Archives de Tag: composantes chimiques

M. Couillard, la population refuse de se laisser empoisonner

  Léna Anishnabeg

Un regroupement de 1,5 million de personnes demande au gouvernement du Québec de retirer intégralement les projets de règlement sur les hydrocarbures qu’il a l’intention d’adopter d’ici quelques semaines.

En septembre dernier, le gouvernement Couillard a déposé des projets de règlement qui visent, l’exploitation pétrolière et gazière dans les lacs et les rivières du Québec, de même que sur les terres agricoles, forestières, les réserves fauniques, les territoires non organisés de la Gaspésie et les milieux humides.

Ce projet de loi, s’il est adopté, permettra également l’exploration à proximité des écoles, des habitations ainsi que la fracturation hydraulique, à laquelle une majorité de Québécois est opposée.

On peut se demander quelles sont les raisons profondes qui poussent ce gouvernement, dirigé par un médecin, à vouloir nous empoisonner malgré nous ?  Selon le Toxico-chimiste André Picot, on retrouve parmi les composantes chimiques des gaz de schiste plus de 655 composantes qui sont considérées dangereuses pour l’homme et 22 qui sont cancérigènes.

Pour télécharger son rapport cliquez ici.  Pour la version anglaise cliquez ici.

Sur le pont Charles de Gaule à Montréal automne 2017

                            Sur le pont Charles de Gaule à Montréal automne 2017

Sur l'autoroute 25 entre Terrebonne et Saint-Roch de l’Achigan.

Sur l’autoroute 25 entre Terrebonne et Saint-Roch de l’Achigan.

Au cours de l’automne dans la grande région de Montréal, un ballet de foreuses a été aperçu sur les eaux montréalaises. D’autres ont été identifiées sur l’autoroute 25 entre Terrebonne et Saint-Roch de l’Achigan.

L’exploitation est-elle déjà commencée dans ces secteurs ?

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized