

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Dérapage libéral

Devant le dérapage du gouvernement libéral  et face à la pire crise étudiante qu’ait connu le Québec de toute son histoire, Les Indignés du Québec parlent haut et clair en condamnant la gestion de crise de ce gouvernement qui a perdu toute légitimité.

Face à la gestion lamentable de la crise, la ministre Beauchamp doit démissionner, tel que demandé par le Syndicat des professeurs du collège Maisonneuve.

LA FAMEUSE HISTOIRE DE LA PAILLE ET DE LA POUTRE

Selon la ministre Line Beauchamp «La Classe doit condamner la violence !»  Pendant qu’elle tergiverse on assiste à des  :

Manifestations étudiantes pacifiques tournant à la confrontation violente avec la police.

Campus Universitaires ressemblants à des POSTES DE POLICE.

Restriction par la force du droit de manifester et du droit d’expression.

Gardiens de sécurités privés arrogants partout sur les campus en plus de la grande présence policière.

Demandes d’injonction par les Cegep et les Universités.

Professeurs malmenés, brassés et arrêtés.

Étudiants, malmenés, brassés et arrêtés !

Ordres donnés par des flics privés à des Profs d’Université d’aller donner leur cours dans leur classe !

Recours par le recteur de l’U de M à l’anti-émeute afin d’intervenir contre une poignée d’étudiants qui font un PIC-NIC dans un corridor !

Manifestations pacifiques en Outaouais ou 100 étudiants sont arrêtés en pleine rue !

Aujourd’hui, des blessés parmi les étudiants à la porte de l’Université du Québec en Outaouais, dont certains partis à l’hôpital en ambulance. Les flics qui bûchent sur des jeunes sans armes ! Bien sûr la liste est beaucoup plus longue que ça… Pendant ce temps, silence des recteurs, silence des Ministres, Premier-Ministre, silence complet de la part de ces gens qui n’osent pas dire mot sur la violence policière, sur la violence étatique, sur la violence politique. Et de leur côté ils continuent à demander aux étudiants de CONDAMNER LA VIOLENCE DES MÉCHANTS CONTESTATAIRES !

Le seul but du Gouvernement Charest est d’utiliser les étudiants pour se faire du capital politique. Tout le monde sait bien que les Québécois adorent la loi et l’ordre. Alors en jouant à démoniser les jeunes, il remonte dans les sondages, parce qu’il tente de faire oublier au bon peuple, les pires scandales politiques que le Québec ait connus depuis 50 ans. Le Québec est assiégé et le bien commun et la liberté sont en péril en ce moment. On a nommé la période Duplessis, La GRANDE NOIRCEUR, comment nommera-t-on cette période? À la façon du cinéma Américain, on dira tout simplement LA GRANDE NOIRCEUR DEUX. Et pour en sortir, je vous invite tous, À FAIRE LA RÉVOLUTION TRANQUILLE 2. Ouch ouch, OUI, OUI madame Beauchamp, j’ai dit TRANQUILLE ! MAIS J’AI DIT ROUGE, comme dans CARRÉ ROUGE ! Clode Hamelin Musicien, citoyen du Québec 19 avril 2012.

 Les Indignés du Québec invitent la population à faire comme M. Hamelin et à nous faire parvenir leurs textes sur des sujets touchant l’actualité. Nous sommes les 99% ! Nous ne pardonnons pas ! Nous n’oublions pas ! Redoutez-nous !

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized